Des shortbreads (au citron) pour un dimanche printanier, en kilt et en Ecosse !

Il est magnifique ce logo non ? Bravo Syl !

Allez, que le vent se lève et fasse voler haut les kilts de ces messieurs, que bignougnent les cornemuses et allons nous-en manger écossais puisque telle est la dernière lubie de notre Comtesse et néanmoins Cheffe ! Bon, je sors de ma troisième bronchite (vive l’arrêt du tabac !), alors j’ai fait relativement simple ! Des petites choses sucrées pleines de beurre, agrémentées d’un zeste de citron pas écossais (pas dans la recette en tous cas) du tout mais c’est délicieux, fondant et …simple ! Que ceux et celles qui sont au régime et gnagnagna, c’est quand-même-trôôp-long et gnagnanère passent leur chemin ! Ha mais ! 🙄 J’ai trouvé cette recette sur un blog intitulé Sucrissime, il semble que la dame qui le tienne soit une fondue de shortbreads, donc je me suis appliquée à suivre cette recette qui ressemble (dit-elle) au plus près à celle des Walker’s que l’on trouve à Monoprix ou quelques grandes surfaces bien achalandées (sous-entendu pas Lidl !). Je n’ai pas assez mangé de Walker’s dans ma vie pour comparer (je suis plutôt Petit Lu, amaretti ou fondants bretons) mais j’avoue qu’ils sont bons ! Surtout avec le zeste de citron, arf ! Il faut appliquer une certaine règle 123, laisser travailler le robot et enfourner…Bon, déjà je n’ai pas de robot, ce sont mes petites mains qui ont patassé, patassé longuement la pâte, vous savez, comme font les chats quand ils cherchent un coin où se poser… Hé ben, vous faites pareil, et en plus ça muscle les poignets ! Parce que les robots, avec la « feuille », la « K », etc et maintenant les règles de 3, ça va, ça devient matheux et compliqué ces histoires !

INGRÉDIENTS

100g de sucre ;
200g de beurre ;
300g de sucre farine (corrigé grâce à mes chers lecteurs(trices) qui suivent !;
1 zeste de citron râpé finement (complètement hors sujet et facultatif). Vous avez compris la règle ? (sans le zeste) 100, 200, 300 ! Mais c’était si évident !

Pour bien faire, comme la dame de Sucrissime, il vous faudrait des emporte-pièces de 6,5cm (pas trouvé et j’ai fait que ça mesurer mes cercles à pâtisserie , donc je me suis rabattue  sur des  moules à cannelés  de 5 cm de diamètre) et 30 minutes au four à 150° pas plus pas moins mais surveillez quand même, le « shortbread ne doit pas dorer, il doit rester blanc; contrairement au sablé breton »… Vu que mon four dysfonctionne en ce moment, j’ai surveillé et heureusement à 20 mns, c’était bon !

Comment faire ?

Vous mélangez le beurre à température ambiante avec le sucre, intimement comme on dit, le patassage commence… Quand le beurre est bien lié au sucre, vous ajoutez la farine (je l’ai fait en deux fois) et là, j’ai fait la chatte, et ron et ron petit patapon ! J’ai pétri, pétri avec mes mimines, jusqu’à obtenir une boule bien lisse

Disons quand la papâte ne vous colle plus aux doigts, si vous avez un robot, prenez amoureusement cette pâte entre vos doigts et vérifiez pardi !

Ensuite, mettez la pâte entre deux feuilles de papier sulfurisé (c’est plus propre, plus facile) et étalez jusqu’à l’abaisser à environ 1 cm (alors là je fais au pif, je vous le dis tout cru !)Quand « l’abaisse » vous convient, faites des petits trous, euh, des cercles, des carrés, ce que vous voulez en fait avec un emporte pièce, un verre, ce que vous pouvez ! Comme ça :Au fur et à mesure, placez les shortbreads sur une feuille de papier sulfurisé, bien à plat et mettez au frigo une heure, ou plus ou moins, on peut faire que 20 minutes… En matière de sablés, on sait que l’on peut laisser une nuit , ça se bonifie. D’ailleurs c’est ce que j’ai fait avec le reste des chutes, une autre assiette qui cuira aujourd’hui ou demain si je décide de congeler avant cuisson ! Il y a pas mal de chutes et on roule, on roule !Pour ces doses là, j’ai 32 shortbreads, cuits à point, heureusement que j’ai mis mon zeste de citron, j’aurais trouvé ça un peu fade tout de même, là ils sont juste à mon goût pour le teatime de tantôt !

Phone qui a fait sa crise ? Je pique avec une fourchette avant d'nfourner, je ne vous l'ai pas dit ? Pas grave, ce n'est pas une obligation !

C’est leur vraie couleur ! Les autres, en dessous, plus rosés, je ne sais pas, l’iPhone bugue !

Je crois savoir qu’il y a des plats de ouf chez les marmitonnes de la Brigade, allons voir chez Syl, ce que Sandrion, Nahe, Martine, Hilde et d’autres nous ont mitonné dans leurs chaudrons !

Et bien sûr, avec le soleil revenu dans l’Ouest, les petits bourgeons qui éclatent, je vous souhaite un bon dimanche gourmand, livresque et…autre ! 😀

Si, si, regardez bien, mes arbres de Judée, qui me font le coeur tout rose en avril, ont commencé à rosir !

Humeurs variées et variables d’un dimanche pluvieux !

a Emilie quand sa fille est obligée de se nourrir en cachette !Demandez le programme ! Poésie, cuisine en demi-teinte et musique ! Bon, alors, avant de vous parler cuisine semi-ratée puisque notre Syl. (Cheffe qui ne veut plus qu’on l’appelle Cheffe mais on le fait quand même) nous demandait gâteaux en tous genres pour ce dimanche (le mien ne ressemblant à rien côté genre, on passera rapidement). Lire la suite

Veau (presque) Marengo, Gâteau de Savoie pour mon dimanche !

logo-syl-2017-gourmandisesVieux livres et vieilles dentelles ! C’est un peu ce que nous demandait notre Cheffe Syl pour ce dernier dimanche de février : présenter notre PLUS VIEUX livre de cuisine et  faire une recette tirée du livre (Hé hé trop fastoche sinon) ! Comme j’en ai trouvé deux, vous avez droit à deux recettes ! Pfffiou, je suis en miettes mais ça valait le coup, c’est trop bon ! Cela dit, je préviens les lecteurs pressés : ce billet est trèèèès long (Soène, tu peux le lire en 3 fois, je ne publie pas beaucoup hein !!!) …

Tout d’abord les livres (en piteux état), ayant appartenu à ma grand-mère paternelle et je vous assure que les lire vaut son pesant de cacahouètes Lire la suite

Gâteau renversé à l’ananas pour mon dimanche mais pas que…

logo-2-gourmandises-de-syl-2017Youhou ! Aujourd’hui nous avions quartier libre ! On voit quand ce sont les vacances, la Cheffe roucoule avec Mister B. et desserre la poigne qu’elle a de fer…mais dans un gant de velours !!! En plus, adorable elle est, elle m’a envoyé (alors que je n’étais pas la gagnante du jeu), un superbe torchon de comtesse en motifs Toile de Jouy, trop la classe dans a cuisine ! et des « bricoles » comme elle dit… Lire la suite

Quand la quiche devient muffin…

logo-syl-2017-gourmandisesOui je sais, pour l’anniversaire des Gourmandises, notre  gentille Cheffe Syl. avait organisé un jeu, nous devions décrypter (ho lala trop dur ! 😆 ) et réaliser le « plat caché ». Il s’agissait de la simple et magnifique quiche lorraine ! Je m’étais dit « chouette, fastoche », sauf qu’au moment de la faire, plus de lardons nulle part ni de crème fraîche (oui je dois faire mes courses demain), du moins pas assez. Alors, comme j’avais fait une gelée d’oranges sanguines la veille et des tranches d’oranges confites, je me suis lancée dans des petits muffins citron-Limoncello-orange pour aller avec !  J’étais restée sur un semi-échec la semaine dernière et je n’aime pas ça ! J’en profite pour dédier ce billet à Nina et Edualc dont les anniversaires se suivent, hier pour Nina, aujourd’hui pour Claude ! Joyeux anniversaire à vous deux !img_4981

Lire la suite

Et que ça saute ! Un dimanche coulé sous les crêpes…

a-cuisine-pour-defi-du-20-entree-en-matiereConsigne de notre Cheffe adorée (elle ne veut plus qu’on l’appelle Cheffe), alors disons notre Comtesse préférée, aujourd’hui : crêpes, gaufres, beignets, tout ce qui se mange à la Chandeleur et quasiment tout février avec Mardi-Gras ! Je voulais faire des galettes bretonnes à la farine de blé noir mais comme j’avais aussi un pot-au-feu à préparer, je me suis vite rabattue sur ce que je sais faire : les crêpes et leurs coulis maison : caramel beurre salé, orange sanguine-Grand-Marnier, chocolat noir-beurre salé itou ! Et comme je suis Coq de feu en astrologie chinoise,  ce devrait être mon année (à bien des égards), j’ai donc ressorti le torchon ad hoc, cot cot codoc ! Lire la suite

Après la cuisine, le livre de cuisine ? Syl, tu abuses !

a-aspho-quand-on-me-dit-en-mai-fais-ce-quil-te-plait-et-que-je-me-caille-comme-en-janvierNon je n’ai pas tout à fait sombré corps et biens au large de Noirmoutier (tout le monde ne vit pas à Tahiti, on fait ce qu’on peut), je n’hiberne pas non plus (quoique),  rassurez-vous ! Certes, il y a eu un petit glissement de terrain ce janvier, pas du tout prévu et qui a retardé mon espoir de vous revenir en « entier » mais je m’applique à remonter la pente ! J’essaie au moins d’être fidèle à certains rendez-vous (j’en oublie d’autres, oui Soène ne me regarde pas comme ça, je suis déjà assez cramoisie comme ça ! 😳  !). Ce dimanche, Syl. notre Cheffe (adorée) nous demandait de parler d’un « beau livre » de cuisine… Je ne manque pas de livres de cuisine, de « beaux » comme on dit, vous vous en doutez, mais j’ai choisi de vous parler d’un vilain petit canard qui me suit depuis toujours, il n’est pas « beau » au sens strict du terme, il est abîmé, n’a pas de jolies photos comme on en voit sur les blogs maintenant mais ce livre est une mine, j’y ai trouvé la recette de la meilleure blanquette, celle du turbot au champagne (je n’en ai pas fait depuis 20 ans au moins mais bon, c’est pour dire) et surtout ce livre raconte des histoires en même temps qu’il vous donne la recette ! Vous comprenez mieux pourquoi je l’aime ? Il existe encore mais en occasion… C’est, c’est, le suspense est insoutenable… Lire la suite

Feuilletés à la cannelle selon Syl. nommés Pets de soeur par les québécois !!

logo syl gourmandises 2016Aujourd’hui notre Cheffe voulait que l’on pioche une recette chez une autre des gourmandes que nous sommes. Mais comme je ne peux pas cuisiner grand-chose aujourd’hui, je vous présente cette recette testée juste après le Nouvel An ! Je ne suis pas en avance et vous excuserez la qualité des photos, certaines sont floues mais je n’ai pas mieux en stock ! Et pas capable d’en refaire aujourd’hui… Comme la salade de fruits frais (éplucher l’ananas est déjà une expédition pour moi !^^) que vous verrez à la fin du billet…

J’ai voulu refaire ces feuilletés à la cannelle d’origine québécoise , voir la recette et les dosages exacts chez Syl., ICI,  ainsi que la façon de procéder. Parce que moi j’ai fait au pif, alors,  soit ma pâte feuilletée (toute faite, je sais, la honte) n’était pas terrible, soit j’ai mis trop (ou pas dans le bon sens) de beurre mais le « feuilleté » ne croustillait pas comme il aurait dû. Cependant avec le thé, le café ou un petit chocolat, cela passe très bien ! À manger dans la journée ou au plus tard le lendemain matin au petit déj’, en raison de la qualité du feuilletage, ce dernier ne « feuilletant » pas éternellement !!! En revanche, le goût de cannelle était plus prononcé le lendemain. Avis à ceux qui ne sont pas « cannelle » ! Lire la suite

Les Gourmandises de Syl et le mini-swap avec Nahe ! Et des petits gâteaux pour Noël !

Faut pas croire, vous ne me voyez pas beaucoup mais je vaque, je vaque ! Pour de bonnes comme de moins bonnes choses d’ailleurs…

Je ne vous présente plus les Gourmandises de Syl, notre rendez-vous croquignolet et (surtout) trèèès convivial du dimanche (quand je peux y participer) ! Aussi Syl, à l’insu de notre plein gré, en octobre a lancé une petite phrase (sur notre page Facebook) : « Et si on s’envoyait quelque chose » ? Moui ? Vous la connaissez, le « quelque chose » est devenu un mini swap, vraiment mini, nous ne devions pas dépasser une enveloppe de 30 cms. C’est Syl qui nous a attribué notre swappé différent du swappeur, de celui qui envoie. Ainsi ai-je envoyé une bricole à Sharon et c’est Nahe qui m’a adressé une enveloppe toute en délicatesse (comme Nahe) ! De Belgique ! Mais ça dépassait largement le cadre, j’ai été gâtée ! Je vous énumère la photo…img_3440img_3438Une jolie carte emplie de mots attentionnés, un carnet (comment ça on sait que je collectionne les carnets ?) avec « Faire un voeu » en couverture, du chocolat Galler (haaaaaaaaaa, si vous saviez comme il fut bon !) (surtout le Manon blanc alors que je n’aime que le noir d’habitude, même le praliné a été englouti rapidement !). Et ce sublime marque-page en bois ouvragé qui me dit « Tu es spéciale » (Ho ! Je fonds moi !). Mais elle est maline Nahe, petite enveloppe mais grandes idées et un peu coquine aussi…car ce n’est pas fini ! Il y avait une petite pochette avec un gros costaud bad boy aux couleurs de Noël et dans la petite pochette, un sac à sac, enfin que l’on garde dans son sac en cas de courses inopinées ! Mais regardez plutôt le lascar ! On me prend pour une cougar maintenant quand je fais mes courses, c’est malin ! 😀img_3441de FACE, le tatoué et…img_3442de dos ! Il est impressionnant non ?

Sinon, hier, j’ai passé ma journée en cuisine, oui la journée ! Entre la cuisine du jour (il faut se nourrir même quand on prépare autre chose…) Donc j’ai fait des « kipfels » (je ne suis pas du tout certaine du nom, je n’ai pas le papier à côté de moi), des petits gâteaux d’origine allemande, une recette d’Anne, la Douce chérie de Mindounet ! Hé bien Anne je ne te remercie pas, j’ai le dos ruiné ! 4 fournées après, sachant que j’ai commencé à 12h30 et fini à 19 h ! Merci Anne, ils sont délicieux ! 😀  Je vous donnerai la recette plus tard, là j’ai mes vapeurs et je dois ranger la cuisine qui ressemble à un champ de bataille !img_3548 img_3546

Ça s’appelle aussi croissants… Vu mon habileté, ils ne ressemblent à rien, au pire à un fer à cheval (quand ils ne se sont pas cassés en deux lors de la sortie du four, là on peut dire « boudins »…) !

Bonne semaine à tous et bon courage si vous avez des repas festifs à préparer !  🙂

Les coquilles Saint-Jacques et les Vannets !

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-naQuelle histoire ! Lors du passage de membres de ma famille cette semaine, nous voilà partis en fin d’après-midi à L’Aiguillon-sur-Mer pour acheter des huîtres et quelques bulots (et accessoirement voir le coucher de soleil sur la mer). Sauf que, une queue se formait devant un rideau de fer baissé et intriguée, je suis allée lire l’écriteau : il s’agissait d’une vente directe de coquilles Saint-Jacques à un prix très raisonnable de 17h30 à 18h30. Nous faisons donc la queue et très vite nous nous apercevons que ce sont des réservations pour la plupart et que la pile de coquilles devant la vendeuse baisse à vue d’oeil, elle m’assure d’ailleurs qu’il n’y en aura plus quand arrivera mon tour.img_3498 Pas grave, nous persistons et, dans la file d’attente,  on nous dit qu’il y a des vannets, que c’est délicieux. Ça ressemble à la noix de pétoncle mais la couleur claire de la coquille en fait une mini coquille Saint-Jacques, pas un bébé coquille, ce serait interdit mais ça se situe entre noix de pétoncle et la coquille sauf que nous les avons préparés comme les coquilles dont nous avons réussi à glaner 4 kilos et…ça nous a pris trois heures à les ouvrir, les  laver, les dessabler, les farcir, etc,  mais quel régal ! Il faut fermer les yeux et laisser fondre cette bouchée iodée au goût de noisette pour qu’éclatent en bouche toutes les subtilités offertes par  ce produit d’exception (quand il n’est pas surgelé et pêché au Chili). C’était notre pré-Noël et nous l’avons passé en pyjama, (on ne peut pas cuisiner pour midi (13h30) et s’occuper de soi) mais c’était encore mieux !img_3501

Merci Goo*le pour nous rappeler comment ouvrir et préparer des coquilles fraîches, allez-y vous trouverez des vidéos explicites et ce n’est pas si dur. Mais les vannets… Je voulais les préparer comme les pétoncles, en marinière et dans un sursaut de lucidité sceptique (bah quoi A. Nothomb a bien la nostalgie heureuse), j’ai quand même regardé et bien m’en a pris. Nous n’avons pas suivi de recette compliquée et fait sensiblement la même chose pour les coquilles et les vannets. Sauf que nous avons poêlé les coquilles et après looong nettoyage des vannets, nous les avons passé au four. Explications !img_3499

Ingrédients pour deux kilos de vannets : Pour 4 personnes.

50g de beurre demi-sel ;
deux grosses échalotes hachées menues ;
Trois gousses d’ail hachées ;
1 demi-bouquet de persil plat.

Si vous avez un robot vous pouvez tout mettre dedans et récupérer le hachis)

Faites dessabler la veille avec du gros sel les vannets et répétez l’opération trois fois minimum (celles que nous avions achetées n’étaient pas pré-désablées mais brutes de pomme). Comme pour les Saint-Jacques, enlever le nerf autour en soulevant , le rouge vient avec (nous n’aimons pas le rouge) et rincer une dernière fois sous l’eau pour être sûr qu’il n’y a plus de sable. Les éponger soigneusement une à une (oui je sais, c’est titanesque !). Les faire ouvrir à la casserole quelques secondes, ne garder qu’une coquille. Puis, faire revenir doucement au beurre le hachis échalotes-ail-persil et en parsemer les vannets avant de les passer deux minutes au four 180/200° ! Dégustez, c’est à tomber ! Nous avons fait au plus simple volontairement vu la qualité du produit, certains font des sauces crémeuses, nous avons préféré garder la saveur initiale, juste relevée.img_3502img_3504img_3506Ce qui a fait environ huit vannets par personne, on peut aussi les servir en apéritif, présentés différemment ! Mais après nous avons dégusté les Saint-Jacques et c’était aussi bon, je n’arrive pas trop à faire la différence, elle n’est pas énorme !

Syl, notre cheffe n’étant pas là ce week-end, je me suis proposé de récolter les liens des marmitonnes de la Brigade, elles peuvent me les laisser ici en commentaires pour plus de facilité ou sur la page FB dédiée…

Et voici les liens des marmitonnes : au fur et à mesure que je les lis…

Syl et une blanquette de saumon aux  girolles et graines de moutarde ;

Sandrion et des rougets à la provençale ;

Sharon et un cake chocolat-praliné ; recette du 3 décembre.

Une Comète et des cailles au miel sur lit de poires aux épices ;

Nahe et des croissants à la vanille ;

L’Irrégulière et des oeufs cocotte au foie gras.

Et je vous souhaite un bon dimanche !

Cake au mascarpone, raisins secs et figues demi-sèches pour mon dimanche !

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-naBon, il n’y a pas une émission qui s’appelle « cauchemar en cuisine » ? Ce cake m’a fait passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! Je sais bien que c’est Halloween mais quand même, je voulais une douceur italienne… Bon, je l’ai eue mais à quel prix ! Ma copine Samar du très bon blog Mes inspirations culinaires ne m’a jamais déçue alors je me suis dit que j’avais sûrement mis une araignée dans le potage (oui je sais avec Halloween, c’est petit ) ! Bah oui…quand on ne sait pas compter…on rame ! Quand on ne sait pas changer les ml en l (si,  je sais mais si je ne me concentre pas, j’inverse, dyslexie oblige)…

Donc Samar disait 10 minutes de temps de préparation, ça a duré 2h30 chez moi et les 40 minutes de cuisson …on arrive à 60 avec un gros moule à cake ! Quelle idée aussi j’ai eu de faire une recette « familiale » pour deux ! Arf ! Lire la suite

Risotto aux deux champignons, poulet et Marsala…

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-naLe mois Halloween de Lou et Hilde fait rage mais il se partage avec le mois italien d’Eimelle qui m’inspire bien davantage, comme vous pouvez vous en douter mais je vais bien trouver un nom horrifique pour ce risotto et le faire passer dans les deux challenges !  Non ? Comment ça c’est de la triche ? Mais pas du tout, c’est de la créativité, gnê ! Alors ce risotto pour Halloween se nommera « Riz aux yeux noirs de strega ivre  » ! (Demandez à Syl pour « strega », c’est sorcière en Corse….je crois !)

Un bon risotto demande juste 30 minutes mais 30 minutes de présence derrière la gazinière sans le lâcher une seconde… Un peu de préparation avant mais si peu…

INGRÉDIENTS  pour deux personnes (mais ça peut faire 2 repas) :img_3204

  • 2 verres de riz Arborio ou riz rond de votre choix ;
  • 1 petit verre de Marsala (pas aux amandes ni à la crème, du nature) ;
  • 2 échalotes coupées menues, 1 gousse d’ail, 1 bouquet de persil ;
  • champignons de Paris, pleurotes (parce que j’en avais mais mieux vaut les champignons de Paris si vous aimez le goût du champignon, la pleurote est assez fade)… Je n’ai pas pesé mais je dirais 500g de chaque, à faire revenir légèrement (pas trop non plus) avant avec de l’ail, une échalote, du persil, ça réduit beaucoup.
  • 2 escalopes de poulet fermier : la veille, les débiter en lanières puis en dés, les mettre à mariner dans de l’huile d’olive avec un oignon coupé fin, pratiquement haché, persil, thym, laurier, sel, poivre) et réserver au frais, filmé, jusqu’au lendemain. Vous pouvez aussi dépiauter les restes d’un poulet rôti…déjà cuit (mais  ce sera moins …bref…pas pareil).
  • 1 petite marmite (une marmitonne ?) de bouillon de poulet (idéalement fait maison), sinon un cube de bouillon de poule légèrement tiédi dans la « marmitonne » fera l’affaire. J’ai toujours du bouillon de poule maison au congél pour ces occasions !
  • et beaucoup beaucoup de parmesan, à râper au moins deux fois pendant que l’on mange (le garder à portée de main !img_3272

ACTION ! img_3258

Détaillez les échalotes finement (il me restait un oignon rouge, j’en ai profité et le(s) mettre à suer avec de l’huile d’olive dans une grande casserole. Dès qu’il (elles) est (sont)transparent(es), ajoutez les champignons juste précuits et les dés de poulet hachés avec l’huile de marinade.  Dès que c’est juste doré, ajoutez vos 2verres de riz et attention, la difficulté commence ! La seule, il faut que le riz devienne translucide sans attacher (et je n’ai pas choisi la facilité en l’ajoutant en dernier mais j’y ai gagné en saveurs). Dès que c’est fait, ajouter le verre de Marsala (et croyez-moi c’est bien meilleur que le vin blanc dans le cas présent), remuer un ou deux tours et ajouter une première louche de bouillon de poule/poulet.img_3262 img_3263Renouveler l’opération dès que ça prend au fond (avant que ça ne prenne au fond serait plus juste, arf !), jusqu’à ce que votre riz ne croque plus sous la dent (oui il faut goûter). Normalement et c’est ce qui fait le crémeux du riz, enfin pour moi (j’en connais certaines que je ne dénoncerai pas qui ajoutent de la crème fraîche, hérésia !!!), donc quand le riz est tendre et que vous avez l’impression qu’il reste trop de bouillon, comme ça :img_3270Oui c’est flou, mais il y a de la buée, c’est chaud hein ! Donc là, vous éteignez le feu, et vous recouvrez d’une assiette pendant 5 petites minutes et …img_3269 vous servez, c’est prêt-crémeux ! On peut ajouter une ou deux noix dont le goût se marie bien avec le champignon :

img_3271

Le parmesan est absorbé immédiatement, alors pensez à garder la râpe ! Buon appetito !

Mais allons voir chez Syl  notre Cheffe bien-aimée les noms et plats des participants…

logo-mois-italien-deimellePour Le mois italien d’Eimelle et si elles veulent encore de moi, les sorcières Lou et Hilde, pour le challenge Halloween…logo-halloween-lou-hilde

Je vous souhaite un bon dimanche…

Je confiture ! Et ça colle !

logogourmandiseshalloween15Vous vous demandiez où je disparaissais ces derniers jours ? Brusquement… Derrière mon chaudron de sorcière pardi puisque Halloween (je me retiens de lancer une insulte en arabe à l’encontre d’Halloween mais ça me démange ! 😀 ). Aussi, avant de vous révéler la recette de ma confiture de pommes (version très personnelle, je ne suis pas normande), voici quelques photos de ma confiture de melon selon Samar, sa recette délicieuse ICI, et comme j’avais aussi fait un pot de gelée de mûres, j’ai mélangé les deux un matin sur mon pain grillé et ma foi, c’était délicieux ! Lire la suite

Le menu sorcière du dimanche après la nuit de Walpurgis !

logo syl gourmandises 2016Notre Cheffe des Marmitonnes a de ces idées parfois, je vous jure ! Il faut s’y plier, c’est la Cheffe ! Alors pour les initiés, dans la nuit de samedi à dimanche, (la nuit qui vient de passer) (du 30 avril au 1er mai) c’était Belthaïne chez les Celtes, le pendant printanier de Samaïn, fin octobre plus connu sous le nom d’Halloween. Au cours de cette nuit de Walpurgis qui célèbre le passage des ténèbres à la lumière, ou de l’hiver au printemps pour les plus pragmatiques, les sorcières se réunissent en Sabbat, des feux de joie s’allument dans les régions (au Nord surtout) qui fêtent l’évènement. Il nous fallait donc concocter un plat « magique », propre à transformer les crapauds en prince ou un truc de ce genre ! Lire la suite

Une tarte aux pommes et aux noix pour un dimanche frileux !

logo syl gourmandises 2016Beaucoup de marmitonnes sont en vacances, alors je n’allais pas abandonner Syl et ses projets de tarte comme ça ! Comme j’ai beaucoup cuisiné ce week-end, j’ai opté pour la tarte aux pommes facile et aussi parce que ça faisait longtemps que je n’en avais mangé et j’adore l’odeur des pommes qui cuisent dans la maison… Rien de compliqué, je vous rassure ! Lire la suite

La cucina italiana du dimanche !

logo syl gourmandises 2016J’avais des envies d’Italie, Syl a accepté et les autres marmitonnes avaient l’air ravi  ! Nous nous sommes exécutées avec bonheur ! J’aime beaucoup la cuisine italienne que je considère comme jumelle de la cuisine française (à titre personnel) et je peste beaucoup de ne plus trouver des produits de qualité pour la réaliser au mieux (Ha ! l’épicerie-traiteur Facchetti au bas de la rue Mouffetard, toute une époque !). Mais bon, j’y arrive parfois en remplaçant certains produits même si « ce n’est pas pareil » ! Houlà, deux recettes aujourd’hui, donc je vais essayer d’abréger pour que vous ne vous endormiez pas avant de passer à table ! Et encore je ne vous dis pas tout !!! Andiamo… Lire la suite

En cuisine, avec plus ou moins de bonheur, hum !

logo syl gourmandises 2016Syl , cette semaine voulait que l’on fasse des plats des copines marmitonnes ! Soit  ! Arrangés éventuellement… J’aurais pas dû… (« arranger » les recettes quand on voit le résultat) ! C’est sûr la prochaine fois, je retourne à mon domaine de prédilection : le salé !!!

Après avoir perdu mes photos d’un ratage monumental, alors que j’ai passé 3 heures en cuisine, à 1h du matin, je retrouve enfin le logiciel qui me permet de les télécharger (Louise tu vas pouvoir te moquer), alors je suis trop fatiguée pour mettre les liens mais je le ferai demain dès que j’émergerai des bras moelleux de Morphée après ces trois jours marathon ! Lire la suite

CRUMBCAKE AUX MYRTILLES

logo syl gourmandises 2016Alors je vais vous faire une confidence, j’ai un ami blogueur qui adooore les myrtilles et les cakes en général ! Certaines d’entre vous l’ont déjà reconnu ! Comme il est passé un week-end au début de ce mois (pour une autre surprise dont je vous reparlerai le 24) (ha ha ça c’est du teasing ou je m’y connais pas !), donc je voulais sortir un peu du cake et du crumble (déjà faits) aussi ai-je tenté le « crumbcake » dont je vois des recettes fleurir un peu partout. Mais en gardant la forme du cake parce que…cake pour Mind of courseEt comme j’aime les valeurs sûres, j’ai repris la recette du cake « ultime » au citron de Bernard, ma recette de crumble, j’ai touillé et ça a donné quelque chose de pas mal du tout !IMG_4096Pour le CRUMBLE :

100g de poudre d’amandes, 100g de farine, 80g de beurre mou, 1 c à c. de cannelle : pétrissez le tout du bout des doigts, formez une boule, filmez-la dans du papier alimentaire et oubliez-la au frigo une heure minimum, la veille si vous le pouvez. La ressortir quand vous commencez à préparer le gâteau, une petite demi-heure avant.

Le CAKE (un peu revisité)

  • 200g de myrtilles (ici, surgelées) (à dégeler la veille dans une passoire avec  un peu de sucre pour qu’elles rendent un maximum de jus et d’eau)
  • 200 g de sucre
  • 170 g de beurre fondu
  • 3 oeufs gros (j’ai utilisé 2 oeufs de cane tout frais pondus, 2 car ils sont plus gros)
  • 150g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c à c. de jus de citron pressé.

PRÉPARATION  :

Dans une jatte, mélanger le sucre et le beurre, sans trop blanchir, y ajouter les oeufs un à un puis la farine en pluie additionnée de levure, le jus de citron (au goût). Remplir le moule à cake avec la moitié de cette préparation, j’ai pris un moule à cake large en pyrex, parsemer de myrtilles et émiettez du crumble. Rajouter l’autre moitié de la préparation, remettre de la pâte à crumble et le reste des myrtilles. Enfourner à 180° pour environ 3/4 d’heures. C’est cuit quand vous enfoncez la lame d’un couteau et qu’elle ressort sèche.

à la sortie du four...

à la sortie du four…

et...dans l'assiette !

et…dans l’assiette !

Alors oui, il était bon, les oeufs de cane donnent un moelleux incroyable, la texture croquante-fondante est très bien mais personnellement j’aime quand les myrtilles sont mélangées avec des framboises, je trouve ça plus goûtu ! Mon invité a eu l’air d’apprécier, (pas que lui d’ailleurs) mais je pense qu’il aurait aimé une petite chantilly avec, c’est un vrai gourmand !

Je vous souhaite un bon dimanche ! Allons voir chez Syl, ce qu’ont fait les autres marmitonnes :

Louise – Cookies abracarambar !
Sandrion –
Nahe – Cookies extra
Marion – Cookies salés : Olives Noires, Tomates Confites & Pignons de Pin
Estellecalim – Cookies aux cranberries

LASAGNES franco-italo-grecques pour mon dimanche !

logo syl gourmandises 2016Bon, pas de consignes encore de notre Grande Cheffe Syl qui se remet de sa bronchite, alors c’était esprit débridé en cuisine aujourd’hui ! Et le moins que l’on puisse dire est que j’ai pioché dans le meilleur de l’Europe, enfin le meilleur, un bien grand mot pour cette recette. J’avais prévu de faire des lasagnes mais…comme j’aime tester, accommoder des « choses », j’y ai ajouté un pot d’aubergines de cet été que j’avais mis au congélateur après avoir fait une compotée (aubergines, poivrons, tomates aux herbes de Provence, du très classique) d’où le côté « grec » avec un arrière-goût de moussaka; mais de très loin hein !. Ce qui m’a fait un étage supplémentaire ! Du coup, je n’ai pas encore fait le gâteau, pas eu le temps et pour tout vous avouer, plus la force ! J’ai toujours les yeux plus grands que le ventre comme dirait ma mère …et ma quincaillerie ne suit pas ! Lire la suite

Tartiflette ? Euh…gratin de pommes de terre au Reblochon de Savoie

logo syl gourmandises 2016– Vous avez dit tartiflette ?
– Oui j’ai un magnifique Reblochon au lait cru offert par ma cousine de Haute-Savoie, ce serait dommage de le laisser perdre !
– Oui mais nous n’avons plus  ni lardons, ni vin blanc, choses que je mets d’habitude dans ladite tartiflette ! Hé bien tant pis, nous allons improviser ! Quand il fait froid, que la faim nous creuse, on se débrouille avec ce qu’il y a ! Allons-y !

Syl. et sa brigade de marmitonnes m’ont gentiment remis le pied au fourneau et c’est avec plaisir que je participe à nouveau à ces dimanches gourmands et pleins de gaieté : Après une semaine de Plumes c’était pas gagné ! Notez l’effort les filles ! 😀 Nous irons voir chez Syl, Sandrion, Louise, Nahe, Nathalie, EstelleCalim, Lily,  ce qu’elles nous ont concocté…(je mettrai les liens au fur et à mesure des publications dominicales).

Syl : une pizzkeuch (faut qu’elle se fasse remarquer) et une blanquette de dinde, miam !
Louise – des Crozets façon tartiflette et sa petite salade acidulée .
Sandrion – Gâteau de Savoie maginifique au coulis de fraises
Nahe – Tartiflette au reblochon

Asphodèle – Gratin de pommes de terres et oignons au reblochon
Estellecalim –
Cake poire, chocolat et crème de marrons
Nathalie – Velouté de châtaignes au lait de coco
Lily – Tarte amandine aux poires

Lire la suite