LES PLUMES 52 – LES TEXTES DE LA « PEUR » !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsHeureusement que le pont de l’Ascension a permis à certains d’écrire un texte, c’est pratique ! Mindounet prends-en de la graine, toi qui profites de tes ponts pour paresser, arf ! Bon, j’ai écrit à l’arrache (ça devient presque une habitude) et comme dirait Sharon ce sera un texte *j’ai-fait-ce-que-j’ai-pu*… Pas de pont (ni de vacances) pour ceux qui ne travaillent pas !

Par ordre d’arrivée des liens, voici les 22 participants (moi comprise) : Lire la suite

LES PLUMES 52 – résultats de la collecte de mai, ohé !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsEDIT DE 11 H le 3 MAI 2016 : un mot a été oublié et attention, celui de Monesille, il s’agit de « MÉCHANT« , ce qui en fait 14...  So sorry !  Bon, une collecte pauvrette aujourd’hui, on sent les départs en vacances des uns, les déménagements des autres et le nez en l’air pour  ceux qui font les aqueducs de mai (je ne cite personne, il se reconnaîtra, arf !)  !  Ça tombe bien qu’il y ait peu de mots, je vous ai préparé trois titres de livres à insérer dans votre texte pour samedi. Pour corser un peu la chose… Voici la liste des 14 mots (rhaaa ça va nous porter la scoumoune vous croyez ?), le dernier étant le mien, comme d’habitude : Lire la suite

Les Plumes 52, la collecte de mai est arrivée avec le muguet !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsCoucou ! Coucou ! Vous l’entendez en ce moment chanter ? Il est à fond. Il paraît qu’il faut toucher de l’argent dès qu’on l’entend (un louis d’or même, mais ça se trouve où ça maintenant ?) pour être riche toute l’année ! Bon, depuis le temps que j’entends le coucou …no comment ! Tout ça pour vous dire…je ne me souviens plus ? Mais si, ne vous inquiétez pas ! Justement, que vous inspire le mot :

PEUR

Ha ha ! Vous pensiez à quoi ? Allez, pensez surtout que vous n’écrirez pas forcément sur ce thème qui n’est que la « base » pour collecter des mots et qu’il y aura une surprise ce soir, comme la semaine dernière… Vous avez jusqu’à 20 heures pour me laisser un mot en commentaires.

Les nouveaux qui souhaiteraient participer sont invités à lire le règlement avant, c’est ICI que ça se passe !

Je vous souhaite un bon lundi et vous offre à nouveau tout plein de muguet (pas de mon jardin, pas encore (patience !) pour que ça aille mieux !a muguet dans plat

LES PLUMES 51 – Résultats de la collecte en A comme avril !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsBen dites donc, le printemps vous déchaîne ! Enfin… certains… Voici les 20 mots, le mien compris (le dernier) et la consigne supplémentaire dont je vous ai parlée ce matin !

Abeille, arabesque, ambre, arpenter, automobile, abricot, actif, azimuté, s’agenouiller, anamorphose, aimer, accroche-coeur, ajouter, affirmativement, approximatif, alléchant, ambiance, ahuri, agir, abreuver. Lire la suite

Plumes d’avril reportées…

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsBonjour à tous ! Je sais que vous attendiez ces Plumes mais depuis samedi je ne suis pas en état de les assurer, cette semaine du moins, donc je voulais vous proposer de les reporter à la semaine du 18 avril, avec textes pour le 23.

Toutes mes excuses pour ce  « déplacement »…

Je vous souhaite une bonne semaine et vous dis à très vite !IMG_2641

Les plumes 50 – Les textes pour la célébrité !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsComme beaucoup le savent déjà, du moins ceux qui ont lu le règlement (petit toussotement), le thème du lundi ne sert qu’à récolter des mots et le texte que nous écrivons peut très bien s’émanciper du thème !

Les valeureux participants, au nombre de 25, (moi incluse) sont, par ordre d’arrivée des liens :

Thiébault de Saint Amand, Marina Chili, Martine l’Écriturbulente, Réjanie, Mind The Gap alias Mindounet,Marie-Jo64, Lydia, Valentyne, Domicano, Anne de Louvain-la-Neuve, Monesille, Cériat, Soène, Carnets paresseux alias le Dodo, La Licorne, Astrid, Claudialucia, EmilieBerd, Lilousoleil. Bizak, PatchCath. Jacou sur le fil ce matin ! Et Célestine qui ne m’a pas envoyé son lien, ni laissé en commentaires (tout fout le camp) ! Eva, également, qui ne l’a pas laissé en commentaires et que j’ajoute ce mardi 15 !

Les mots imposés étaient au nombre de 22, nous pouvions donc en laisser un de côté :

Vedette, fragiliser, fortune, film, projecteur, fumé, paparazzi, moi, fanfreluche, réputation, prétention, chanteur, oublier, local(e), gros, météorite, étoile, talent, chaleur, lumineux, diva, barricader.

Je n’ai pas pu placer chanteur.

Mon texte est une lettre à Rainer Maria Rilke, petit par la taille mais immense écrivain du début du siècle dernier et dont je viens de lire le sublime opuscule « Lettres à un jeune poète »…a RMR lettres à un jeune poète couv'Cher Monsieur Rilke,

a RMR manuscrit sceau en cire rouge

Depuis que j’ai lu vos « Lettres à un jeune poète » entre dimanche et hier soir, j’ai la sensation exaltante d’être entrée dans une autre dimension. Que j’eusse aimé les lire bien plus tôt, avant que je ne sois cette vieille dame fragilisée par les ans et qui ne restera qu’une « écrivante » sans devenir…

J’ai été soufflée par la modernité de votre coup de projecteur qui balaye la critique, toute la critique d’Art, sur ceux qui en font une pose, davantage qu’un sincère exercice ! Ces quelques pages sont à elles seules un film sensible en clair-obscur que n’aurait pas renié le grand Bergman.

Votre absence de fortune, votre mode de vie sans prétention était bien éloigné de celui des vedettes d’aujourd’hui. Pour la plupart, elles ne sont que météorites éphémères, se téléscopant dans les ciels surchargés des rentrées littéraires de notre siècle, plus préoccupées de leur réputation dans les salons à la mode que de la qualité et du bien-fondé de leurs écrits. Barricadées et bâillonnées qu’elles sont dans leurs fanfreluches sociales, locales, assujetties à la norme, à l’image, à l’argent et à la bien-pensance qui font rage aujourd’hui. L’idéologie a supplanté la créativité pour nombre d’entre eux. Quand je pense que vous ne pouviez même pas acheter vos livres pour les offrir…

Monsieur Rilke, votre talent épistolaire est aussi lumineux que la plus belle des étoiles au firmament d’un ciel d’été. J’avais l’impression, en buvant vos mots de danser sous la voûte céleste, ivre de reconnaissance , éblouie par la justesse et la sincérité de votre réflexion sur le monde. Je pensais aussi à votre générosité, votre capacité  à donner autant, gracieusement, malgré les ombres fumées de votre existence modeste et les gros soucis de santé qui ont ralenti l’élaboration de votre oeuvre. En fait j’ai eu l’impression que c’était à moi que vous vous adressiez !a rêves femme by Francesca Woodman Polkadots 1975-1978Vous avez fréquenté les grands artistes de votre époque (Lou Andréa-Salomé, Rodin, Camille Claudel,etc) avec l’humilité qui était vôtre, sans besoin excessif d’immortaliser ces moments rares à la face du monde comme le font nos artistes contemporains (escortés de paparazzi) qui se prennent (souvent) pour des divas. Très peu de clichés de vous avec ces monuments de l’art,  les photos aussi devaient être chères si elle ne vous étaient pas offertes.

...avec Lou Andréa-Salomé et d'autres...moins connus en 1909.

…avec Lou Andréa-Salomé et d’autres…moins connus en 1909.

Comme tous les poètes dignes de ce nom, ceux qui ne transigent pas avec leurs idéaux, qui ne trichent pas avec leur conscience, vous avez écrit comme vous avez vécu. Entre vos ombres dévorantes dans la solitude que vous chérissiez plus que tout et dans la lumière des amours que vous portiez très haut. Elles  auréolaient vos vers d’une pureté cristalline, telle votre âme aussi claire qu’une source vive née d’un torrent de montagne, semblable au  battement d’ailes d’un oiseau émerveillé qui prend son envol vers le soleil.a RMR oiseau en volPour conclure et bien que j’aie encore une infinitude de choses à dire de vous, sur vous, sur cette correspondance,  il me faut vous parler des bienfaits qu’elle m’a procurée. Votre langage épuré reste universel malgré l’intime chaleur créée par l’échange avec ce jeune poète que vous conseillez sans vouloir lui donner de leçons. C’est là que réside la force de ces lettres. Dans les silences des mots que vous ne dites pas. Merci Monsieur Rilke d’éclairer encore le monde des Lettres à travers les siècles. Je sais maintenant pourquoi je ne vous oublierai pas…

Asphodèle – le 10 mars 2016

731 mots pour TOUT le billet, (bla-bla avant texte, liste des mots et liens compris).

LES PLUMES 50 – Résultats de la collecte pour « célébrité » – mars 2016

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsHo ho  ! Voilà un thème qui (en majorité) ne vous a pas inspiré que de la sympathie ! Et pour cause… Mais c’est aussi cela l’intérêt : « dégager » des mots qui sortent un peu de notre « zone de confort » habituelle ! J’espère que malgré mes yeux à demi fermés je n’en ai loupé aucun mais je sais que vous saurez me le rappeler si tel était le cas ! Voici les 22 mots (le dernier étant le mien) recueillis *:

Vedette, fragiliser, fortune, film, projecteur, fumé, paparazzi, fanfreluche, réputation, prétention, chanteur, oublier, local, gros, météorite, étoile, talent, chaleur, lumineux, diva,  barricader. EDIT DE 21h00 : j’ai oublié le « moi » de Mindounet ! C’est de sa faute, j’attendais qu’il me précise si c’était « moi », pronom personnel ou le nom commun ! Vous l’emploierez donc comme bon vous semble ! 😀 Et Merci Bizak d’avoir recompté … Allez, bonne nuit à tous, je crois qu’il est temps en ce qui me concerne ! 😥

  • *22 mots : vous pouvez donc en laisser un de côté (petits veinards !)

J’avais dit (mais c’était il y a un certain nombre d’heures) que je ne ferai pas de 20 heures vu mon état apocalyptique et puis, devant l’insistance de certaines (qui m’ont même envoyé des GIF par mail pour me soutenir), je ne pouvais pas me défiler. Alors cela risque d’être à l’image de ma « mollitude » du jour . Ce matin, pour…Plumes quand j'essaie de suivre un lundi matin avec la tête dans le gaz !…arriver jusqu’au blog, ce fut terrible ! J’ai même dû…plumes quand je me suis levée ce matin après deux jours échevelés !…éviter les miroirs… ! Heureusement…plumes quand Monesille ne peut pas s'empêcher de laisser un mot bien que débordée !la belle et fraîche Monesille, débordée au travail… m’a envoyé deux mails pleins de bisous ! Faut pas croire…elle…
..plumes quand monesille qui n'a pas le temps essaie de cliquer sur mon blog pour me laisser un comm sans être vue de son patron !

 

 

 

 

 

…SE BAT pour taper un mot en faisant peur à son patron, elle doit être DRH pour avoir autant de ressources en elle ! Et puis, sur ce, telle une star overlookée est arrivée…plumes quand émilie malgré ses lunettes ne peut pas prendre son bain de soleil !     Emilie ! Haaa Emilie !…. Que serions-nous sans ses états d’âme ! Elle avait mis ses lunettes pour son fameux bain de soleil (CLIC pour lire) mais cherchait encore ses enfants…qui…

…en faitplumes émilie quand ses enfants vont se cacher loin d'elle !…en fait (bis) ont eu la trouille et sont partis se cacher loin d’elle ! Du coup, l’oeil cerné, le mascara coulant comme du camembert, ravagée de chagrin…a émilie qui cherche l'inspiration !…elle a fini son poème pour le 31 mars et commencé son texte pour samedi ! Alleluia ! Et puis, en passant…qui vois-je ? Une revenante !gif betty boop quand lylou me fait la danse du ventreLilouSoleil, de retour du Maroc qui (croyais-je) faisait une danse du ventre ! Comme là-bas dis ! Que nenni…puisqu’elle…plumes quand Lilousoleil en forme me dit qu'elle est au régime j'ai peur !m’a dit être au régime, quelle tristesse ! C’était bien la peine de faire des réserves ! Là encore,surprise, autre revenante, DimDamDom, vous vous rappelez ? Quand…domi figée face à l'écran…elle a fait son burn-out « internet », elle ne pouvait plus voir un écran ! Ça c’était avant, là, elle remonte la pente…et…domi s'est mise au sport !…s’est mise au sport, ça va mieux ! Mais n’oublions pas Soène qui…bien que très peu présente…Plumes quand Mindounet rentre chez lui après un week-end avec une fille complètement naze !Vous pensiez qu’elle s’était mise au yoga ? Tsss, elle a …plumes quand Soène remet JP du Var en place !…encore maltraité ce pauvre JP du Var qui avait laissé sont mot en minuscules et n’a pas fait de texte samedi alors qu’il est nouveau…plumes quand Soène se demande comment elle va punir jean pierre du var !Elle a même tenté la torture chinoise ! Mais j’ai mis le holà… et en sortant (pour ma pause déjeuner) qui je croise ?plumes quand Val se fait un film vacances anticipées !Val, notre Jument Verte, tellement verte cette année que son patron l’a mise en vacances anticipées (matos inside)… et juste derrière elle… a Soène qui punit les mauvais élèves !…encore Soène qui jouait à un jeu bizarre avec ce pauvre Jean-Pierre… Va-t-on le revoir ? Sinon, Célestine… célestine en Picardie pour un duo avec edualc !…de retour de son atelier-guitare avec Edualc….a Célestine qui explique son mot !… l’oeil plus bleu-perçant que jamais après son séjour vivifiant dans les roseraies de Picardie a retrouvé sa pédagogie d’instit’ (inst’ un jour instit’ toujours) pour m’expliquer son choix de mot, en long, en large, en biais, en diagonale (j’arrête là, ce serait indécent)…Mais, attendez,  vous n’aviez quand même pas pas oublié cette pauvre Monesille, ma Dame Camomille… plumes quand Monesille est interdite de blogging par son patron !…séquestrée depuis ce matin par son patron (il a l’air gentil comme ça, c’est faux !)…du coup…plumes quand Soène me dit qu'elle ne va pas y arriver aujourd'hui !…elle a pété un câble et essaie de nous rejoindre ici, on t’a vue Monesille, j’envoie les secours (les pompiers de Paris et les Marins-Pompiers de Marseille ça ira ?) ! …Mais, Carnets Paresseux dit Le Dodo, alors là c’est grave !…a carnets quand il cherche à faire sortir son renard de l'assiette !Il erre sur une plage bahaméenne et réfléchit à la façon de faire sortir son renard de l’assiette (ICI, c’est trop bien !) !!! Voui… Avec ce qu’il a dans les mains, je crains la chute…de l’histoire… Et puis, soudainement (comme dans un rêve) j’ai vu (ou ai-je cauchemardé ?), méconnaissable en brune…a Emilie quand elle plonge direct dans l'anti cernes ! Emilie qui avait plongé sa tête directement dans l’anti-cernes ! Mais pire… non contente d’être brune…(donc choc potentiellement dangereux pour ses enfants)…plumes quand Emilie s'apprête à prendre un bain de soleil dès le lever alors qu'il neige encore !…regardez ce qu’elle amène quand ses enfants reviennent  ! et la trouvent dans cet état… Après un bain de soleil dans la neige ! Misère…Heureusement que a Mind le poussin de printemps est arrivé !…Mindounet alias Le Poussin, de retour de villégiature chez toi, chez moi, chez lui (je ne sais plus) avait mis le son en veilleuse (et sa tenue pascale) (jamais en retard l’animal) ! Parce que Syl...(depuis qu’elle regarde X-Files et me pond des billets en mars datés de février)…Plumes quand on attend le 20 h !…est partie chercher des copines (bizarres) pour le 20 h !!! Et elle attend…sagement…amoureusement lovée…a Syl et Mister B attendent le 20 heures !entre les papattes de son Mister B ! D’ailleurs j’ai aussi un Mister D. avec Martine, mon écriturbulente, qui attendent dans les froidures du Dauphiné…plumes quand syl et mister B attendent le 20 h depuis trop longtemps…ils vont pouvoir se mettre au chaud (même s’ils étaient bien couverts) ! D’ailleurs à propos de chaleur …chez Sharon et Nunzi, je sais pas comment vous le dire mais…ça continue…les malades ? Oui …mais, pas que…plumes quand Nunzi cherche Vitamine encore en train de batifoler ou chablis ! …Voici Vitamine surnommée « Chôchôde » en quête d’un mâle disponible… vu que…plumesPaprika, l’étalon de la Félinerie Normande est en catalepsie ! Mais bon, je ne vais pas tout vous dire…l’heure tourne et là c’est moi qui commence à…plumes moi ce soir après 96 heures de nuits courtes et une collecte !…fumer de partout, mes neurones se révoltent, alors c’est finiiii pour ce soir !plumes c'est fini je vous embrasseet comme tous les lundis soirs, je vous remercie, je vous embrasse et vous dis à samedi pour la lecture ! N’oubliez pas de m’envoyer votre LIEN vendredi soir, idéalement avant 18h ! Bonne semaine à tous !

 

LES PLUMES 50 – Collecte de Mars , eh oui…

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsBon, le calendrier ne tombe parfois pas au meilleur moment quand il faut intercaler Plumes et Poésie… Mais en plus, quand vous avez des amis qui viennent passer le week-end, qu’il est dimanche soir à table et que vous dites « mais au fait demain y’a Plumes » …!!! Je suis très fatiguée malgré l’excellent week-end que je viens de passer alors je vous demanderais d’être sage et ce  que vous inspire (ou pas) la

CÉLÉBRITÉ !

N’oubliez pas de laisser votre mot en MAJUSCULES et vous êtes priés d’aller lire le règlement, ICI,  si vous êtes nouveau ou si vous vous posez des questions ! 😀

Je vous souhaite un bon lundi !

La Faute-sur-Mer hier... Que la mer est loin quand un vent glacé de face vous coupe le souffle mais qu'est-ce que c'est bon !

La Faute-sur-Mer hier… Que la mer est loin quand un vent glacé de face vous coupe le souffle mais qu’est-ce que c’est bon !

LES PLUMES 49 – LES TEXTES DES PLUMES VAGABONDES !

 

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

Nous partîmes à vingt dans ce vagabondage et arrivâmes à… 25 (moi incluse) ! Mais je ne compte pas les retardataires qui sauront se manifester ce matin…Par ordre d’arrivée des liens, des anciens et une nouvelle que je vous demande de chouchouter, c’est Lydia ! (Soène, je n’ai pas revu ton Jean-Pierre  😀 ). EDIT DE 19H53 : j’ai compté les retardataires dont vous trouverez les liens ci-dessous ! Je vous l’dis c’est pas une sinécure les Plumes ! 😀

Nunzi, Soène, Mind The Gap, Monesille, Jacou33, Lydia B. (Bienvenue à elle !^^), Carnets Paresseux dit Cow-boy Dodo pour la circonstance, Mijo64Marina Chili, PatchCath, Martine la Turbulente,Célestine, Anne de Louvain-la-Neuve, EmilieBerd, Martine27, Cériat, Isabelle (Les tribulations d’une lectrice), Claudialucia. Valentyne. Bizak. Ce matin samedi arrivent : La Licorne (bienvenue), Domicano et Eva. Et JoBougon à 19h53 qui s’en va danser le tango de la mort avec Anne DLLN , un régal ! Et Flipperine, mardi 1er mars !

Très peu (ou mal) inspirée cette semaine, j’ai fait un texte « soénien » (à partir d’une actualité pour ceux qui ne sauraient pas). Voici le lien de l’article de Rue89 sur Pavel Dourov qui m’a inspiré ce texte ! Je tiens à préciser que je ne connaissais absolument pas ce monsieur avant de lire cet article et c’est sa photo en Une ainsi que le premier paragraphe de l’article qui ont déclenché ce qui suit…avec les supputations fictives (ou réelles) que cela implique.

LA DIAGONALE DU FOUPavel Dourov millionnaire russe chelou

Il a fait des avions en papier son emblème jusqu’à pousser la coquetterie (ou le délire) à les porter en boutons de manchettes (en argent). Sur une chemise noire monacale. Comme le reste de sa tenue ou plutôt son uniforme puisqu’il ne s’habille, lis-je, qu’en noir. J’apprends qu’il boit une camomille !!! A ce stade (je manque de m’étrangler ), je remonte de quelques lignes sur mon écran jusqu’à la photo et je plonge dans son regard sombre, mystérieux. Une gueule d’ange pour celui qui ne boit ni thé, ni café, ni alcools, mange végétarien… Houlà (cet homme est dangereux) ! Où va-t-il donc pacager quand il veut s’amuser un peu ? Visiblement, et puisqu’il est le « cerveau » d’une messagerie Internet connue, il n’a pas le profil à baguenauder pour ne rien faire. Tout son temps doit être optimisé et ses flâneries lient sûrement l’utile à l’agréable. Je suppose. Je n’en sais rien. Mais s’il a été surnommé le Marc Zuckerberg russe c’est qu’il y a un potentiel…a Pavel Telegram la messagerie photo Rue89Ce qui m’a intéressé ? Son prénom… Pavel…un prénom de poète. Il est russe, beau, jeune (31 ans), riche et vit exilé depuis deux ans, exilé de force. L’argent l’indiffère mais il est blindé. Seule la liberté l’intéresse. Le sens qu’il prête à ce mot me fait tiquer (trop proche de libéralisme). Paria en Russie, il mène une vie d’errances qui le conduit de villes en villes, célèbres pour leur charme. Il a créé une messagerie au code inviolable (et sujet à polémiques) parce qu’il vient d’un monde où les conversations sont écoutées, où la liberté n’est qu’un miroir aux alouettes. a Pavel Durov à ParisAinsi dépeint, tu m’es presque sympathique même si tu n’es pas le genre d’homme qui m’aurait attiré à ton âge. Tu permets que je te tutoies Pavel ? Je modère mon enthousiasme quand je rencontre des hommes comme toi parce qu’il est difficile de deviner derrière quel nuage de fumée se dissimule la vérité. Et aussi je me méfie des hommes qui boivent de la camomille, comme des discours de presse, fussent-ils réputés sérieux. Ta vie actuelle est le fruit de circonstances malencontreuses mais je ne dirais pas malheureuses. Tu as le charme d’une libellule éphémère voletant au-dessus d’une prairie pestilentielle. Tu sais jeune homme, la solitude des cimes existe et ne rend pas l’homme meilleur, elle contribue à un certain vertige. Celui du pouvoir absolu . Tu mènes une vie libre en exil mais tu restes prisonnier de ton image. On sent bien que tu aimes garder le contrôle, tu évites tout ce qui pourrait te mettre en danger, je parierais que si une bombe ne t’explose pas à la figure, tu vivras plus que centenaire. Mais seul.a Pavel Durov 2

Sauf si… une forme de grâce venait à te toucher ! Pavel, si tu pouvais rejoindre tes frères qui se prénomment comme toi, les artistes, les poètes, les Kogan, Pacha, Krosnas et autre Tchelitchev… J’aimerais (cela restera un rêve pieux) que, derrière tout ce noir qui te nimbe d’un faux romantisme, se cache une lumière non virtuelle. Qu’elle éclaire l’autre versant de ton âme. Il n’y a pas que les chiffres, les codes, les algorithmes et l’adrénaline pour aider un homme à se sentir vivant. Tu découvrirais le sens du mot bohème et toute la chair contenue dans « liberté ».
Ton portrait renvoie l’image d’un être qui ignore l’amour et la poésie. Il y manque la tendresse d’une femme gironde qui ouvrirait ton cœur à la légèreté évanescente des nuages d’été. Pour t’agripper aux crinières des chevaux célestes dont tu rêves parfois. Ton exil alors aurait un goût de sel et d’algues fraîchement découvertes par la marée, on y entendrait un ressac pour donner à ton itinérance le rythme d’un cœur qui bat comme celui du sable quand l’écume des vagues l’embrase d’un simple murmure…

Crédit photo : Pavel Durov/compte Instangram.

Crédit photo : Pavel Durov/compte Instagram.

Bon vent Pavel !

©Asphodèle – 27 février 2016
643 mots (signature et titre compris)

Les 20 mots à placer étaient : flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, parie, alouette, gironde, évanescent, agripper.

Je les ai tous placés sauf « rencontre » que j’ai transformé en verbe, de toutes façons, la collecte manquait de verbes !

LES PLUMES 49 – Résultats de la collecte pour vagabondage !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsLa cuvée de février est correcte ! Jute 20 mots, avec le mien, donc vous ne pourrez en enlever qu’un seul, ha ha ha, j’en entends déjà qui soupirent. À propos, nous allons mettre deux ou trois choses au clair et ceci est valable pour les anciens comme pour les nouveaux ! Puisque la majorité d’entre vous a une mémoire de poisson rouge et oublie le règlement d’un mois sur l’autre, il serait bien que vous le relisiez de temps à autre, au moins que vous vous souveniez des points élémentaires ! Hum ! Alors oui, on laisse son mot en lettres majuscules parce que quand il y a plus de cent commentaires, c’est plus pratique pour tout le monde de les visualiser !

Nous allons en reparler, en attendant, voici la liste :

Flânerie, pacager, liberté, baguenauder, circonstance, enthousiasme, prisonnier, errance, prairie, libellule, céleste, nuage, délire, rencontre, bohème, paria, alouette, gironde, évanescent, agripper.

J’ai rarement vu Soène aussi sereine, m’avouant même qu’elle avait fait sa sieste ! Soène ? Une sieste !!! Tout fout le camp…a soène qui promet d'être sage quand j'ai le dos tournéBref ! En attendant notre Monesille-Camomille, soi-disant burn-outée la semaine dernière… a drôlement bien récupéré….plumes nunzi quand elle est au bord du burn-out a drôlement bien récupéré (bis, sur l’air de un dos tres)….a Monesille qui compte les pointsQuand je suis arrivée dans mes commentaires …a aspho quand je vois un mot qui va faire hurler SoèneJ’ai compris que ma journée allait être terrible ! D’ailleurs j’ai exigé….gif plumes quand j'ai besoin de café en IVdu café en intra-veineuse et j’ai bien fait ! Parce que…entre…a émilie quand elle a noyé ses enfants ET fini son ménage !Emilie qui ne comprend qu’un mot sur deux (après avoir noyé ses enfants et terminé son repassage) (et partie en quête de « profondeur » mystérieuse »)… et son jumeau astral…a Mindounet quand il lit un mot compliqué !Mindounet…quand il a vu pacager…ce matin !…ou quand…a mind quand il explique les stats de son blog !il essaie de me démonter le règlement ! Mais notre Dodo (alias Carnets Paresseux), à ce sujet…(ci-dessous quand il fayote)…plumes le faillot de servicea plumes quand le Dodo réinvente l'histoire !rebondit (il a de la détente en stock) sur le sujet et veut garder TOUS les mots écrits en majuscules ! Rhaa, je sens…aspho, après une journée collecte j'essaie de garder mon calme en mangeant du chocolat !qu’après en avoir tué deux ou trois, je vais me venger sur le chocolat ! Mais ce n’est pas fini… Aujourd’hui TOUT LE MONDE (sauf 2) avait oublié le règlement…En fait j’ai eu l’impression devant ces regards vides…a alzheimer collectif2…d’assister à un Alzheimer collectif et …après un grand moment de solitude… Soène, toujours prête à aider, s’est mise…a Soène quand elle arrive pour taper !…à taper tout le monde ! Pour être réveillée…elle a même fait…a Soène quand elle découvre JP un nouvel homme aux plumes !du charme à un nouveau aux plumes, Jean-Pierre du Var ! Haaan…comment Monesille…monesille qui découvre les mots composés !s’est moqué d’elle, c’est moche les filles ! En attendant, Emilie  que l’on attend…a Emilie qui rentre enfin des profondeurs !Voilà comment elle est rentrée des ses « profondeurs », à l’heure où je mets sous presse, je n’en sais pas plus mais son mari a lancé un avis de recherche (aux voisins déjà)… Sinon, Célestine ? Ha vous ne saviez pas ? a Monesille le retour…nous avons vu ses jolies jambes et sa démarche chaloupée ce matin…en fait…a claude hi hi les pussycats dolls are back !elle est partie rejoindre Edualc à un atelier-guitare !… J’aurais bien d’autres potins à vous révéler… Plumes quand Soène passe à autre chose !vous savez que j’en sais sur tout le monde, avant-après…plumes quan untel mefait du chaermeperdu de vue, je vous laisse deviner qui c’est, moi-même je ne sais plus…mais j’ai mes amies Syl, Martine aussi et Somaja qui ….plumes syl et ses copines attendent le 20 heuresattendent le 20 heures et il est 58 ! Monesille, Emilie, Mindounet et Soène, vous m’avez épuisée aujourd’hui ! a sharon après une journée de collège !Alors  c’est finiii pour aujourd’hui, à samedi et bonne semaine à tous !plumes c'est fini je vous embrasseLes nominés punis sont  (par ordre alphabétique) : Anne de Louvain-la-Neuve, Brindille33, EmilieBerd, Flipperine, Mind The Gap et Pascal Bléval (ça en fait des Alzheimer non ?) : vous me copierez 100 fois : « je laisse mon mot en majuscules dans la collecte des Plumes » ! Bonne inspiration et à vos plumes !

LES PLUMES 49 – La collecte de février est arrivée !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsBonjour amis plumitifs ! Frrrt frrrt ! Vous entendez ? Il y a de l’air dans les plumes en ce moment, les oiseaux ont commencé à se reproduire depuis la mi-février et ils font un bruit joyeux dans le jardin ! Leurs chants commencent de plus en plus tôt et je laisse mon esprit se perdre dans leurs cris. On sent une légèreté nouvelle…Tout ça (ouiiii) pour vous demander ce que vous inspire le mot :

VAGABONDAGEcrédit photos : Soène (quand elle est "en balade" !

©rédit photos : Soène (quand elle est « en balade » et « en rigolade »)

N’en profitez pas pour vous égailler dans tous les sens ! Vous avez jusqu’à 20 heures pour me laisser un mot en commentaires. Pour les nouveaux qui souhaiteraient participer, le règlement est ICI !

Heureuse de vous retrouver et bon lundi à tous ! 😉

N’OUBLIEZ PAS DE LAISSER VOTRE MOT EN MAJUSCULES ! Merci !

LES PLUMES 48 – LES TEXTES DE JANVIER 2016, selon l’humeur du jour…

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

EDIT DE 21H44 LE 21/01/2016 : Notre chère Anne de Louvain-La-Neuve a écrit un superbe texte sans me laisser le lien, à l’occasion, si vous repassez par là, ne la manquez pas !

EDIT DE 11h le mardi 19/01/2016 : le texte de Mart. et pour ceux qui l’attendait, la suite de celui de La Plume et la Page. Ainsi que le BON lien de LilouSoleil qui a disparu depuis samedi dans un vortex avec un lien erroné…:mrgreen:

Ouf, La tempête s’est calmée depuis lundi, ici du moins, je sais que la neige est arrivée chez certains d’entre vous et j’en bave ! Pardon pour ceux qui la détestent (je pense à quelqu’un en particulier qui se reconnaîtra) mais elle m’a bien aidée (la neige pas celle qui ne l’aime pas) pour mon texte qui combine encore une fois le thème « blanc » de l’Agenda ironique qui se passe chez PatchCath ce mois-ci, et les mots imposés des Plumes. J’ai utilisé 23 mots de la liste retenue et 11 de la liste écartée !  Ce qui fait 33 mots en tout mais je ne bats pas notre Dodo national qui a utilisé 43 mots !

Les deux listes de mots, l’officielle et l’officieuse dans laquelle nous pouvions piocher, j’ai mis en rouge, les mots dont je ne me suis pas servie. Lire la suite

LES PLUMES 48 – résultat de la collecte de l’humeur d’un jour de janvier 2016 !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsBon, hé bien je ne sais pas si c’est le temps, on dit que ça influe mais majoritairement vous étiez de bonne humeur ! Et surtout en plein ménage pour beaucoup !  Alors, il n’a pas été facile de choisir entre vos deux mots, pour certains oui, n’est-ce pas Thiébault ? Mais pour d’autres, j’ai failli faire « ams tram gram » !

A l’heure où je programme (je suis obligée d’éteindre ma Box), Soène ne m’a pas laissé ses mots ! Vilaine jusqu’au bout ! Tiens pas de 20 h mais je l’ai filmée à Noël en train de faire des animations… en Autriche ! Lire la suite

LES PLUMES 48 – HOU HOU L’AN NEUF, LA COLLECTE DE JANVIER 2016 !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsÀ tous mes amis des Plumes, à qui je n’aurais pas encore souhaité une bonne année, tous mes voeux de bonheur et une bonne santé à vous et à votre plume, votre clavier, quel que soit le moyen de transport qui vous sert à écrire ! Pour bien commencer l’année, je ne vous impose pas de thème, j’avais envie que vous me laissiez un mot correspondant à  votre humeur du jour ! Comme nous l’avions déjà fait une fois, vous me laisserez pas un mais DEUX mots et je déciderai lequel garder ! J’espère que vous avez la pêche en majorité sinon…ça ne va pas être triste … (en fin de journée, je risque de demander à Mindounet qu’il me prête sa corde !) Vous laissez ce que vous voulez !

Pour les nouveaux qui seraient tentés de participer, je les invite à consulter le règlement, ICI.

Vous avez jusqu’à 20 h pour me laisser vos mots !

EDIT DE 12H19 : Célestine a proposé pour plus de lisibilité d’écrire les mots que vous déposez en MAJUSCULES. Plusieurs d’entre vous l’avaient déjà demandé, un accord tacite avait été passé mais comme on reprend très vite ses mauvaises habitudes, tous ne le font pas et j’excuse aussi les nouveaux qui n’étaient pas forcément là à ce moment. Donc, cela va passer dans le règlement : il sera fortement conseillé de laisser ses mots en MAJUSCULES, sous peine de représailles (ma règle en bois s’ennuyait un peu justement ! 😆 ) !

Je vous souhaite un bon lundi ! Et ça continue, « encore et encore »…a orage gif

Calendrier 2016 (semestriel) des Plumes et des jeudis-poésie !

temps qui passe lune deviantart ineedchemicalx.deviantart comVous n’y croyiez plus ? Moi non plus, suspendue que je suis à une horloge implacable qui ne me laisse pas beaucoup souffler ! S’il est des bilans de fin d’année, bloguesques que l’on peut allègrement sauter sans mettre en péril un quelconque équilibre comptable, le calendrier, lui, impose de facto sa rigueur dès lors que nous avons des rendez-vous mensuels… Je parlais des Plumes et de la Poésie. Les seules rescapées de ce blog en perdition !  En regardant les dates (oui ça m’arrive), nous entrons dans la 6ème saison des Plumes et la 4ème pour la Poésie, aouche, le coup de vieux, là d’un coup !

a attal desireless en 80

2011 et « l’ébouriffade » propre aux premières fois…

a attal desireless today

2016…et la cruauté du temps qui passe ! PARDON Desireless, c’est tombé sur vous mais ce n’était pas méchant !

Je vais m’en remettre… difficilement mais je vais y travailler, si vous avez l’adresse d’un excellent psy (pas trop émotif) dans la région Pays de Loire n’hésitez pas me laisser ses coordonnées…a plumes colère pétage de plombsLes deux calendriers ne vont que jusqu’à fin juillet, on verra si en août, je « bouge », si j’ai de la famille, on s’adaptera… Commençons par la Poésie :

JANVIER : les 7 et 21 (oui c’est demain ouille !)
FÉVRIER : les 4 et 18 et comme c’est une année bissextile, je vous demanderai de réitérer l’expérience en écrivant un poème de votre cru pour la séance du 18 ! Pour ceux qui veulent bien sur… 😉
MARS :  les 3, 17 et 31.
AVRIL  LES 14 ET 28.
MAI : les 12 et 26
JUIN : les 9 et 23.
JUILLET : les 7 et 21.

Mais comme je sais qu’il y en a quelques-uns parmi vous qui aiment écrire, je vous laisse un sondage, à savoir si vous aimeriez écrire un poème de votre cru une fois sur deux, je noterai les résultats sur la Page dédiée, sous ce sondage. La Page est sous la bannière et j’en ai ouvert une autre pour 2016, le nombre de commentaires sur la précédente devenant rébarbatif quand il s’agit de laisser un message !delete gif ordi ana-rosa

MAINTENANT, le CALENDRIER DES PLUMES 2016 :Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintoclouds

JANVIER :  lundi 11 janvier (collecte) – samedi 16 (textes)
FÉVRIER : lundi 22 février (collecte) – samedi 28 (textes)
MARS : lundi 7 mars (collecte) – samedi 12 (textes)
AVRIL : lundi 4 avril (collecte) – samedi 9 (textes)
MAI : lundi 2 mai (collecte) – samedi 7 (textes)
JUIN : lundi 13 juin (collecte – samedi 18 (textes)
JUILLET : lundi 11 juillet (collecte) – samedi 16 (textes).

LE SONDAGE POUR LA POÉSIE :

LES PLUMES 47 – Les textes nous font leur chabada !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsJ’ai voulu coupler mon texte avec les consignes données par Monesille (ICI) qui détenait les clés de l’agenda ironique ce mois-ci, consignes  qui demandaient de faire parler un animal observant les humains fêter le bout de l’An (hi han) tout en essayant de percer le secret de l’herbe d’Or… Inutile de vous dire que j’ai eu du mal…et je vous ai ressorti Hortense et Marcel, mon couple « épistolaire ». Pour ceux qui seraient intéressés, deux lettres ICI ET LA, d’il y a bien longtemps…Je pense que ça ne sera pas pire que mon loong texte d’aujourd’hui ! Vous ne m’y reprendrez plus !

Les chats-badeurs de Noël sont arrivés comme les rois mages, un par un par trois (se sont multipliés) et par  ordre d’arrivée des liens, nous avons 26 participants (moi incluse):

Arieste-Aymeline (une revenante^^ !), Thiébault de Saint-Amand, Marina Chili (ex Violette Dame Mauve), DomicanoSoène, Ecri’Turbulente (Martine), Patchcath, Pascal Bléval, Jacou, Monesille, Carnets paresseux, EmilieBerd, Ghislaine53,Valentyne, Cériat, Modrone, Martine27, MarieJo64, Mart, Célestine, Nunzi. Bizak. Janickmm. Eva and family. Adrienne (en retard mais là !^^).

BATIFOLER DANS L’HERBE  D’OR ?a plage dunes herbes OléronDans la ville fantôme réanimée par les lumières de Noël, Hortense arpentait les rues tristes, croisait des gens frileux malgré la clémence exceptionnelle de ce printemps venu s’installer en hiver comme  dernier espoir d’une douceur de vivre en perdition et au grand dam des climatologues. Elle sortait d’un cinéma désert où se jouait un navet qui n’avait de nom que la comédie romantique qu’il prétendait être. Elle avait soigneusement englouti un paquet de guimauves pour être au diapason de l’histoire d’amour navrante  (et pour ne pas énerver les rares voisins en faisant crunch-crunch avec ses Smarties préférés). Est-ce ainsi que les hommes reprennent courage ? En avalant du mièvre à la louche pour colmater les béances de leurs vies ? Les classiques chansons de Noël  ne parvenaient pas à la consoler ou à l’habiter de cet « esprit de Noël » vanté aussi bien par les nouveaux troubadours que par les mousquetaires-vampires des grands-messes commerciales. La magie devait être ailleurs (comme la vérité). Pour éloigner ses névroses noëlliennes, il devait l’auréoler de grâce au plus vite. Ses éditrices, Monesille de Bas-Résille et Martine de Taurus Ailé attendaient son roman avant la fin du mois et elle n’avait toujours pas percé les secrets de l’herbe d’or, incontournable fil rouge du livre. Les deux dames, fort aimables au demeurant gardaient les sourcils arqués (et la bouche en cul-de-poule) dès qu’elle leur parlait d’inspiration en berne. À bon entendeur…

Appeler Marcel ou lui écrire ? C’était lui laisser penser qu’elle ranimait une liaison anecdotique et accidentogène qui ne lui disait rien qui vaille. Pourtant, ce  demeuré était capable de fulgurances propres à lui redonner souffle quand sa spasmophilie la faisait ressembler à un carpeau hors de l’eau.

Elle en était là de ses réflexions, les yeux rivés à une vitrine Natures & Recouvertes lorsqu’ un bourdonnement strident lui vrilla les tympans ! Une énorme abeille montait et descendait au-dessus de  sa main. Elle esquissa un mouvement de recul, ça pique ces bêtes là et réalisa qu’en décembre… une abeille ? Hein ? Mais que se passait-il. Elle marmonna pour elle même : « mais qu’est-ce qu’elle fait là l’abeille, la veille de Noël ? » et… hoooo…étaient-ce encore ses acouphènes, elle l’entendit zézayer :

– Ze fais l’animazion de zette boutique, ze dois donner envie de manzer du miel d’or aux pazzants pour leur faire dizérer leurs exzès dizproporzionnés » … Quoi ? Une abeille qui parle ! Hortense pensa immédiatement à un gadget en 3D concocté par la marque à la Pomme et fabriqué en Chine mais un mot tilta dans son esprit pas tout à fait éteint. Sans espérer obtenir de réponse (assez  proche du baragouinage) elle essaya malgré tout :

– Dis moi, pour obtenir ce miel d’or, tu  butines où ?

– Sur l’herbe d’or des prairies qui longent la mer, vous appelez ça des plages vous les humains .

– Mais il n’y a pas d’herbe sur les plages !!!

– Bzzz….C’est bien ce que je pensais. Va donc acheter un pot de miel et nous en reparlerons, si je suis encore là…

– Hey l’abeille, je te vois venir avec tes essuie-glaces de bagnard et ton balai de sorcière ! Tu ne vezounes plus en me parlant et maintenant tu me pousses à la consommation ? C’est quoi cette arnaque ?

– Que tu crois femme naïve qui vit dans le paraître et l’avoir, que tu crois ! Sais-tu seulement ce que c’est être et ne rien posséder ? Être riche de l’invisible ? Non bien sûr. Je t’en bouche un coin ? Alors ne me crois pas et laisse ce miel, d’autres sauront l’apprécier.

Hortense se dépêcha d’aller acheter un pot d’un kilo qu’on refusa de lui faire payer (cadeau exceptionnel de la maison), prit sa voiture et fila droit vers la mer, enfin droit… Arrivée sur la côte d’Opale, la bien nommée, elle ouvrit le pot et en avala deux cuillérées. Cette saveur fondante … Jamais elle n’avait goûté quelque chose d’aussi exceptionnel. Soudain le sable de la plage émit un long murmure et de fines tiges fragiles semblables au blé en herbe frémirent sous la brise océane. La mer grise de décembre virait au bleu et à l’horizon se profilaient des navires aux flancs lourds, les cales  pleines de rêves parfumés.

Elle reprit du miel et une envie folle de danser là, face à la mer, les pieds nus s’empara d’elle. Elle ne sentait que le sable, alors que l’herbe à présent était en fleurs, un tapis d’or ondulait à l’infini…

Elle ne le vit pas arriver, les bras ouverts il lui souriait et l’invitait à danser. « Marcel ! » « Mais comment… ?! » Il ne dit rien, l’enlaça tendrement et son baiser alluma trente-six chandelles dans son ventre. C’est alors que l’herbe disparut, une bise fraîche lui glaça le cou et les vagues s’écrasèrent méchamment sur la grève . L’herbe avait disparu. Elle se détacha de Marcel et aboya : « Mais qu’as-tu fait encore, tête de bouc ? »

– Tu ne croyais tout de même pas que j’allais te laisser manger ce miel toute seule. Je veux le fabriquer et devenir riche !

– Mais tu n’as rien compris, triple buse ?

– Compris quoi ? 

– Rien…tu ne comprendras jamais rien…Ce qui a de la valeur ne s’achète pas, ne se vend pas. Tu viens de ruiner ma magie de Noël, disparais avant que je ne t’étrangle et te donne en pâture aux poissons !

Elle retourna à sa voiture, remit le contact. L’éteignit. Elle vit des maisons au loin, derrière les dunes, les premières lumières s’allumaient. Et si elle restait ici terminer son livre ? Elle savait à présent qu’il existait des failles derrière les nuages du temps dans lesquelles il faisait bon se glisser et que le miel n’y était pour rien. A défaut d’esprit de Noël, elle avait trouvé l’illustration pour la couverture de son livre. Restait à trouver un peintre, ce ne serait pas Marcel !a abeilles fleur d'or©Asphodèle – 18 décembre 2015.

Les mots à placer étaient : espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, essuie-glace (facultatif, balai, navet, roman, abracadabrantesque (facultatif), louche, amoureux, batifoler.

LES PLUMES 47 – résultats de la collecte chabada !

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsHou mes aïeux, heureusement que c’est bientôt les vacances, Noël et que certains sont occupés parce que ceux qui restent sont des enfants terribles… Je vous en reparle ! Voici les 20 mots de cette collecte anorexique dont deux sont facultatifs ! Le dernier mot est le mien. J’espère ne pas en avoir oublié, n’hésitez pas à me le dire !

Espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, balai, (essuie-glace : facultatif), navet, louche, roman, abracadabrantesque (facultatif), amoureux(se) et batifoler.

Parce que Soène pour une fois n’a pas mis le bazar…a SoeneToujours à palabrer pour trouver mieux que le Vizir Iznogoud… Elle avait même…

a soène warf !…gardé son déguisement d’Halloween mais elle est partie se rhabiller pour Noël en S’ABSTENANT pour laisser un mot 😥 ! Sauf que Martine…aspho plumes danse de la joie…voyant le terrain libre a ouvert la danse de la joie, faut dire…que Monesille écrit LE livre….a Martine à la recherche de l'herbe d'or !… »Martine à la recherche de l’Herbe d’Or« , déjà épuisé avant parution.. A propos d’épuisé… notre cher Dodo (alias Carnets Paresseux)… a carnets quand il décide d'être vraiment paresseuxtoujours en train de procrastiner pour savoir quel mot il va me laisser… Il suffit que Martine passe tous « saints » à l’air ou presque…plumes quand Mindounet s'accroche à la djeunesse…pour qu’il bugue et bégaie « essuie-glace-balai-essuie-glace-balai-rien »… Epuisant j’vous dis ! Pendant ce temps… on a perdu Mind…a carnets qui change d'avis dès qu'il voit martine !…qui vient de fêter ses 26 ans…Mindounet quand il pense à ses vacancesBDN (Bande  De News) me dit dans l’oreillette qu’il est resté perché dans un bouge du East End… On pense à lui… Monesille, ha Dame Camomille…a monesille depuis l'herbe d'orAdmirez le résultat depuis qu’elle a trouvé l’herbe d’or !!! Magique non ! D’ailleurs…Plumes sorcières après Halloween elles braillent que c'est fini !nos trois Sorcières (et un seul balai, c’est la criiise) en sont ma-la-des ! Par contre…les hommes de la blogo…Plumes Gif trois mousquetaires…approuvent, bien sûr. Ce qui a poussé PatchCath et Célestine (au centre)…Plumes femmes années 50 qui dansent à monter un girlband (à gauche et à droite Martine et Syl les ont rejointes)… Fabuleuse cette herbe d’or… Mais vous saviez pour Val ?a val quand on la libère après le wend !elle serait prisonnière même le week-end ! Il faut la libérer !jument multicolore morianart blogspot comavant qu’elle ne change de couleur…déjà là ça commence… Du coup, Syl, Martine et moi…a plumes syl somaja et moi en vacances !avons décidé d’utiliser le balai de Carnets Paresseux au mieux et de prendre le large ! Voilà l’heure c’est l’heure, c’est finiii ! aspho blablabla aspho c'est fini !je pars à la recherche de l’herbe d’or !

Bonne semaine à tous et soyez inspirés ! Que l’esprit de Noël ou l’esprit tout court vous vienne !

Les PLUMES (47) DE DÉCEMBRE font leur cinéma ! Collecte chabadabada !!

Logo Plumes aspho 4 ème tiré du tumblr vanishingintocloudsAprès un week-end chargé (à préparer depuis vendredi, à vivre, à voter, à cuisiner)( j’suis claquée), j’ai vraiment manqué de temps pour vous suivre régulièrement et je vous adresse mes plus plates excuses, je n’arrive pas à me dédoubler, y’à rien à faire ! En plus, je me suis engagée à participer à l’agenda Ironique, organisé par Monesille (allez-voir, c’est quelque chose !) ce mois-ci et comme les dates de publication se juxtaposent, le Dodo (alias notre cher Carnets paresseux) m’a suggéré de faire du shampoing (du deux en un). Soit ! Sauf que j’avais déjà choisi ce thème « cinématographique » pour vous inspirer les délires les plus fous, donc je sens que ça va être épique ! Nous n’avons peur de rien, je vous propose malgré tout ce « Chabadabada » plus ou moins inspiré de Claude Lelouch mais c’est le mot ou le cinéma « chabada » en général qui pourra vous inspirer ! C’est parti !

Vous avez jusqu’à 20 heures pour me laisser votre mot en commentaires et pour ceux qui ne connaîtraient pas encore l’intraitable règlement, c’est PAR ICI que ça se passe (à lire) !

Et un peu de musique (décalée, amateurs sur la vidéo, pas Nicole Croisille !), de souvenirs aussi pour certains avec ces images…pour nous faire démarrer la semaine d’un pas léger dans la pré-ambiance nowélienne de circonstance !

Je vous souhaite un bon lundi !