LA CITATION DU JEUDI avec Ru de Kim Thuy

Voici un livre offert par mon amie Delphine le mois dernier et dont je n’ai fait qu’une bouchée. Mias il m’est difficile d’en parler car il traite de la vie d’une femme, vietnamienne qui après avoir connu l’âge d’or de Saïgon, la guerre, les boat people (et tout cela avant l’âge de 10 ans)  ,  puis l’exil au Canada nous conte son incroyable histoire de vie et de mort d’une voix douce et sans images larmoyantes, comme si c’était elle qui voulait nous protéger des horreurs du passé… Un condensé d’humanité et de profondeur. Extrait :

« Je m’appelle Nguyên An Tinh et ma mère, Nguyên An Tinh . Mon nom est une simple variation du sien puisque seul un point sous le i me différencie d’elle, me distingue d’elle, me dissocie d’elle. J’étais une extension d’elle, jusque dans le sens de mon nom. En vietnamien, le sien veut dire « environnement paisible » et le mien, « intérieur paisible ». Par ces noms presque interchangeables, ma mère confirmait que j’étais une suite d’elle, que je continuerais son histoire. »

En français ru signifie petit ruisseau et au figuré « écoulement (de larmes, d’argent, de sang) » (Le Robert historique). En vietnamien, ru signifie « berceuse », « bercer ».

Sur une idée de Chiffonnette.

Publicité