LE FOND DU BOCAL par Nicolas Poupon


Mais quelle idée de faire réfléchir et parler des poissons rouges ? Enfin un livre avec des images, une BD  qui me parle ! Et m’a fait sourire… Ce n’est pas tous les jours avec ce genre de lecture, il fallait le souligner ! Dans ce Tome I, (il y en a cinq qui suivent), nous faisons connaissance avec l’univers « intelligent » de poissons rouges qui méditent à la fois de l’intérieur du bocal mais aussi sur ce qui se passe à l’extérieur. Ils sont certes « agités du bocal », engagés de temps en temps, toujours drôles. Les dessins sont bien croqués, le texte lisible, et ils  collent à la réalité, on en oublie que ce sont des poissons, d’ailleurs…Les réflexions sont générales, pertinentes, pleines d’humour et d’auto-dérision sur les choses de ce monde.  Pour commencer, une image des poissons rouges parisiens :

 » A Paris, le bocal est au prix de la rivière »… 

Puis, viennent les ennemis extérieurs, tel un chat ou un oiseau, ils essaient de faire diversion avec leurs faibles moyens, nous sommes tous fragiles dès que limités à une certaine place ou exposés en permanence.

Des réflexions plus intimistes quand on compare le bain moussant à de la drogue, évidemment, tout dépend du point de vue d’où l’on se place !

 Et après avoir conçu des plans d’évasion avortés, dans les pages Bocalcatraz, le couple, fil rouge (oui je sais elle était facile),  ont échappé au chat, à l’oiseau, aux pêcheurs, regardé mourir desséchés les autres qui s’enfuyaient, v’la un bébé qui arrive, mais qui va vite lui aussi tourner en rond, cinq minutes seulement après sa naissance, il s’interroge déjà et on l’imagine, pour la suite, comme ses parents, il va tourner carrément carré… Mais quel carré d’as ! Dire que je me suis régalée est faible. Merci Somaja de ce cadeau rafraîchissant… Et je voulais dire aussi que je ne vois plus Oscar (mon poisson rouge) du même oeil, je le scrute !

Mais qui est Nicolas Poupon ?

Un jeune homme, né en 1972 qui a beaucoup ramé avant de connaître le succès avec ses poissons rouges. Il a longtemps dessiné pour le journal  Bodoï et Le Fond du Bocal, maintenant réédité chez Glénat/Drugstore connait un réel succès. Tome I, paru en 2001.

37 réflexions au sujet de « LE FOND DU BOCAL par Nicolas Poupon »

      • Coucou Asphodèle,
        C’est pas que je n’aime pas lire, c’est plus compliqué que ça, tu commences à me connaître ! lol !
        Pour lire, il faut que je sois bien installée, que j’ai du temps devant moi, et le silence le plus total autour de moi !
        Inutile de te dire que c’est pas souvent gagné !!!
        Bises

        • C’est vrai que les pauvres poissons enfermés dans un petit bocal rond, manquent d’air et de liberté et meurent du coup en voulant s’évader.
          Quand j’étais petite, à la Croix-Rousse, j’ai voulu avoir un poisson rouge, dans un bocal rond, sur le rebord de la fenêtre. Plusieurs fois, on a retrouvé le poisson étendu sur le fauteuil… alors mes parents se sont lassés et moi j’ai pleuré !

          • Ha ha ! Quelle idée aussi de le mettre sur le bord de la fenêtre ! 😉 J’en ai eu trois aux destins tragiques, depuis, mes poissons sont très heureux dans leur bocal, le mien a bientôt trois ans, un record ! Et non, loi ou pas, je ne vais pas déraciner mon poisson, lol, pauvre Oscar ! 🙂 Biises !

        • Ah là effectivement ça fait beaucoup de conditions ! Moi, juste le temps et le reste importe peu ! On peut me parler, quand je suis prise par un livre, la terre peut s’écrouler, je ne remarque rien ! Même petite, je lisais dans la cour de récré ! Bises 🙂

  1. Cette BD a l’air bien amusante ! Ce qui me fait justement penser à la loi qui a été proposée cet été pour interdire l’utilisation du bocal pour les poissons, comme quoi.

    • Hé bé merci Antiblues, je sais le prix du cadeau qu’on vient de me faire ! ça se fait pas roooh ! Surtout qu’il n’y avait pas de prix derrière justement ! Ah, la boulette !:) Moi aussi j’aime les poissons, j’en ai vu de beaux quand je vivais en Calédonie mais j’aime moins nettoyer les aquariums, blurb ! Donc je me suis limitée au traditionnel poisson rouge ! (une fois j’en ai eu deux, l’un a mangé l’autre, véridique !!!). Depuis, je les achète un par un… ;). Pour la BD, tu devrais aimer !

  2. Terrible l’image du bocal parisien ! Ayant subi le métro cet été, je confirme c’est carrément ça !
    Je note le titre de la bd, ça peut faire un cadeau sympathique.

    • J’en ai eu depuis 15 ans pratiquement, et ils ont tous péri de façon tragique : Coquille a sauté d’un bocal et je l’ai retrouvé desséchée sous le radiateur… Bizz a mangé Buzz, N. a éclaté un aquarium et le Bubulle est resté derrière la banquette, sans eau… Bref j’espère garder celui-là encore longtemps ! Sans drame ! 😉 Il n’y a pas de chenapan pour trop le nourrir ou je ne sais quoi… Tu as bien fait de libérer les tiens !

  3. Avec mes deux chats qui me ramènent des oiseaux du jardin, je crains qu’adopter un poisson rouge ne soit pas bien raisonnable !

    • Non, c’est mal parti avec un ou deux minous! Je n’ai plus ni chats ni chiens alors je me console avec mon poisson et pas besoin de le sortir… Pourtant les enfants aiment les poissons rouges et cela a paraît-il un effet bénéfique sur eux…(perso je n’ai jamais remarqué !) 😉

  4. Bien contente que tu aimes ces poissons philosophes et un brin barges… C’est ton Oscar qui doit être content que tu le regardes à nouveau avec attention…
    Tu lui as fait lire la proposition de loi ? Il en pense quoi ???

    • Merci à toi, je me régale (on relit et on ne s’en lasse pas en plus !) Pour la proposition de loi, je lui ai dit que… il pouvait compter sur moi, jamais je le délocaliserais, loi ou pas ! Il ne serait jamais SBF ! 😉 Il ne m’a pas répondu mais il a fait un petit demi-tour en piqué-plongé éloquent ! 🙂 (ça ne s’arrange pas…)

    • Et bien…bonjour maintenant, je n’ai pas lu ce comm hier soir ! Je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne journée ! Pour les poissons rouges, c’est très drôle ! 🙂

    • Oui, tu peux noter, c’est délicieux ! Mais pas avec Oscar dans les parages ! 🙂 Je peux le faire voyager si ça t’intéresse et après ton voyaaaage ! Car il n’est pas donné mine de rien ! Tu me dis !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s