LES BERGERS (I PASTORI) di Gabriele d’Annunzio pour la poésie du jeudi et pour le mois italien d’Eimelle.


chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Gabriele d’Annunzio est né dans les Abruzzes (même s’il n’y vécut pas beaucoup il y était attaché), cette région pastorale entre montagnes et Adriatique où la transhumance fait partie des plus anciennes traditions. Pour participer, au moins une fois, au mois italien d’Eimelle… La traduction est empruntée à plusieurs versions trouvées sur le Net et que j’ai essayé d' »alléger » tout en gardant le sens… Les puristes me diront ce qu’ils en pensent, je n’ai pas fait italien !

Ont poétisé avec moi aujourd’hui et je les en remercie très fort :

1 – Sharon : Dialogue sur la montagne de Li Po.
2 –  Monesille : Le pont des sourires de Jean-Claude Charles
3 – Soène : Une poésie en prose de Odilon Redon : « La barque rouge »
4 – Sandrion :
5 – Valentyne : la vie solitaire de Giacomo Leopardi
6 – Eeguab-Modrone : Vieille porcelaine de Carl Stroilsky
7 – Nadège : La feuille flétrie d’Elisa Mercoeur
8 – Claudialucia : Le chat de Guillaume Apollinaire
9) Mary et Anne (Même les sorcières lisent) : Pluie de René-François SULLY PRUD’HOMME
10- EmilieBerd : Spleen de Baudelaire
11 – PatchCath : Le gland et la citrouille de Jean de la Fontaine.
12 – Brindille : J’ai tant rêvé de toi de Robert Desnos.
14 : DimDamDom59 : Fable du temps de Jean Tardieu.

 

I PASTORI – Les BERGERS (des ABRUZZES)

.

a pastori transhumance coucher de soleil

Septembre est là. Il est temps de migrer.
En ce moment même, dans les Abruzzes, mes bergers
Laissent leurs enclos et marchent vers la mer :
Ils descendent vers l’Adriatique sauvage
qui est aussi verte que les pâturages des monts.

a pastori adriatiqueIls ont bu profondément aux sources alpines,
afin que la saveur de l’eau du sol natal
réconforte leurs cœurs en exil,
qu’elle étanche longtemps leur soif de voyageur.

 Ils ont taillé une nouvelle baguette de coudrier.

Et ils cheminent jusqu’à la plaine par le chemin antique de la draille,
qui sinue, tel un fleuve vert et silencieux,
tracé par leurs aïeux.

a pastori Fiume dans les Abruzzes
Ô la voix de celui qui, le premier, entendra le frémissement de la mer !

a pastori moutons plageA présent, le troupeau longe le littoral.
L’air est immobile.
Le soleil dore la laine, si vivante
qu’elle ne fait qu’un avec le sable.
Clapotis, martèlement, douces résonances.

Ah! Pourquoi ne suis-je pas avec mes bergers ?

.

Gabriele d’Annunzio. (1863-1938)

En italien :

Settembre, andiamo. E’ tempo di migrare.
Ora in terra d’Abruzzi i miei pastori
lascian gli stazzi e vanno verso il mare:
scendono all’Adriatico selvaggio
che verde è come i pascoli dei monti.

Han bevuto profondamente ai fonti
alpestri, che sapor d’acqua natía
rimanga ne’ cuori esuli a conforto,
che lungo illuda la lor sete in via.
Rinnovato hanno verga d’avellano.

E vanno pel tratturo antico al piano,
quasi per un erbal fiume silente,
su le vestigia degli antichi padri.
O voce di colui che primamente
conosce il tremolar della marina!

Ora lungh’esso il litoral cammina
la greggia. Senza mutamento è l’aria.
il sole imbionda sì la viva lana
che quasi dalla sabbia non divaria.
Isciacquío, calpestío, dolci romori.

Ah perché non son io cò miei pastori ?

.

Pour le mois italien d’Eimelle

le mois italien chez Eimelle.

.

Publicités

68 réflexions au sujet de « LES BERGERS (I PASTORI) di Gabriele d’Annunzio pour la poésie du jeudi et pour le mois italien d’Eimelle. »

    • Aifelle, j’ai eu un peu de mal à trouver un poème italien « traduit » et qui me plaise même si Gabriele d’Annunzio n’était pas mon premier choix, je n’allais pas remettre Leopardi ! Je cherchais une photo de transhumance dans les Abruzzes, pas si facile que ça !

    • Marie (merci de préciser laquelle parle !!! :lol:), depuis juin, je suis là en intermittente et j’ai décroché en juillet-août avec mon séjour au Goulag donc je n’ai pas tout suivi ! Nous avons donc un repaire de sorcières !!! Bienvenue à Adeline, je me doute qu’elle ne mord pas !^^ Bisous et contente de vous revoir moi aussi !

  1. Ravie de te retrouver Aspho pour ce beau rendez-vous. Par contre depuis un moment nous sommes passées de 2 à 3 puisqu’à notre duo c’est ajoutée Adeline en tant que membre active du blog. ( Je te rassure c’est aussi une gentille sorcière ^^) Bises. *Marie*

  2. Hello Miss Aspho
    Ne connaissant pas un mot d’italien, je te suis dans ton arrangement de traduction 😉
    Je préfère la fin du poème, plus poétique à mon goût, et j’aime les moutons sur la plage, leur laine dorée par le soleil.
    J’avais plus l’habitude de voir des dromadaires sur les plages 😆
    Jolies images, comme d’hab, qui nous permettent de mieux imaginer cette « migration » bien sympathique !
    Je suis heureuse de retrouver les autres Blogueuses pour tes jeudis-poésie.
    Et 3 Sorcières pour le prix de 2, ça va dépoter 😆
    Gros bisous

    • Ma So’N, moi non plus je ne connais pas l’italien mais en plus, ayant fait espagnol, je me méfie des faux-amis mais globalement les deux langues sont très différentes… J’ai déjà vu des moutons et des chèvres sur les plages (au maroc) ! 😉 Il y a du monde aujourd’hui, ça fait plaisir mais je n’oublie pas le noyau dur qui a continué alors que je n’étais pas là ! ;)♥ Bises P.S. : t’as vu ça ? 3 sorcières !!! ça va chaudronner ! 😆

    • Eimelle, je n’ai pas été très participative alors que j’adore l’Italie mais ce n’est pas ne bonne période aussi je me rattrape comme je peux ! 😉 Je t’amène le lien dès que j’ai fini ici !

    • Emile ? Qui c’est encore çuilà ? Haaa Emilie peut-être ? Oui j’ai vu ça ce matin, mais comme je copie les liens maintenant, je l’ai décortiqué pour voir ce qui clochait : il manquait juste « wordpress » !!! Une paille ! 😆 C’est Emilie…elle va m’entendre ! 🙄

      • C’est de moi dont vous parlez? Pas eu le temps de venir vous voir et je vois que je pose problème 😀 Les absents ont toujours tort me direz-vous!
        Bon, je comprends pas…normalement y a pas de « wordpress » dans le lien…
        Désolée…

        • Je l’avais publié à 7h43 (pas la peine de me demander pourquoi :D) C’est peut-être pour ça (Le message de Soène est plus tôt…)? 😀 Le prochain je mettrai 0:00 (faudra juste pas que je me plante de date sinon je me ferai encore taper sur les doigts)
          Bisous

          • Emilie, Soène est extrêmement matinale mais moi qui le suis moins, puisque j’ai testé vers 11h, ça ne marchait pas… Pour la date, mets 00:01, tu seras sûre du jour au moins !!! Warf ! Je ne te tape plus sur les doigts, on va m’accuser de maltraitance et franchement je m’en voudrais !!! 😆 Bises et ne t’inquiètes pas, tout se rattrape… 🙂

        • Emilie, vois-tu une autre Emilie ici ?? 😆 Et puis, ce n’est pas comme si on parlait derrière ton dos hein !!! 🙄 Si, il y a obligatoirement WP dans le lien sinon on ne sait pas d’où il vient ! En tous cas, j’ai remis wordpress et il a refonctionné ! Mais ne sois pas désolée ma pauvre puce, des fois la technique, tu sais, est une chose qui nous échappe !!! 😀 Bisoussssssss !

  3. Eh bien voilà un Monsieur dont j’ignorais jusqu’à l’existence. Il paraît que c’était un fieffé coquin. Il parait aussi que c’était un homme très engagé, mais pas toujours du même côté.
    Ceci dit, ce poème est très beau. Mille mercis.

    • Martine, non ! Je ne peux pas croire que tu ne connaisses pas !!! Je l’ai étudié au lycée, sans grande conviction d’ailleurs, il a pourtant écrit de jolies choses mais ses prises de position pas claires avec l’extrême-droite n’ont pas aidé à ce que je poursuive …Il était je pense un fieffé opportuniste ! 😉 Ce qui n’empêche pas le talent parfois…

  4. Magnifique cette pastorale italienne que j’ai d’abord lue en italien puis en français car quelques mots m’échappaient. D’Annunzio, souvent vilipendé pour son côté nationaliste et grandiloquent est « aussi » un beau poète. Merci Aspho encore une fois. Au fait tes images automnales en bannière sont superbes. Bises et àttds.

    • Claude, moi aussi je l’ai lu en italien pour la musique mais je ne comprends vraiment pas assez bien (par rapport à l’espagnol) ! D’Annunzio n’a pas été très clair dans ses rapports avec le Duce (un coup je t’aime, ensuite je te hais mais je t’aime quand même), ça n’a pas aidé à sa popularité bien qu’il ait écrit de belles choses ! BisesA ttds♥ Pour la bannière, il faut remercier et féliciter Syl qui s’en est occupée quand j’étais au plus bas, je n’ai choisi que le fond ! 😀

    • Je t’ai ajoutée ce matin dès que je t’ai vue Patchounette, j’ai lu aussi mais je vais retourner commenter, d’autant que j’ai vu un SUPERBE BONNET, je vais peut-être passer commande, nananère !!! 😀

    • Syl. moi j’ai souvent vu des chèvres et des moutons au Maroc (à Moulay Bousselem). En général, après leur passage, nous allions poser nos serviettes plus loin !!! Bonjour l’odeur qu’ils laissaient… 😆 Sinon c’est une jolie « pastorale » ! Bisous♥

  5. Comme je comprends le poète de son envie d’être parmi les bergers…. 🙂
    J’ai participé pour la première fois en ne sachant pas qu’il fallait l’envoyer avant ce jour 😉
    Pas grave, j’ai lu et relu de bien belles poésies. Merci pour cette belle idée Aspho 🙂
    Bises
    Geneviève

    • Geneviève, celui-ci était dans Indésirables ! Zut alors ! Nous relisons souvent des poèmes que nous connaissons mais nous faisons aussi de belles découvertes ! La poésie du jeudi aura 2 ans le mois prochain et ce sera sa troisième saison ! Qui a dit que la poésie se portait mal ? 😆 En espérant te voir plus souvent ! 🙂 Bises.

      • Coucou Aspho, pour ne pas oublier j’ai mis un mémo dans mon agenda. Je ne sais où je dois envoyer le lien ? Sur un article, chez toi en privé par mail ?
        Bises à toi et merci pour le plus souvent 😉

        • Geneviève, tu laisses le lien dans les commentaires de la Page « La poésie du jeudi », elle est faite pour ça ! 😀 Bon, je sais, il y a beaucoup de commentaires maintenant et c’est un peu long à « dérouler » mais au moins je les retrouve au bon endroit ! 😉

  6. ma che bella lingua !
    Je suis sous le charme de tes photos.
    C’est un poème léger et profond, tout ce que j’aime.
    Bises copine
    ¸¸.•*¨*• ☆

    • Oui Célestine, l’italien est une langue magnifique que j’aimerais connaître un peu mieux… Tant mieux s’il t’a plu et des bisettes à toi aussi ma belle copine aux yeux d’étoile ! 🙂

    • Ma pauvre Sharon, c’est la Normandie, le Goulag !!! 😆 Ici il ne fait pas chaud mais nous avions 8° ce matin, soleil aujourd’hui avec 12°, c’est supportable ! C’est vrai qu’un passage par l’Adriatique réchauffe ! parce que les Abbruzzes…ça caille !!!^^

  7. Bonjour Asphodèle,
    Que tout ceci est beau, je me glisserais bien dans le décor 🙂
    Bravo pour celui de ton blog aussi qui me réconcilie avec cette saison qui sans la mort 😦
    Oh que je ne suis pas drôle, t’inquiète ce n’est que passager 😉
    J’ai participé moi aussi, bien sûr en retard, je te dépose mon lien et tu en fais ce que tu veux 😉
    Bisous à toi et belle journée.
    Domi.
    http://lecoindemapoesie.apln-blog.fr/2015/10/15/fable-du-temps/ : La fable du temps

    • Domi, je t’ai ajoutée au billet dès que je t’ai vue, en vitesse car il fallait que j’aille m’occuper de..tu devines ! 😉
      Comment ça l’automne sent la mort ??? 🙄 Ha mais on ne va pas être copines : c’est ma saison préférée : elle sent la douceur des soirées feu de bois avec les marrons qui éclatent, l’odeur des tartes aux pommes (ou pommes au four), celle des champignons que l’on va ramasser, les noix, les noisettes. Ça sent l’humus, la mousse et ces odeurs de sous-bois qui me charment ! Bon il n’y a pas que l’été, le sable chaud et les marins en goguette hein !!! 🙄
      Bises et à tout de suite, je viens te lire ! 🙂

      • C’est vrai Aspho tu as raison j’aime bien aussi l’automne pour tout ce que tu évoques mais en ce moment on ne peut pas dire que la saison soit au meilleure de sa forme un peu comme moi sans doute.
        J’en profite pour corriger ma faute affreuse puis je quitte le système 😉
        Je disais bien sûr, ça « sent » la mort et pas « sans ».:)
        Bisous Aspho et douce soirée tant que faire se peut 😉
        Domi

        • Domi, il faut savoir apprécier toutes les saisons pour ce qu’elles ont de beau à nous offrir même si certaines nous sont plus douces que d’autres… Il n’y a jamais de bon moment pour certaines choses et ce, quelle que soit la saison… Allez, je quitte de plus en plus tôt, ma bronchite me fait dormir (ou sont-ce les traitements que j’ingère ? 🙄 ) Toujours est-il que…
          Gros bisous et tu verras, ça va aller, en prenant ton mal en patience… 🙂

    • Claudia, dans les Abruzzes, d’après ce que j’ai compris, ils n’ont pas trop le choix car la neige vient vite et il faut passer par les plages de l’Adriatique pour transhumer… Chez nous nous n’avons pas toujours la mer au pied des montagnes, sauf en Corse… 😉

    • Merci Lydia, je pensais qu’il serait facile à illustrer mais on ne trouve pas facilement des moutons sur une plage !!! :lol:Je voulais une « transhumance » transalpine !!! 😀

    • Mindounet, cette région a l’air très jolie, entre mer et montagnes… Mais je pense que je préfèrerais les Pouilles, d’après ce que j’ai vu en faisant mes recherches pour trouver des photos. C’est somptueux ! Il en reste des coins à voir avant d’aller s’enterrer dans le Finistère ! 😆

  8. Je ne connais pas l’Italien, mais la traduction est si belle! « Le soleil dore la laine, si vivante
    qu’elle ne fait qu’un avec le sable. » Magnifique
    Et les photos vont si bien avec ce texte!
    Gros bisous

  9. Claude, voui, la poésie est repartie sur les chapeaux de roue et je crains fort que tu ne sois le seul élément mâle du poulailler ! 😆 Mais je pense que ça ne te gêne pas beaucoup n’est-ce pas ? En tous cas moi j’en suis ravie ! Bises et à ttds ! 🙂

    • Pour tout te dire j’ai un peu l’habitude. La plupart de mes activités, que ce soit la marche, les séminaires ciné, un peu moins les séances ciné-club, les conférences, que j’y sois intervenant ou auditeur, sont essentiellement fréquentées par le beau sexe. Mais peut-on encore employer cette expression?
      « Mais je pense que ça ne te gêne pas beaucoup n’est-ce pas ? »
      Ben non ça ne me gêne même pas du tout. Je t’embrasse et à ttds.:D

      • Claude, ce que tu dis ne m’étonne guère, tu m’énumères là des activités un peu méprisées par le « sexe fort » ! 🙄 Ce dernier préfère briller en sport, mécanique et autres…activités typiquement masculines qui ont plus de panache à leurs yeux ! Le « beau sexe » ne me gêne pas, dit par toi ! Bises et à ttds 🙂

  10. Et bien me voilà ! je profite du week end pour lire les poèmes et leurs commentaires ! tu vois toi qui avait peur qu’on t’oublie, tu apparais et hop tout le monde se réunit autour de toi.
    Il faut dire que sur ce coup là tu me doubles un peu car j’avais dans l’idée de faire coup double la prochaine session poésie avec le mois italien Aimelle. Cela ne m’empêchera pas. Ton poème est très beau, nous sommes bien habitués par ici aux transhumances, et je ne savais pas que certaines allaient ou passaient par le sable. Merci en tout cas de me faire réviser mon italien j’ai trouvé sur un site que la traduction d’ alpestri veut dire des montagnes et non pas alpines ce que justifie en effet la géographie des Abruzzes.
    Bises je m’en vais à la découvertes des autres poèmes.

    • Je ne double personne, c’est le mois italien donc on peut le faire quand on veut, Eimelle ne nous en voudra pas de ne pas respecter le plan ! C’est pas comme si on participait à tout le mois ! Moi aussi j’ai envie de me mettre à l’italien, de plus en plus mais c’est dur ! 😉 Bises ma grande ! 🙂

  11. On sent dans ce poème tout le mal d’un pays d’un homme qui est loin du sien, je trouve ça vraiment touchant, tes photos sont superbes…
    des bises (je me rends compte que je n’ai jamais vu l’Adriatique)

    • Galéa, d’Annunzio n’a jamais connu l’exil non plus ! Mais c’est vrai que nous avons toujours la nostalgie du pays natal quand nous en sommes loin (tu en sais quelque chose avec les milliers de kilomètres qui te séparent de ta Bretagne 🙂 ) ! Je connais un petit bout d’Adriatique , c’est beau mais ça ressemble beaucoup à la Méditerranée ou à la mer Egée, aussi… Rien ne vaut l’Atlantique ! (dixit la chauvine 😆 )…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s