PAUSE INDÉTERMINÉE pour cause …


Tout a été très vite. AVC le matin et soins palliatifs le soir dans un coma avancé avec des lésions irréversibles au cerveau qui ne laissent aucune chance à l’espoir, à la vie. Je ne suis pas sûre de réaliser encore le tsunami qui se prépare, je sais juste que ma maman va s’en aller pour toujours, alors pour elle et en attendant de revenir, quand le chagrin sera plus supportable, cette chanson qui en dit tant…parce que moi, je n’ai plus de mots.

Sauf vous dire, à bientôt, mes amis blogueurs et plus pour certains, quand je le pourrai à nouveau…

Publicités

163 réflexions au sujet de « PAUSE INDÉTERMINÉE pour cause … »

  1. Comme je te comprends.trop même..
    Je viens de perdre 2 tres proches amies de 64 ans et 70 ans une le 2 avril, l’autre le 5
    Courage ma gentille Isa……
    Je sais comme parfois ça va si vite qu’on se demande si c’est vraiment vrai…………
    Je suis triste de te savoir dan sla peine comme ça………….
    Je reviendrai
    Je te fais de doux bisous …………..

    • Anne DLN, si justement…juste quelques mots, tous ces mots que vous avez laissés m’ont aidée, même si je n’avais pas la force d’y répondre, je les lisais ! Alors maintenant il faut dépasser le chagrin et reprendre ses marques dans une autre vie, c’est pas facile. Bisous

  2. Oh Aspho, je suis désolée de l’apprendre et je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage dans les jours qui vont suivre. J’ai perdu ma belle-mère l’année dernière, que j’appréciais énormément, et ce fut dur aussi. Je n’ose imaginer pour sa maman ce que l’on peut ressentir.

    Bisous et courage.

    • Merci ma Belette, j’ai eu l’impression qu’un tsunami m’engloutissait, et je vivais avec elle depuis huit ans, c’est encore différent, j’essaie de reprendre pied et quoi de mieux que le blog pour m’y aider même si je n’ai pas encore le coeur libéré et je suis inondée par les démarches administratives qui ne cessent jamais, enfin, il va bien falloir que ça cesse… Gros bisous♥

      • Contente de te revoir ! En effet, toute ta vie a été chamboulée, un grand vide s’est installé… va falloir s’habituer tout doucement et perdre ses anciens réflexes, comme moi qui prenait le thermos de ma grand-mère pour lui faire du café…

        • Merci ma Belette, le souci est que je reste dans la maison alors il me faut aussi éloigner certaines choses de ma vue pour ne pas avoir l’impression de vivre dans un mausolée ! Et puis il faut laisser un peu de temps aussi, il fera son travail…ça fera juste un mois dans deux jour et j’ai l’impression d’avoir pris vingt ans !

          • Lorsque ma belle-mère nous a quittée, elle vivait avec 2 de ses filles, et quelques jours après les obsèques, elles ont aussi tout enlevé des pièces.

            Le temps doit passer, c’est lui qui fait tout. Courage !

            • Belette, je ne peux pas tout enlever car il me faut des meubles mais il y a de quoi faire en vidage de placards et d’armoires et puis enlever certaines choses de ma vue … Mais c’est du boulot, j’y vais doucement ! Et comme je le sens ! Le temps ne changera pas la déco mais apaisera les choses… 😉

              • Effectivement… dans notre cas, ma belle-mère avait juste son lit médical, sa chaise percée et ce genre de chose, les meubles étaient à mes belles-soeurs.

                Un pas après l’autre…

                • Maman n’avait pas voulu de lit médical mais il y a le déambulateur, le rehausseur de WC, le siège de douche, etc, bref pas mal de choses qu’il faut que j’éloigne de ma vue tout de même !!! Pour les meubles je n’ai pas trop le choix, je vais remplacer les bibelots par des livres, ça personnalisera à « ma façon » ! 😉

                • Oui, faut faire comme on le désire, certains ne veulent rien changer, d’autres tout…

                  Au fait, j’ai fait mon injection d’acide hyaluronique et pas de bol, ça n’a pas fait d’effet… ça grince toujours dans le genou ! Mais j’ai essayé. 😉

                • Réponse tardive ma Belette mais je pense que je ne vais pas pouvoir revenir avant septembre…c’est énorme ce que j’ai à faire ! Juste pour te faire des bisous et te dire combien je suis déçue que ça n’ait pas marché, parce que quand ça marche c’est top ! Ou alors ça fera effet plus tard ? Gros bisous♥

                • Non, pas d’effet plus tard, on a dépassé le délai, mais j’ai essayé, un jour, ça ira peut-être.

                  Ok, je suis contente de savoir que tu nous reviendra et de savoir la date, ça m’évitera de me faire du mauvais sang en me demandant si tu vas bien et où tu es !

                  Kiss et que tout aille bien pour toi.

  3. Oh mon amie, aucun mot ne peut soulager ta peine en ce moment. Je peux juste te dire que je suis de tout coeur avec toi, je sais que tu as été une merveilleuse fille pour ta chère maman, tu l’as enveloppée de tout ton amour. Elle sera toujours là pour te guider et veiller sur toi.
    Je t’embrasse affectueusement et te souhaite beaucoup de courage.
    Lylou

    • Merci Lylou, tous les petits mots d’encouragement laissés ici m’ont soutenue au pire des moments ubuesques qu’un tel évènement nous fait traverser. Je sais qu’elle est heureuse d’avoir rejoint mon père et je la préfère partie que « légume » , elle n’aurait pas voulu ça.Même si le manque et le vide qu’elle a laissés sont durs à surmonter. Bisous ♥

    • Merci Gwen, je retrouve juste un peu de courage pour répondre à vos mots de soutien, je savais que ça arriverait un jour mais quand ça arrive, on se sent submergés par l’équivalent d’un raz-de-marée, accompagné du rouleau-compresseur administratif qui ne laisse aucun répit. Maintenant il faut remonter la pente. Je t’embrasse♥

    • Merci Adrienne, comme je le disais plus haut ce tsunami s’accompagne d’un rouleau compresseur administratif épouvantable qui ne laisse pas le temps au chagrin de s’évacuer… Alors, on essaie de s’en sortir comme on peu, différent bien sûr et encore fragile. Bisous♥

  4. Courage, chère Amie – je sais ce que sont ces épreuves : les mots ne pansent rien.
    Sachez que votre Maman sera toujours auprès de vous et en vous pour vous guider et vous protéger.
    Il faut rester fort dans l’épreuve, c’est une grande preuve d’Amour envers nos chers Défunts, ce qui ne fait que les aider pour leur passage vers une autre Vie.
    De tout coeur avec Vous.

    • Merci Marie-Christine, ma maman voyait les choses comme vous mais moi ce n’est pas pareil, alors je sors la tête hors de l’eau parce qu’il ne faut pas s’apitoyer sur son sort non plus mais que c’est difficile le manque et le vide laissés par ceux qu’on aimait plus que tout…

    • Lorenz, je sais que je ne suis pas la seule à avoir traversé une telle épreuve, j’ai même eu de la chance de profiter d’elle aussi longtemps mais je vivais avec elle depuis huit ans et c’est un peu comme un couple…la peine est double, l’absence encore douloureuse. Bisous

  5. Oh ma swapounette… je pense avec tendresse et compassion à toi. Tu auras vécu un temps très privilégié avec ta maman, ce qui te restera précieux. Et puis… on sera là après. Je t’embrasse très, mais très fort. Bon courage, Isa !

    • Merci infiniment ma swapounette, je sais que vous êtes là, j’ai apprécié ce que vous avez fait le dimanche qui a suivi son départ, tu ne peux savoir à quel point ça m’a fait du bien. Maintenant, c’est une autre vie qui commence, quand on a perdu son dernier parent, il faut avoir les épaules solides…je sais que vous serez là, je suis encore bancale mais j’ai trouvé le courage de répondre à vos mots d’affection. Gros bisous♥

    • @Lesnarinesdanslescrayons : merci beaucoup, non, aucun mot n’est vain, au contraire. Je n’avais pas le courage ni la force d’y répondre et je vais encore être bancale quelques temps mais il faut que je me sorte la tête de ce marasme qui nous envahit quand on perd son dernier parent…Bisous.

      • Chère Asphodèle, le vide doit être immense et la route trop large… Mais tu foisonnes, j’en suis sûre, tant dans la vie que sur ton blog. Cette vie que tu démultiplies intensément, amicalement, t’offrira je l’espère un peu de réconfort. Je t’embrasse et serai bien sûre présente au prochain rendez-vous que tu nous donneras. Prends le temps qu’il te faut, nous t’attendons et pensons à toi.

  6. Mes pensées sincères et chaleureuses pour elle, pour toi.
    Que la paix et l’amour l’accompagnent pour son passage.
    Amour et sérénité pour toi, beaucoup d’amour ❤
    Mes pensées encore et encore.

    • Merci beaucoup Eléonore, le passage a été certainement plus serein pour elle que pour ceux qui restent mais la vie continue, et il faut avancer avec ses blessures, quoiqu’il arrive. Bisous pour tes pensées♥

      • Je n’ose imaginer la dureté du manque, de l’absence et du silence pour ceux qui restent…
        Mais j’ose imaginer qu’elle reste auprès de vous d’une autre façon, à présent.
        Plein de pensées-courage et de pensées pour panser.
        Tendresse et bises pour toi, Asphodèle.

        • Eléonore, on ne peut pas imaginer tant que ce n’est pas arrivé et tant mieux d’ailleurs que l’on ne puisse pas, on serait malheureux tout le temps. J’aime aussi à penser qu’elle veille sur moi là où elle est mais pour l’instant la maison est encore trop pleine d’elle… Gros bisous.

  7. Je ne suis plus présent sur ton blog depuis déjà quelques temps, mais je continue de te suivre, de loin… toutes mes pensées vont vers toi en ce moment difficile. Amitiés, sincères.
    Pascal

    • Merci fidèle Réjanie, c’est très gentil à toi. Je suis « forte » en temps ordinaire mais là, les digues ont un peu rompu, il faut que je me recharge… Je t’embrasse très fort ♥

    • Noukette, je comprends ce que tu veux dire, souvent nous nous sentons impuissants (ou croyons l’être) face aux épreuves des autres mais le plus petit mot, un signe infime sontune consolation. Je t’embrasse♥

    • Je voulais dire la même chose, et à ma place, c’est exactement ce que ressens…plein de jolis petits moments…agréables et gais, mais aussi cette grande tristesse en pensant à ce qui est train d’arriver…

      • Je sais Mindounet, dans ces moments là nous sommes partagés entre une multitude de sentiments et c’est bien que tu gardes d’elle cette image, moi j’essaie de chasser celles de ses deux jours d’agonie, même si on m’a assuré qu’elle ne souffrait pas, je peux dire que l’approche de la mort ne rend pas toujours les visages sereins… bisous et à bientôt♥ (Tu as vu ? J’ai trouvé le courage de répondre à mes commentaires, c’est déjà un premier pas…)

    • Merci Val♥ « Se souvenir des belles choses » fait partie du quotidien même dans les pires moments mais l’heure n’est pas encore à une pleine sérénité, je t’embrasse♥

    • Je sais ma So’N…nous en avons parlé depuis mais je tiens à répondre à chaque témoignage laissé ici, car tous m’ont fait un bien fou au pire de la tourmente, gros bisous♥

  8. Je suis désolée d’apprendre ça Isabelle, tu vis des moments insoutenables, je t’envoie mes plus affectueuses pensées et je pense bien fort à toi. Bisous

    • Merci infiniment Bianca, effectivement les premiers jours entre le coma et jusqu’au décès ont été épouvantables, ensuite c’est encore autre chose mais lire vos mots quand j’avais le temps d’ouvrir l’ordi m’a fait beaucoup de bien, je t’embrasse♥

    • Ho oui Keisha et après toutes les épreuves traversées avec elle depuis huit ans, je me laissais aller à penser qu’elle était immortelle, le coup n’en fut que plus violent. Je t’embrasse et merci pour ton message♥

  9. Je sentais bien que quelque chose n’allait pas. Je t’embrasse très très fort mon Isa. Courage ! Je comprends ce que tu es en train de vivre pour l’avoir vécu avec mon père et mon grand-père. Les mots n’apaisent pas vraiment dans ce cas mais les marques d’amitié sont très importantes et permettent de tenir. De très très grosses bises.

    • Merci infiniment ma Lydia pour tes mots ici, tes « pensées » sur ton blog, on est chahutés dans tel maelström quand ça arrive que chaque témoignage d’amitié est une vraie consolation, on se sent tellement fragiles…. Je reprends pied peu à peu, même si je marche toujours sur une jambe et j’espère revenir très vite car le blog, bloguer est aussi une sacrée consolation et puis c’est vital pour moi ! Mais la machine administrative m’écrase encore, il y a tant de choses à régler… Je t’embrasse bien fort, avec toute mon amitié♥

      • Ah, l’administration ! Tu n’as même pas le temps de comprendre ce qui t’arrive qu’elle te saute dessus sans te laisser le temps de respirer. Quand mon père est décédé, je me suis occupée de tout avec ma tante. Je me souviens bien de toute la paperasse, des trucs que l’on te redemande quatre fois…
        Je t’embrasse très très fort.

        • Oui Lydia c’est ça, pas le temps de respirer entre ce qui vient d’arriver et qui est en soi un choc qu’il faut déjà s’occuper de choses qui semblent ubuesques…Normalement, j’ai tout fait mais rien n’est réglé complètement…Alors il faut aussi que je trouve un autre souffle et d’autres bulles d’air, le blog en fait partie, pour ne pas perdre la boule totalement ! Je t’embrasse fort♥

  10. Que dire de plus que ce qui déjà a été dis par tous, je pense à toi très fort dans cette épreuve, et j’espère que tu es bien entourée, je t’embrasse très fort.

    • Merci Monesille, oui j’ai été entourée les 12 premiers jours, mon frère est resté avec moi mais depuis, j’apprends le vide, l’absence et la solitude… Le manque surtout. Il me faut dépasser ça et ne pas m’auto apitoyer sur mon sort. J’attends juste d’être un peu sortie des contraintes-boulets administratives pour revenir… Bisous♥

  11. Toutes nos meilleures pensées Isabelle du fond de notre lointaine Norvège; ce chagrin là nous ne le connaissons que trop bien, alors nous te souhaitons beaucoup de courage et bises de nous deux.
    Claudia et Wens

    • Merci infiniment à vous deux, je suis tes billets sur votre périple, ils me font du bien mais je n’ai pas encore le courage de commenter tout ce que je lis, je retrouve déjà un peu d’énergie pour répondre à vos mots, ici . De gros bisous à vous deux♥

    • Ho merci Louise, ça me fait tellement plaisir de te voir ici même si c’est pour de tristes circonstances…Alors je me laisse bercer par tes mots et ta tendresse, je t’embrasse♥

  12. J’ai connu ça l’année dernière. Je te souhaite du courage et reste bien attachée aux meilleurs souvenirs c’est le seul moyen de revenir à la surface.

    • Merci Martine, je n’ai pratiquement pas de mauvais souvenirs avec maman, hormis les deux dernières années où le grand âge et la maladie l’avaient un peu aigrie mais ce n’est pas ça que je retiendrai… Je ne sais pas s’il y a une recette pour refaire surface, on fait comme on peut, au jour le jour. Bisous et merci pour ton soutien♥

    • Merci beaucoup Alex pour ce gentil mot, je n’ai pas encore eu le temps de prendre soin de moi, l’administration et les obligations qui suivent un décès nous avalent tout cru mais il va falloir. J’espère aussi revenir dès que la dite administration cessera de me manger mes journées, sans parler du tri à faire dans la maison pour ne pas avoir la sensation de vivre dans un mausolée… Bisous♥

    • Merci Fred pour ton message et ton soutien… On se sent sonnés comme les boxeurs après un K.O debout et il est difficile de remonter sur le ring. Il faut un peu de temps et que cessent aussi les démarches administratives dont nous sommes tributaires après un décès, surtout quand on continue d’habiter la maison… C’est chaud. Bisous et à bientôt♥

      • Je pense bien à toi ! tu as raison, les démarches sont plus que pesantes et on ne respecte pas assez la volonté des gens de se poser, de se recueillir en ces moments douloureux. Prends soin de toi surtout ! Gros Bisous de Bretagne @bientôt ! 🙂 🙂

        • Merci Frédéric, c’est exactement ça ! On est pris dans une machine infernale avec des étaux oppressants, en plus du chagrin. Alors à un moment, en sortir est une question de survie, physique et mentale ! Gros bisous venteux-pluvieux (comme en Bretagne !) 😉

    • Merci Sido, beaucoup, tu l’as exprimé malgré tout et chaque mot m’a aidé pendant cette période, toujours difficile mais moins « harcelante »…Alors des bisous, rien que pour ça !

  13. Je suis tellement désolée d’avoir compris la raison du carré noir.
    Une douce pensée pour toi et pour elle. Je ne l’ai rencontrée qu’une fois mais j’en ai gardé un souvenir plein de tendresse.
    Je t’embrasse très fort.

    • Merci infiniment Argali, tu as eu la chance de la rencontrer avant son cancer, elle était encore « pétulante »… La maison sans elle résonne de vide et c’est très dur de refaire surface mais je vais y arriver, les mots de soutien de la blogo m’ont tenue… Je t’embrasse♥

    • Oui je sais l’Or, on a du mal à refaire surface, on est cernés de manque et de vide. Mais la blogo va m’aider dès que j’en aurais fini avec les tonnes de paperasses (je reste dans la maison alors c’est double peine)… De gros bisous♥

  14. Ma chère Aspho, que dire dans ces moments là ? Que le temps qui passe aide ? Des platitudes ? Je suis souvent démunie devant les personnes qui ont perdu un être cher et je bredouille souvent, ne sachant pas quoi dire qui pourrait les aider, les soutenir, éponger un peu de leur douleur…

    Sache que je suis de tout coeur avec toi et que j’ai une pensée plus qu’émue en voyant les pensées que Lydia avait publiée sur son blog.

    Bisous et tendres pensées vers toi. La grande causeuse que je suis ne trouve pas les mots… 😥

    • Ma Belette, mais ce mot que tu me laisses m’a énormément touchée et m’a permis de voir le joli billet de Lydia. Je comprends ton impuissance, j’ai connu ça aussi mais chaque mot, chaque pensée sont une consolation quand on a le coeur brisé. Je recolle doucement les morceaux tout en gérant l’administratif qui est un rouleau compresseur, alors je n’en sortirai pas indemne mais j’en sortirai… Et je t’embrasse bien fort♥

                • Ma Belette, oui ça peut arriver, surtout su tu tombes dans le métro…ou dans l’anonymat des rues urbaines mais ici, c’est quand même plus nuancé, il y a une solidarité qui se créée après un deuil pour aider les vivants à se relever…Il n’empêche que les administrations, elles, sont moins tendres et tu n’as pas intérêt à être au fond du trou car elles t’y poussent plus profond ! Ou si yu y es faut pas leur montrer… 😉

                • Il y a encore de la solidarité ?? Moi qui pensais qu’elle avait disparu bel et bien et qu’on ne la retrouvait que durant les attentats… Contente pour toi.

                  Les administrations, si elles étaient compréhensibles, ça se saurait !!

                • Ne me parle plus d’administrations, je suis dégoûtée par leur mauvaise volonté à faire avancer les choses! Il rêve ToutânMacron s’il croit qu’il va soulever des forces d’inertie en hurlant « c’est mon proooojet » !!! 😆 Mais j’aimerais bien que ça marche, ça m’arrangerait… 😉

                • Le jour où l’administration administrera, ça se saura ! Rien ne bouge, c’est plus figé qu’une moule à son rocher. mais toi, en attendant, tu peux crever de misère, ils s’en branlent ! Ton avenir dépend d’un papier ? Ils s’en branlent aussi. Pour leur défense, ils sont moins nombreux, pas considérés et doivent faire le boulot de 3-4 alors qu’avant ils étaient 4 pour le faire le job d’un mi-temps !

                  Le petit Poutine ne va rien changer !

  15. Ma maman aussi a « fait » un AVC, et ne s’est jamais réveillée.
    Quand j’ai demandé si elle avait souffert, on m’a dit « non ».
    ça s’appelle Accident, donc, c’est violent et rapide.
    ça ne console pas mais la souffrance qui dure c’est intolérable.
    Alors ce qui me touche aussi en venant ici c’est que ma maman avait écrit une lettre dans laquelle elle demandait deux chansons pour ses obsèques : Le plat pays de Jacques Bref et La Mamma de Charles Aznavour.

    « Telle est la vie des hommes. Quelques joies, très vite effacées par d’inoubliables chagrins. Il n’est pas nécessaire de le dire aux enfants ». Marcel Pagnol.

    Mais ça va aller, sache-le…

    Toute ma sympathie en ces jours détestables !

    • Merci infiniment Pascale pour ton témoignage et tes mots de réconfort. Maman aimait « La Mama » et « Quand on a que l’amour » de Brel… Elle n’a pas souffert, et elle n’est pas restée « légume », cela aurait été insupportable pour elle et pour moi… Mais voilà, la phrase de Pagnol résume très bien les choses.
      Il faut maintenant émerger, du chagrin, de la paperasse (qui rend les choses insoutenables quand on reste dans la maison) mais je sais que j’y arriverai… Avec encore un peu de temps …
      Merci. Et toute ma sympathie également.

    • Merci ma So’N de ce passage silencieux qui me fait plaisir. C’est encore difficile mais je trouve l’énergie pour répondre à mes commentaires, c’est une petite avancée ! ♥ Gros bisous♥

    • Merci beaucoup Océane ! Alors n’imagine pas, quand ça arrivera (et ça arrive toujours trop vite quel que soit l’âge), on comprend… Mais ton message n’en a que plus de valeur, je t’embrasse.

  16. En passant je te souhaite du courage chère Asphodèle. La vie a de ses hauts et bas, qui nous contiennent et qui nous forgent pour continuer notre chemin. Mes amitiés

    • Merci Bizak pour ton passage et tes paroles pleines de sagesse. Mais parfois ces évènements qui nous « forgent » commencent par nous défaire, nous détricoter et il faut retrouver le maillage pour continuer le chemin, apaisé….Avec toute mon amitié, je t’embrasse♥

  17. Je viens juste de revenir de Chine. Je sais c’est futile à coté de ce que tu vis. Et pourtant, le 1 mai mon beau père s’en est allé rejoindre l’amour de sa vie partie il y a déjà dix sept ans/ Lui avait 95 ans… Nous partions le 3 mai Quel cas de conscience ! Mon mari est parti de toute urgence à 400 km de notre Haute Marne. Il a pu faire ses adieux à son père et participer à l’organisation de la cérémonie. La générosité de mon beau père nous soufflait de nous faire plaisir… Nous l’avons écouté. Je comprends que tu n’aies pas de mots mais sont-ils nécessaires.
    Je pense bien à toi et tu as toute mon amitié ; le temps fera son oeuvre.
    Je t »embrasse

    • Merci Lilou pour ton message et mes condoléances à mon tour pour ce généreux beau-père que tu as perdu… Moi je vivais avec elle, c’est plus compliqué, à tous les niveaux mais bon, il va falloir continuer la route, en sachant aussi que les amoureux se sont retrouvés mais ils me laissent quand même orpheline… Il me faut un peu de temps encore, ça ne fait pas un mois…Je t’embrasse♥

    • Merci l’Or de t’inquiéter. Je suis débordée par la paperasse, les démarches, parfois il faut recommencer alors que des courriers en AR ont été envoyés, il faut aussi trier certaines choses et je n’ai pas une santé qui me permette d’aller au pas de charge… Je fais comme je peux, un jour après l’autre. Gros bisous♥

    • Merci beaucoup Missy, je me remets doucement de cette claque violente mais j’ai encore la marque sur la joue, je suppose que seul le temps va l’atténuer et me permettre de revenir, apaisée… Bisous.

  18. Sara, ne te flagelle pas, c’est humain et ce sont des choses qui arrivent. Tu es passée, j’ai reçu ton message plein de tendresse, c’est ce qui compte. Gros bisous♥

    • Merci Pastelle, mais il était important pour moi de répondre individuellement à tous, vous qui avez pris la peine de laisser un mot. L’acceptation, je ne sais pas encore mais un premier pas timide hors de cette coquille sinistre et sournoise, c’est sûr ! Merci pour ta douceur, je t’embrasse.

        • Oui ma Céleste, je veux bien croire que ça t’ait aidée… Pour l’instant, je n’ai pas encore toute la disponibilité d’esprit pour « tenir » le blog mais je vais commencer à retourner chez les autres, un peu chaque jour… Bisous♥

  19. Triste nouvelle que je découvre tardivement en revenant sur la blogo après une longue pause. J’espère que tu va bien et que nous te retrouverons bientôt… Pensées amicales, Margotte

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s