Ma balade d’Halloween qui fait même pas peur !

chat lune, lylouanneMoi je n’oublie pas que des femmes ont été brûlées pour sorcellerie alors qu’elles ne manipulaient que des plantes (bon, OK, certaines faisaient pire) (et alors ? de là à être brûlées !!!). On dit aussi que les fantômes n’existent pas mais des tas de scientifiques essaient de nous prouver des présences paranormales qui f***ent les jetons !   Pour tout vous dire ça me passe un peu au-dessus mais je ne tente pas le diable et en général j’évite de me faire peur inutilement  !  Donc une promenade relativement soft aujourd’hui ! Lire la suite

INSTINCT PRIMAIRE de Pia Petersen

Instinct primaire de pia petersen(1)Quelle claque que cette lettre ! Cent huit pages de féminité et de féminisme revendiqués. Eh oui ! Les deux ne sont pas incompatibles, il est même recommandé de n’en perdre aucun de vue pour ne pas faire reculer les choses (vu qu’elles n’avancent pas beaucoup)… Que ça fait du bien de lire une prose sincère, vraie qui ne s’encombre pas du qu’en-dira-t-on ! Lire la suite

LES PLUMES 15 – Résultats de la collecte pour Solitude

la photo vient du Tumblr  de Lylouanne.  Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

la photo vient du Tumblr de Lylouanne. Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

La journée a été bien remplie, je me demande comment j’ai fait pour être à l’heure mais j’y suis ! And the winners are, les 19 mots récoltés sont les suivants, suivis de mes trois mots en O  :

angoisse, silence, assourdissant, rue, paix, musique, exister, ténèbres, se ressourcer, naviguer, espace, bienfaisant, errance, vide, partager, austral, assis, ambivalent, manque,  obsidienne, orage, onde.

En espérant que la tempête ne vous ait pas coupé l’électricité ni l’inspiration, je vous  souhaite une belle semaine et à vos plumes ! 🙂

gif femme ponton mer vanishingintoclouds

LES PLUMES 15 – Collecte pour…

la photo vient du Tumblr  de Lylouanne.  Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

la photo vient du Tumblr de Lylouanne. Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

Ha ha je sens que certains tremblent ! Vous pensez que je vais vous sortir un thème horrifique de derrière une toile d’araignée au fond d’un vieux grenier envahi de chauves-souris ! Que nenni !

Ce sera LA SOLITUDE pour ce thème n°15, vaste sujet pas forcément triste malgré la piètre image que certains se font de cette compagne choisie ou non !

Alors, j’attends les mots que vous inspire Dame Solitude, vous avez jusqu’à 20 heures pour me les laisser en commentaires . Il est possible que je sois en retard ce soir, on m’emmène en courses à 16 heures, j’espère être rentrée pour finaliser le billet avec les résultats de la collecte ! Veuillez m’excuser si je suis moins présente à partir de cette heure-là ! Il faut jongler…

Pour les nouveaux venus qui aimeraient participer, je leur conseille de relire le RÈGLEMENT, ICI !

Je vous souhaite un bon lundi ! Malgré la pluie et la tempête qui sévissent !gif pluie campafne vanishingintoclouds tumblr

Mon petit garçon pour mon dimanche !

Je ne parle pas souvent de mon fils ou de ma famille en général (private) mais c’est son anniversaire demain et cette chanson est  pour lui, nous l’avons souvent écoutée ensemble dans des périodes pas toujours roses, comme tout le monde… Je sais qu’il aurait préféré du RAP ou Stromae (par exemple) mais bon, un petit classique ne lui fera pas de mal ! 🙂 Lire la suite

LA POÉSIE DU JEUDI avec Emile Verhaeren

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Parce qu’Emile Verhaeren est un des tous premiers poètes qui a enchanté mon enfance… Nous apprenions ses poèmes pour les « récitations », j’ai pour lui une tendresse particulière. Il sait encore m’émouvoir, bien des années après, même si je ne connais plus par coeur ses poèmes… Voici donc un logo si vous souhaitez participer au jeudi-poésie, une fois tous les 15 jours, quand vous le pourrez, quand l’envie de poésie vous titillera ! J’ajouterai vos liens dans mon billet au fur et à mesure quand vous me préviendrez ! Lire la suite

Les Plumes, c’est reparti pour deux séances, qui en est ?

la photo vient du Tumblr  de Lylouanne.  Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

la photo vient du Tumblr de Lylouanne. Je vous invite vraiment à le visiter ainsi que son blog, vous serez bien reçus ! Clic sur le logo si le coeur vous en dit !

Bon, je suis en retard sur le planning des vacances mais il a fallu que je me remette de mes émotions ! Donc, en accord avec Olivia, je vous propose deux petites sessions aux dates suivantes :

lundi 28 octobre : collecte et samedi 2 novembre, les textes et

lundi 4 novembre : collecte et samedi 9 novembre, les textes.

Voilà qui va me pousser à réécrire un peu et je compte sur vous pour ce rendez-vous de l’automne ! Je sais, nous serons proches d’Halloween mais ne comptez pas sur moi pour proposer un thème horrifique !!! Quoique…

gif fantome haaloweeietime tumblr

 

Quand je finis troisième à un concours…

Prix Hervé Bazin microfiction afficheEt que j’ose en parler ! Le plus dur étant de participer, soi-disant, certes ! Mais quand vous recevez un mail vous annonçant que vous êtes dans les dix finalistes (sur 400 tout de même), qu’ensuite il faut vous rendre sur place car vous êtes peut-être une des trois finalistes, eh bien, beaucoup d’émotions, et au final une petite satisfaction personnelle quoi qu’il en soit ! Mais de quoi je parle ? Aux pressé(e)s, je vous préviens, ce billet sera honteusement plus long que d’habitude…EDIT DU 22/10/2013 : Joël Glaziou m’a envoyé deux photos sur la scène du délit, je demande votre indulgence ! Lire la suite

TYRANNICIDE de Giulio Minghini

tyrannicideDifficile de vous parler de ce livre sans  trop vous en dévoiler. Ce qui en a fait le charme justement est peut-être de l’avoir lu sans savoir de quoi il retournait vraiment, sans a priori aucun, sans rien en attendre. Et quelle surprise ! Après ma lecture, j’ai passé une bonne demi-heure pour en savoir plus sur l’auteur et sur Philippe Sollers. Lire la suite

Il automne pour mon dimanche !

Il automne toujours et tant mieux, ça veut dire que l’hiver n’arrive pas déjà. Barbara le chante si bien, pour celles et ceux qui aiment (ne vous forcez pas). Tant que nous avons un rayon de soleil pour éclairer les feuillages… Après, on hibernera !   Quelques photos de la semaine, parce que vraiment les couleurs en valent la peine même si mon appareil n’est pas à la hauteur…

Ce sont des petites graines oranges qui sont venues toutes seules, si quelqu’un a le nom, je veux bien ! Au printemps, à cet endroit fleurissent des iris bleus, la Nature transforme…

Qu'est-ce que c'est ?

Qu’est-ce que c’est ?

Pêcher flou ! J'avais le soleil de face !

Pêcher flou ! J’avais le soleil de face !

Après ce flamboiement, c'est fini...

Après ce flamboiement, c’est fini…

Les figues ne sont pas de mon jardin mais les noix, oui !

Les figues ne sont pas de mon jardin mais les noix, oui !

Je recycle l'arrosoir et en ce moment il croule sous les hortensias qui sèchent...

Je recycle l’arrosoir et en ce moment il croule sous les hortensias qui sèchent…

automne 13 arrosoir+cyclamenIl est au milieu des cyclamens…

Encore une coulée de feu...

Encore une coulée de feu…

Ils ont vraiment une couleur indéfinie, pour certains...

Ils ont vraiment une couleur indéfinie, pour certains…

Une grosse brassée de thym pour finir, il embaume !

Une grosse brassée de thym pour finir, il embaume !

Et  je vous souhaite un bon dimanche  !

LA POÈSIE DU JEUDI avec Guillaume Apollinaire

Pour changer un peu de la citation, ou en alternance, j’avais envie de poésie. L’automne, comme le printemps s’y prête et ce chant d’automne de Guillaume Apollinaire ne me dira pas le contraire… Et pourquoi pas une rubrique consacrée à la poésie du jeudi ? Pour celles et ceux qui ne le font pas le dimanche. À voir…

Poésie d'automne

Poésie d’automne

AUTOMNE MALADE

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers

Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé

Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé

Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule

GuillaumeApollinaire, Alcools, 1913

LA PORTE DES ENFERS de Laurent Gaudé

porte des enfers de Gaude(1)Voilà encore un livre qui porte bien son titre ! Laurent Gaudé nous emmène en Enfer et pas qu’un peu…

En effet, Matteo qui marche dans Naples, tirant son fils Pippo par le bras pour le faire avancer plus vite est pris dans le feu croisé d’une fusillade entre mafieux et son fils n’y survivra pas. Nous sommes dans l’ambiance dès le départ. Sa femme Giuliana ne s’en remettra pas. Elle le quitte un an après, lui reprochant de n’avoir pas su lui « rendre » Pippo, de ne pas savoir le venger » Il sentit une dernière fois son parfum et la laissa passer. Giuliana venait de le quitter avec le geste inachevé d’une femme qui regrette de ne plus pouvoir aimer ». (p.103)

Matteo se met alors à rouler la nuit dans son taxi, ne pouvant plus affronter la lumière du jour qui lui a volé son fils.

Dés le départ et comme souvent chez l’auteur, une autre « voix » s’élève en alternance de chapitres, elle vient de 1982, la date où est mort Pippo et parle à la première personne. Alors que les chapitres se déroulant en 2002 sont distanciés par l’emploi de la 3ème personne. Mais on comprend vite de qui il s’agit. De ça je ne peux pas vous parler. En revanche je peux vous dire que les errances nocturnes de Mattéo vont le faire rencontrer une prostituée travesti, vieillissante, Grace, un personnage décadent mais magnifique, un curé rebelle en bisebille avec le Vatican, un tenancier de bar ouvert à des heures impossibles et qui offre des repas somptueux et surtout, surtout un vieux professeur un peu cinglé qui prétend que les vivants peuvent retrouver leurs morts en se rendant à une des portes de Enfers… Or selon la légende, il existe un emplacement à Naples…

Ce livre est douloureux, vous l’aurez compris car il parle du deuil impossible des parents pour leur enfant. Contrairement à la mère qui va s’enfoncer dans la folie et le déni pour ne plus ressentir cette douleur, Matteo lui, malgré une première attitude qui pourrait être prise pour de la lâcheté a toujours l’espoir de ramener leur fils à Giuliana parce que « Pippo était mort en silence, avec un père en colère. »  (p.48). Et cette colère permettra à ce père d’accéder à l’impossible rêve, l’aidera à surmonter l’impossible attente…

La force de Laurent Gaudé, je dirai même le tour de force est de rendre crédible son histoire, de faire se côtoyer vivants et morts avec une facilité confondante. J’étais tétanisée de trouille, c’est tellement bien écrit, on s’y croiyait… Car le message est aussi de  dire que nous, vivants, sommes pétris par nos morts tout au long de notre vie mais là où le sujet échappe à notre compréhension, c’est que les morts aident les vivants : « Croyez-moi. Les morts vivent. Ils nous font faire des choses. Ils influent sur nos décisions. Ils nous forcent. Nous façonnent. (p . 141). Pa

J’ai retrouvé le versant sombre du Soleil des Scorta mais toujours cette générosité de Laurent Gaudé pour l’Italie complice qui lui tient à coeur. Mais aussi des accents de l’Enfer de Dante et bien sûr le mythe d’Orphée revisité ! Un livre dur, foisonnant et si la plume est trempée dans l’encre de Thanatos, elle n’a rien perdu de son lyrisme et de sa poésie. Et le final époustouflant, nous mène vers la rédemption mais aussi la résilience dans une apothéose d’émotions sensibles, absentes de sensiblerie. Un des meilleurs Gaudé que j’ai lus à ce jour et c’est le quatrième ! Et même si je ne suis pas toujours objective concernant cet auteur, j’assume !

Merci Mind The Gap pour ce cadeau, il ne te reste plus qu’à le lire ! 😉

D’autres avis sur Babelio avec une note élevée de 3.8/5 (sur 410 notes).-

Collection Babel Actes Sud – 267 pages – ©opyright 2008. 7,70€.

PAS FACILE DE VOLER DES CHEVAUX de Per Petterson

pas facile de voler les chevaux(1)Merci Valentyne de m’avoir offert ce livre auquel je ne m’attendais pas, ce fut une belle surprise. Je ne connaissais pas du tout l’auteur, je suis allée en lire un peu plus sur lui, je vous raconterai après ce billet.

On peut dire que c’est du « nature writing » nordique. L’action se déroule dans un village isolé de la campagne norvégienne fin des années 1990. Trond Sander a 67 ans, il se sent vieux, il est veuf depuis trois ans, vit seul  une retraite bien méritée mais n’est pas résolu à se laisser aller à la décrépitude. Il s’astreint à se promener avec sa chienne Lyra autour du lac non loin de chez lui. Il a retapé cette vieille baraque en rondins, toute de guingois, il veut couper son bois et ne produire que le strict nécessaire à sa consommation,  c’est un choix de vie. C’est un ours comme ça en apparence, un taiseux qui a besoin de calme pour se souvenir car sa mémoire est encombrée.  » C’est ça que je veux et je sais que j’en suis capable, que j’ai ça en moi : la force d’être seul. Qu’il n’y a aucune raison d’avoir peur. (…) J’étais le garçon aux culottes en or. Mais maintenant, j’aimerais bien pouvoir me reposer. » (p.206) Lire la suite

DERNIER INVENTAIRE AVANT LIQUIDATION de Frédéric Beigbeder

beigbederQuel escroc ce Beigbeder ! Quand il n’écrit pas ses propres livres, il en fait un pour parler de ceux des autres. Il ne s’agit pas ici de son Top 50 personnel et qui fait l’objet d’un autre opus. Ce livre paru en 2001 fait écho au sondage effectué par la FNAC et le journal Le Monde pour élire les 50 romans du siècle. A  chaque nouveau millénaire, les bilans et les listes fleurissent… Celui-ci n’est pas plus naze qu’un autre, il est basé sur la bonne foi de 6000 français ayant répondu à cette demande. Je ne vais pas vous citer les 50 retenus par ce sondage, l’intérêt du livre est justement de les découvrir ! Hé hé… Lire la suite