LA POÉSIE DU JEUDI avec Jean-Yves Masson

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Lili, notre Petite Marchande de Prose nous a présenté (lors du dernier jeudi poésie), deux poèmes tirés des 121 Onzains de Jean-Yves Masson  et j’ai eu un véritable coup de coeur pour ce poète contemporain (né en 1962 en Lorraine) qui écrit avec élégance et émotion. Je suis donc partie à sa recherche et j’ai trouvé, un poème toujours dans ces Onzains du Désir et de la Nuit. Et un autre, tiré d’un recueil intitulé « Neuvains du sommeil et de la sagesse ». Les illustrations sont un clin d’oeil à LylouAnne et  à sa Ronde des Anges à laquelle je n’ai pas pu participer, un clin d’oeil en retard mais elle comprendra…

Ont poétisé avec moi cette semaine et je les en remercie : Nadine, Valentyne, Marie et Anne, Nelinha, Natiora, Jacou, Nadael, Lili, Modrone-Eeguab, Les Conteuses, DimDamDom59, LylouAnne. Dame Mauve. Et Béné31, très en retard (moi aussi) mais si vous repassez par là, allez la lire, c’est très bien choisi !

ange statue endormi lylouXX

Dormir est un jardin de vent ce soir, une arche d’air
sur l’océan de mes pensées qui jusqu’alors
avaient fui le sommeil et son trône de sable.

Dormir est un pays où mon ami m’attend
où parlent par sa voix toutes les sources d’aube
et les chagrins de l’enfance perdue.

Comble-moi de tes dons terribles, dieu des fables
toujours recommencé, fais qu’une fois encore je retourne
au cœur secret de la métamorphose.

Dans Neuvains du sommeil et de la sagesse, © Cheyne p.32

ange pour Lylou Romantic Home Bliss & Forgotten Elegance page FB 10.04

LXIII

L’ange venait encore sur le seuil
et sans entrer tenait dans ses mains la lumière,
une lampe de faible éclat.
Et il disait : « Voici la lumière du soir,
tandis que des pays inanimés s’éveillent,
salue ce peu de jour que je tiens dans mes mains ».
Mais quand il eut parlé et que la lumière fut éteinte,
je vis que ses mains étaient lumineuses,
son visage baigné de larmes rayonnait.
Et lui, me désignant la nuit pour mon domaine,
disait plus bas : « Toute aube a dans ses mains le soir ».

Dans Onzains de la nuit et du désir © Cheyne p.69ange pour Lylou Shabby in love sur FB

 

 

Publicités

PLUMES décalées, sondage inside !

écritoire vanishingintoclouds(3)Le week-end de l’Ascension m’amène des visiteurs imprévus et j’en suis ravie. Sauf que le lundi 2 juin, jour de collecte, ils seront encore là le matin et j’ai un rendez-vous médical l’après-midi pour ma maman (oui je sais, je vous raconte ma vie, mais je suis bien obligée)… Il m’est donc impossible d’assurer cette collecte, aussi je voulais vous proposer de la reporter au lendemain, voire la commencer le lundi soir pour vous laisser plus de temps, ce qui enlève tout de même un jour pour la rédaction de nos textes. Ou alors on « saute » cette semaine et on se retrouve le 16 juin ? Je vous laisse le choix en vous demandant de répondre à ce petit sondage. Mais je suis quasiment persuadée que vous préfèrerez un jour de moins qu’à rien du tout… Merci de votre compréhension !

Aux urnes, citoyens ! 🙂

LES PLUMES 28, les textes tombés du CIEL !

écritoire vanishingintoclouds(3)Ha ha, on rigole moins quand il s’agit d’écrire, il y a moins de monde que le lundi de collecte, on ne fait plus le mariole (ou la) ! Bon, je serai absente aujourd’hui une grande partie de la journée, donc je passerai vous lire en fin d’après-midi ou dans la journée de dimanche. Pour les retardataires, laissez vos liens en commentaires dans un premier temps, je les ajouterai dès mon retour ! Vous avez quand même 22 textes à lire, sans compter le mien… Lire la suite

LE LIVRE DE MA MÈRE d’ Albert Cohen

cohen le livre de ma mereUn livre lu en Lecture Commune avec Mind the Gap, sans nous être concertés, au hasard d’un mail nous en avons parlé et avons décidé d’en faire une LC. C’est chouette quand ça arrive, n’hésitez jamais à parler de votre lecture en cours…

Pas de résumé sur la quatrième de couverture , juste huit phrases de chroniqueurs littéraires, d’auteurs de l’époque d’Albert Cohen, tous unanimes pour dire qu’il s’agit là d’un monument de la littérature. Au hasard, sur les huit, ce qu’en a dit Marcel Pagnol : « Un chef-d’oeuvre : Le livre de ma mère. Un livre unique et qui durera. La plus belle histoire d’amour. » Un livre autobiographique paru en 1954 alors que la mère d’Albert Cohen était décédée depuis 1943.

Ce livre va au-delà du coup de coeur tant il est vibrant de sincérité et vous savez que pour qu’un livre me plaise il faut que je sente cette sincérité humble, nue, dépouillée d’artifices littéraires et verbeux pour faire passer le message…et, accessoirement, m’émouvoir au plus haut point. Oui j’ai pleuré en lisant certains passages mais c’était couru… Lire la suite

LES PLUMES 28 – Résultats de la collecte des mots tombés du CIEL !

écritoire vanishingintoclouds(3)Les lundis se suivent et ne se ressemblent pas ! C’est le mois de mai qui vous met en joie ? ENFIN… j’en connais au moins trois qui s’en sont donné à coeur joie ; pour l’instant, voici les 19 mots suivis de mes 3 mots en F, ce qui fait 22, vous pourrez donc en enlever un !

Mardi, nuage, mari, enfer, empyrée, céleste, horizon, lit, paradis, tempête, embellie, azur, atmosphère, étoile, tonnerre, mystérieux, septième, coin, vague, festoyer, feuillée, fable.

Ce matin, le soleil brillait, le ciel était d’azur et voilà, voilà hélas le calme a pris fin quand je suis arrivée dans mes commentaires où les duels avaient commencé aux aurores…gif plumes wine quand j'arrive dans mes comm après un quart d'heure d'absenceJ’évite le vin, nous avons déjà JC-Choupi porté sur l’absinthe (et allez savoir quoi d’autre), toujours est-il que ce matin, lui aussi à peine arrivé que Domi lui sautait dessus…gif plumes quand domi saute sur jc dès le matin gif plumes quand domi tend des perches à JCElle est coquine, elle lui tend des perches, aussi, faut dire… longues comme le bras et pourtant…gif plumes quand jc ne veut pas montrer ses poils à domiIl cachait…ses poils ! Ne me demandez pas, allez lire son texte ICI vous comprendrez ! Toujours est-il qu’il a nié !gif plumes quand jc dit qu'il n'a absolument pas de poilsc’est clair ? Il n’a PAS de poils ! Bref… Pendant ce temps, Martine de Littér’auteurs a bien essayé de ramener les diablos au sujet du pourquoi…ils étaient là, elle leur a fait le coup de l’empyrée….gif plumes quand martine continue son numéro de charmes avec un auteur inconnuOu comme ça…gif plume soene depuis la retraite

Mais Soène, bien plus agitée qu’avant sa retraite (c’est dire) (depuis qu’elle butine des roses)gif plumes quand soene va butiner ailleurs !Et qui essaie de nous faire croire qu’elle a changé…gif plumes quand soene nous fait croire qu'elle a changébah tiens, ne pas se fier aux apparences, surtout quand elle veut m’embrouiller parce que le 25 c’est la Fête des Mères et les Elections et patati et pata…ta…qu’elle aura pas le temps, et caetera ! Tuuut ! Stop là ma Cocotine, nous aussi on a le même programme ! Alors que…gif plumes quand soene essaie de m'embrouiller avec le 25 maigif plumes quand soene a le temps de s'inspirer d'elle mêmeElle sait très bien de quoi parler ! Pendant ce temps… Cériat, pauvrette égarée dans ce dédale…gif plumes quand cériat passe et prend peurOu Claudialucia qui ne sait pas si elle a bien compté tous les mots…gif plumes quand claudia passe et essaie de trouver les mots déposésOu Jacou…qui cherche désespérément comment sortir de ces commentaires trop causants !gif plumes quand ceriat parle de la souris rose gif plumes quand claudia est dans les commentairesC’est que même moi je m’y perds, j’ai OUBLIE de répondre à un commentaire de mon Mindounet, il me fait une jaunisse !gif plumes quand MTG me fait un caca nerveux car je n'ai pas répondu à SON commentaire !gif plumes quand je pense au temps pour MTGQuand je pense au temps qu’il va me falloir pour le rassurer… Heureusement…gif plumes quand je demande par mp à syl si je rêveMon amie Syl. est là, dans l’ombre, pour m’empêcher de craquer et me retenir ! Merci Syl. Parce que c’est finiiii pour aujourdgif plumes, jc après un tatouage mal placé‘hui bien que… JC ait des démangeaisons à cause d’un tatouage mal placé (soi-disant), Domi n’est pas mieux, on trouve pas le bouton OFF et moi…gif plumes domi a la fin de la collectelà tout de suite c’est ça qui m’attend !gif plumes quand le lundi soir arrive pour moi, là en milieu de journée seulementBonne semaine à tous, à vos plumes et à samedi pour la lecture !

(Désolée pour le retard, je vais m’y prendre dès 15h pour faire ce billet !) (j’en avais encore d’autres mais bon !)…

LES PLUMES 28 – Le lundi c’est collecte !

écritoire vanishingintoclouds(3)Haaa mais que vais-je vous proposer aujourd’hui ? Les thèmes ne sont pas faciles à trouver quand il s’agit d’en dénicher un tous les 15 jours ! Je remercie tout d’abord Olivia qui pause pour mieux nous revenir, avec l’envie surtout, cette petite chose qui parfois se fait la malle quand nous sommes surbookés ou en zone descendante ! Mais, la connaissant, elle rebondira ! En attendant un petit papillon rarissime (pas turquoise) mais tout transparent !En espagnol ils se nomment espejitos ou petits miroirs en français… Qu’ils te portent bonheur !Papillons espejitos ou petits miroirs sur FB Green Renaissance

See you son…

Aujourd’hui, je vais vous demander ce que vous inspire le CIEL, on le prend souvent à témoin, on parle de ses couleurs qui influent sur nos humeurs, je vous joins une photo d’un ciel breton envoyée par mon ami Mind The Gap lors de son dernier séjour là-bas (le rêve !)…PART_1389799483587Ou celle-ci, envoyée par sms, sans trucage ni retouches d’un ciel ariégeois flamboyant, j’adore cette photo !PART_1389085059142

Vous avez jusqu’à 20 heures (et même avant si c’est possible car je publie mon billet de récapépète des mots à 20h et comme je l’ai dit de nombreuses fois, je ne fais pas noctuuuurne !!!

Pour les nouveaux qui souhaitent participer, je leur conseille vivement de lire le RÉGLEMENT, ICI ! Et pas que les nouveaux d’ailleurs hum hum ! :d

Un bon lundi à tous, à ce soir ! Je vous offre ma première rose fleurie la semaine dernière, mon appareil a rendu l’âme depuis ! 😦rose la première

La poésie du jeudi avec Charles Cros

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Vous connaissiez l’heure bleue (pas le parfum guerlinisé), cette heure trouble entre chien et loup quand le soir descend ? Et bien j’ai trouvé un poème qui parle de l’heure verte, visiblement en hommage à l’absinthe qui coulait à flots dans les tavernes des poètes maudits du 19ème siècle. Écrit par Charles Cros qui en plus d’être un scientifique de génie (le grand-père du phonographe, entre autres) faisait des vers mais il était trop sage pour être considéré comme « maudit ». C’est lui qui a présenté Rimbaud à Verlaine…

Ont poétisé avec moi : Valentyne, Nelinha, Lili, Marie et Anne, Soène, Dan Gazénia, Jacou, Jean-Charles, Modrone-Eeguab, Natiora, Nadael (bienvenue), Les Points Contés, Nadine (bienvenue également). LylouAnne, Fransoaz. Et Claudialucia  ! Et DimDamDom (en retard bien qu’elle ait retrouvé le haut débit, tsss !)… Et Mango que je découvre cet après-midi avec un nouveau blog WP dédié à la poésie du jeudi !!!

 

 L’HEURE VERTEheure verte absinthe la fée

Comme bercée en un hamac
La pensée oscille et tournoie,
A cette heure où tout estomac
Dans un flot d’absinthe se noie.

Et l’absinthe pénètre l’air,
Car cette heure est toute émeraude.
L’appétit aiguise le flair
De plus d’un nez rose qui rôde.heure verte absinthe gif

Promenant le regard savant
De ses grands yeux d’aigues-marines,
Circé cherche d’où vient le vent
Qui lui caresse les narines.emeraude yeuxheure verte Vénus symbolique

Et, vers des dîners inconnus,
Elle court à travers l’opale
De la brume du soir. Vénus
S’allume dans le ciel vert-pâle.

Charles CrosCharles Cros (1842-1888), « Le coffret de santal ». Son premier recueil de poésie en 1873)

LE SWAP de printemps 2014 : on ouvre les colis !

logoswapisa

 

 Que d’émotions que d’émotions cette semaine ! La finalisation d’un SWAP me fait toujours cet effet surtout quand nous ouvrons, ma binômette et moi, nos paquets en même temps, une main qui arrache fébrilement les papiers et l’autre qui tient le téléphone (le téléphone tient tout seul d’ailleurs)… Ce que nous avons fait avec Syl. vendredi matin, avec un bon fou rire grâce à une de ses « surprises », je vous en parle avec les photos…

Les binômes  étaient… mais je n’ai pas les liens de toutes les participantes ! Une chose est sûre, notre trinome belgo-suisse-bordelais n’est pas à l’heure, seule Jacou qui était pourtant la dernière à entrer dans la danse a reçu son colis de la part de Dimdamdom, les autres vont suivre rapidement je l’espère pour elles trois ! J’ai mis tous les liens vers les blogs, hormis Domi, Gwen et Jacou qui présenteront ensemble, je les ajouterai à ce moment là ! Lire la suite

LES PLUMES 27 – Les textes en Métamorphose !

écritoire vanishingintoclouds(3)C’était une très mauvaise idée que d’avoir reporté le SWAP de Printemps au 11 mai, je n’avais pas vu que ça tombait une semaine de « Plumes », on a frôlé le bug mais tout est rentré dans l’ordre… Ou presque ! Dame Mauve m’a, à juste titre, fait remarquer qu’il y avait 20 mots alors que je n’en voyais que 17 !!! Bref. Je vais prendre une (ou un) assistant(e) ! D’ailleurs, je remercie Syl. qui se décarcasse pour moi quand elle le peut ! (quand elle ne me fait pas partir des billets avant l’heure) (fou rire pour elle et suées pour moi) … Alors mon texte est un peu trop long, je n’ai pas eu le temps de le retravailler pour « synthétiser » : j’espère que vous ne m’en voudrez pas…

Par ordre d’arrivée des liens, ont participé et je les en remercie : Dame Mauve, Biancat, Martine27, Jacou33, Marlaguette, , Modrone-Eeguab, Nunzi, Valentyne, Martine Littér’auteurs, Pascal Bléval, Marie Felices (ex Miss Nefer), Cériat, Célestine, Filamots, Janick, Jean-Charles, Les Sorcières (Marie)Adrienne. Evalire et sa soeur Momo. Dimdamdom59. Et Astrid (mardi 13 au matin). Et Josette, notre marraine suisse octogénaire qui pourrait en remontrer à des plus jeunes (je dis ça pour moi^^) !!! Gwendoline, le 4 juin 2014, en retard certes mais si vous repassez par là n’hésitez pas à aller y jeter un oeil !

Les 20 mots imposés étaient : changement, incrédulité ou incrédule, papillon, régénérer, chenille, évolution, climat, déguiser, magie, transformation, grossesse, adolescence, éclosion, cafard, majestueux, amour, travesti, éperdu, éphémère, envol.

 Mon texte ci-dessous  fait écho à cette histoire commencée en juillet 2013, par textes indépendants les uns des autres mais reliés tout de même. Le 1, le 2, le 3 et le 4. Je laisse parler ici Anastasia, l’héroïne…

UN NOM DE VENT, DE PLUIE ET DE SOLEILS MÊLÉS…cheval noir et mariée nature-and-culture

Je m’appelle Anastasia. Vous me connaissez si vous avez suivi mes galops, mes errances de papillon affolé pour retrouver Diego, devenu mutique, enfermé dans un deuil inconsolable. Mais je l’aime. Quand ses haillons travestis de malheur ne lui serviront plus à se déguiser,  qu’il ne croulera plus sous le poids du chagrin, qu’il sortira de la montagne où il panse ses plaies d’animal blessé alors je sais que s’élèveront dans les airs les chants rythmés de nos fêtes à venir.

Tous deux nous sommes nés d’un peuple de vent et de musique, ancestral et nomade. Notre patrie, c’est le monde, celui-là même qui nous repousse souvent dans les marges, à la périphérie des villes qui nous vomissent. Nous le leur rendons bien en les évitant elles et les cafards qui y vivent en maîtres. Il y règne un tel climat que la haine, la violence sont les seules réponses aux changements qu’ils attendent en vain. Ces cités et leur supposée magie artificielle ne remplaceront jamais l’authenticité des chemins de traverse que nous empruntons, de la boue collée à nos semelles, aux sabots de nos chevaux et à nos pieds nus l’été. Le soleil, le froid du givre l’hiver sculptent nos visages  levés vers un ciel sans frontières. Sans bannière. Sans étendard d’appartenance. De nos racines lointaines de l’Est de l’Europe me restent la blondeur et des yeux transparents. Comme ceux d’Izia, ma grand-mère qui a protégé la chenille indocile que j’étais, avant de s’en aller mourir selon nos coutumes. Elle m’a transmis le Livre des Veuves pour m’aider à comprendre ce que l’éclosion d’une femme en devenir entraine comme bouleversements. Je suis restée souvent incrédule devant tant de mystères. Elle explique aussi dans la partie réservée aux plantes comment éviter les grossesses indésirées afin que nous ne mourions pas dans les antres puantes des faiseuses d’ange. J’ai lu aussi un chapitre intitulé Phénix qui raconte comment nous régénérer après les souffrances. C’est à ce moment là que j’ai senti l’amorce d’une transformation s’opérer en moi, longtemps après avoir lu les dernières lignes. Les mots de ce livre me désarçonnent un instant mais j’y bois l’eau de mon existence en suspens.

L’hiver est fini et mon cheval a trouvé seul le chemin d’une rivière, en bas des montagnes que je ne me résous pas à quitter, parce que l’ombre de Diego y flotte partout. C’est une sorte de gave nonchalant avec des plages de galets et quelques bancs de sable entre les rochers où l’eau murmure en sinuant. Je me suis assise sur l’un deux, mon visage offert au soleil de mai et quand je ferme les yeux, je vois des points rouges, bleus qui me rappellent le feu d’artifice qui embrase mon ventre quand je pense à lui.

Dans le jour finissant, des ombres bleues dansent sur l’eau de la rivière et je me laisse aller au bonheur de cet instant fragile, éclaboussé d’éclats transparents aux couleurs de l’arc-en-ciel. J’ai en tête les chants de Pablo à la guitare et les larmes que tire Angel de son violon.  Mon coeur éperdu et solitaire frémit devant l’envol majestueux d’un oiseau au plumage argenté. Grâce à l’éphémère beauté du monde qui m’entoure je me laisse happer par ce vide empli des silences qui un à un s’échappent de ma gorge en un cri muet.

Maintenant que j’ai franchi le seuil de l’adolescence, maintenant que je deviens femme, vais-je rester encore longtemps sur les rebords de la vie ? Mon destin n’est pas celui d’une pleureuse, je ne vais plus verser de larmes aussi brûlantes que stériles  sur une chimère au nom de l’amour. Quel amour d’ailleurs ? Celui qui métamorphose ? Celui dont on parle et qui cliquète comme le bruit des verrous refermés des portes des prisons ? Mon instinct me tient un autre langage, il sait le parfum des saisons,  il renifle l’air comme les bêtes le font quand elles sentent un danger. L’amour est invisible, comme l’air, insaisissable et volatil. Est-ce ce rayon de jour qui passe à travers le trou d’une serrure ? Est-ce cette vague immense au moment où elle s’enroule sur elle-même ? Ou encore le léger mouvement des feuilles qui ondoient à la moindre brise ?  Des voix lointaines me répondent mais elle sont si basses qu’elles emportent trop vite leurs secrets. Alors je sais maintenant d’où viendra le charme. Il aura le parfum de ce soir de printemps qui s’achève avec les ors reflétés à l’infini dans les méandres de l’eau transparente, il aura les contours d’un visage espéré et la plénitude qui m’emplira dès que je m’assoupirai, repue dans la chaleur de ces bras là… Anastasia ne signifie-t-il pas résurrection ?

à suivre…©Asphodèle –

gif cheval et femme rivière nature-and-culture

 

L’ÉTRANGER de Jacques Ferrandez – BD d’après le roman d’Albert Camus

etranger couv(1)BD lue dans le cadre de l’opération Price Minister : La BD fait son festival en partenariat avec le Festival d’Angoulême, il était temps que je vous dise ce que j’en ai pensé ! J’en profite pour participer aux mercredis-BD de Mango !

Il s’agit de l’adaptation en BD du roman d’Albert Camus. Son personnage, Meursault est célèbre pour son indifférence au monde qui l’entoure. Le roman de Camus s’ouvre sur la non moins célèbre phrase : « Aujourd’hui, maman est morte. » ; il fallait donc insérer cette phrase dans un dialogue qui ne tombe pas comme un cheveu sur la soupe. L’auteur a bien trouvé le moment : quand Meursault se rend en autobus à la maison de retraite où l’attend la dépouille de sa mère, il profite de ce voyage long et morose pour lui faire prononcer l’indispensable incipit.etranger maman est morte Ce matin(1)Meursault ne pleurera pas à l’enterrement de sa mère. Meursault va tuer un jeune kabyle sur une plage et sera condamné à mort. Meursault est indifférent à tout cela car il est un être profondément anti-social, il suit son instinct et refuse de mentir sur ce qu’il ne ressent pas. Il travaille, a une vie  amoureuse mais il semble à peine effleuré par ce qui lui arrive, hermétique. Il ne se force pas …(l’Absurde déjà qui pointe son nez dans l’oeuvre de Camus).IMG-20140426-03923(1)Quel sera le verdict du jury ? Jugera-t-il l’acte en lui même ou l’homme qui n’a pas pleuré à l’enterrement de sa mère ? Beaucoup d’entre vous connaissent la réponse…

C’est un roman de jeunesse de Camus sur la jeunesse. Or Meursault n’y est jamais décrit physiquement. C’était donc un sacré pari pour l’auteur de lui donner un visage, une posture. Il a choisi d’en faire un homme d’une trentaine d’années, l’âge de Camus quand il l’a écrit et c’est très réussi !

Meurseault vu par Fernandez... je trouve qu'il a des faux airs de Camus...

Meursault vu par Jacques Fernandez… je trouve qu’il a des faux airs de Camus…

Dès le départ avec la planche d’Alger intra-muros, j’ai retrouvé l’ambiance du livre, Alger, la ville blanche et haute en couleurs si chère au coeur de Camus malgré les fracas de la guerre qui ont suivi.

La BD s'ouvre sur cette grande planche superbe !

La BD s’ouvre sur cette grande planche superbe !

Et puis dans celle de la plage, les tonalités chaudes,  écrasées de soleil comme peuvent l’être les plages algéroises. L’ambiance à la fois nonchalante d’une vie au soleil et les premiers nuages qui vont assombrir l’histoire, tout y est. On y retrouve également des accents de Noces très troublants (autre opus poétique de Camus) et j’ai trouvé ça très fort !etranger Alger environs(1)(1)Moi qui ne suis pas vraiment BD (vous l’aurez remarqué), j’ai beaucoup aimé celle-ci, la lectures des bulles est lisible, le roman est parfaitement restitué, c’est une réussite et si vous avez aimé le roman, je vous la conseille vivement ! Car au-delà de la retranscription fidèle de l’oeuvre de Camus, Jacques Ferrandez a su saisir l’atmosphère, quelque chose de l’âme du roman qui m’a conquise.

Je remercie Price Minister pour ce partenariat…et m’excuse du retard pris pour la rédaction de cette chronique !bd pm festival

C’était ma BD du mercredi chez Mango !Logo BD Mango Noir

LES PLUMES 27, résultats de la collecte : la métamorphose !

Nous sommes désolés pour le retard mais le pilote de ce blog avait bloqué le tableau de bord en voulant importer 26 gifs d’un coup, WP n’a pas résisté, j’ai dû tout éteindre et…attendre ! (et faire le billet).

Eh bien, je ne sais pas si c’est le thème qui a métamorphosé les Plumes ou certains qui se sont assagis (ah les coups de vieux ça prend en traître) mais c’était d’un calme aujourd’hui, j’ai failli m’endormir !gif plumes quand je m'ennuie à mourir pendant la collecte ! Depuis que Soène fait la sieste, c’est contagieux… Je vais tout vous dire…

Je vous livre les 15 mots récoltés plus mes trois mots en E :

Changement, incrédulité ou incrédule (au choix), papillon, régénérer, chenille, évolution, climat, déguiser, magie, transformation, grossesse, adolescence, éclosion, cafard, majestueux, amour, éphémère, éperdu, envol. EDIT DE 21H43 : Et le mot « TRAVESTI » de Dame Mauve qui est arrivé pendant mon bug, désolée !

Avant (mais c’était avant) Soène dans sa Tour (Ô temps béni de la Tour), donc Soène c’était ça en commentairesgif soène colèreEt puis c’est devenu ça !gif plumes état de soène depuis qu'elle a quitté sa tour gif plumes la métamorphose de SoèneSouriante, calme, posée ou excitée par un nouveau projet ! What else ? Ha, Domi, que je vous parle notre pauvre DimDamDom, partie en vacances ce matin, comme ça (à reculons vers le bas débit) et qui a eu un accident de tortue, de moto…gif plumes chat tortue

 Elle est un peu carpette et émotionnée ce soir mais tout va bien, on pense à elle !

gif plumes quand domi part à moto et revient en carpetteDevant ce calme assourdissant, j’ai ma copine Syl. (elle me connait si bien) qui s’est sentie obligée de venir mettre un peu d’animation avec Goldorak !!!gif plumes quand syl propose goldorakVoyant que Goldorak ne me faisait aucun effet, elle s’est mise à chanter et quand elle chante…ça déménage, voyez plutôt !gif plumes quand Soene répond à totu le monde en commentairesNous allons ouvrir la chorale des Plumes si ça continue !!! Mais… Choupinet ?gif plumes chat ds son coinCe matin c’était mou… mais, mais…se méfier de l’eau qui dortgif plume quand l'eeg est quasi nulIl a un p’tit coeur qui bat derrière sa face de bigorneau endormi et…gif plumes chat ski nautique quand ghisou passe une vitesseIl a voulu se mesurer à Martine Littér’auteurs, une petite nouvelle qui lui a juste dit :gif plumes oh boy !Waouh, Choupinet n’a pas su quoi répondre ! Ha ha j’adore ! Heureusement Célestine…et l’amour n’étaient pas loin et Célestine, c’est sensualité d’abord… alors Choupinet… gif plumes quand Célestine séduit les mâles des commgif plumes quand choupi embête tt le monde…ne la lâche plus ! Célestine dis-moi si il va trop loin !… Bon, j’aurais bien continué mais c’est long, il est tard, vous attendez la liste, alors je vais me reposer Syl m’attend, elle chante encore, je vais essayer de la faire taire, rideau ! ! !gif femme plume chante nature-and-cultureJe garde la plume, bonne inspiration à tous et bonne semaine !

LES PLUMES 27 – La collecte !

écritoire vanishingintoclouds(2)La pause est terminée, elle a fait du bien mais c’est reparti ! Je vais rester dans le thème de la « ronde » des papillons puisque je vais vous demander ce que vous inspire : Métamorphose…

Vous avez jusqu’à 20 h pour me laisser un mot en commentaires, après je fais un billet récapitulatif et vous avez jusqu’à samedi pour écrire un texte.

Aux nouveaux qui seraient tentés de participer, je vous conseille de lire le règlement, merci.

Je vous souhaite un bon lundi.

LA RONDE DES PAPILLONS avec LylouAnne

 

Ce mois-ci LylouAnne, pour sa Ronde d’Avril, nous demandait de papillonner ! Comme la chasse aux papillons  dans mon jardin a été quelque peu compromise par mon manque d’allant et la météo dégradée, j’en ai sélectionné quelques-uns sur des Tumblr ou sur Pinterest !papillon pinterestPapillons mauves se reflétant dans l’eau tels des narcisses amoureux de leurs reflets…

Ce petit insecte a survécu à 150 millions d’années. Selon les civilisations, le papillon symbolise beaucoup de choses. Outre la renaissance de l’âme, dépouillée de son enveloppe charnelle, il est aussi et bien sûr le symbole du changement, du renouveau (printemps) et de la métamorphose .

Comme la pierre du même nom (et de la même couleur) un papillon Malachite, épinglé sur Pinterest.

Comme la pierre du même nom (et de la même couleur) un papillon Malachite, épinglé sur Pinterest.

Dans la mythologie grecque il représente l’immortalité. Au Japon, le papillon est l’emblème de la femme,  deux papillons sont signe de bonheur conjugal.

Papillons Cléôpatra en vol...

Papillons Cléôpatra en vol…

Eux, ils ont pris une montgolfière pour le bonheur !

Eux, ils ont pris une montgolfière pour le bonheur !

Là, ils partent en colonie...

Là, ils partent en colonie…

Dans la civilisation Aztèque, le papillon est carrément élevé au rang de divinité sous le nom facile à prononcer de Xochiquetzal (plein de points au Scrabble) incarnant l’agriculture, la fertilité et la danse.

Papillon Monarque

Papillon Monarque

Le Monarque de profil...

Le Monarque de profil…

Papillon paon (chez pamela-anne)

Papillon paon (chez pamela-anne)

Papillon Wishful Thinking

Papillon Wishful Thinking

Mais attention, il existe  la force sombre du papillon ! Il ne symbolise pas que le bonheur ou ses dérivés… Toujours dans la civilisation Aztèque, le papillon Sphynx-tête-de-Mort est le souffle qui s’échappe de la bouche des agonisants…

Pas celui-ci qui ressemble plutôt à un porte-bonheur !

Pas celui-ci qui ressemble plutôt à un porte-bonheur !

Mais aussi, paraît-il que si le premier papillon de l’année que l’on croise est blanc nous aurons de la chance, s’il est jaune, aïe, pas bon (maladie) ! Quand on sait que maintenant avec les pesticides pratiquement tous les papillons « usuels » sont blancs… Un papillon rose assure le bonheur pour toute la vie…

Le papillon rose !

Le papillon rose !

Quant aux papillons sombres ou colorés ils portent tous malheur (c’est gai !)… Comme l’a dit Victor Hugo : «  Tout crépuscule est double aurore ou soir. Cette formidable chrysalide que l’on appelle l’univers tressaille éternellement de sentir à la fois agoniser la chenille et s’éveiller le papillon« … Je préfère ne pas savoir quelles superstitions sont liées à tel ou tel et me contenter de les regarder voleter quand j’ai la chance d’en croiser…papillon butineur fillingthesoulwithbeauty

 Ils aiment les fleurs de pêcher, entre autres… Ici, encore un Monarque.

Tingsightus ? C'est tout ce que j'ai trouvé sur le Tumblr où je l'ai déniché...

Tingsightus ? C’est tout ce que j’ai trouvé sur le Tumblr où je l’ai déniché…

A propos de papillons de nuit, sombres et porteurs de maladie ou autres malheurs, regardez hier soir, alors que je tapais ce billet qui est venu se poser sur ma manche ? Un papillon du soir…rose pâle !!!! Incroyable non ?

Papillonus rosus de notte de chez Asphodélia !

Papillonus rosus de notte de chez Asphodélia !

Et la photo n’est même pas passée par Picasa ! Je vais clore ce billet par cette très jolie phrase de Jonathan Littel, l’auteur des Bienveillantes : «  Longtemps, on rampe sur cette terre comme une chenille, dans l’attente du papillon splendide et diaphane que l’on porte en soi. »papilllon gif coquidv tumb

Comme il fallait t’envoyer juste deux photos Lylou, choix cornélien pour moi, je t’ai fait un montage qui regroupe les specimen présentés sur ce billet…j’ai fait ce que j’ai pu !^^ Merci de ta bienveillance et de ton accueil toujours chaleureux !Downloads29

La Poésie du Jeudi avec Albert Samain

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Voici un poète découvert chez Natiora qui m’avait touchée avec un poème sur l’automne. J’ai voulu en savoir plus et suis allée lire sa biographie et quelques-uns de ses poèmes dont celui que je vous présente aujourd’hui, tiré du recueil « Le jardin de l’infante » (1893) et qui lui assura un succès immédiat. Poète lillois, considéré comme symboliste, une statue est érigée à Lille à sa mémoire. (ci-dessous)albert samain monument à sa gloire à Lille

Ont poétisé avec moi : Nélinha, Valentyne, Marie et Anne, Natiora, Lili, Béné31, Jacou33, Soène, Dan Gazénia, Jean-Charles. Modrone, Syl et ses copines des Points Contés. Lylou Anne . Et Dimdamdom, en retard (bien sûr) ! ^^ J’ai ajouté à la suite du mien, un autre poème d’Albert Samain, où l’on sent nettement l’influence baudelairienne, c’est mon amie Martine de Littér’auteurs qui l’a choisi, et il est magnifique ! Martine est une spécialiste en poésie, elle anime les dimanches en poésie sur son blog . Aymeline-Arieste qui a eu envie de participer et que je suis très contente de revoir ! Lire la suite