A bientôt…

.

Chers amis, chers lecteurs, Lire la suite

Publicités

Et hop on retourne en cuisine (aussi) pour le mois américain ! Muffins aux myrtilles pour tout le monde !

Y’a pas à dire c’est la rentrée, il faut reprendre les bonnes habitudes, taper ses recettes, prendre des photos, comme si ça ne suffisait pas de cuisiner ! Mais pour les « Gourmandises de Syl » que ne ferions-nous pas ?

Alors j’ai deux recettes à vous proposer mais puisque c’est le mois américain, on va se contenter des muffins aux myrtilles réalisés d’après une recette de mon cher Bernard, du blog « La cuisine de Bernard » donc, si vous voulez vous prendre la tête, si vous voulez la réaliser avec la précision d’un métronome et avec SES ingrédients, je vous conseille de suivre ce lien, sinon, ma version a été appréciée par Mindounet et la Douce, ils en ont réchappé, aussi pensé-je qu’on peut aussi la faire comme ça… Pour ceux qui ne le sauraient pas encore  : Mindounet = myrtilles, il faut faire au moins un dessert qui en comporte ! Alors Bernard est une excellente référence mais il faut tout peser, avoir un thermomètre, bref, j’ai un peu mélangé et je ne trouvais plus mon thermomètre (quand c’est rangé, je m’y perds), donc je me suis adaptée… Lire la suite

Jeudi poésie de septembre 2017, vert, encore vert…

Nous reprenons les bonnes habitudes, moi surtout avec une reprise en poésie, doucement mais avec toujours  autant de plaisir ! J’ai écrit ce texte (je n’ai pas la prétention d’être poète ès rimes, ès pieds et autres iambes), inspiré par un autre d’Eeguab, sur l’Ecrivaquier, il y a déjà quelques temps et je l’avais gardé pour un de nos jeudis. Soyez indulgents, la rime est souvent bancale mais l’esprit y est… Lire la suite

RETOUR…sans fanfares ni trompettes !

Le retour septembrien. C’était au programme que je m’étais fixé, il le faut maintenant que mes journées s’écoulent à ma guise (enfin presque), si on ne tient pas compte de la folie paperassière qui cherche à me noyer depuis mai, avec retards sans arrêt, crises de stress et la tête farcie ! Je vous épargne aussi le « vidage » de la maison qui est loin d’être fini, mes changements de déco pour me réapproprier l’endroit a minima, faire en sorte qu’il soit vivable tout simplement. Et c’est beaucoup moins facile que je ne le pensais. Lire la suite