LES PLUMES DE L’ANNEE 12 – LES TEXTES EN L !

Hop là ! Douzième édition des Plumes, le douzième mois entre Noël et Jour de l’An, nous naviguons par tous les temps ! Par ordre d’arrivée des liens des valeureux plumitifs que je remercie particulièrement de leur effort en cette période chargée,  nous avons : Lire la suite

LES LIVRES DE NOËL, PAL en surpoids ! Je soutiens toujours mon libraire !

Ce n’est pas nouveau, tout le monde sait que les livres sont nos plus beaux cadeaux, même si certains s’acharnent à nous offrir autre chose, autre chose qui fait plaisir aussi je précise !!! Cette année a été particulièrement fructueuse j’avoue, entre « l’avant » Noël, le « pendant » et même le lendemain… puisque je vais ajouter huit livres à ma PAL (même plus vu qu’elle n’est pas à jour depuis…trois mois minimum…) Lire la suite

QUE RESTE-T-IL DE MES LECTURES 2011 ?

C’est l’heure des bilans de fin d’année, des bêtisiers en tous genres (j’aurais pu en faire un d’ailleurs !), mais pas facile finalement d’établir un Panthéon ! En parcourant ma liste d’auteurs, je me suis basée sur quatre critères pour faire émerger mes cinq lectures marquantes de l’année, il y en a cinq autres qui peuvent y figurer mais elles ne remplissent pas forcément ces critères qui sont : Lire la suite

La citation du jeudi avec Fitzgerald !

Comme vous le savez, j’ai un gros faible (qui vire à l’obsession…) pour Francis Scott Fitzgerald et pour sa vie, vu que celle-ci  domine largement son oeuvre. J’ai lu Lots of Love pendant les « vacances », je vous en parle longuement très vite, mais je vous laisse un aperçu de ce qu’il écrivait à sa fille Scottie dans ce livre dédié à leur correspondance de 1936 à 1940. Il lui conseillait des lectures, voire les lui ordonnait, lui disant en même temps ce qu’il pensait d’elle, parfois violemment mais sans se départir d’un sens de l’humour (souvent)  grinçant … Lire la suite

LES PLUMES DE L’ANNEE 12 – Résultats de la collecte des mots en L

Voilà, voilà… Noël est passé, j’espère que vous avez été comblés ! J’en connais d’autres qui sont ravis de voir ces « Fêtes » s’éloigner…Les mots à placer cette semaine sont :

Lumière – Liberté – Lutter – Lamentable – Larmoiement – Loup – Lardons – Lune – Lanterne – Lointain(e) – Lupanar – Loustic  -Légèreté -Loufoque – Luciole – Lutin.

Je vous souhaite en bonne forme, chacun fera comme il peut pour samedi, que l’inspiration soit avec vous… et avec votre esprit ! 🙂

Pardonnez- moi mon retard mais j’ai regardé se coucher le soleil sur la mer aux Sables d’Olonne, j’ai enfin rencontré mon libraire. Je vous en reparle très vite. Bonne fin de semaine .

(c’est là que j’étais cet après-midi…)

LES PLUMES DE L’ANNÉE 12 – Collecte des mots en L

Entre deux fêtes, entre deux eaux pour certains, j’espère que vous avez tous passé un Joyeux Noël et que vos voeux ont été exaucés en partie (c’est déjà bien)… Je sais que pour beaucoup, écrire un texte pour le 31 décembre ne va pas être facile mais pour d’autres qui commencent à s’ennuyer de leur stylo, je vous laisse toute liberté pour laisser aujourd’hui un mot commençant par L (sauf nom propre, anglicisme non référencé dans un dictionniaire homologué : Wikipédia, Réverso ne comptent pas), et ce, même si vous ne participez pas ! Et nous ferons comme nous pouvons, le plaisir avant tout…

Je ferai un billet récapitulatif ce soir vers 19 heures (c’est que je suis toujours en pause familiale jusqu’au 29 décembre !:)).

Je vous souhaite une bonne semaine, le coeur léger et la plume alerte !

Un Joyeux Noël à ceux qui sont seuls !

Noël, fête familiale s’il en est mais pas pour tout le monde. Pendant que certains ripailleront et seront émerveillés devant le regard d’un enfant qui découvre ses cadeaux, d’autres en seront très loin, si loin parce qu’ils sont seuls ce soir là… Je sais qu’il y a des associations chargées de distribuer des repas et de recréer cette fameuse « ambiance de Noël »,    d’autres ont choisi de se tenir en retrait des bolducs tapageurs et des guirlandes agressives… Peu importe si la solitude est effectivement choisie ou un fait inéluctable…Je souhaite à tous, à défaut de repas amélioré et de cadeaux au pied du sapin, une soirée pleine de bonnes choses malgré tout ! Et mes pensées iront à certains que je connais et qui ont choisi d’être seul…ou pas…

Un Joyeux Noël à Tous et une petite lumière spéciale à ceux qui seront en face-à-face avec eux-même ce soir…

Un Noël avant l’heure !

Aller à sa BAL et y découvrir une grosse enveloppe inattendue est en soi un plaisir chaque fois renouvelé, mais quand dans cette enveloppe s’y est glissée un cadeau inespéré, cela vous fouette les sangs de bonheur !

Mind The Gap, m’avait promis de m’adresser Sukkwan Island, qu’il n’a pas aimé et y a rajouté  un magnifique coffret Folio avec marque-pages aimanté… Il est incroyablement lourd, qu’est-ce donc ? Lire la suite

Hommage à Césaria Evora

Parce qu’elle s’est éteinte hier à 70 ans, trois mois seulement après avoir fait ses adieux à la scène, fatiguée par la maladie, et malheureuse de laisser ses fans, voici ce qu’elle disait dans un entretien au Monde, en septembre dernier : «Je n’ai pas de force, pas d’énergie. Je veux que vous disiez à mes fans : excusez-moi, mais maintenant, je dois me reposer. Je regrette infiniment de devoir m’absenter pour cause de maladie, j’aurais voulu donner encore du plaisir à ceux qui m’ont suivie depuis si longtemps», regrettait-elle en septembre dans un entretien au Monde. Lire la suite

LES PLUMES DE L’ANNEE 11 – Les textes en K !

Pour cette avant-dernière session de l’année 2011, il y a eu confusion avec Olivia, bah oui, je fatigue en fin d’année et les vacances belges n’étant pas les mêmes, nous nous retrouvons avec deux textes, pour certains, à écrire coup sur coup. Les intempéries m’ayant privé de mon ordinateur de jeudi soir à vendredi matin 10 heures, j’ai donc fait un seul texte (un peu long je vous l’accorde 😉 pour pouvoir placer les 39 mots réunis pour cette double occasion ! Lire la suite

ACCORDEZ-MOI CETTE VALSE de Zelda Fitzgerald

Ou « Ô mon Dieu…accordez-moi cette valse » car ce n’est pas à un soupirant que s’adresse le titre de Zelda mais plutôt à Dieu ou à Diable afin qu’il lui permette de pouvoir danser encore et encore, de martyriser son corps dompté un temps par et pour la danse. Lire la suite

DÉSOLATIONS de David Vann

S’il est un livre qui porte bien son titre, c’est celui-ci. J’ai attendu une semaine pour en parler tant il m’a remuée au couteau, noué la gorge et m’a obligée à rester en apnée. Je n’ai pas pu le lâcher une fois commencé, et je l’ai lu en deux après-midis.

Derrière Irène et Gary, la petite soixantaine, il y a l’Alaska, ses paysages ancrés dans une réalité sauvage et solitaire entre fantastique glaçant, poésie froide et sans ambages, du nature writing brut de décoffrage. Il y a surtout Irène… Lire la suite

LES PLUMES DE L’ANNEE 11 – Résultat de la collecte en K

Je vous donne les mots qu’il va falloir placer dans notre texte de samedi. Qu’en pensez-vous ? Je ne les trouve pas trop méchants et il n’y en a  pas beaucoup, donc nous devrions pouvoir les « harmoniser » ! Voici les 12 mots du 12/12/2011 et en plus j’en profite pour souhaiter un bon anniversaire à Mind The Gap !!! (j’aurais dû jouer le 12 au loto de ce soir…). Lire la suite

LES PLUMES DE L’ANNEE 11 – Collecte des mots en K

Bonjour à tous ! Et c’est reparti pour 3 sessions (sauf la semaine du 19 au 25 décembre, je « pause » !). Je vous donne les dates des collectes et celles des textes :

Lundi 26 décembre, collecte des mots en L, samedi 31 décembre (pour ceux qui pourront^^), publication des textes.
Lundi 4 janvier, collecte des mots en M, samedi 8 janvier, publication des textes. Après, retour chez Olivia !
Je rappelle aux étourdis que les noms propre, les mots anglais, ne figurant pas dans un dictionnaire référencé, sont interdits (Wikipédia, Réverso ne comptent pas).
Pour « tous renseignements complémentaires » voir ICI
Je vous souhaite un peu d’inspiration, beaucoup de joie, et surtout lâchez-vous ! Vous avez jusqu’à 18 heures pour laisser un mot,  et avant 19 heures, je publie le récapitulatif.

Bon lundi à tous !

LOVE STORY pour mon dimanche…

Eh oui ! j’ai gardé une âme de midinette !  J’ai beaucoup aimé ce film en son temps et sa musique qui tirerait des larmes à une fontaine… Ne serait-ce que pour Ali Mac Graw et Ryan O’Neal, ou encore la célèbre réplique : « J’aime Mozart, Bach et Les Beatles…et toi ! » « Tu me mets avec Mozart et Bach ? » On a bien le droit de se laisser aller de temps en temps non ?

Vous l’aurez remarqué j’aime la neige et je me désespère d’en voir tomber cette année dans ma région (déjà quand il neige partout, il est rare d’en avoir), mais WordPress a son canon spécial (pas encore de dameuse par contre !) prévu jusqu’au 4 janvier, alors profitez-en !

Bon dimanche à tous…avec ou sans neige ma foi !

LES PLUMES ÉPISTOLAIRES 3

Aujourd’hui, vaguelette de réponses aux réponses du mois dernier mais aussi des nouvelles lettres pour ceux qui ne sont pas en binômes. Suivez le guide ! Je sais, je sais, la fatigue nous gagne en cette période pré-festive pour certains et s’invite à la table plus vite que l’inspiration. Pas de souci, ceux qui n’ont pas eu le temps sont excusés… D’autant que la collecte des mots en K reprend dès lundi, youhou ! Ceux qui ne l’ont pas fait hier peuvent me laisser leurs liens en commentaires. Ou me donner le « bon », celui qui correspond à la lettre de réponse, merci pour moi ! Lire la suite

DANS LE DELPHINIUM !

Je viens de réaliser que ça fait un an que je blogue ! Avant d’avoir eu le mien. La première qui m’ait donnée envie de lire autre chose que mes livres, qui m’a fait découvrir d’autres univers en littérature, c’est Delphine, ICI. Tout a commencé par une histoire de rats qui n’arrivaient pas (hein Cathy ?) : le premier livre voyageur fut On ne boit pas les rats-kangourous (d’Estelle Nollet)… qui m’avait scotchée, puis est arrivé le Challenge Sagan, j’avais sept livres dans ma bibliothèque, pas lus ou oubliés. D’ailleurs j’ai publié trois billets chez Delphine et l’un deux ayant fait la Une de Hellocoton, elle a commencé à me parler d’ouvrir un blog. Aidée en cela de George qui a donné les derniers arguments pour me faire céder… et j’ai cédé ! Maintenant Delphine a un site (hé !) et s’occupe de trois blogs en parallèle : Le Club des Lectrices, Divagations (écrits personnels), et Romain Gary et moi). Mais voilà ce que c’était au tout début quand j’ai atterri chez elle avec mon i-phone !

Ensuite la « garynite » s’est emparée de moi après que j’ai lu La Promesse de l’aube en décembre, d’ailleurs Delphine est tellement atteinte qu’elle a ouvert un blog Romain Gary et moi, c’est dire (on a beau lui répéter qu’il ne viendra plus, rien à faire…) ! Et tant d’autres comme des premiers auteurs : Marc Lepape et sa Vasilsca, Nicolas Cano et Bacalao. Mais aussi, La petite Mafalda (me faire lire des BD, c’était pas gagné). Je ne sais pas si moi je lui ai donné envie de lire des livres, nous nous sommes arrangées souvent pour faire des lectures communes où invariablement, à une ou deux exceptions près, nous étions d’accord.

Décembre est le mois des bilans (pas que !) et il en est qui nous tiennent à coeur. Juste pour se rappeler d’où on vient de temps en temps, là où les choses ont commencé, pour le meilleur…et on va dire au pire de passer son chemin ! Merci Delphine pour toutes les belles découvertes que tu m’as fait faire ! Et que ça continue comme ça le plus longtemps possible…

L’INTRANQUILLE de Gérard Garouste avec Judith Perrignon

autoportrait-garouste.1261333717.jpg

Sous-titré : Autoportrait d’un fils, d’un peintre, d’un fou

Gérard Garouste est un peintre de renommée internationale qui n’a plus rien à prouver, que l’on aime ou pas son oeuvre, ce livre écrit à la première personne par Judith Perrignon, ex journaliste à Libération est d’une justesse inouïe et disons-le, bouleversant de vérité. Il a voulu dans ce livre, raconter le fardeau qui a gâché sa vie en partie et qui n’est pas encore totalement réglé : la folie, ou comme il le dit, selon les époques, il a été « maniaco-dépressif ou bipolaire ». Mais aussi les secrets de famille entretenus par un père collabo pendant la guerre qui a aidé à spolier les juifs de leurs biens, violent en mots, « psychopathe » face à une mère effacée et geignarde qui n’a rien arrangé… « Mon père n’a pas pu être un héros, il a été un salaud ». Lire la suite