Gratin et petites douceurs (avec EDIT du lundi) !

En ce dimanche, les Gourmandises vous proposent des gratins. Dauphinois ou autre.
Asphodèle étant bien occupée aujourd’hui, je m’invite chez elle pour vous faire part de ses réalisations. Les mots viendront par la suite… Syl.

Voui c’est Syl. qui a fait ce billet sans me le dire alors je suis dans l’obligation d’ajouter un EDIT pour vous donner la recette du gratin au foie gras, halala !!! Lire la suite

Veau (presque) Marengo, Gâteau de Savoie pour mon dimanche !

logo-syl-2017-gourmandisesVieux livres et vieilles dentelles ! C’est un peu ce que nous demandait notre Cheffe Syl pour ce dernier dimanche de février : présenter notre PLUS VIEUX livre de cuisine et  faire une recette tirée du livre (Hé hé trop fastoche sinon) ! Comme j’en ai trouvé deux, vous avez droit à deux recettes ! Pfffiou, je suis en miettes mais ça valait le coup, c’est trop bon ! Cela dit, je préviens les lecteurs pressés : ce billet est trèèèès long (Soène, tu peux le lire en 3 fois, je ne publie pas beaucoup hein !!!) …

Tout d’abord les livres (en piteux état), ayant appartenu à ma grand-mère paternelle et je vous assure que les lire vaut son pesant de cacahouètes Lire la suite

Quand la quiche devient muffin…

logo-syl-2017-gourmandisesOui je sais, pour l’anniversaire des Gourmandises, notre  gentille Cheffe Syl. avait organisé un jeu, nous devions décrypter (ho lala trop dur ! 😆 ) et réaliser le « plat caché ». Il s’agissait de la simple et magnifique quiche lorraine ! Je m’étais dit « chouette, fastoche », sauf qu’au moment de la faire, plus de lardons nulle part ni de crème fraîche (oui je dois faire mes courses demain), du moins pas assez. Alors, comme j’avais fait une gelée d’oranges sanguines la veille et des tranches d’oranges confites, je me suis lancée dans des petits muffins citron-Limoncello-orange pour aller avec !  J’étais restée sur un semi-échec la semaine dernière et je n’aime pas ça ! J’en profite pour dédier ce billet à Nina et Edualc dont les anniversaires se suivent, hier pour Nina, aujourd’hui pour Claude ! Joyeux anniversaire à vous deux !img_4981

Lire la suite

Cake au mascarpone, raisins secs et figues demi-sèches pour mon dimanche !

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-naBon, il n’y a pas une émission qui s’appelle « cauchemar en cuisine » ? Ce cake m’a fait passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel ! Je sais bien que c’est Halloween mais quand même, je voulais une douceur italienne… Bon, je l’ai eue mais à quel prix ! Ma copine Samar du très bon blog Mes inspirations culinaires ne m’a jamais déçue alors je me suis dit que j’avais sûrement mis une araignée dans le potage (oui je sais avec Halloween, c’est petit ) ! Bah oui…quand on ne sait pas compter…on rame ! Quand on ne sait pas changer les ml en l (si,  je sais mais si je ne me concentre pas, j’inverse, dyslexie oblige)…

Donc Samar disait 10 minutes de temps de préparation, ça a duré 2h30 chez moi et les 40 minutes de cuisson …on arrive à 60 avec un gros moule à cake ! Quelle idée aussi j’ai eu de faire une recette « familiale » pour deux ! Arf ! Lire la suite

Beignets de courgettes pour mon dimanche !

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-na

Le mois américain continue et comme je n’ai pas franchement d’inspirations mais en revanche, j’ai de beaux légumes bien mûrs de fin de saison à cuisiner, alors je joue encore une fois les rebelles, je sais que Syl. me pardonnera !

EDIT DE 15H41 : VOIR TOUS LES LIENS DU DIMANCHE à la fin de ce billet.img_3333Et il reste de belles courgettes (les citrouilles sont presque mûres), alors pour changer des pains, des flans, des pestos, j’ai fait des beignets de courgettes. J’en avais mangé sur le marché d’Ajaccio à tomber, avec du brocciu frais, nous étions en décembre et j’ai essayé de retrouver la texture en faisant une pâte à beignets que je fais pour les beignets de crevettes, hyper légère. Mais c’est un peu long car il faut faire cracher l’eau aux courgettes ! Et elles en regorgent…

INGRÉDIENTS : Pour une dizaine de beignets (pas assez 😉 )img_4167

  • 3 courgettes moyennes ;
  •  morceaux de feta ou de brocciu si vous en avez ;
  • 5 branches de menthe fraîche, 1 branche de basilic, 10 beaux brins de persil plat, 2 échalotes, 1 à 2 gousses d’ail, sel, poivre.
  • Pour la pâte à beignets :
  • 100g de farine,
  • 2 jaunes d’oeufs et 2 blancs qui seront battus séparément ;
  • une « coulée » d’huile d’olive ,
  • si besoin une lichette d’eau gazeuse pour finir de délayer et homogénéiser la pâte (comme sur les images plus bas)

Commencez par bien laver les courgettes, les râper crues avec leur peau et les mettre à dégorger 1h minimum en les pressant à la main si nécessaire pour accélérer le mouvementimg_4726En une après-midi j’ai récolté ÇA d’EAU !

Vidé deux fois !

Vidé deux fois !

Cette étape terminée, malaxez-patassez bien vos courgettes râpées avec la menthe et le basilic ciselés, le bouquet de persil plat ciselé également,  la féta recoupée en petits morceaux et rien ne vous empêche d’ajouter un peu de parmesan, quand on aime, ça ne gâche rien. J’ajoute également 1 à deux échalotes coupées très fines et 2 gousses d’ail hachées, du sel, du poivre ou une pointe de piment pour les plus téméraires.

Vous obtenez ça !

Vous obtenez ça !

Pendant que les courgettes dégorgeaient, j’ai préparé ma pâte à beignets qui a bien eu le temps de reposer par la suite (une après-midi).  Ce sont des proportions pour une dizaine de beignets , vous ajusterez en fonction…Dans une jatte, mettez les 100g de farine, les deux oeufs, l’huile d’olive, le sel, touillez jusqu’à ce que le mélange soit lisse.img_4728Et enfin, ajoutez les 2 blancs d’oeuf  battus en neige jusqu’à ce que vous ayez la consistance que vous voyez sur la spatule. N’hésitez pas à ajouter un goutte d’eau gazeuse  si vous la jugez trop épaisse . Laissez reposer minimum une heure.img_4737 Ensuite, avec une cuillère à soupe (ou deux), façonnez (comme vous le pouvez) des « boulettes » (c’est assez mou donc on fait comme on peu), trempez les dans la pâte et passez-les à la poêle dans de l’huile d’olive chaude mais pas bouillante pendant deux à trois minutes de chaque côté.img_4743 img_4741Ils sont d’une légèreté confondante et absolument délicieux, ils méritent le temps qu’on y passe… Une fois qu’on a mordu dedans… on ne peut plus s’arrêter !img_4745 img_4744Je vous souhaite un bon dimanche et je vous invite à aller voir chez notre patronne Syl ce que les marmitonnes Sandrion, Nahe, Marion, Une Comète-Béa, et d’autres de dernière minute, ont préparé !

EDIT DE 15H41 : Syl étant en panne d’ordinateur, je mets les liens de vos petits plats du dimanche ici, en attendant qu’elle puisse le faire chez elle :

Syl a cuisiné une tarte aux amandes de Californie, légère comme on les aime !

Sandrion a fait compoter sa tarte aux prunes et du coup c’est meilleur !

Béa-Une Comète s’est lancé dans la boulange et nous offre des baguettes viennoises aux pépites de chocolat, huum…

Nahe a repris avec bonheur la recette d’Estelle Calim pour de délicieux pancakes !

L’Irrégulière nous régale d’un risotto verde, parfait en ce début d’automne !

 

Savarin aux cerises (ou autres fruits) et à l’amande amère

logo-pour-moi-de-syl-ce-que-je-veux-quand-je-veux-naNotre Cheffe Syl l’a dit, je peux faire CE QUE JE VEUX (merci pour ce logo qui m’a fait éclater de rire), sans être obligée de cuisiner américain ou assimilé tous les dimanches ! Gnê. Et comme j’ai cette recette de gâteau, concoctée par mes soins (vi vi, dosages et tout et tout) depuis juin, que j’ai testée avec différents fruits, je ne pouvais pas ne pas vous en faire profiter !img_4717Compter une vingtaines de cerises Burlat et quelques-unes pour la déco.

INGRÉDIENTS :

  • 3 gos oeufs (frais et bios dans l’idéal) ;
  • 175 g de sucre ;
  • 120 g de farine + 1 sachet de levure chimique ;
  • 100 g de poudre d’amandes ;
  • 130 g de beurre ramolli mais non fondu + un peu pour le moule ;
  • 20 à 25 cerises non dénoyautées selon la grosseur de celles-ci ;
  • Liqueur d’Amaretti ou/et quelques gouttes d’extrait d’amande amère.

ACTION  !

Mélangez les oeufs et le sucre au batteur puissance maximale jusqu’à ce que le mélange soit mousseux et double de volume. Incorporez doucement la farine (de la T45 ici) additionnée de levure en continuant de fouetter pour garder le mélange mousseux et léger. Ajouter la poudre d’amandes, le beurre pommade coupé en morceaux et fouettez cocher ! J’ajoute un 1/2 bouchon de liqueur d’Amaretti et quelques gouttes d’extrait d’amande amère (tout dépend de vos goûts), je l’ai fait aussi avec des mirabelles et j’avais mis du whisky et du jus de citron, on peut varier les plaisirs… Disposez les cerises (que j’avais farinées mais qui sont quand même tombées au fond…) et enfournez dans un four préchauffé à 180° pour environ 45 minutes. Quand la pointe du couteau ressort sèche, c’est cuitimg_4711

img_4712 img_4714 img_4719 img_4724Recette moelleuse et légère, que j’ai refaite avec des abricots en août et aux mirabelles la semaine dernière…img_4842Enjoy comme dirait Samar ! Bon dimanche à tous ! Et promis, cette semaine, arrivent ENFIN quelques billets de lecture et un calendrier pour la reprise du jeudi-poésie ! J’ai dû installer nouvelle Box, nouveaux téléphones et ça m’a pris du temps !

En attendant, allons voir  chez Syl ce que nous ont préparé les cuisinières du dimanche : Sandrion, Nahe, Sharon, …

Cookies américains selon Pierre Hermé

logo mois américain cuisineYoupi, la cuisine du dimanche est de retour, notre Cheffe Syl a (enfin) arrêté son macramé rouvert la cuisine ! Pour notre plus grand bonheur ! Mais voilà, il fallait que ça tombe sur le mois américain…perso, moi et les hamburgers sommes un peu fâchés, oui je sais c’est cliché, il n’y a pas QUE ça mais vous avouerez que si l’Amérique n’avait pas eu les influences cosmopolites de l’Italie, la France, l’Europe en général, l’Amérique Latine, les pays orientaux, indiens, etc, on mangerait encore des pies et des potatoes à tous les repas… voire des pies aux potatoes ! Comment ça je suis méchante ? Non, juste réaliste (et un peu de mauvaise foi) !

Depuis quelques temps, je fréquente un blog de cuisine tenu par Samar, une jeune maman très pro, gentille comme tout et très sympathique qui vit à Boston ! Si c’est pas d’la chance ça ! La cuisine orientale et la boulange sont ses spécialités mais pas que…Elle a proposé mercredi cette recette de cookies « américains » selon Pierre Hermé « que l’on ne présente plus » (c’est précisé) sur son joli blog « Mes inspirations culinaires« , alors vous pensez bien que ça tombait à pic ! Si vous souhaitez piocher de bonnes idées  chez elle et saliver c’est PAR ICI !

Sauf qu’au final,  mes cookies ne ressemblaient pas vraiment aux siens  ! Je me demandais pourquoi ils étaient si plats (bien que très bons) ! Nom d’un gratton comme dirait Soène, j’ai oublié la levure ! Bon allez, on dira que n’est pas pro qui veut hein !IMG_4879Allons-y ! Tout ce qui est écrit en italiques est de Samar.

INGRÉDIENTS
  • 110 g de beurre mou à température ambiante
  • 175 g de pépites de chocolat (j’ai cassé une tablette de chocolat noir à la hache avec un pilon, c’était Bagdad dans la cuisine !) (je vous évite une fois de plus les photos qui pourraient heurter la sensibilité des plus jeunes et des plus vieux)…
  • 225 g de farine
  • 110 g de cassonade
  • 100 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de sel
  • 1 c-a-c de levure chimique (oubliée, balayée et pouf raplaplas les cookies !)
COMMENT FAIRE ?
  1. Je bats le beurre et le sucre (aux fouets électriques) jusqu’à ce que ça mousse et que ça gonfle, j’ajoute l’oeuf tout en continuant de battre jusqu’à ce que le mélange soit lisse et homogène.
  2. Tamiser la farine avec le sel et la levure (que j’ai oubliée ter repetita, arrgh !).
  3. Ajouter la farine au mélange précédent et incorporer le tout. (Au mélange précédent, ça va de soi isnt’it ?)
  4. Ajouter enfin les pépites de chocolat et malaxer le tout (je le fais à la main). (Moi aussi !)
  5. Préchauffer le four à 180° (Samar le met à 170°).
  6. « A l’aide d’une cuillère a glace (qui sera plus pratique qu’une cuillère ordinaire) déposer des tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé en prenant soin de les espacer. (Tout dépend de la taille que vous désirez obtenir) ». Alors moi, je n’ai pas de cuillère à glace, je me suis contentée de faire de gros tas espacés certes, avec une cuillère normale !
  7. « Enfourner pour 8-10 minutes en surveillant la cuisson, les bord doivent être légèrement dorés et la surface molle ». (Je crois que j’ai attendu deux minutes de trop, ils n’étaient pas très mous)…IMG_4875
  8. « Laisser reposer à la sortie du four 5 minutes avant de les placer sur une grille jusqu’à refroidissement complet ». Au bout de 6 minutes, je n’ai pas pu m’empêcher d’en croquer un, quand le chocolat est encore fondant et baveux et ça croustillait !!!  Ça ressemblait un peu à des cookies azymes mais j’vous jure que c’était bon !IMG_4876IMG_4901  IMG_4899

Allons voir  chez Syl ce que nous ont préparé les marmitonnes du dimanche pour ce mois américain !

Je vous souhaite un bon dimanche et dommage que je ne vous ai pas présenté une autre recette que j’ai réussie mieux que celle-ci même s’il ne reste plus que 2 cookies à l’heure qu’il est…, ça va venir !

america logo mois américain 2016Ma première participation au challenge de Titine, dont vous retrouverez le programme ICI et la fin du mois avec mon cher Francis ScottFitzerald  m’intéresse beaucoup et j’ai au moins deux livres à chroniquer pour l’instant (voire 4/5 si le Canada est pris en compte).  Ça roule ! 😉

LE DEFI DU 20 : avec Soène, en cuisine ! Voui !

a cuisine défi 20 pour logo(1)EDIT DE 22H : à la demande générale (d’Emilie), je mets les photos de la parmigiana):D

Soène en cuisine  ! déjà il y a quelque chose qui sonne (so’N) bizarre, voire un anachronisme, une des sept erreurs, un os dans le poisson !!! Warf ! On sait qu’elle n’a pas le temps (elle n’en a jamais eu, ce n’est pas maintenant que ça va commencer), alors en perdre à « faire la cuisine », vous n’y pensez pas ! Mais quand j’ai vu son thème, là, je me suis dit que c’était l’occasion de participer à ce Défi du 20, qui un peu comme l’Agenda Ironique (même si les deux n’ont rien à voir), change de mains chaque mois ! Et puis pour Soène, je ne pouvais pas rater le coche ! Parce que si elle n’aime pas vraiment cuisiner (elle le fait très bien pourtant), elle est fine gourmet(te) (pas lyonnaise pour rien) ! Alors pour l’occasion (mois espagnol chez Sharon oblige), je lui ai préparé des coquilles Saint-Jacques (de Compostelle évidemment 😉 ) avec une sauce safranée, sachant qu’elle est plus bec salé que sucré ! Moi aussi d’ailleurs, même si je « pâtisse » de temps à autre, c’est souvent pour les autres ! Lire la suite

Une tarte aux pommes et aux noix pour un dimanche frileux !

logo syl gourmandises 2016Beaucoup de marmitonnes sont en vacances, alors je n’allais pas abandonner Syl et ses projets de tarte comme ça ! Comme j’ai beaucoup cuisiné ce week-end, j’ai opté pour la tarte aux pommes facile et aussi parce que ça faisait longtemps que je n’en avais mangé et j’adore l’odeur des pommes qui cuisent dans la maison… Rien de compliqué, je vous rassure ! Lire la suite

Trifles au lemon curd, sablés, fromage blanc et fraises.

logogourmandisesanglaisesEt puisque  notre délicate Titine  a eu la bonne idée de faire durer le mois anglais en « A year in England« , nous aurons donc jusqu’au 31 mai 2016 pour les séances de rattrapage pour celles qui comme moi ont fait de leur mois anglais 2015 une annexe du Titanic…

Il faut que je vous dise, j’ai fait mon premier lemon curd il y a 15 jours, il est perfectible mais il était déjà très bon, j »avais aussi cuisiné un cake ultime de Bernard (recette ICI), revisité puisque j’avais mis en son centre 5 glaçons de lemon curd pour pimenter la chose et…et…je n’ai même pas eu le temps de le photographier, entre son heure de sortie du four (11h30) et le nettoyage complet du plat, il s’est déroulé à peine 3 heures ! Je pense qu’il a plu à ma cousine et son époux. Je le referai et vous montrerai étape par étape pour celles qui aiment savoir où elles mettent les pieds…

LE LEMON CURD, mon premier pot, ma première fois…IMG_3275INGRÉDIENTS :

3 jaunes d’oeufs (ici, pondus la veille, de ferme, donc trèèès jaunes),
50g de sucre en poudre,
1 cuillère à café de Maïzena diluée dans un peu d’eau,
3 citrons bios non traités : un zesté et le jus des deux autres (j’ai ajouté le jus d’une demi-orange, ça n’a rien gâché).
30 g de beurre mou demi-sel (pour moi le demi-del).

COMMENT J’AI FAIT :

Au bain marie, car j’avais peur que les jaunes cuisent trop vite et coagulent. J’ai déposé mes 3 oeufs, le jus des deux citrons, celui de la demi-orange et le zeste, j’ai touillé 5 bonnes minutes, quand ça commence à « gonfler », j’ai ajouté la maïzena, j’ai fouetté doucement encore 5 bonnes minutes jusqu’à ce que ça cloque, la préparation a bien gonflé. J’ai ajouté le beurre mou, en parcelles, à la fin, hors du feu. J’ai rempli un petit pot, trop petit et un petit bac à glaçons, la prochaine fois, je suivrai la recette de la Pintade Aixoise (ma référence avec Bernard), voir ICI .IMG_3275

le lemond cud congelé pour préparer les coulants ou comme moi le cake tout aussi coulant !

le lemond curd congelé pour préparer les coulants ou comme moi le cake tout aussi coulant !

IMG_3285
Mais il a servi aux trifles dont je ne vous rappelle pas l’origine. Ici :
Ingrédients pour une coupe à glace:
– 2 sablés bretons, type Roudor, pilés et mélangés avec une noix de beurre,
– 2 cuillères à soupe de fromage blanc mélangé à du mascarpone,ou de la crème fraîche entière, sucrée à votre goût (pas trop, le lemon curd étant déjà sucré.
– 2 c.às. de lemond curd.
– des fraises du jardin et de la menthe pour la déco.

– On commence par écraser les sablés grossièrement et on y mélange la noix de beurre, on tasse et on met au frais une demi-heure, voire plus.

sablés écrasés, avant que je n'ai mis le beurre qui lie et raffermit le "socle" du trifle...

sablés écrasés, avant que je n’ai mis le beurre qui lie et raffermit le « socle » du trifle…

– On ajoute ensuite le mélange fromage blanc-mascarpone (à parts égales ou au goût de chacun, ou la crème fraîche, épaisse et entière.
– On dépose dessus une grosse cuillère de lemond curd, puis les fraises, la menthe, c’est fini, on met au frais pour la nuit ! Oui ça a l’avantage de se préparer la veille !IMG_3281

IMG_3280
(ce qu’il reste du lemon curd, donc next time, je fais la recette de La pintade aixoise aux prportions plus généreuses en tentant la tarte au citron à la meringue italienne, enfin, dès qu’il sera possible de rallumer le four !IMG_3316

Bon dimanche et bon appétit !IMG_3283
Allons voir ce que les copines de la brigade de SYL nous ont mitonné aujourd’hui !
Et un logo à l’essai, vite fait mais j’en ferai un autre dès que j’aurais plus de temps, s’il plaît à certaines, n’hésitez pas !angleterre so bridget collage dreams sur fb 5.06.14(1)EDIT DU 8 JUILLET 2015 (en passant très vite), ou celui-ci…à votre bon coeur, s’il vous en dit !Downloads55

Pour Syl, une entrée et un dessert pour ce dimanche !

Logo Syl gourmandisesJ’ai pris la mauvaise habitude de prendre des photos de ce que je cuisine et de ne pas faire de billet, pas que pour la cuisine auront remarqué les observateurs… Alors avant d’oublier totalement les recettes, allons-y !

En entrée, pour ceux qui aiment, je vous propose une recette d’huîtres chaudes avec un sabayon au Pineau (ou autre alcool goûtu). Une recette que j’ai testée à Noël et refaite depuis car les huîtres ici, c’est comme l’andouille à Vire ou le cassoulet à Castelnaudary (et Toulouse) … on en mange presque toutes les semaines, il faut donc varier les plaisirs ! Pour cette recette, elles ont été faites avec des « spéciales », plus grosses encore que les n°1 mais l’idéal est surtout qu’elles soient très creuses et charnues bien entendu. Pour ceux qui n’aiment pas les huîtres, descendez plus bas et allez directement au crumble ! Allez chez les copines de la brigade pour saliver devant ce qu’elles ont préparé : Syl – Osso buco
Louise : Osso buco – Cake au citron
Sandrion : Macarons rustiques aux noix
Nahe : Banana Bread

L’Irrégulière : Pain perdu

Pour 6 huîtres :

Le sabayon :

3 jaunes d’oeufs, 3 cuillères à soupe de Pineau (ou whisky, Cognac, vinc blanc, champagne), sel (pas trop), poivre, persil, ciboulette, une échalotte coupée très très menue. Le nombre de cuillères à soupe (rases) de liquide doit être égal au nombre de jaunes d’oeuf.

IMG_1842

Au début…

Préparer un bain marie avec un saladier, la température pendant la « montée » du sabayon ne doit pas excéder 40° (vous devez pouvoir toucher le saladier sans vous brûler). Là, je vous conseille patience et un bon coup de main, vif pendant 15 minutes environ : je mélange les jaune d’oeuf, le Pineau et l’échalotte et je commence à fouetter en 8 (très important de faire un 8 avec le fouet paraît-il). De liquide, le mélange va épaissir et quand vous commencez à voir le fond du récipient , que le fouet laisse une marque, c’est bon, les oeufs ne doivent pas coaguler non plus, sinon c’est mort ! On fait comme on veut, moi je rajoute une grosse cuillère à soupe de crème fraîche entière (hors du feu) (ça ne nuit pas).

Après un quart d'heure de fouet, ce n'est pas frappant sur la photo mais le mélange est plus épais, les échalottes se sont amollies et surtout j'ai vu le fond du saladier...en faisant le dernier 8...

Après un quart d’heure de fouet, ce n’est pas frappant sur la photo mais le mélange est plus épais, les échalottes se sont amollies et surtout j’ai vu le fond du saladier…en faisant le dernier 8…

Avant cela, il faut bien sûr ouvrir les huîtres (moi je sais donc pas de souci), si vous ne savez pas, passez votre chemin ou regardez des vidéos sur le Net (ça doit bien exister ! 🙂 )… ou trouvez un(e) amie compétent(e) ! On détache l’huître, on la met à égoutter dans une passoire mais on garde l’eau. L’huître doit avoir recraché l’équivalent de 3 eaux après ouverture. Donc les laisser égoutter une bonne demi-heure.

Nettoyer les coquilles vides, les essuyer et les caler avec du gros sel dans un plat à four.IMG_1839Ensuite, pocher les huîtres dans leur eau, préalablement bouillie, à peine 1 minute, le temps que l’huître se recroqueville un peu (oui je sais, c’est cruel !).IMG_1840Les égoutter et les sécher au sopalin, les mettre dans les coquilles propres et recouvrir avec le sabayon. Là, mes huîtres étaient très charnues mais pas assez creuses, même calées, il en est tombé à côté… IMG_1847J’ai mis mon four sur grill à 250° et j’ai attendu que ça devienne doré, euh…d’ailleurs il était même temps que je les ôtasse ! À peine 10 minutes…IMG_1849A ce moment, j’ajoute persil et ciboulette ciselés. Comme vous le constaterez sur la photo ci-dessous, seules deux huîtres tiennent dans l’assiette, cela fait une petite mise en bouche, avant l’entrée, selon votre appétit et votre gourmandise !IMG_1850À déguster avec un bon vin blanc sec ou au champagne !

LE DESSERTIMG_1914

Samedi dernier, j’avais des invités et j’ai fait un crumble aux pommes mais j’y ai ajouté des myrtilles et des framboises (surgelées en cette saison). Mais aussi et pour la première fois, un fond de pâte feuilletée pour que ce soit plus présentable dans l’assiette.  Tout le monde a aimé (ou alors j’ai des amis très polis) !

La pâte à crumble : 100g de sucre (je prends de la vergeoise brune pour le moelleux), 120g de beurre mou, 100 g de farine, 70 g de poudre d’amandes, cannelle selon les goûts. Mélanger tous les ingrédients (je le fais à la main), puis je fais une boule que je filme et que je laisse au réfrigérateur une heure minimum, la veille quand je m’y prends à l’avance. Je la sors une demi-heure avant de m’en servir.

Je fais revenir à la poêle (et au beurre demi-sel (pas mal) l’équivalent de 6 pommes coupées en 4. Compter deux tours quand il y a plus de quatre pommes.IMG_1913La veille, j’ai mis à décongeler dans une passoire environ 100g de framboises et 100 g de myrtilles, j’y ajoute un sachet de sucre vanillé et je saupoudre légèrement de sucre glace. On va ainsi récupérer un grand verre de jus le lendemain et il n’y aura pas d’eau dans le crumble !IMG_1915Quand mes pommes sont caramélisées (j’ajoute du sucre dans la poêle quand les pommes s’amollissent), je  verse le mélange framboises-myrtilles et je tourne juste une fois (à la cuillère en bois) avant d’éteindre, histoire qu’elles prennent un peu de beurre et de sucre…IMG_1916Avant j’ai foncé un moule à gâteaux avec  la pâte feuilletée seule, piquée à la fourchette, avec des haricots, mise au four 200°,  quand elle est dorée, la retirer. Mettre le mélange de fruits cuits dessus, effriter la pâte à crumble (qui est marron à cause de la vergeoise), remettre au four environ 10/15 minutes, le temps que le crumble change de couleur… je ne regarde jamais l’heure quand je cuisine, et en plus les temps de cuisson variant d’un four à l’autre, il faut surveiller…IMG_1922 Avant d’effriter la pâte à crumble, le mélange sur la pâte feuilletée, pommes en-dessous.IMG_1924Et voilà ! je n’ai pas de photos après car prises (discrètement) de mon iPhone et je ne peux pas m’en servir sur l’ordi, elles vont (sans que je ne leur demande) dans la DropBox inaccessible ensuite, j’ai tout essayé même de supprimer la DropBox  mais rien à faire ! Juste pour dire que le crumble se tient bien et que la pâte feuilletée ne l’alourdit pas ! Merci d’être arrivés au bout de ce billet ! Je vous souhaite un bon dimanche.