QU’AVONS-NOUS FAIT DE NOS RÊVES ? de Jennifer Egan


egan couvSi vous aimez la pop et surtout la punk music, si vous aimez les livres puzzle où les chapitres déconstruits prennent leur sens une fois la dernière page tournée et si la nostalgie est un sujet qui ne vous lasse pas alors ce livre est fait pour vous.

Qu’avons-nous fait de nos rêves ? est un livre atypique, Prix Pulitzer 2011 (on se dit qu’il y a une bonne raison). D’un sujet battu et rebattu, Jennifer Egan s’en empare ici avec une certaine virtuosité et nous balade du présent au passé, du passé au présent pour répondre à la question du titre. Essayer d’y répondre du moins sans faire trop mal à ses personnages…

A travers une galerie de personnages plus ou moins attachants : de Sasha, la kleptomane qui se fait soigner mais continue de voler pour ne pas avoir l’impression de faillir à sa jeunesse perdue, Bennie, l’ex musico des années 70, qui est devenu producteur de « musiques d’ascenseurs », aseptisées par le numérique, Rhéa qui a tout fait pour être une vraie punk, piercée tatouée malgré ses taches de rousseur (quel complexe effectivement) à Lou, le vieux beau (et riche) marié qui continue de s’envoyer en l’air avec des filles qui ont l’âge des siennes, nous pourrions être perdus. Pour Bennie, les paillettes d’or dont il saupoudre son café pour conserver une libido effrénée et une ex-femme embourgeoisée ont remplacé les groupes de musique et les attentes adolescentes. Chacun son truc pour échapper au temps, pour se convaincre qu’il reste de belles choses à venir malgré certains ratages. Sans parler de la drogue et de l’alcool qui circulent toujours, on s’en serait doutés…

Ce foisonnement de personnes confère un aspect choral au livre mais je dois l’avouer, il ne m’a pas touchée, hormis le personnage de Sasha auquel je me suis attachée et qui m’a fait tenir jusqu’au bout… Je ne sais si ce sont les 73 pages de croquis en format PowerPoint, le ton lui-même qui décortique la nostalgie sans laisser passer l’émotion mais je n’ai pas accroché (disons que, après un départ en fanfare, j’ai décroché à partir du PowerPoint), même si je reconnais des qualités évidentes pour tenir en haleine sur cette construction pendant  403 pages.

Un aperçu d'une des pages en PowerPoint...

Un aperçu d’une des pages en PowerPoint…

les dernières pages du PowerPoint...

les dernières pages du PowerPoint…

La romancière cite Proust, le style est propre, rien à dire…justement, c’est là que le bât blesse en ce qui me concerne. Trop « travaillé », trop lisse pour que j’y crois et puis ne connaissant pas les trois quarts des musiques citées en référence, je me suis un peu ennuyée. Mais nul doute que ce roman trouvera son public, même si pour moi, il lui manque un « je-ne-sais-quoi » …

79 avis sur Babélio avec une moyenne de 3.01/5.
Un grand merci à Babélio  et aux Editions Points pour ce partenariat !

Ma première participation au tout nouveau challenge de Miss G « Romancières américaines » et une au Challenge à Tous Prix, qui redémarre !

logo challenges romancières américaines chez Miss Glogo challenge à tous prix

Advertisements

46 réflexions au sujet de « QU’AVONS-NOUS FAIT DE NOS RÊVES ? de Jennifer Egan »

    • Adalana, moi j’ai bien aimé le début et le personnage de Sasha mais c’est tout, le reste m’a laissée de marbre ! Une grosse déception, parce que Prix Pulitzer, le titre, le postulat de départ, tout était réuni pour que la mayonnaise prenne et ça a fait flop ! 😦

  1. Ben c’est quoi ce b… 🙄
    Je ne suis plus identifiée. WP ne fait pas mieux que CB, hein !
    Tu t’en sors dans tous tes challenges, Miss Aspho ?
    Tu lis trop vite pour moi 😥
    C’est pas grave, je vais vivre ma vie alone 😆
    Bisous d’O.

    • Soène, il n’y a que toi qui rames avec WP, je me demande ce que tu fabriques !!! Je ne lis pas vite en ce moment, je reprends mon rythme mais ce n’est pas encore ça, avec la pluie qui tombe, ça va le faire !!! 😆
      Pour les challenges, il faut juste penser à ajouter les logos en bas des billets et penser à apporter le lien ! Des fois j’oublie, tant pis pour moi !!! 🙂
      Gros bisous♥

  2. De mieux en mieux !
    WP me dit : « Détection d’un doublon : il semble que vous avez déjà envoyé ce commentaire ! »
    et hop faut encore remettre mes identifiants 🙄 🙄 🙄
    Et pourtant ma box n’a pas « sauté »…

    • Soène 🙄 Détection d’un doublon n’a rien avec voir avec ta box, tu as cliqué trop vite et deux fois sur le même comm c’est pour ça, ça m’arrive quand je suis pressée !!! 😆 On se calme, on respire, ça va aller ma Cocotine, gros bisous !!! 😀

  3. Ayé, c’est redevenu « normal » 😆
    Au fait, c’était un billet de lecture, Miss Aspho 😉
    Ben, alors, voilà, ce livre ne me dit rien 😆
    Au suivant !

    • Clara, passée la première moitié qui me plaisait, j’ai bien failli abandonner après le PowerPoint mais je voulais savoir ce que deviendrait Sasha… Il ne m’en restera pas grand chose d’ici un mois…

    • Syl., je n’ai pas lu tous les avis sur Babélio mais la note est éloquente, c’est un livre pour lequel je dis « dommage », il avait tout pour plaire, sauf un petit supplément d’âme…Bise♥

    • Béné moi aussi j’ai été refroidie très vite, ce livre ne tient pas les promesses du postulat de départ malgré une construction alambiquée et maîtrisée ! Je n’y ai pas trouvé l’émotion et l’enthousiasme que je cherchais ! Un livre froid comme une vitrine de luxe !

  4. Comme Syl. je ne noterais pas ce titre même si je le retient au cas ou….
    Dommage, la couverture et le titre m’attiraient… le sujet semblait intéressant et l’écriture « puzzle » ne me gêne pas d’habitude… mais là, trop d’avis négatif

    • Yuko, très surprenant : 75 pages quand même !!! Mais bon au final ça ne gêne pas tant que ça même si ça m’a ralentie, le livre est très moyen par rapport à ses promesses de départ ! 😉 Mais peut-être te plairait-il…si tu aimes les constructions puzzle !!! Bises^^

  5. « Qu’avons-nous fait de nos rèves »??Qu’ont fait mes rèves de moi?Je suis prisonnier de mes rèves devant une réalité,actualité qui ne me convient pas…A bientôt,Jean-Pierre

    • Jean-Pierre, je pense que nous sommes nombreux à nous poser la question et à ne pas toujours être satisfaits des réponses ! Ici, l’auteur essaie de « lisser » les aspects trop négatifs, du coup ça enlève de la crédibilité à la « vraie » nostalgie ! Ce n’est que mon humble avis, je reste persuadée que d’autres aimeront…

  6. Il suffit de lire ton premier paragraphe pour voir que tu n’as pas aimé…des powerpoint au milieu des pages…oui pourquoi pas…mais tant qu’à utiliser du papier, l’éditeur devrait plutôt mettre des pubs pour les autres romans publiés…

    • Aifelle, moi je me suis laissée tenter par l’affiche qui avait tout pour me plaire, tant pis pour moi, ça m’apprendra à me fier aux apparences !!! Merci pour mon logo, d’autant que j’ai eu du mal à trouver l’image puis les couleurs ad hoc !!! 🙂

      • Ton logo à toi est beau, tes logos sont toujours beaux (d’ailleurs je ferais un challenge je te demanderai de m’en concocter quelques uns !) mais là, je parlais des écrivaines américaines 😉

        • Aifelle, ho pardon, oui ils sont tous très beaux, Miss G. n’a pris que des images de Hopper, j’ai eu du mal à choisir ! Et si tu as besoin d’un logo un jour (pour tes coups de coeur, tes LC ou autres) n’hésite pas !!! 🙂
          Sauf que le challenge écrivaines américaines ne commence que le 1er octobre, mais bon pas grave, j’ai présenté le challenge !!! 😉

  7. Un livre qui a beaucoup fait parler de lui au moment de sa sortie mais qui ne m’a jamais attiré. L’originalité n’est pas toujours un gage de qualité.

    • Jérôme, moi je n’en avais pas entendu parler tant que ça (tu me diras avec tout ce qu’on voit et qu’on entend, on oublie) mais ce n’est pas forcément l’originalité qui m’a déçue mais la relative froideur du texte !

    • Denis, voilà pourquoi je refuse de m’inscrire à ce genre de prix (Elle, FNAC, etc), je constate qu’en majorité, il y a beaucoup de déceptions pour quelques satisfactions ! Et lire obligatoire dans un temps donné me stresserait doublement !!!

    • Sharon, je pense que si je l’avais feuilleté, j’aurais fui en voyant le P.Point !!! Là, on me l’a vendu comme un Pulitzer et un roman sur la nostalgie, ça ne pouvait que me plaire… Dommage…

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s