DLE YAMAN ou un vent d’amour, de deuil et de larmes venu d’Arménie pour mon dimanche…


Le mont Ararat, "berceau de l'humanité" culmine à 5165 mètres, un symbole pour l'Arménie qui se l'est vu reprendre par les turcs en 1915. Situé entre l'Arménie, la Turquie et la Perse. (l'Iran).

Le mont Ararat, « berceau de l’humanité » culmine à 5165 mètres, un symbole pour l’Arménie qui se l’est vu reprendre par les turcs en 1915. Situé entre l’Arménie, la Turquie et la Perse. (l’Iran).

Tout le monde connaît peu ou prou l’histoire du génocide qui a saigné l’Arménie d’un million et demi de morts. Il y a quelques années, en cherchant des chansons de ce pays, je suis tombée sur le chant « Dle Yaman », et un grand frisson m’a parcourue. Je me suis imaginée à la proue d’un navire en partance, ballotée par les flots, la corne de brume sonnant le glas de la terre mère, emportée à tous les vents. C’est qu’il y a du souffle dans ce chant que nul ne sait dater exactement mais qui remonterait bien avant le génocide. Accompagnée seulement d’un « dudduk », cet instrument qui tire des sons qui ressemblent aux sanglots, la chanteuse, a capella, possède une voix que l’on doit entendre de l’autre côté des montagnes si chères aux arméniens, avec le mont Ararat en tête, symbole et mausolée. Mais ce n’est pas une chanson d’exil mais une chanson d’amour comme me l’a indiqué la traduction que l’on peut voir sur le site des Editions l’Harmattan  (accompagnée d’un très beau billet explicatif) (et que je vous conseille fortement).

Il est aussi un très vieux poème que l’on attribue à Manouchian (le poète de la Résistance pas le styliste) mais, hésitation car il daterait également de bien avant le génocide. Je me souviens l’avoir entendu dans un film mais je ne sais plus lequel (ma mémoire me joue des tours – Le Serpent d’Henri Verneuil mais je n’en suis pas sûre). Le voici, pour compléter la chanson.

Montagnes d'Arménie.

Montagnes d’Arménie.

Nous étions en paix comme nos montagnes
Vous êtes venus comme des vents fous.

                    Nous avons fait front comme nos montagnes
Vous avez hurlé comme les vents fous.

             Éternels nous sommes comme nos montagnes
                   Et vous passerez comme des vents fous.

Dle Yaman, notre maison, votre maison, face à face,
Dle Yaman, cela suffit avec tes clins d’œil,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)
 
Dle Yaman, cela suffit avec tes clins d’œil,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)
 
Dle Yaman, le soleil se leva sur le Massis
Dle Yaman, nostalgique je suis de mon amie,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)
 
Dle Yaman, nostalgique je suis de mon amie,
Yaman Yaman Bien-aimé(e)

C’est le jour des Morts aujourd’hui, un jour cher à ma mémoire puisque c’était l’anniversaire de mon père.  N’oublions pas de continuer à chanter pour ceux qui sont partis ; comme disait Barbara « Quand ceux qui vont s’en vont aller… » Ainsi va la vie, jalonnée de dates heureuses et de plus tristes ! Je vous souhaite un bon dimanche !

Que la montagne est belle en automne !

Que la montagne est belle en automne !

Advertisements

36 réflexions au sujet de « DLE YAMAN ou un vent d’amour, de deuil et de larmes venu d’Arménie pour mon dimanche… »

  1. Les chants arméniens sont déchirants. Il ne faut pas oublier non plus que c’est le premier pays qui a fait du christianisme une religion d’état, à une époque où il n’était pas encore complètement perverti par les dogmes bien humains ! Bon dimanche Asphodèle.

    • Aifelle, je crois que le dudduk ou doudouk y est pour beaucoup et les voix des chanteurs, je ne sais pas d’où elles sortent, de la nuit des temps peut-être ou des pires douleurs…! Avec le Mont Ararat en toile de fond, c’est sûr que l’histoire du christianisme est bien ancrée… Le dimanche fut pluvieux mais actif en lecture ! 😉

  2. Aspho, je reconnais bien là toute ta sensibilité pour le jour, le poème, la voix, le paysage d’automne si beau et si fragile car condamné. Pour le film il pourrait s’agir à mon avis, pas certain du tout, du beau film en deux épisodes, de Henri Verneuil effectivement, Mayrig, où il revient longuement sur ses parents et son pays. J’essaierai de retrouver à mon retour. Je t’embrasse et à ttds.

    • Claude, tu es ma mémoire cinématographique, oui c’est Mayrig !!! Comment ai-je pu dire Le serpent ??? (yeux au ciel) !!! J’avais adoré ce film… Bises et à ttds, petit veinard globe trotter !

  3. Tout avait la couleur uniforme du givre
    À la fin février pour vos derniers moments
    Et c’est alors que l’un de vous dit calmement
    Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
    Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

    Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
    Adieu la vie adieu la lumière et le vent
    Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
    Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
    Quand tout sera fini plus tard en Erivan

    Un grand soleil d’hiver éclaire la colline
    Que la nature est belle et que le cœur me fend
    La justice viendra sur nos pas triomphants
    Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
    Et je te dis de vivre et d’avoir un enfant…

    Louis Aragon

  4. Il est beau ton billet Aspho, Halloween a fait un peu oublier qu’ensuite il y a le jour des défunts, et moi chaque année, c’est mon petit moment où je pense à ceux qui nous manquent et qui nous ont quittés…

    • Merci Galéa, pour moi aussi c’est un jour particulier ! Halloween dans mon village fortement estampillé catho passe quasiment inaperçu, en revanche les chrysanthèmes sont à l’honneur…

    • Syl, tu n’arrives pas à l’écouter « techniquement » ou parce que tu ne peux pas ? Sinon je crois savoir à qui tu vas donner le lien ! Tu sais, ça me fait penser aux chants corses par beaucoup d’aspects ! 😉 Bises♥

    • Lydia, c’est ce que ça me fait chaque fois que je l’écoute ! C’est d’une puissance incroyable ! Bises ♥ (le dimanche fut pluvieux mais assidû en lecture !!! 😆 )…

    • Syl., je ne savais pas que tu avais une cousine arménienne ! Ou qui s’intéresse à l’Arménie ! Comment être insensible à ce qu’ils ont traversé et encore plus face à la dignité qui les caractérise ! Tu remercieras ta cousine pour moi ! 😀

  5. Je ne me sentais pas particulièrement triste aujourd’hui, bien qu’il y ait beaucoup de personnes qui me manquent…et la musique et ce chant m’ont déchiré les entrailles. Un moment d’émotion très fort mais qu’est-ce que j’entends ? La voix de mon petit-fils dans les escaliers ! Vite, plus de larmes mais des rires et plein de bisous, bon dimanche. Je viens de mettre le lien de ton blog sur le mien, bisous

    • Un poète exalté ! Alex, il a même été placardé sur tous les murs de Paris en 1944 comme ennemi public (le gang Manouchian), ManouKian avec un K c’est le styliste ! 😆

  6. Mince c’est vrai qu’on ne peut pas commenter et écouter la vidéo en même temps. Mis à part le génocide, je connais pas ni le poème, ni la chanson, ni les instruments traditionnels. Ton article est un très bel hommage aux disparus qui te sont chers. Mais je crois que la journée des défunts n’est qu’une autre journée parmi d’autres…je n’aime pas le concept de ces journées…
    Je valide et vais écouter…

    • Mindounet, c’est vrai que tout le monde connaît de loin les grandes lignes mais peu se penchent sur la culture arménienne et leurs chants qui reflètent souvent les horreurs qu’ils ont vécues… Quant à la journée des défunts, c’est loin d’être un « concept » en ce qui me concerne car comme je le dis à la fin de mon billet c’est le jour anniversaire de mon père, une date que même si je voulais, je ne pourrais pas l’oublier ! 😉 Mais je ne vais pas mettre de chrysanthèmes sur les tombes, ça me déprime et j’attends, j’y vais quand j’en ai « besoin », là je mets des jardinières de fleurs de saison…

        • Comme Halloween, Noël, La Saint-Val, Pâques et toutes ces fêtes religieuses (sauf Hallo et St-Val) qui ont été récupérées par le merchandising, faut pas se leurrer ! D’ailleurs ça m’agace de penser aux cadeaux de Noël, on peut tellement s’en faire à d’autres périodes et à mes yeux ils ont encore plus de sens et de valeur, ce ne sont pas des achats « forcés » ! 😉

  7. C’est très beau en effet.
    Pour Manouchian, j’adore ta précision pour le styliste mais tu aurais dû aussi rajouter  » pas le juré de la Nouvelle Star…juste pour moi !! Bon je crois que cela s’écrit avec un K…) 😀

      • Tu ne tiens pas compte d’une partie marginale de ton lectorat, moi, c’est moche je trouve….tiens tu devrais aller faire un tour sur mon blog là…j’ai reçu un commentaire qui m’a fait beaucoup de bien…. 😀

        • Ça, ça veut dire que tu n’aimes pas ? Tu me déçois beaucoup ! elle est intemporelle cette chanson, comme quoi tu es vraiment formaté pour un seul type de musique, c’est ça qui est moche !!! 😆 Sur quel billet dois-je aller car là je suis rivée à mes comms, et je dois commencer à chercher des gifs pour ce soir, vois-tu ? Poussin des années 80 !!! 😆

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s