BILAN D’AVRIL & Requêtes diverses!

Il est temps de reprendre les bonnes habitudes, en cela le S.T.A.R m’a aidée puisque je note tout ce que je lis au fur et à mesure… Mais il en manquait, ce dernier ayant commencé le 6 avril. Quelle surprise de voir tout ce que j’ai lu ce moi-ci ! Le temps pluvieux a donné un coup de pouce certes, l’arrêt médicamenteux de certaines substances (qui me mettaient dans le pâté au bout de 5 pages) y est aussi pour beaucoup. Le mois de mai risque d’être moins actif, j’ai décidé de m’occuper de mon jardin et de faire refaire les peintures de ma chambre dès que le temps sera plus sec (on ne peut pas se dédoubler !) !! Voici la cuvée qui restera donc exceptionnelle à mon avis (je ne ferai pas ce score tous les mois !) :

  • Eté d’Edith Wharton : découverte de l’auteure et belle surprise, j’ai aimé, 250 p.
  • Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur d’Harper Lee : un coup de coeur énooorme, 447 p.
  • Opium de Maxence Fermine, un moment de lecture suspendu dans un long rêve poétique, 187 p.
  • La reine des délices de Sarah Addison Allen, un livre léger et sucré pour jeunes filles rougissantes mais qui se laisse lire, 306 p.
  • Le cercle des huit de Daniel Handler, une horreur, j’ai détesté, 474 p.
  • Le Mystère de Callender Square d’Anne Perry, le deuxième de la loongue série des » Charlotte et Thomas Pitt », j’aime, je ne pense à rien quand je les lis et cette plongée dans l’Angleterre victorienne me fait sourire, 383 p.
  • Paragon Walk d’Anne Perry : épisode 3, voir au-dessus (billet demain)
  • Resurrection Row d’Anne Perry : tome 4, j’ai trouvé l’écriture un peu bâclée, je vous en parle très bientôt, 313 p.
  • Un étranger dans le miroir d’Anne Perry : il me fallait découvrir cette autre série, celle nommée « Monk » par les habitués, du nom du détective et héros. J’ai moins accroché, je l’ai trouvé plus sombre, mais lecture instructive ! 415 p. (Encore un billet à venir…).
  • Virginia et Vita de Christine Orban, j’ai beaucoup aimé cette incursion dans une année amoureuse de la vie de Virginia Woolf et de sa maîtresse Vita-Sackville-West, 232 p.
  • L’avant-dernière chance de Caroline Vermalle, un premier roman touchant et bien écrit qui m’a beaucoup émue, il est sur la liste des billets à venir, 236 p.
  • Journal d’un tueur sentimental de Luis Sepulveda, lecture courte et « masculine » qui m’a séduite ! 82 p.
  • Vol de Nuit d’Antoine de Saint-Exupéry, un classique que je n’avais pas lu, un style magistral ! 172 p.
  • Le lièvre de Vatanen d’Arto Paasilina, je reste sceptique quant à ce livre qui ne m’a pas déplu mais pas enthousiasmé non plus… et cinquième billet à finaliser, haaan !!! 236 p.
  • Et tatadam, résultat : 14 livres ce mois-ci et 3958 pages lues mais si j’ajoute les 109 pages d’Orgueils & Préjugés de Jane Austen et les 115 de La Curée d’Emile Zola, j’en suis à 4182 pages, je pense que ça ne m’est jamais arrivé !! Est-ce bon signe ? Je n’en sais rien … En attendant, et jusqu’à la fin du S.T.A.R,  je crois que je vais laisser La Curée et Orgueils & Préjugés en attente pour des lectures plus « faciles », j’ai des Anne Perry sous le coude…)

Voilà longtemps aussi que je ne vous avais pas fait part des requêtes qui égayent le tableau de bord, en voici quelques unes qui m’ont fait sourire :

  • Permets-moi que je me taise avec ton silence : Rien à jouter…
  • Je cherche un rose galipette : Ha ! Je ne connais que la Lili du même nom !
  • A partir de quel âge tu prends ? Non mais ho ! Je refuse de répondre à cette question !
  • Explique-moi vie normale : Ho la la, par où commencer ?
  • Trop ouvert le corsage : ??? De qui parles-tu ?
  • Confidence à ne pas garder pour soi : Hé bé, c’est du propre !
  • Pourquoi mon poisson rouge reste au fond du bocal ? Déjà, il n’est pas mort…
  • Association Asphodèle Limoges : Désolée, ce n’est pas moi !
  • Ne laissez pas entrer le soleil : ça va pas la tête !! Faudrait déjà qu’il y en ait…
  • De ci, de là, cahin-cahin le picotin te récompensera : Merci, je suis un âne ou une ânesse…
  • La magie du premier jour a sombré dans le néant : un poète ! Rien ne dure…hélas !
  • Amour désespéré : ça continue…
  • Comment répondre à une lettre sournoise : Ne réponds pas !
  • Deux galipettes et puis s’en vont : quel goujat !

J’arrête là pour aujourd’hui, il y en a encore pas mal mais je vous passe certaines pas piquées des vers… Bon week-end prolongé à ceux qui font le pont !! Et les dernières pivoines, du lilas, le muguet c’est pour demain !

LES HUMEURS DU DIMANCHE ! Et il y a de quoi faire !

L’actualité de ce dimanche avec de la musique et des nouveaux challenges trouvé chez Nathalie de Mark et Marcel ! Elle a la bougeotte, vous la connaissez, après la Finlande et le Suomi, après Le Pari Héllène, voilà qu’elle nous emmène en Italie avec Il Viaggio ! Je vous mets dans l’ambiance avec une tarentelle sicilienne (chaque région a la sienne) qui va vous mettre de bonne humeur ! Et entre deux averses, quelques images du jardin… dont je n’ai vraiment pas profité cette année ! Lire la suite

BILAN DU STAR – SEMAINE 3 –

 La pluie est nécessaire aux  nappes phréatiques mais elle est aussi l’alliée presque indissociable de la lecture en ce qui me concerne ! Je crois que cette semaine, j’ai battu tous mes records avec un livre par jour,  sauf jeudi où j’ai passé un peu de temps pour l’écriture… Comme j’ai vu ici et là que beaucoup affichaient leur nombre de pages eh bien, allons-y !! Je rappelle que le S.T.A.R c’est chez Liyah ! Le bilan : Lire la suite

Lettre à l’absent…

Photo, clic ICI.

A toi ,

Tu n’es pas dans ton assiette en ce moment. Les mots de ta dernière lettre manquaient d’insouciance et de spontanéité. Je sais que tu as encore cette fille dans la peau et tes silences butés sont moins hermétiques que tu ne le crois… Je la vois danser malgré moi entre les lignes du labyrinthe où tu te perds inexorablement. Ariane n’est pas là pour te prêter son fil et tes espoirs s’envolent à chaque jour qui se referme sur la nuit. Ces nuits d’absence où seule la lune indifférente pose son regard sur toi. Il me semble, de loin, entendre tes sanglots retenus, le son de ta voix devenue basse depuis qu’elle t’a quitté. Il me semble encore voir le sang battre plus vite près de ta tempe chaque fois que tu prononces son prénom. Qui résonne dans l’absence. Qui te casse en deux au-dessus du vide. Qui t’engloutit dans des abîmes d’où tu reviens brisé, pantelant, le regard lourd de points d’interrogations…ceux qui se sont plantés dans la confiance que tu avais en toi, ceux que tu ne peux plus arracher. Tu lui cherches et lui trouves des excuses faciles pour justifier ta tristesse. Pour moi elle n’en a aucune et tu sais pourquoi. Tu pourras repasser la scène de crime au peigne fin, tu n’y trouveras pas les coïncidences qui sont pourtant sous ton nez ! Tu ne veux pas les voir. Tu veux garder le souvenir de son parfum léger de bergamote, celui de ses yeux clairs qui vibraient comme les trilles des oiseaux un matin de printemps. L’odeur du café et du pain grillé dans la maison, vos rires et vos baisers enlacés dans l’immédiateté fébrile où vous chaviriez ensemble.

À présent, le froid, le silence et la pluie qui roule inlassablement sur la vitre opaque de ton coeur alimentent ton désespoir autant que ton immense déception. Je sais tout cela. Bien sûr que j’aimerais que tu rétablisses la connexion avec le monde des vivants dont je fais partie. J’ai mal mais j’apprends à te pardonner. Ma dignité m’empêche de t’attendre, parce que je n’ai pas la beauté du diable et mes yeux ne ressemblent pas à une eau pure. De toutes les créations de la terre, tu es celle qui m’a permis de toucher les étoiles, tu m’as fait me sentir vivante. Je ne t’attendrai plus parce que je t’aime, surtout parce que je t’aime…

Ta femme.

C’était ma participation à des mots, une histoire 62, chez Olivia. Pour les règles du jeu c’est ICI. les mots à placer étaient : immédiateté , assiette, création, café, peau, trille, absence, bergamote, confiance, peigne, hermétique, insouciance, facile, tristesse, sourire, diable, déception, labyrinthe, sang, coïncidence, chavirer, connexion.

LA CITATION DU JEUDI

Comme je vous l’ai dit hier, j’ai trouvé dans Vol de nuit de Saint-Exupéry une mine de citations ou de paroles bouleversantes, je vous en fait profiter !

« Sur le trottoir on le bousculait ; il pensa encore : « Je ne me fâcherai pas. Je suis semblable au père d’un enfant malade qui marche dans la foule à petits pas. Il porte en lui le grand silence de sa maison. » Il leva les yeux sur les hommes. Il cherchait à reconnaître ceux d’entre eux qui promenaient à petits pas leur invention ou leur amour, et il songeait à l’isolement des gardiens de phare. »

C’est beau non ? !

Sur une idée de Chiffonnette, ICI

VOL DE NUIT d’Antoine de Saint-Exupéry

Il est des petits livres comme ça qui nous réconcilient avec la littérature ! Vol de Nuit en fait partie. Retrouvé dans mes étagères, cette vieille édition de Gallimard dans la collection Pourpre date de 1951 avec une préface de Max-Pol Fouchet, alors qu’à la parution en 1931, la préface était d’André Gide. Lire la suite

LE CERCLE DES HUIT de Daniel Handler

Ce livre, lu pour un partenariat avec le Livre De Poche m’a à la fois fascinée et révulsée. Je dis pourquoi.

Du fond de sa prison, Flannery,  réécrit pour nous son journal. En effet, deux ans avant, Adam State, un lycéen est retrouvé assassiné dans le coffre d’une voiture une semaine après une grande soirée donnée le soir d’Halloween. Le journal débute le 1er septembre (et se termine le 4 novembre), jour de la rentrée des classes dans un lycée de San Francisco. Lire la suite

LE CHANT DES PARTISANS pour mon dimanche !

Dans la gamme des chansons révolutionnaires commencée en mai dernier, je ne vous l’avais pas encore fait ! Il était temps ! Chant réécrit en 1943 pour les résistants de la seconde guerre mondiale par Joseph Kessel et son neveu Maurice Druon d’après les paroles initiales écrites par Anna Marly en souvenir d’un chant bolchévique, entendu dans son enfance (sa mère était russe). Elle composera la musique. Lire la suite

Aujourd’hui tu te maries !

Tu es une de mes premières amies de blog et tu as dépassé largement l’écran du virtuel ! Alors…oui, ton homme en a mis du temps à se décider mais il faut dire, que te connaissant, tu ne te laisses pas passer la corde au cou comme ça !! Mais voilà, en ce 21 avril qui ressemble à un jour de mars avec ses giboulées, tu as réuni tes amies les plus proches (les veinardes) pour partager ce bonheur qui brille comme un sou neuf ! Et il est fort possible que le temps capricieux vous offre un bel arc-en-ciel de promesses multicolores… Qui d’après toi pouvait chanter ce « Somewhere over the rainbow », autre que ton actrice fétiche ? La belle et immortelle Marilyn ! Un moment de douceur suave en ce jour ne nuit pas… Lire la suite

BILAN du S.T.A.R – Semaine 2 –

 Hou ! Mais que les semaines passent vite quand on fait des comptes ! Bon je suis plutôt contente car j’ai huit pages de plus, la belle affaire me direz-vous !! Je suis plutôt contente car j’ai réussi à maintenir mon rythme et hier j’ai même lu deux livres dans la même journée ! En commencer un troisième le soir, voilà qui ne m’était pas arrivé depuis longtemps !  Le S.T.A.R. c’est chez Liyah ! Récapitulons : Lire la suite

JOURNAL D’UN TUEUR SENTIMENTAL de Luis Sepúlveda

Voilà un petit livre riche en testostérone et rebondissements dont les brèves 82 pages ont enchanté (joyeusement) mon réveil… Envoyé par mon amie Réjanie il y a quelques semaines, je l’avais commencé (trois pages) et bof-bof ! En le lisant d’une traite ce matin, l’impression est toute autre ! Certes ce n’est pas un chef-d’oeuvre mais quel talent pour nous raconter cette histoire en si peu de pages ! Idéal pour participer aux jeudis de George (voir à la fin du billet) ! Lire la suite

LA CITATION DU JEUDI avec les livres !

Hier je vous ai parlé de Virginia et de Vita de Christine Orban. Restait une pensée qui m’a interpellée et que l’auteure prête à Léonard Woolf, le mari de Virginia, imprimeur et éditeur de son état, pensée qui a trait aux livres…

 » Il redoutait toujours les conséquences de l’ordre. Les livres mouraient, rangés derrière les grilles d’une bibliothèque.. Au château de Knole les livres étaient tous morts, sauf quelques sonnets de Shakespeare que Vita déclamait souvent en se promenant. »

Vous aussi, pensez-vous que les livres meurent d’une certaine façon quand ils sont trop bien rangés ?

Sur une idée de Chiffonnette

VIRGINIA et VITA de Christine Orban

Un livre que m’a offert Mind The Gap (avec un beau marque-pages), dont le billet m’avait diablement tentée, ICI (je vous le conseille),  reçu samedi et lu entre hier et ce matin… C’est dire s’il m’a plu pour ce que j’y ai appris ! En effet, il était paru il y a vingt ans sous le titre « Une année amoureuse de Virginia Woolf » et, Christine Orban l’a complètement remanié pour sa sortie lors de la rentrée littéraire 2011. C’est un roman avant tout sur la liaison amoureuse et tumultueuse entre Virginia Woolf et Vita Sackville-West pendant l’année 1928. L’écriture et ses mécanismes les plus tortueux mais aussi les plus sublimes sont indissociables de cet amour… Lire la suite

LA REINE DES DELICES de Sarah Addison Allen

Un livre que Syl a beaucoup aimé, ICI, et qu’elle a eu le gentillesse de m’envoyer. Alors certes, il n’a pas fait l’après-midi du lundi de Pâques, mais il n’a pas trouvé le même écho en moi… Entre littérature jeunesse fantastique et chick lit, les aventures gourmandes et amoureuses d’une jeune fille et de ses copines… Lire la suite

SWAP DE PRINTEMPS repoussé !

 Oui je sais… J’avais dit que je ne toucherais plus à la date ! Je suis trop bonne… Aussi,  en voyant beaucoup parmi vous se tordre les mains à l’approche du jour J, j’ai pris une décision.

En accord avec ma binôme, Syl., la date d’ouverture des colis du SWAP sur les blogs est repoussée au 6 MAI 2012… Les vacances de Pâques seront finies dans toutes les zones, certains seront mariés (hip hip hip !) et nous aurons un nouveau Président de la République tout frais élu, pas encore élu d’ailleurs mais presque (à vous de jouer)…

J’espère que vous avez appris à mieux vous connaître et que vous vous faites plaisir avant tout !

En espérant que cela ne contrarie personne, je vous remercie de votre compréhension et vous souhaite une belle semaine ! 🙂

N’hésitez pas à m’envoyer un mail si vous avez des questions !

S.T.A.R 4 – Bilan de la semaine 1 –

Voilà, voilà l’heure du bilan a sonné et heureusement que j’ai tout noté au fur et à mesure, c’est un vrai casse-tête ! Je commence souvent deux ou trois livres en même temps et il y en a un, fatalement, qui l’emporte sur les autres, pas toujours parce qu’il est mieux mais  (de temps en temps), dates butoir obligent. Voici ce que j’ai lu depuis le 6 avril minuit et jusqu’à ce matin 7 h 30… C’est chez Liyah que nous donnons le nombre de pages et…seulement à elle ! Lire la suite

Le 400ème billet avec Edith Wharton !

Deuxième version de ce 400ème billet qui a « disparu » pendant la nuit, pas même une sauvegarde pour le récupérer en entier ! Merci WordPress de me faciliter la tâche. Et d’avoir perdu deux heures…à le refaire ! Aussi, pour bien fêter l’évènement, autant le faire avec un roman, Été, d’Edith Wharton, que j’ai beaucoup aimé. Je remercie LiliGalipette qui me l’a offert à Noël dernier. Comme George nous le demande pour son challenge Edith Wharton, ICI,  je vais  juste faire un résumé de l’histoire et insister sur le personnage féminin principal, Charity Royall … Lire la suite

LE MYSTÈRE DE CALLANDER SQUARE de Anne Perry

J’avais hâte de lire ce deuxième volume de la série « Thomas et Charlotte Pitt » ! je l’ai dévoré en deux jours à peine… Et je freine pour ne pas mordre dans le troisième qui m’attend sagement… Pas pour longtemps… Lire la suite