2014 en révision selon Les lutins de WordPress ! Et tous mes voeux…

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont réitéré cette année avec leur rapport annuel. Hormis les billets en moins, je suis toujours « Le Musée du Louvre » (après avoir été un concert de Jay-Z avec des vues en hausse malgré ma présence en baisse ! Je vous laisse sourire et je remercie les fidèles de ce blog qui le font vivre, ceux qui commentent, ceux qui lisent sans rien dire. Si j’en suis là aujourd’hui c’est grâce à vous. Un merci particulier aux cinq premiers commentateurs de ce blog qui se reconnaîtront dans les statistiques, mais aussi aux autres bien entendu !

En voici un extrait :

Le Musée du Louvre accueille chaque année 8.500.000 visiteurs. Ce blog a été vu 170 000 fois en 2014. S’il était une exposition au Louvre, il faudrait à peu près 7 ans pour que chacun puisse la voir.

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Je profite de cette heure de bilan happy new year ana-rosa pour vous souhaiter une excellente année 2015, une année qui confirme que ce siècle est déjà un adolescent !  Je vous souhaite avant tout beaucoup d’amour, le moteur de la vie, dans tout ce que vous faites et une santé qui vous permette de réaliser vos projets, petits ou grands… Bonne année à tous ceux qui liront ces lignes et que 2015 soit riche en coups de coeur livresques (aussi) !

Publicités

LES PLUMES 39 – Résultats de la collecte pour Monter ! Calendrier refait jusqu’à fin avril…

écritoire vanishingintoclouds(3)Bon, vous n’aurez pas de « 20 heures en Gifs » aujourd’hui mais trois billets dans la même journée alors que je n’en ponds qu’un par semaine depuis des mois, s’il ne neige pas c’est que j’habite une région vraiment inserviable ! Je me suis surpassée (en fait je n’avais plus le choix) mais  après mon billet sur Goat Mountain qui m’a pris 3 heures, je n’avais pas le courage de chercher des gifs ! Ce sera pour des Plumes plus…aérées !

Voici les 19 mots de la collecte, suivis de mes trois mots en R : Edit de 21h : j’ai rajouté l’ascenseur de Domi, monté  trop haut, sûrement !^^

Horizon, nature, ciel, échelle, fatigue, grimper, cabane, rideau, créneau, Éden*, montagne, étagère, fièvre, transcender, panne, épuiser, oeufs, cheval, ascenseur, ravissement, remontant, rythme.

* Éden est devenu nom commun (sic mon Larousse 2015) mais s’écrit avec une majuscule.

Ce matin, la date pour les Plumes de février n’était pas bonne, j’ai refait mon calendrier jusqu’à fin avril (oui, je sais j’ai eu une journée de dingue !) et comme il ne faut pas que ça se chevauche avec les jeudis Poésie qui eux restent bi-mensuels, ça donne ça :

– 26 janvier 2015
– 9 février 2015
– 9 mars 2015
– 20 avril 2015 (décalées à cause de Pâques, j’ai choisi une semaine où 2 zones sont en vacances). Ne me remerciez pas Mesdames les enseignantes !!! :).

Pour mai, avec les ponts, je réfléchis encore…

Sur ce, je vous souhaite de belles fêtes de fin d’année, je reviendrai vous souhaiter la bonne année !  Vous n’allez pas vous débarrasser de moi comme ça !

gif lauren bacall2 vanishing

Et à vos plumes, n’oubliez pas…entre deux bulles de champagne !

gif encirier plume nature-and-culture

Goat Mountain de David Vann – Matchs de la Rentrée Littéraire 2014 avec Price Minister

Goat Mountain de David VannUn peu plus et j’étais en retard pour rendre ma copie à Price Minister! Il faut dire que, pourtant fan de David Vann, ce livre ne m’a pas emballée du tout, j’ai eu du mal à le terminer tant certaines scènes sont dures, inhumaines. Le style au début est haché, des répétitions à foison ont heurté ma lecture et je n’y suis entrée qu’à reculons. (Tangible et intangible qui reviennent quatre-cinq fois en 20 pages m’ont sérieusement agacée). Et même si de beaux passages relèvent le plat, cette lecture s’est révélée indigeste, ma déception m’est restée sur l’estomac. Lire la suite

LES PLUMES 39 – Dernière collecte de 2014 ! Nouveau Calendrier des Plumes 2015.

écritoire vanishingintoclouds(3)Et voilà, toutes les bonnes choses ont une fin, les années aussi… 2014 ne fut pas un grand cru en ce qui me concerne, mais n’a pas été pire que d’autres, loin s’en faut donc sincèrement, je n’attends pas de miracles de la nouvelle année, juste qu’elle se tienne bien !

Ce sont les dernières Plumes bi-mensuelles. En effet, elles passeront à mensuelles dès janvier 2015 ! Vous savez tous le travail que ça implique en amont et en aval et je ne tiens plus ce rythme, avec la Poésie également une semaine sur deux, ça ne me laisse aucune semaine de « répit ». Donc… Je sais que certains seront déçus mais il ne manque pas d’ateliers d’écriture sur la Toile et celui-ci continuera en mode pépère… Sur la forme, je vous présenterai non plus un thème mais une phrase, une image ou ce qui me passera par la tête. Vous me direz en commentaires ce que ça vous inspire. La collecte reste donc en place. J’y tenais à cette collecte, c’est la base ! Le règlement non plus ne change pas, on peut le consulter ICI. EDIT de 16 heures : ce soir, je vous donnerai le calendrier « actualisé » des Plumes, jusqu’à fin avril… Lire la suite

LES PLUMES 38 – LES TEXTES de l’Humeur du jour !

écritoire vanishingintoclouds(3)Voici les dernières Plumes de l’année 2014 qui offraient un choix de deux listes. Certains s’en sont donnés à coeur joie avec deux textes (on ne mégote pas en période de Noël, hum !)… La dernière collecte de l’année aura lieu le 29, ensuite pour 2015, je vous proposerai quelques modifications… En attendant, je vous souhaite un Joyeux Noël ! Du lundi 22 au lundi 29 je suis en pause familiale et noélesque !

J’accueille aujourd’hui une Sans Blog Fixe, Emilie, et je vous invite à lire son très beau poème après mon texte. Elle pourra bien sûr répondre aux commentaires qui lui seront adressés,  elle-même…dans les commentaires !

Par ordre d’arrivée des liens (comme je les ai rattrapés surtout) ont participé les rescapés des Fêtes, comme je les comprends, comme je comprends ceux qui n’ont pas participé, s’entend) ! :

Marraine Suisse (notre valeureuse doyenne !), Mariejo64, Marlaguette, Valentyne, Jacou33, PatchCath, Martine Littér’auteurs, Janick, Cériat, Jean-Charles, Martine27, Pascal Bléval (textes non publiés pour cause de déménagement, pas avant lundi) Dan Gazénia, Monesille. Kristel. Célestine (sur le fil,ouf !)… DimDamDom59 (samedi soir -sur la terre^^-)… Adrienne (mardi 23 au matin) et encore ICI (mercredi 24.12)

Et les deux listes qu’il fallait utiliser, au choix l’une ou l’autre, en mixant (comme l’a dit Philisine) l’une et l’autre, selon l’inspiration : pour ma part, j’ai utilisé la liste 1, agrémentée de huit mots de la liste 2.

LISTE N° 1 :  21 + 3 = 24 mots. (corrigé, je m’étais trompée).

Insomnie, torpeur, flocon, inéluctable, agapes, fuite, cheminée, démesure, verdâtre, orange, mantille, victoire, illumination, attente, invitation, emballer,  courage, chauffage, réussite, enfant, parole, quartier, quintessence, quelconque.

LISTE N°2 : 19 mots + 3 = 22 mots.

Fatigue, ronfler, étoile, cannibale, balthazar, réflexion, emballage, crainte, papillote, caraco, se réjouir, émerveillement, désir, étrennes, apaisement, inhalation, examen, maternité, mot, quartier, quintessence, quelconque.

L’ÉTOILE DE MARIANNEa étoile marianne

La pauvre Marianne était victime d’insomnies récurrentes en cette période pré-festive. Chaque matin, le lever se transformait en épreuve pour s’extraire de la chaleur des draps et il lui fallait oublier sa fatigue, s’oublier pour réveiller la maisonnée . Le petit dernier accroché à son sein avait pleuré une partie de la nuit et tétait avidement tel un cannibale ayant souffert d’une grève de la faim. Elle alluma la guirlande clignotante du sapin, aussitôt les premières notes de Jingle Bell s’élevèrent, rengaine usée qui ne la réjouissait plus. Elle remit une bûche dans la cheminée avant d’affronter la zone de combat qu’était devenue la cuisine. Elle commença par presser les oranges, croquant dans un quartier juteux au passage, l’oeil vide de ceux qui se sont résignés trop vite face à l’inéluctable monotonie de leur vie. Les maigres illuminations de la rue principale déposaient des taches tristement verdâtres sur les murs chaulés de la vieille maison rongée d’humidité. Le chauffage au bois ne suffisait pas et, depuis que son homme était parti sur une plate-forme pétrolière en Afrique, dans l’espoir de renflouer leurs maigres finances, elle manquait d’allant et de courage pour porter, seule, les  joies de la maternité. Elle se sentait petite, quelconque, pas à la hauteur.

Son aînée, Mathilde, pouce dans la bouche et doudou ventousé dans la main arriva en titubant et se jeta dans ses jupes. Dans l’attente d’un baiser. Jalouse du bébé qui venait juste de se rendormir. Marianne le déposa dans le couffin et prit Mathilde dans ses bras. Arriva Léo, le cadet, il  les rejoignit en sifflotant, essayant d’imiter son père ! Elle respira l’odeur douceâtre de leurs cheveux ; s’y mêlaient la senteur du shampoing à la pomme et les relents surets de la nuit. Elle leur prépara un chocolat en les écoutant babiller. Sa torpeur avait été de courte durée. Aujourd’hui, il lui fallait terminer le repas de Noël du lendemain, celui du réveillon de ce soir et habiller les enfants qui souhaitaient aller à la messe de minuit. Ils étaient en pleine crise mystique, elle ne voulait pas les contrarier avec son incroyance. Déjà que Mathilde lui posait des questions sournoises sur l’existence du Père Noël… elle voulait prolonger leur enfance.

Elle avala son thé aux épices de Noël et regarda enfin sa cuisine d’un oeil conquérant, un sourire au coin des lèvres. Il fallait épater sa belle-mère et elle allait faire ce qu’il fallait pour réussir des agapes inoubliables, dût-elle y passer la nuit ! Au point où elle en était… En levant la tête vers la fenêtre, elle vit quelques flocons tournoyer dans le ciel encore bleuté de nuit et cela lui procura un apaisement immédiat. Si seulement il pouvait neiger au point de bloquer les routes, que sa belle-mère ne se sente pas obligée de leur tenir compagnie. Chaque fois,  elle tordait le nez à chaque bouchée comme si on l’empoisonnait,  complimentait du bout des lèvres, du bout du coeur qu’elle avait sec !  Tout en lui coupant la parole, ne tolérant aucune excuse, aucune justification. Un dragon, la quintessence du cliché de la belle-mère. Marianne frissonna à l’idée de lui ressembler un jour.

Pendant qu’elle pétrissait ses pâtes à gâteaux, des étoiles tardive brillaient faiblement entre les flocons. Elle y vit comme un signe. Inexplicable, dénué de superstition. Juste un signe, une invitation au rêve qui la désertait depuis les naissances rapprochées des enfants. Depuis que la femme s’effaçait derrière la mère et suscitait des interrogations qui la culpabilisaient autant qu’elles la déprimaient. Pourquoi cette démesure entre les espoirs adolescents et la réalité adulte ? Pourquoi envisageait-elle toujours une ligne de fuite alors qu’elle n’aurait dû penser qu’à sa chance ! ? Elle tourna la tête vers ses enfants assis sagement à la table de la salle à manger, ils dessinaient l’histoire d’un dragon nommé Balthazar en chuchotant des secrets qu’elle ne devait pas entendre. Son coeur se gonfla de joie, comment pouvait-elle douter ? Elle ne trouverait jamais de mots à poser sur ce bonheur, elle n’en chercherait pas non plus. C’était une évidence, l’amour passerait avant la réussite même s’il y avait des sacrifices à faire. Pour la troisième année consécutive, elle cuirait certainement trop son chapon au goût de belle-maman, la bûche serait trop sèche mais rien ne rivaliserait avec sa plus belle victoire : ses enfants ! Elle se rappela in extremis qu’elle avait aussi des derniers cadeaux à emballer . L’instant guimauve s’achevait, les tâches qui l’attendaient ne lui semblaient plus insurmontables.

Quand on sonna à la porte, le 25 décembre, Marianne avait passé une petite robe noire simple et élégante, les cheveux relevés en chignon. Ni caraco sophistiqué, ni mantille hispanisante, elle avait souligné ses yeux bleus d’un trait de khôl, la maison étincelait. « Regarde qui je t’amène ? » gloussa la douairière ! Derrière elle, son homme, les bras chargés de cadeaux la mangeait du regard. Elle repensa à l’étoile…

©Asphodèle – 19 décembre 2014 –

TEXTE D’Emilie :

NOËLfeu gif vanishingintoclouds

 Peut-être est-ce à cause de l’humidité,
 Le bois peine à prendre dans la cheminée.
Retenus dans l’attente d’une invitation,
Les flocons restent en suspension.
Quand je m’attarde devant l’âtre,
 Je rêve de neige pour emballer mon ennui.
Mais je ne vois que le sol verdâtre
D’herbe épuisée par le vent et la pluie.

Peut-être est-ce à cause de ces insomnies,
 Les journées courtes frôlent l’infini.
Retenu par les illuminations,
 L’éclat électrique trompe mes frustrations.
A l’heure de la nuit qui appelle la fuite,
 Dans une torpeur sourde, je m’enfonce,
A l’heure où seuls les souffles s’ébruitent,
 Résonne l’oubli dans lequel je fonce.

  Peut-être  à cause d’un courage incertain,
 Les verres se videront sans quitter ma main.
Retenus par les taches sur la nappe,
 Les sourires forcés digèreront vite les agapes.
Des chants de joie dans les cahiers,
Des autos en feu dans les quartiers,
Ou comment la quintessence de Noël
Met des sens étranges en éveil.

 Peut-être est-ce un sort inéluctable,
 Déguisé par des paroles douces et affables :
Retenues jusqu’alors par une quelconque blessure,
 Les bêtes lâchées feront dans la démesure.
Car quand un enfant rêve d’une orange,
 Et d’un peu de chauffage ce soir,
Un autre rêve de réussite, de libre-échange
 Et ne se bat que pour la victoire.

 ©Emilie BERD 18/12/14

Je n’ai pas utilisé mantille.

LES PLUMES 38 – résultats de la bi-collecte « humeur du jour » !

écritoire vanishingintoclouds(3)Trente-huit mots qui partent dans tous les sens, plus mes trois mots en Q (hasard du calendrier, on se calme Choupi), ce n’est pas possible ! Donc j’ai fait deux listes. Vous pourrez choisir l’une ou l’autre, rajouter des mots de l’une à l’autre si le coeur vous en dit mais dans les deux cas, les mots en Q sont obligatoires (je n’ai pas été méchante, vous avez échappé à quenouille et quiche !)…

Je n’ai pas pris les mots dans l’ordre, j’espère seulement ne pas en avoir oublié… J’ai garder « emballer » de Pascal Bléval qui redondait avec « emballage de Janick, puisqu’ils ne sont pas dans la même liste.

LISTE N° 1 :  19 + 3 = 22 mots.

Insomnie, torpeur, flocon, inéluctable, agapes, fuite, cheminée, démesure, verdâtre, orange, mantille, victoire, illumination, attente, invitation, emballer,  courage, chauffage, réussite, enfant, parole, quartier, quintessence, quelconque.

LISTE N°2 : 19 mots + 3 = 22 mots.

Fatigue, ronfler, étoile, cannibale, balthazar, réflexion, emballage, crainte, papillote, caraco, se réjouir, émerveillement, désir, étrennes, apaisement, inhalation, examen, maternité, mot, quartier, quintessence, quelconque.

Dans les deux cas, vous pouvez en laisser un de côté puisque il y en a plus de 20.

Alors, vous êtes au courant ? Choupi, alias Jean-Charles, alias Fred Mili, alias Cochonnet, ouvre un harem ! Il me trompe avec Célestine et propose la botte à Marlaguette sous mon nez ! gif plumes quand jc frétille devant une jolie fille warf ! J’ai exigé du café  ! en intra-veineuse siouplaît !gif plumes quand j'ai besoin de café en IVS’il croit qu’il va se débarrasser de moi comme ça… je sais nager !plumes quand choupi me lâche !Alors, laquelle, un indice, je porte souvent du rose….

plumes femmes chapeaux ana-rosa et dépêche-toi parce que le voyage de noces cheek to cheek est trèèèès compromis !

Plumes quand choupi et moi partiront en voyage de noces ! gif betty boop quand lylou me fait la danse du ventreCélestine… qui fait la totale aussi !  Non ce n’est pas Lilou, quoique, à force j’ai des doutes !

plumes quand choupi se prend pour un super héros !avec cet ersatz de super héros, pffff ! Et DimdamDom, la pôvre… dans quel état elle est…

plumes quand domi pense à rentrer dans les ordres gif blonde en psySi elle dit qu’elle n’a pas besoin de thérapie, on va la laisser fumer en cachette et se taire hein…

plumes quand je fume en cachette !Quand Martine explique ce qu’est un balthazar… elle y met tout son coeur ! Notez que…

plumes quand martine essaie de ranimer l'ambiance

Monesille, elle, met de l’ardeur à finir son texte avant la fin de la collecte, meuh non tu n’étais pas visée !!! Tsss ! Attention aux prises quand même …

Plumes quand Monesille écrit le texte avant la fin de la collecte se sent visée !

Mais Syl., MA SYL a décrété que je ne faisais pas le poids au Scrabble et refuse de me laisser gagner, c’est flagrant non ? (Il n’y a pas de petite vengeance, niak niak…) !

Plumes quand Syl refuse de me laisser gagner au Scrabble !

Mais là, nous entrons dans l’ère de la désolation…

plumes quand soène recommence à ruminerOn a perdu Soène : elle s’est remise à ruminer, Noël l’angoisse ! On pense à toi Soène !

plumes quand val devient jument de papier !  On a perdu Valentyne : la Jument Verte est devenue une jument de papier (musique…)Plumes on a retrouvé Cériat !On a perdu Cériat : vous avez son signalement, n’oubliez pas de me contacter au N° vert mis en place pour l’occasion ! 06.66.66.66.66. Pendant ce temps, Mindounet…plume quand mind me supplie de changer de formuleme fait d’étranges suggestions ! Le changement et bla et bla, on en reparlera, pleure pas !

Allez, je ne vous retarde pas plus avec mes élucubrationsgif je me moque deledition tumblr gif chat n&b fatigue hampshire tumblrJe vais bien dormir cette nuit !

A vos plumes, et à samedi pour la lecture de vos textes ! Bonne semaine à tous ! (Célestine et Marla, dans mon bureau s’il vous plaît !)plume quand choupi me dit qu'i a autre chose à faire

LES PLUMES 38 – Une collecte libre !

écritoire vanishingintoclouds(3)Nous sommes déjà le 15 décembre, Noël sera là dans dix jours (je ne vous apprends rien)(oui, je sais reconnaître quand je suis d’une banalité affligeante), le stress monte pour certains, la déprime s’installe pour d’autres, cette fête ayant le don de nous mettre dans tous nos états ! Aussi, je ne vous donne pas de thème aujourd’hui, je pense que votre humeur du jour, du moment sera plus inspirante. Donc je vais vous demander de me laisser deux mots en commentaires et j’en choisirai un pour la collecte finale, voire les deux s’ils me plaisent ! Aujourd’hui c’est non prise de tête !

Vous avez jusqu’à 20 heures pour me laisser vos mots. A 20h05, je publie le billet de récapitulation et il se pourrait que vous ayez une consigne supplémentaire donc ne commencez pas vos textes (je vous vois les acharnés qui grattent leur papier avant même la fin de la collecte, tsss !)…gif audrey hepburn ça suffit nature-and-culture

Les nouveaux qui souhaiteraient participer sont gentiment priés d’attacher leur ceinture, d’aller consulter le règlement avant l’éjection automatique des sièges, avant de récolter un coup de règle sur les doigts !  Voire pire !!! 😀 PAR ICI  !gif plumes gifle vous en reprendrez bien une autre !

Je profite de l’occasion pour vous donner le calendrier des Plumes à venir car comme vous le savez, j’alterne avec la poésie et comme Noël et le 1er de l’An tombent un jeudi, ça me complique la vie ! Il n’y aura ni poésie, ni Plumes la semaine du 25, mais une collecte est prévue le lundi 29 décembre, vous aurez encore deux jours pour vous faire belles pour le réveillon (n’est-ce pas Mindounet et Choupinet ???) Warf !gif blonde warf fairytalegif tumblr… Ensuite elles reprennent le lundi 12 janvier et ainsi de suite, sauf décision de ma part (en fonction des circonstances) de les passer à une fois par mois… On verra ! 😉

En attendant, aujourd’hui, je suis sereine, soulagée et je tenais à vous en faire profiter ! Passez un bon lundi !belle journée allthingsshabbyandbeautful

La future déco du sapin qui n’est pas encore là…pour PriceMinister !

clic sur l'image pour savoir...

clic sur l’image pour savoir…

Un sapin sans sapin, telle sera l’option que j’ai choisie pour participer à l’opération de PriceMinister, qui vous dit tout ICI ! Ils demandent ça  (copié-collé ci-dessous):

« Le principe est très simple. Partagez sur votre blog une photo de votre sapin et le cadeau choisi sur PriceMinister.  Notre jury jouera le rôle des lutins  du Père Noël et désignera trois sapins gagnants :

-Le plus beau
-Le plus fun
-Le plus « je n’ai pas de sapin mais je veux participer » :)

Les 3 gagnants recevront alors le cadeau de leur choix *!

Et  y aura des cadeaux pour les plus rapides! **. Il suffit de remplir ce questionnaire pour recevoir un bon d’achat de 20 € sur PriceMinister. Vous avez jusqu’au 31 décembre pour nous envoyer vos réponses. »

Illico et aussi presto que je peux,  j’ai ressorti des cartons une couronne en paille offerte par Syl il y a deux ans quand elle m’avait entraînée dans des travaux manuels, euh, comment dire…improbables en ce qui me concerne, le résultat fut à la hauteur de ma nullité ! si vous voulez vraiment être confirmés dans l’idée que la couture n’est pas pour moi…

C’était malheureux de laisser perdre cette couronne non ? Alors vite vite, suis descendue dans mon jardin, non pour y cueillir du romarin (quoique il est encore très vivace) (les primevères sortent) mais pour cueillir tous les feuillages susceptibles d’agrémenter cette couronne, une plume qui servira de guirlande pour le sapin à venir, une ou deux boules, des bougies rondes, des papillotes… un pêle-mêle un peu foutraque qui n’est pas le top du top mais l’essentiel n’est-il pas de participer ? Et dire que j’ai un beau sapin, replanté en 2011 dans mon jardin !  IMG_1746Pour l’instant ma seule déco, ce sont ces quatre bougies dans un compotier, avec un peu de lierre, pour dire…

IMG_1771 IMG_1773

ou ce petit sapin porte-bougies à ma maman avec des anges qui n’ont pas fondu l’an dernier…

IMG_1767Alors voici ce que j’ai fait en deux temps trois mouvement avec des chutes de feuilles de sapin, du lierre, des fleurs de lierre, des cynorrhodons et quelques babioles, plumes, boules, papillotes… et ci-dessous version sans papillotes…IMG_1770Je ne sais pas encore laquelle des deux je vais présenter à PM, avec ou sans papillotes ???

La poésie du jeudi avec Théodore de Banville

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Semaine particulière pour moi puisque c’est ma dernière ligne droite pour le travail d’écriture dont je vous ai parlé, je suis à fond et peu de distractions, sinon je n’y arriverais pas, le 15 décembre arrive à grands pas ! Je laisse les manettes pour les liens à mon amie Syl. et je commenterai vos choix dès que je le pourrais, n’ayez crainte ! 😉 J’aime vous parler du poète que je présente mais ce sera pour une autre fois…

Ont poétisé avec moi ce jeudi et je les en remercie chaleureusement, vu la météo :
Valentyne : La forêt sera toujours hantée de Jean Joubert
Les Conteuses : L’ange de Noël
Nadael : Nuit de neige de Guy de Maupassant
Jacou33 : Les périls de Londres de Jean Claude PIROTTE
Modrone : La perdrix, Anatole France
DimDamDom59 : Cadeau parfait de ?
Marie et Anne (Les Sorcières^^) : Il fait froid de Victor Hugo.

.
b62f3ad111f0e8c24b9547e8190582ca


LA NUIT

 
À cette heure où les cœurs, d’amour rassasiés,
Flottent dans le sommeil comme de blanches voiles,
Entends-tu sur les bords de ce lac plein d’étoiles
Chanter les rossignols aux suaves gosiers ?

eb7ecf76d4b9f3e319cd801c0e9edfcd
Sans doute, soulevant les flots extasiés
De tes cheveux touffus et de tes derniers voiles,
Les coussins attiédis, les draps aux fines toiles
Baisent ton sein, fleuri comme un bois de rosiers ? femme printemsVois-tu, du fond de l’ombre où pleurent tes pensées,
Fuir les fantômes blancs des pâles délaissées,
Moins pâles de la mort que de leur désespoir ?

b82f786893f9b24308e6a9fb9562f6d9
Ou, peut-être, énervée, amoureuse et farouche,
Pieds nus sur le tapis, tu cours à ton miroir
Et des ruisseaux de pleurs coulent jusqu’à ta bouche.

angleterre gouvernante ana-rosaThéodore de Banville  – Le Sang de la Coupe –  Octobre 1847

.

.

.

.