LES BERGERS (I PASTORI) di Gabriele d’Annunzio pour la poésie du jeudi et pour le mois italien d’Eimelle.

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Gabriele d’Annunzio est né dans les Abruzzes (même s’il n’y vécut pas beaucoup il y était attaché), cette région pastorale entre montagnes et Adriatique où la transhumance fait partie des plus anciennes traditions. Pour participer, au moins une fois, au mois italien d’Eimelle… La traduction est empruntée à plusieurs versions trouvées sur le Net et que j’ai essayé d' »alléger » tout en gardant le sens… Les puristes me diront ce qu’ils en pensent, je n’ai pas fait italien !

Ont poétisé avec moi aujourd’hui et je les en remercie très fort : Lire la suite

Publicités

Le jeudi en poésie avec Giacomo Leopardi et L’Infinito.

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Juillet démarre doucement et chaudement), mais avant de savoir à quelle sauce surchauffée je vais être mangée à partir du 16 juillet, je voulais un peu de poésie sur ce blog, encore un peu, comme une ultime révérence quand on a déjà dit beaucoup…et qu’il semble que ce ne soit pas assez car il reste tant de billets en souffrance que j’aimerais partager avec vous… tant de billets à lire chez vous ou à commenter (car j’en lis pas mal sans commenter, la faute à l’iPhone) et puis, une petite voix plus forte que les autres s’élève et m’empêche de fermer totalement ce blog, parfois je me dis que ce serait plus « poli » mais l’espoir d’y revenir à plein temps ne me quitte pas alors, je continue, plus caha que cahin, certes mais cela m’est nécessaire. La poésie était improbable ce jeudi, et pourtant les fidèles ont répondu présents. Lire la suite

LE K de Dino Buzzati

Le K de BuzzattiHeureusement que cette lecture était une Lecture Commune et que je m’y suis prise dés fin décembre, car lire ces cinquante nouvelles à la file eût été indigeste ! Il faut passer le cap de la dizaine pour en saisir les subtilités, même si, comme toujours dans une telle quantité, elles ne se valent pas toutes… Lire la suite

NOVECENTO : PIANISTE d’Alessandro Baricco

NovecentoEncore une petite pépite d’Alessandro Baricco qui m’avait émerveillée avec SOIE, (mon billet ICI). Je remercie cette petite coquine de Laure, de me l’avoir offert, je n’ai pas pu résister. J’ai voulu renouer avec la tradition des Jeudis de George et ce livre de 87 pages, dévoré en une heure et quart à peine, s’y prêtait à merveille ! Lire la suite

LECTURE COMMUNE de LE K de Dino Buzzati, on récapitule !

Lectures ensemble-James Jebusa ShannonNous étions trois au départ à vouloir lire ce livre, vivement conseillé par Eeguab-Modrone, avec Valentyne et en en parlant de ci, de là, en commentaires, puis avec les billets de Valentyne et Laure, il semble que nous soyons plus nombreux et c’est tant mieux !

Comme nos programmes étaient assez chargés avec les Fêtes, la date a été arrêtée au 31 janvier 2013, ce qui nous laisse un bon mois et demi ! Celles et ceux qui veulent nous rejoindre, levez le doigt et laissez le lien de votre blog en commentaires. J’inscrirai (mais vous aussi) les liens des participants, le jour de la parution de notre billet commun. Mais aussi dans ma Page Lectures Communes, sous la bannière.

Le K de Buzzatti

Et comme je trouve sympathique de parler d’un livre, pendant que nous le lisons, n’hésitez pas à communiquer entre vous et avec moi pendant cette lecture !!! 🙂 Si vous le souhaitez, bien entendu…

A ce jour j’ai noté mais j’ai dû en oublier : Valentyne, Eeguab, Laure, Jean-Charles et Morgouille ChroniquesLittéraires, Natiora, Noctenbule et ? Aidez-moi !!! J’en ai sous le béret mais je ne sais plus où donner de la tête !^^gif chat béret lylouanne tumblr

L’ODEUR DU FIGUIER de Simonetta Greggio

GREGGIOLe Livre de Poche. 2011, 180 pages. J’ai découvert Simonetta Greggio le mois dernier à son passage à La Grande Librairie où elle était venue présenter son dernier roman « L’homme qui aimait ma femme » et j’ai été séduite par sa vivacité, son franc-parler et le pétillement de ses yeux. Elle est italienne mais écrit en français depuis 1981.Tout à fait par hasard, j’avais choisi pour mon dernier partenariat avec  Le Livre de Poche, L’odeur du Figuier (un peu pour le titre), un recueil de cinq nouvelles paru en 2011. Lire la suite

ACCABADORA de Michela Murgia

Un livre vu chez Mimi Pinson et que ma chère belge (Anne bien sûr) s’est empressée de m’envoyer ! Je l’ai dévoré en deux après-midis ! Merci  Anne pour cette découverte étonnante, des images du livres courent encore dans ma tête, le billet d’Anne, ICI et celui de Mimi, PAR LÀ.

Ce fut un coup de coeur !

Lire la suite

MOI ET TOI de Niccolò Ammaniti

Mon premier livre de la rentrée littéraire et la découverte de la littérature transalpine contemporaine ! Best-seller en Italie, il a été adapté par Bertolucci et présenté à Cannes en mai 2012 dans la catégorie des films hors compétition. Le livre sort demain en France aux Éditions Robert Laffont. Lire la suite

SOIE d’Alessandro Baricco

Cette minuscule histoire qui tient en  142 pages pourrait ne pas en être une. C’est un rêve merveilleux au coeur des mots d’Alessandro Baricco, une caresse douce comme la soie qui enveloppe  ce roman d’un voile arachnéen. Une construction qui s’étire comme un long poème ou une chanson avec des refrains qui reviennent sans cesse, itératifs  pour mieux scander la répétition de la vie, sa monotonie implacable mais aussi ses détours assassins quand ils frappent un destin déjà écrit en apparence. Lire la suite