R&B – LE GROS COUP de Ken Bruen

gros coup couvR&B : Les initiales de Roberts et Brant, les deux flics qui illuminent d’un soleil noir et opaque cette série de leur langage fleuri, langage qui en donne toute la saveur. C’est ici le premier tome d’une longue série.

Ambiance : un commissariat miteux dans les quartiers Sud de Londres, là où personne n’arrête vraiment les voyous ou alors en utilisant des méthodes à la fois musclées et tendancieuses… Non seulement ils sont borderline nos deux flics allumés mais des petits billets de banque qui arriveraient par-dessous la table ne les effraient pas : chochottes et politiquement corrects, passez votre chemin, nous ne sommes pas dans la caricature mais en plus, encore loin de la réalité qui plombe le quotidien des deux compères… Lire la suite

L’automne pour ma balade du mercredi…

balade du mercrediUne balade avec mon amie Soène qui fait de très belles photos et c’est par ICI !Si vous ne le saviez pas…j’aime l’automne, c’est une de mes saisons préférées. Déjà, enfant, j’aimais l’odeur de la rentrée des classes, celle des champignons que je ramassais avec mon père et les rayons obliques du soleil qui allongeaient nos ombres toujours plus loin. J’ai glané quelques photos évocatrices sur mes Tumblr préférés et je vous invite à vous promener avec moi, si le coeur vous en dit… avec quelques définitions de l’automne tel que je le ressens. Les décors sont de Roger Hart, proviennent des Tumblr, le texte est de moi !!! 🙂 Lire la suite

LES ÂMES GRISES de Philippe Claudel

les âmes grises claudel(1)Voilà une lecture qui remonte à juillet mais grâce à la magie du brouillon que j’écris sur mon carnet dès le livre achevé, j’ai retrouvé toutes les sensations éprouvées à la lecture de ce livre magnifique, émotions que je n’avais pas oubliées, tout comme le roman..

L’action se situe en France pendant la Première Guerre Mondiale. On devine très vite que derrière le narrateur se cache un policier, du moins un enquêteur. Lire la suite

Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants de Mathias Enard

Enard« La nuit ne communique pas avec le jour. Elle y brûle. On la porte au bûcher à l’aube ». Ainsi s’ouvre ce court roman surprenant et plein de poésie ! Qui aurait imaginé que le grand Michel-Ange avait fait cette escapade chez le Grand Turc et conçu un pont qui enjambe la Corne d’Or ?

Nous sommes en mai 1506, Michelangelo Buonarotti n’a pas encore trente ans mais son David fait de lui un sculpteur reconnu. Il reste encore trois ans avant qu’il ne commence à peindre le plafond de la chapelle Sixtine. Il travaille à l’édifice du tombeau de Jules II, pape escroc qui ne le paye pas et le traite par-dessus la jambe. Aussi quand le sultan Bayazid (Bajazet) lui offre de passer derrière Léonard de Vinci pour construire ce pont, il s’enfuit de Rome comme un voleur, bien décidé à faire fortune autrement et à humilier le vieux Léonard. Lire la suite

La citation du jeudi avec Laurent Gaudé et LA PORTE DES ENFERS !

un cauchemar impalpable...

un cauchemar impalpable…

Voilà ça me reprend ma « Gaudémania » ! Il faut dire que ça faisait longtemps. Aussi, dès que j’ai eu tourné la dernière page de mon SP en cours, j’ai filé vers l’étagère Very Important Books de ma non-bibliothèque (oui c’est le bazar total) et comme par hasard, c’est La Porte des Enfers  qui m’a ouvert les bras. Commencé à 22 h hier soir, donc fin de journée, j’ai quand même lu jusqu’à minuit tant cet auteur sait s’y prendre avec moi (pas que moi, je sais) (c’est pour dire). Je ne peux résister à partager un petit paragraphe de la page 10 (quand je vous dis qu’un bon auteur doit savoir nous retenir dès le départ)…

« Je n’ai pas peur. Je reviens des Enfers.  Qu’y a-t-il à craindre de plus que cela ? La seule chose qui puisse venir à bout de moi, ce sont mes propres cauchemars. La nuit, tout se peuple à nouveau de cris de goules et de bruissements d’agonie. Je sens l’odeur nauséeuse du soufre. La forêt des âmes m’encercle. La nuit, je redeviens un enfant et je supplie le monde de ne pas m’avaler. La nuit, je tremble de tout mon corps et j’en appelle à mon père. Je crie, je renifle, je pleure. Les autres appellent cela cauchemar, mais je sais, moi, qu’il n’en est rien. Je n’aurais rien à craindre de rêves ou de visions. Je sais que tout cela est vrai. Je viens de là. Il n’y a pas de peur autre que celle-là en moi. Tant que je ne dors pas, je ne redoute rien. »

Inquiétant, fascinant et addictif…

La citation du jeudi c’est sur une idée de Chiffonnettelogo citation du jeudi

QU’AVONS-NOUS FAIT DE NOS RÊVES ? de Jennifer Egan

egan couvSi vous aimez la pop et surtout la punk music, si vous aimez les livres puzzle où les chapitres déconstruits prennent leur sens une fois la dernière page tournée et si la nostalgie est un sujet qui ne vous lasse pas alors ce livre est fait pour vous.

Qu’avons-nous fait de nos rêves ? est un livre atypique, Prix Pulitzer 2011 (on se dit qu’il y a une bonne raison). D’un sujet battu et rebattu, Jennifer Egan s’en empare ici avec une certaine virtuosité et nous balade du présent au passé, du passé au présent pour répondre à la question du titre. Essayer d’y répondre du moins sans faire trop mal à ses personnages… Lire la suite

LA MÉMOIRE ET LA MER POUR MON DIMANCHE AUTOMNAL….

mer vague coeur maya tumblrIl est des chansons douces ou légères qui nous effleurent, nous suivent, nous les fredonnons le coeur et le pied légers, le temps d’une saison, peut-être plus mais elles restent en surface, nous atteignent à peine.

Et il en est d’autres dont le texte résonne profondément en nous. Ces chansons viennent de si loin qu’on ne sait plus quand ça a commencé. Leurs mots nous passent partout et ajoutent des frissons à l’automne venu se déposer sur les rivages abandonnés de l’été.

Si. Si je perdais totalement la mémoire (n’y pensons pas), je crois bien que la mémoire de la mer serait la dernière à me coller à la peau, à faire remonter les parfums des ivresses enfuies avec juste un peu d’écume mêlée aux nuages. Une chanson que je reconnaitrais même six pieds sous terre, ou quand on aura jeté mes cendres au milieu de l’Océan, là d’où je viens. Là où tout naît et où tout s’en va dans le déhanchement insolent d’une vague…

Et puis c’est Léo Ferré, un poète si vous ne le saviez pas encore ! 🙂

Bon dimanche à tous ! Et un bon anniversaire à ma maman !

Girl Power tag, yeah !

logo girl powerUn tag sur le Girl Power, Syl. ne m’a pas loupée, voici mes réponses… Bien que vraiment je me demande où est le pouvoir féminin dans ces questions, je vais essayer d’en extraire une lichette ! En rajoutant aussi une 7ème question !

1) Raconte-moi ton futur projet, celui qui te tient à cœur et que tu souhaites réaliser dans un avenir assez proche :Alain et Margaux livre ecritures librairie de Rochefort

Me présenter aux prochaines présidentielles, j’ai encore quatre ans pour me préparer. Je plaisante ! Écrire un livre me semble plus raisonnable mais prendre le temps pour le faire est une aventure semée d’embûches, un jour sûrement, je ne perds pas de vue cet objectif…

2) Il ne reste que 5 villes au monde où tu peux vivre : New-York, Londres, Paris, Barcelone et Biarritz. Laquelle choisis-tu ?

biarritzComme je serais la Présidente du Monde, j’aurais un super hélicoptère qui me transportera de ville en ville au gré de mes envies ! Allez, comme je suis solidaire et que je ne peux pas me passer de ma copine Syl, j’embarque pour Biarritz, sa plage, son casino pour aller flamber tous les soirs avec Al Capone, exilé de force ! Et surtout écrire dans une chambre face à la mer…

3) Qu’est-ce qui t’a décidé à ouvrir un blog « déclic » ?

C’est un déclic nommé Delphine et qui vient de mettre un terme à son blog pour élever son baby adorable, on ne peut pas être partout, mais elle me manque déjà, ça fait drôle de voir celle qui vous a poussée poussée à vous jeter à l’eau s’en aller sur la pointe des pieds … pour mieux revenir quand le coeur y sera… George aussi a bien aidé pour finaliser les aspects techniques et m’aider à m’envoler seule !

4) Ta meilleure astuce pour faire des économies ? Un bon plan à partager ?

J’ai bien dit que j’étais Présidente, donc fini les économies, on se lâche ! La dette a été rachetée par mon amant du Moyen-Orient, nous avons un accès libre aux puits de pétrole et de l’or à profusion comme nouvelle monnaie d’échange ! Les femmes ont pris le pouvoir donc plus de gaspillage, nous sommes les reines pour traquer le gaspi ! Pour économiser eh bien on ne dépense pas, hein, comme pour maigrir, on ne mange pas !!! Plus prosaïquement, je n’achète jamais de plats préparés, je cuisine tout, j’achète le reste à prix cassés de chez cassés !

mouclade5) Ce soir tu dînes quoi ?

Je suis Présidente du Monde ! Mes cuisiniers ne me préparent que des produits de saison, je me délecte de baklavas, de douceurs orientales autant qu’occidentales, j’ai pris le meilleur de la mondialisation ! Plus logiquement, hélas, j’ai les mimines dans les moules que je gratte ! Comme samedi dernier, je prépare une mouclade et si j’ai le temps je compte essayer une recette de moelleux au chocolat avec coeur fondant au Salidou… si je retrouve du chocolat noir dans mes placards…

6) Le produit de beauté miraculeux ?

L’amour bien sûr !!! Mon amant ne cesse de me le dire et entretient mon teint de pêche !!! Dans la réalité ? Je vous conseille, si vous avez les moyens l’Advanced Night Repair d’Estée Lauder (je ne suis hélas pas sponsorisée 😦 ) qui a été mon basique pendant vingt ans mais qui hélas coûte un bras+un oeil aujourd’hui et comme j’ai besoin et de mon bras et de mon oeil, je me suis rabattue sur du cheap maison : l’oeuf, le bicarbonate, la lanoline, l’argile et les eaux de thym et de romarin maison. Plus une crème Avène pas mal mais qui ne fait pas plus de miracles qu’une bonne nuit d’amour, qu’on se le dise !

gif trop fière caught-in-another-world tumblr7) Qu’est-ce que le Girl Power pour une fille du XXIème siècle ?

Ce devrait être (enfin) un épanouissement ! Mais ce n’est qu’une forme d’adaptation de la femme du 19ème et du 20ème aux différentes tyrannies subies par le passé par la gent masculine, qui a rendu la femme immunisée contre certaines injustices et autres bassesses. Mais rien n’étant jamais acquis, le Girl Power est une notion, un état d’esprit qu’il faut mettre en vigilance orange perpétuelle pour qu’il continue de faire son bonhomme de chemin ! Les filles, il n’est pas exclu que nous ayons d’autres révolutions à faire, ne jetez pas vos soutiens-gorge, ils  pourront encore servir dans les futures manifs que j’ai inscrites à mon programme ! Haut les coeurs !

Et je refile le bébé et l’eau du bain à SomajaL’Irrégulière, George, Anne (des mots et des notes, Aifelle, Keisha, Soène, Pierrot Bâton, Jeanne, Morgouille, Aymeline, Philisine Cave, Une Comète (si elle en a le coeur), Sharon et Nunzi, et toutes celles qui voudront le faire, servez-vous ! Désolée les garçons, vous n’êtes pas nominés sur ce coup là !!! 😀

 .

LA CITATION DU JEUDI avec Mathias Enard

baiser nuitJe lis un très beau livre, en parallèle de mon SP Babélio, il s’agit de Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants et il est déjà plein de post-it. Un beau passage, page 32, pour ce jeudi :

 » Je ne te connais pas étranger. tu ne sais rien de moi, nous n’avons que la nuit en commun. Nous partageons ce moment, malgré nous. Malgré les coups que nous nous sommes portés, les choses détruites, je suis contre toi dans le noir. Je ne vais pas t’entretenir avec mes contes jusqu’à l’aurore. Je ne te parlerai ni de bons génies, ni de goules terrifiantes, ni de voyages dans des îles dangereuses. Laisse-toi faire. Oublie ta peur, profite de ce que je suis, comme toi, un morceau de chair qui n’appartient à personne sinon à Dieu. Prends un peu de ma beauté, du parfum de ma peau. On te l’offre. Ce ne sera ni une trahison, ni un serment, ni une défaite, ni une victoire.
Juste deux mains s’emprisonnant, comme des lèvres se pressent sans s’unir jamais. »

La citation du jeudi, sur une idée de Chiffonnettelogo citation du jeudi

MIND THE GAP se promène…dans les balades du mercredi !

Non non, ce n'est pas tout à fait la même que l'autre jour ! tss tss regardez bien !^^

Non non, ce n’est pas tout à fait la même que l’autre jour ! tss tss regardez bien !^^

Chose promise, chose dûe ! Au lieu de consacrer mon mercredi à une ballade « toumbeuleresque », je vais vous parler de l’ami qu’est devenu avec le temps ce blogueur atypique, qui lit, qui écoute de la musique infréquentable (point de dissenssion entre nous, il en faut), qui ne challenge pas, qui blogue doucement à son rythme…

Lui aussi est un « cadomaniaque » fou et il faut l’arrêter mais que voulez-vous, il trouve toujours une bonne raison ! Et comme il est un peu escroc sur les bords (c’est lui qui le dit), ce n’est pas désintéressé, warf ! Pour mon anniversaire, si vous n’aviez pas suivi l’histoire des courgettes, ICI et , il n’a pu s’empêcher de m’offrir un livre avec 83 recettes de la curcurbitacée, en attendant que je publie mon propre livre sur le sujet… on peut toujours attendre !!! 🙄 Lire la suite

Tobie des marais de Sylvie Germain

tobie des marais(1)Comment ai-je pu laisser dormir ce livre un an dans ma PAL ? Voilà ce que je me suis dit après la lecture de ce roman magique porté par l’écriture magnifique de Sylvie Germain. Un grand merci à ma pourvoyeuse Somaja qui tape toujours dans le mille …

Ce livre vient de loin, de la nuit des temps, comment en parler sans le défigurer, en lui prêtant un sens qu’il n’a peut-être pas, car il est comme dupliqué sur la véritable histoire du livre de Tobit, récit biblique retrouvé en 1947 avec les manuscrits de la Mer Morte. Mais ça je l’ai su après ma lecture en allant me renseigner sur l’auteure. Comme quoi, rien n’est figé ou imposé dans ce roman, chacun y met sa propre part de rêve… Lire la suite

Les Matchs de la Rentrée littéraire 2013 avec Price Minister – Saison 3 !

matchs price minister 2013Pour la troisième année consécutive, Price Minister  (clic sur le logo pour accéder à leur blog) nous permet de participer à la rentrée littéraire 2013 avec une sélection de douze livres choisis par quatre marraines : LiliGalipette, George, Clara, Stéphie.

Voici leur sélection :

La sélection de LiliGalipette :

  • Petites scènes capitales, Sylvie Germain – Albin Michel
  • Dans la lumière, Barbara Kingsolver – Éditions Payot et Rivages
  • Pietra viva, Leonor de Recondo – Sabine Wespieser

La sélection de Clara :

  • Arrête, arrête, Serge Bramly – NiL
  • Lady Hunt, Hélène Frappat – Actes Sud
  • Rome en un jour, Marie Pouchet – Gallimard

La sélection de Mille et une pages :

  • La lettre à Helga, Bergsveinn Birgisson – Édition Zulma
  • La garçonnière, Hélène Grémillon – Flammarion
  • Esprit d’hiver, Laura Kasischke – Christian Bourgeois Éditeur

La sélection de George :

  • Une part de ciel, Claudie Gallay – Actes Sud
  • Danse noire, Nancy Huston – Actes Sud
  • La grâce des brigands, Véronique Ovaldé – Éditions de l’Olivier

Je vous rappelle le principe : lire un livre contre une chronique notée sur 20, sur votre blog dans les meilleurs délais après réception du livre.  A la fin, les quatre marraines liront les billets de leur sélection et éliront la meilleure chronique.

En ce qui me concerne, j’ai choisi Petites peines capitales de Sylvie Germain. J’avoue que le dernier Laura Kasischke me faisait envie mais après ma lecture de Tobie des Marais de Sylvie Germain cet été (le billet arrive), mon choix s’est imposé…

Si vous souhaitez participer, je peux à mon tour vous marrainer si vous indiquez mon URL  de blog lorsque vous remplirez le formulaire ICI. A votre tour ensuite de faire un billet et de parrainer d’autres personnes intéressées et d’obtenir ainsi un livre supplémentaire ! Allez, à vos marques, prêt, partez ! Il y en a au moins un qui vous intéresse !

L’anti-bilan livresque mais des nouvelles de mon été avec des mots une histoire 109 !

 gif femme batterie booksaresolol tumblrJe ne vais pas me ridiculiser encore une fois en vous parlant de mes DEUX (oui 2 seulement) livres lus en août et un album, mais comme certains le savent, je n’ai pas chômé pour autant. J’ai surtout fait de belles rencontres dont je vous ai parlé au fur et à mesure mais je n’ai pas eu le temps de remercier celles et ceux qui m’ont noyée de cadeaux, pour mon anniversaire ou comme ça, pour rien, n’est-ce pas Morgouille ? Rien de clinquant, pas de cotillons non plus, l’amitié d’abord et la sincérité…qui s’offrent le luxe de la complicité pour cocon. Et quelques pacotilles précieuses, accrochées comme des totems.

MTG sort couvert : casquette ET lunettes ...

MTG sort couvert : casquette ET lunettes …

Je dois revoir l’ami Mind The Gap ce week-end  donc je garde son « dossier » sous le coude, en attendant, juste une photo de nous deux, prises par la Douce sur le remblai des Sables d’Olonne, le 23 août dernier, juste avant… la triste nouvelle. Non nous ne regardions pas les avions dans le ciel, juste les baigneurs fous ! Le dossier « complet » est pour dimanche…s’il me laisse le temps de le taper, il surveillera en direct !

Rassurez-vous, il y a déjà de quoi faire… LiliGalipette a ouvert les hostilités en m’envoyant un colis le 30 juillet avec interdiction d’ouvrir avant le 9 août (c’est raide non ?), puis Somaja qui est passée le 31 juillet, non contente de m’avoir déjà gâtée m’a laissé un sac à n’ouvrir lui aussi que… Bref, des tortionnaires sous leurs airs de chrysalides en devenir ! Et le jour J, j’ai reçu un paquet de Soène et un de Mind The Gap… les deux papillons de la blogosphère, l’une nageant dans la soie lyonnaise, l’autre voletant de région en région depuis juin…

D’abord les colis que je lorgnais avec avidité ! L’ouverture a ressemblé à une célébration païenne,  n’en doutez pas ! Et pas de bourrasque aux ailes tempétueuses pour perturber l’arrachage sauvage des papiers !anni mes 4 colis lili, somaja, MtG, Soene(1)On commence par LiliGalipette !  Il y manque des petits gâteaux dévorés avant photos (oups) et un stylo qui est dans mon sac, quelque part… Mais le Kusmi, j’ai la grosse boîte !!! Merci ma Lili, j’en bois un mug tous les jours !

Downloads3Voici ce que Somaja avait laissé dans son grand sac :somaja sac lectrice

un superbe livre-boîte pour ranger mes carnets : il est déjà plein ! Magnifique non ?

un superbe livre-boîte pour ranger mes carnets : il est déjà plein ! Magnifique non ?

la même de face, pour vous laisser admirer la beauté des graphismes !

la même de face, pour vous laisser admirer la beauté des graphismes

Terrine de chevreuil du château de Chambord, ma gourmandise me tuera !

Terrine de chevreuil du château de Chambord, ma gourmandise me tuera !

un superbe album narrant une histoire de Sherlock Holmes, déjà lu, vraiment très beau !

un superbe album narrant une histoire de Sherlock Holmes, déjà lu, vraiment très beau !

et le petit carnet chic pour finir !

et le petit carnet chic pour finir !

Miss Soène n’était pas en reste avec deux moules à cake (oui j’ai une réputation à tenir) dont un en silicone, très très pratique et des petits gris-gris déjà accrochés à mon sac à main !soene 2 moules a cake+grigrisInutile de vous dire que si j’avais eu quelques tourments dûs  à mon vieillissement inéluctable, ils se sont envolés quand quelques jours plus tard, Laure m’envoyait un colis Rose & Love, tout assorti, un bonheur ! Merci Laure et je le répète, tu nous manques sur la blogo ! Je n’ai pas détaillé dans mon montage, les images parlent d’elles-mêmes … Carnet, thé à la rose et thé au riz grillé, mug, livres, MP…

Downloads9Et enfin (on arrête pour aujourd’hui) Morgouille  m’a fait une énorme surprise ! Soi-disant pour l’aide que je lui ai apportée lors de son TFE l’an dernier (quelques corrections de rien du tout :roll:) ! En plus, elle est en recherche d’emploi, est-ce bien raisonnable ? Bon tu n’as pas de fric, alors ne recommence plus !!!

Downloads4Sauf que, la métamorphose de l’Asphodèle n’ayant pas eu lieu, j’ai oublié les saucissons belges dans ce montage : les voici !!!morgouille saucissonsEt ils sont plutôt bons !!! Dire qu’il y en a qui ne sont heureux que sur un yacht au large des baies surfaites et people, moi je me contente de choses simples , et ça me va plutôt bien !!!

logodesmotsunehistoireEt en plus j’ai participé à Des mots, une histoire 109 d’Olivia, les mots imposés étaient : tourment, tempétueux, bourrasque, envoler, avion, aile, papillon, métamorphose, chrysalide, soie, luxe, yacht, fric, clinquant, pacotille, cotillons, célébration.

ABSOLUTION de Patrick Flanery

Un très beau livre de la rentrée littéraire publié chez Robert Laffont dans la collection Pavillons et 450 pages exigeantes bien qu’il s’agisse d’un premier roman ! Il m’a fallu passer le cap des 100 premières pages pour entrer complètement dans ce livre à la construction diabolique et aux rebondissements passionnants.

absolution couvL’action se déroule en Afrique du Sud, au Cap essentiellement. Clare Wade est une romancière célèbre, reconnue dans le monde entier, et beaucoup moins dans son propre pays ;  elle arrive à un âge avancé et se décide à confier l’écriture de ses mémoires à Sam Leroux, jeune universitaire qui revient au pays après des années passées à New-York, loin de cette Afrique du Sud qui ne lui a pas laissé que de bons souvenirs. Lire la suite

MÉTÉO MARINE de Fabienne Rivayran

Météo marine de fabienne rivayran Une courte nouvelle dans un petit fascicule qui peut s’emmener partout. Je remercie Liliba (et m’excuse de mon retard) de l’avoir fait voyager ! Je fais suivre à Natiora cette semaine !

Fabienne Rivayran est une blogueuse connue sous le pseudo de Fabéli, vous pouvez également écouter un extrait de cette nouvelle ICI .

Une lecture parfaite pour l’été et en accord avec l’ambiance marine que connaissent ceux qui ont la chance de vivre en bord de mer, près de l’Atlantique…

Lisa vit seule dans une maison perdue au bout d’un chemin, au bord de l’Océan, pas loin de la frontière espagnole. Pierre, son voisin vit seul également. C’est un lecteur féru de poésie, il est courtois. Ils se parlent mais pas plus que ça, ils n’entrent pas dans les confidences intimes, dans les détails. Un jour la maison de Pierre s’enflamme, le temps de réagir, les pompiers sont là et Pierre emmené à l’hôpital dans un état critique.  Lisa arrive aux Urgences où on lui pose une foule de questions auxquelles elle ne peut pas répondre. Qui est vraiment Pierre ? Que sait-elle de son passé, que cache la bonhommie d’un voisin ordinaire … finalement pas si ordinaire qu’on le pensait?

Lisa est elle-même en miettes depuis qu’elle s’est séparée de son mari, elle s’aperçoit que, penchée sur ses chagrins, elle a regardé Pierre sans le voir, elle est perdue Lisa, écrasée de regrets et de larmes, elle essaie d’oublier… « Je suis au bout. Au bout du quai. Au bout du monde. Un bateau-promenade quitte le canal. Il emporte vers le large sa cargaison de touristes. Marée haute, mer calme, vent modéré. Le voyage sera sans risque. Aucune tempête n’est annoncée. Et les tempêtes humaines, qui s’occupe de les prévoir ? » (p.22).

Des phrases courtes, un style nerveux et percutant. Et une poésie qui sourd de la douleur de Lisa, de sa rage, de son incompréhension. Une auteure que j’aurais plaisir à relire ! Merci Liliba (encore une fois) pour tes goûts très sûrs et tes conseils avisés. Le billet de Liliba ICI, bien sûr, j’avais oublié….

Une participation au challenge de Lystig « Vivent nos régions » pour le Sud-Ouest et une pour celui de l’Irrégulière, le challenge amoureux, catégories, amours blessées…

Logo Lystiglogo challenge amoureux 3

INTÉRIEUR NORD de Marcus Malte

Intérieur Nord de Marcus MalteUne lecture commune (d’été) avec ma Comète préférée d’un auteur dont je vous rebats les oreilles régulièrement ( ICI, ENCORE ICI et ). Voici quatre nouvelles, quatre petits bijoux ciselés et riches en émotions. Intérieur Nord pourrait être cette zone d’ombre qui se glace et se fige à jamais quelque part en nous, suite à une fatalité quelconque. Quand les morsures du froid conduisent à la folie ou pire, à l’indifférence.

La première, Musher, nous parle d’un jeune homme solitaire qui vit avec ses chiens de traineaux en montagne. Comme un petit animal, proche de la nature. Comment l’amour va lui tomber dessus dans un quiproquo, l’obligeant à un choix qui ne mène pas forcément au bonheur. Tendre et poignant. Lire la suite