Aujourd’hui il faudrait réparer : 3/366

Cézanne

Cézanne

Aujourd’hui et depuis hier, avant-hier même, il faudrait réparer la toiture pour que cessent les infiltrations dans les murs. Tant qu’il n’y a pas de gouttière, on repousse… Il faut dire que ça coûte un bras ces choses là ! Ha ! Comme quoi un bras a de la valeur ! Et un dos alors ? Il faudrait réparer aussi ce qui s’effrite, se délite. Ha mais non, personne ne veut prendre le risque, on turn around the pot, n’allez pas comparer un chirurgien à un maçon ! Dans ce cas je vais me concentrer sur le toit qui coûte un bras… On ne dira jamais assez la valeur d’une bonne colonne vertébrale, la charpente, y’a que ça de vrai !

©Asphodèle – 6 mars 2015

Mots : 104 (presque !)
Eléments réels : OK.

Les 366 réels à prise rapide correspondent à un exercice d’écriture de Raymond Queneau tiré des Exercices de Style. Il s’agit d’écrire chaque jour un texte sur un thème proposé sous la forme “Aujourd’hui [quelque chose]“.
Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent : Martine sur le blog Littér’auteurs,  Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« . Martine27 sur Carnet à malices . Prudence Petitpas (qui va essayer de le faire tous les jours).

Publicités