La poésie du jeudi avec Albert Samain


chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Je sais bien que c’est Halloween, que la Toussaint approche mais je n’ai pas choisi ce créneau, j’ai un peu peur des vampires et autres sorcières (hormis mes Sorcières qui lisent^^). Encore Albert Samain aujourd’hui, ce poète lillois méconnu dont je vous ai déjà parlé et que j’avais découvert grâce à Natiora. EDIT de 8 h 30 : heureusement que Les Sorcières m’ont dit que les liens n’apparaissaient pas alors que je les ai ajoutés hier soir (ils étaient déjà dans le cahier de poésie, sur la Page), WordPress n’a pas dû prendre en compte mes dernières mises à jour, c’est rare mais ce sont des choses qui arrivent ! J’en suis vraiment désolée ! 😦 Voici les liens :

Ont poétisé avec moi aujourd’hui quelques rescapés des vacances de Toussaint…

1) Valentyne : Les deux ménestriers de Jean Richepin
2) Marie & Anne : Chanson de Daniel Balavoine : Couleurs d’automne
3) Nadael : La danse de nuit de Marceline Desbordes-Valmore
4) Jacou : Passe de Christophe PILARD
5) Modrone-Eeguab : Apparitions de Seamus Heaney.
6) à la suite du mien, un autre poème d’Albert Samain, « Je t’aime, loin de toi… »que m’a laissé Martine (et elle a très bon goût en poésie), en commentaires, je trouvais ça dommage de l’y laisser et même s’il n’est pas illustré, je l’ajoute après   » Blotti comme un oiseau« …
7) DimDamDom59 : Les reliques du coeur ont aussi leur poussière de ?

 

Blotti comme un oiseaua oiseau au nid

Blotti comme un oiseau frileux au fond du nid,

Les yeux sur ton profil, je songe à l’infini…

Immobile sur les coussins brodés, j’évoque
L’enchantement ancien, la radieuse époque,
Et les rêves au ciel de tes yeux verts baignés !infini coucher de soleil sur Pinterest

Et je revis, parmi les objets imprégnés
De ton parfum intime et cher, l’ancienne année
Celle qui flotte encor dans ta robe fanée…flacon lavande livre tersessenta tumblr

Je t’aime ingénument. Je t’aime pour te voir.
Ta voix me sonne au coeur comme un chant dans le soir.
Et penché sur ton cou, doux comme les calices,a profil et nuque sur PinterestJ’épuise goutte à goutte, en amères délices,
Pendant que mon soleil décroît à l’horizon
Le charme douloureux de l’arrière-saison.arrière saison automne à Schönbrunn sur Pinterest

Albert Samain, Le chariot d’or.

JE T’AIME, LOIN DE TOI…

Je t’aime, – loin de toi ma pensée obstinée,
Et, par l’instinct d’amour à l’amour ramenée,
Revient vers toi, voltige alentour de ton cou,
De tes yeux, de tes seins, comme un papillon fou,
Et, grise de tourner dans ton cercle de femme,
Reste des jours entiers sans rentrer dans mon âme…

Je t’aime, et, malgré moi, je m’en vais par les rues
Où flotte un souvenir des choses disparues,
Où je sens, pénétré d’amère volupté,
Qu’encore un peu de toi dans l’air tendre est resté,
Où ton passage embaume encor, où je respire
Je ne sais quoi qui garde encor de ton sourire.

Mon cœur est tout pareil à ces matins voilés
D’automne où le soleil des beaux jours en allés,
Vaporeux à travers le ciel mélancolique,
Épanche une langueur de lumière angélique…

Ainsi mon cœur. Ah ! Si, comme aux soirs de jadis,
Tu plongeais dans mes yeux tes yeux de paradis,
Va, tu n’y trouverais nul grand air ridicule
Mais de l’amour, mais un amour de crépuscule
Pâle et voilé, couché sur un cher souvenir,
Qu’enivre, tristement, la douceur de mourir.

Albert Samain

Publicités

31 réflexions au sujet de « La poésie du jeudi avec Albert Samain »

  1. Il est si méconnu que cela Albert Samain ? pas de ceux qui aiment la poésie, c’est à dire peu de monde, je te l’accorde .. Ton choix de photos est magnifique.

    • Aifelle, dès que l’on sort de Hugo, Baudelaire, Rimbaud et autres appris à l’école, un poète est méconnu… Je lis pourtant beaucoup de poésie mais je ne le connais que depuis un an !!! Et je n’en suis pas mécontente ! 😉

  2. Je t’aime, loin de toi …

    Je t’aime, – loin de toi ma pensée obstinée,
    Et, par l’instinct d’amour à l’amour ramenée,
    Revient vers toi, voltige alentour de ton cou,
    De tes yeux, de tes seins, comme un papillon fou,
    Et, grise de tourner dans ton cercle de femme,
    Reste des jours entiers sans rentrer dans mon âme…

    Je t’aime, et, malgré moi, je m’en vais par les rues
    Où flotte un souvenir des choses disparues,
    Où je sens, pénétré d’amère volupté,
    Qu’encore un peu de toi dans l’air tendre est resté,
    Où ton passage embaume encor, où je respire
    Je ne sais quoi qui garde encor de ton sourire.

    Mon cœur est tout pareil à ces matins voilés
    D’automne où le soleil des beaux jours en allés,
    Vaporeux à travers le ciel mélancolique,
    Épanche une langueur de lumière angélique…

    Ainsi mon cœur. Ah ! Si, comme aux soirs de jadis,
    Tu plongeais dans mes yeux tes yeux de paradis,
    Va, tu n’y trouverais nul grand air ridicule
    Mais de l’amour, mais un amour de crépuscule
    Pâle et voilé, couché sur un cher souvenir,
    Qu’enivre, tristement, la douceur de mourir.

    Albert Samain

  3. Comme il est agréable au matin d’ouvrir les yeux sur un tel poème qui pour moi n’a rien de désuet ni d’académique. Une arrière-saison si bien illustrée. Bises. A ttds.

    • Ma pauvre Nunzi, c’est bien la peine d’avoir une pièce à toi pour finir dans un carton !!!! je sais que la présence d’autres locataires a dû te perturber, heureusement que tu te promènes sur les blogs ! 😉 Gros câlins♥

    • Dom, je ne te réponds qu’aujourd’hui, hier soir mes comm’ ne s’ouvraient pas et ce matin j’avais un RDV…qui s’est éternisé ! Bref ! j’ai lu le poème de Musset hier soir avec un bonheur non dissimulé ! 😉
      Bises et bonnes vacances !!! 😀

    • Les Sorcières, je pense à vous chaque fois que je le lis ! 😀 Vous devriez essayer d’ailleurs !!! 😆 Il a sa statue à Lille, lui faire une petite visite de ma part !!!

  4. Bonjour, Asphodèle. J’aime Albert Samain, je l’ai appris à l’école j’avais alors 12 à 13 ans, j’aurai 84 ans le 20 décembre, et je n’ai pas oublié Albert Samain, qui a écrit aussi sur Jeanne D’Arc.
    Il a beaucoup écrtit des poésies champêtres, sur la Lorraine, Merci de le mettre en valeur. Je reviens sur les blogs, et notemment, vers toi en premier. Alors à bientôt pour des écrits j’espère.
    J’attends tes mots avec impatience. Bisous et merci pour ton si joli blog, c’est si bien écrit.
    Josettedemarrainesuisse

    • Bonjour Josette et pardon pour ce retard mais j’ai eu de s RV médicaux qui ont bousculé ma semaine, je suis contente de te revoir, si Domi est encore là lundi, je lui dirais de te porter les mots de la collecte… Tu as eu de la chance d’apprendre Albert Samain à l’école, moi je n’en avais jamais entendu parler mais depuis un an, je l’ai beaucoup lu, je me rattrape ! 😉
      Merci Josette d’être passée, je te fais de gros bisous et te souhaite un bon dimanche demain ! 🙂

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s