LE TAG DE L’ENFANCE… pour mon 1010ème billet !


isa18mois 2 (2)Pour ce qui devait être mon 1000ème billet, Syl. m’avait offert ce tag mais avec les « réels », je n’ai pas eu le temps…ni vu le temps passer ! Alors, soyons fous, voici le 1010ème billet tout chaud, bien que vous n’ayez plus grand-chose à apprendre de moi … Je commence à radoter là ! C’était ça ou un chanteur mort, or en pleine période du mois belge, je vous laisse deviner ce à quoi vous auriez eu droit ! Pour votre plus grand plaisir bien sûr ! Voici ce que dit Syl. de ce tag de l’enfance:

« Sur le modèle du « Je me souviens » de Georges Pérec, je vous invite à revenir en arrière, à vos premières années et à vous rappeler qui vous étiez alors…
Si vous acceptez ce retour en enfance, confiez-nous une photo de cette époque, répondez comme moi aux questions et taguez trois autres personnes (ou plus !) »

Je me souviens

1) Un lieu

Marrakech où j’ai vécu trois ans de 9 à 12 ans. Le lycée Victor Hugo où j’allais à pied depuis le quartier du Guéliz, longeant les avenues fleuries de jacarandas en fleurs ou d’orangers (amers), dans un maelström de parfums nouveaux tout en marchandant avec les commerçants de l’avenue Mohamed V des magnifiques objets en cuivre pour les offrir à ma maman. En reste une douceur propre à l’Orient…

2) Une personne

Ma grand-mère vendéenne d’origine rochelaise qui chantait tout le temps et m’a appris un répertoire jusque là inconnu (♪♫ La Reine Isabeau, sa queue de chemise qui traîne dans l’eau♫♪). Sans parler de la liste interminable des superstitions, pas question de boire son café debout ou de se couper les ongles un vendredi ! Elle aimait se parfumer au n°5 de Chanel, son seul luxe dans sa vie plus que modeste. Nous avions une complicité incroyable.IMG_2750

3) Un événement

A Constantine, où je suis née, cinq ans après, ma mère et ma tante accouchaient à cinq jours d’intervalle. Folle de joie, je suis allée avec mon père et mon oncle les voir à la clinique et là choc : ma cousine avait une plaie au front, passée au mercurochrome (dûe aux forceps) mais comme ma mère et ma tante « avaient pris le train » pour aller chercher les bébés, l’une ayant choisi une boîte bleue (ma mère qui voulait un garçon) et l’autre (ma tante), une boîte rose, voilà pas que ma tante a laissé tombé la boîte du train en descendant !!! D’où la blessure de ma cousine F. J’avoue que j’ai commencé à ce moment à avoir des doutes sur les méthodes pour se procurer des enfants. ..

Ma cousine F. 3 mois après sa venue au monde douloureuse...

Ma cousine F. 3 mois après sa venue au monde douloureuse…

Mon petit frère si facile à vivre, en ce temps là...

Mon petit frère si facile à vivre, en ce temps là…

4) Une classe

Sans hésiter, le CP. Après cinq ans d’Algérie en guerre, pas de maternelle pour moi pour me préparer « socialement » au CP et je tombe sur une vieille carne réac maîtresse pas du tout accommodante qui me mettait du sparadrap sur la bouche car je ne savais pas qu’il fallait demander pour parler. Quand je me levais (sans demander, je ne voulais pas déranger) pour aller au petit coin, j’avais droit à des coups de règle en fer sur le bout des doigts. Doigts qui ont saigné un jour et mon père , en tenue de Superman gendarme mobile s’est précipité à l’école, moi dans son sillage. Elle nettoyait le tableau et était poudrée d’un nuage de craie pardessus son masque de fond de teint déjà épais. Elle  a fait dans son froc s’est rapetassée quand mon père l’a menacé de la faire jeter en prison ou pire pendue à un crochet de boucher en place publique (mon père était excessif) si elle levait encore la main sur moi. Un mois après, je sortais de mon mutisme et je lisais fluidement.

5) Un objet

Un cadeau de Noël à 4-5 ans, une vraie cuisine en bois miniature, avec vaisselier, table, chaises et vaisselle ! Ne restent que quelques pièces de vaisselle aujourd’hui… Je me souviens de mon émerveillement !

6) Une boisson

Nous faisions de longs trajets en voiture sous des soleils de plomb (à ceux qui n’ont jamais traversé la Plaine de Ben-Guérir au mois d’août par 55° à l’ombre, n’essayez même pas sans voiture climatisée !). L’antésite était ma boisson préférée j’adorais l’anis et la réglisse ! Plus tard, je demandais aussi du Cacolac, du chocolat froid au lait en bouteille !

7) Une friandise

Mes premiers nounours à Melun, au retour d’Algérie, un camion passait dans la caserne et je courais après, je ne voulais que les rouges et les verts !

8) Un jouet

Mes poupées.  J’y ai joué jusqu’à douze ans. J’avais lu Les Misérables à dix ans et elles s’appelaient toutes Cosette, elles étaient malheureuses, pauvres, je faisais office d’Armée du Salut ! Et je voulais empêcher les Thénardier de me les reprendre ou qu’elles aillent à l’hospice…

9) Une camarade

Quand on change d’école tous les deux ans, voire tous les ans, pas facile de garder des amies… Ma meilleure amie Martine, nous avions onze ans, nous n’étions pas dans la même classe mais  nous avions la passion de la danse classique et nous épations notre prof depuis le premier jour où nous avions fait le grand écart  du premier coup. Ensuite nous rentrions chez elle nous gaver de lait Nestlé sucré que nous mélangions à de l’Ovomaltine granuleux , nous étions très maigres et usions de tout pour nous remplumer ! Elle vit aujourd’hui en Australie et nous sommes en contact grâce à FB, de temps en temps…

10) Un livrebelle & sébastien

Le tout premier que ma mère m’ait acheté de Belle et Sébastien de Cécile Aubry, nous n’avions pas la télé, je l’ai dévoré en une après-midi. Le jeudi suivant, on allait acheter la suite… Et 4 ans après, ce fut Les Misérables, THE révélation !

Je tague 3 personnes au hasard mais que celles et ceux qui souhaitent le faire n’hésitent pas ! Me limiter à 5 personnes est une torture

Somaja,Martine Littér’auteurs, Jean-Charles, Emilie BerdPatchCath qui vient de me décerner un Aawaaaard !

Je vous souhaite un bon dimanche !

Cheveux au vent, culotte apparente, frange en pointillés, l'équipe gagnate pour le glam ! Et les chameaux en arrière-plan...

Cheveux au vent, culotte apparente, frange en pointillés, l’équipe gagnante de la win pour le glam !

.

Advertisements

79 réflexions au sujet de « LE TAG DE L’ENFANCE… pour mon 1010ème billet ! »

  1. Nan, ne me dis pas que tu as loupé le 1000 ième article. Alors là, la règle (pas en fer…) serait méritée. Super ce questionnaire…je me souviens de celui de Syl aussi. Je rigole pour le sparadrap quand même, ça explique bien des choses aujourd’hui…warf warf warf même si cette saleté de maîtresse aurait pu faire bien des dégâts à l’âge que tu avais. J’aime bien le ‘ en ce temps là  » en légende de la photo de ton frère… 😀 😀
    Enfin , coté nounours, nous n’avons pas les mêmes valeurs, les miens ne sont pas rouges ou verts…mais guimauvés chocolatés…warf !
    Cheveux et culotte au vent ?? Finalement tu n’as pas changé…:D:D 😀

    • Mindounet non je n’ai pas changé pour les cheveux au vent !!! 😀 Pour les nounours guimauve, ils sont sortis bien après les nounours en gélatine, donc je ne les ai goûtés qu’après ! Il me semble, il faut dire que je ne suis restée en France que 3 ans à cette époque, et au Maroc ce n’était pas les mêmes friandises…
      Pour ma maîtresse de CP, elle a dû faire des dégâts auprès d’autres enfants qui n’avaient pas la chance d’avoir des parents protecteurs, grâce à mon père, j’ai repris confiance en moi ! 😉
      Bisous du dimanche !

    • Mindounet, tu ne m’as pas vexée, tu voulais être vexant en plus ??? Sale gosse ! D’ailleurs ce billet était commencé depuis 15 jours !!! Profites-en, tu n’en auras pas tous les dimanches ! 😀

        • Justement, si tu veux des chiffres de « résultat » c’est assez éloquent et pas franchement motivant pour les billets de lecture, nous en reparlerons hors antenne !!! 😉 Et ça ne concerne pas les réels ! Mais comme je ne fais rien pour le « chiffre », ça me passe carrément au-dessus !

  2. Côté friandises, les coquillages remplis de sirop coca et la poudre de coco dans les petits tubes en plastique. C’est très émouvant tous ces souvenirs d’enfance. On s’aperçoit qu’on n’a pas tout à fait les mêmes mais le ressenti est semblable/ Merci Asphodèle.

    • Domoicano, on ne peut pas tous avoir les mêmes souvenirs mais je pense que certains ressentis vont au-delà des générations ! je me souviens des coquillages ! Mais je n’aimais ni le coca ni le coco !!! 😆

  3. Ah que c’était chouette, non…pas les filles en bord de mer, mais cette lecture faite alors que je suis encore allongée dans mon lit, au chaud sous la couette. J’en ai oublié mon estomac qui râle d’être vide ! J’ai adoré découvrir la petite fille que tu étais. Bisous, bon dimanche.

    • Mariejo, c’est bien quand on a le temps de traîner sous la couette le matin !!! J’ai aimé faire ce tag , je me suis aperçue que finalement, la petite fille qui dort en nous n’est jamais bien loin ! 😉 le dimanche fut ensoleillé, c’est déjà bien, bisous et bonne fin d’après-midi ! 🙂

    • Ha ha ha Adrienne, j’ai éclaté de rire en lisant ton comm’ (pour le frère qui a cinq ans de moins) (toi aussi tu t’es fait détruire tes affaires par un petit morveux qui touchait à tout ???) !!! 😆 Tu sais que ce belle et Sébastien, je l’ai encore, un rescapé des déménagements !

    • Bianca, c’est difficile de remonter dans ses souvenirs mais c’est aussi un bon exercice ! 😉 Heureusement, après elle toutes mes maîtresses (ou maîtres) ont été gentilles…

  4. C’est drôlement chouette de voir l’enfance des autres,surtout avec les photos ! pour la frange rassure-toi j’ai eu la même ! la culotte j’peux pas dire 🙂 et pour le lait condensé sucré, itou, je ne comprends pas, il n’y avait pas de problème d’obésité à l’époque, j’adorais aussi les miettes de thon à l’huile, que je mangeais directement dans la boite à la cuillère.
    Un award du super héros à ton papa !
    Bises

    • Monesille, tu peux le prendre ce TAG si tu veux !!! J’irai te lire avec plaisir (coquine que tu es) !!! Je ne peux pas taguer tout le monde même si j’en meurs d’envie ! 😆 Il n’y avait pas d’obésité mais je me rappelle avoir beaucoup couru dès que j’ai su marcher ! j’étais toujours par monts et par vaux. On ne buvait pas de soda non plus, pas de McDo à proximité, et une nourriture saine ! C’est rigolo d’ailleurs ces souvenirs de « sucre » que j’ai alors que je ne mangeais pas beaucoup de sucreries… Thon à l’huile ? Nous c’était plutôt sardines, je n’ai découvert le thon que bien plus tard !!!
      Bisous. (et si tu veux faire ce tag, prends-le !^^)…

      • Oh ce n’est pas pour ça que je disais cela, mais je ne peux pas dire que ça ne me tente pas, je vais voir, trop dire ou pas assez la limite est pour moi difficile à tenir.
        Bises

            • Bah voilà c’est ça aussi que je voulais dire ! Mais bon, hein, moi je passe à travers ! 😉 Ceusss qui ne sont pas contents, qu’ils passent leur chemin et aillent voir ailleurs si j’y suis, c’est un peu ma devise et ma foi, je ne m’en porte pas plus mal ! 😆 Mon blog, c’est aussi MON espace, j’y fais ce que je veux (à condition de ne pas trahir la famille^^)…

  5. J’ai adoré découvrir cette partie de ta vie et les photos anciennes. Je ne savais pas que tu avais vécu à l’étranger si longtemps. Pour moi, tu étais une pure et dure vendéenne. 🙂
    Passe un bon dimanche.

    • Argali, eh non, je suis sûre que certains touristes connaissent mieux la Vendée que moi, nous ne venions que l’été ! Et toujours au même endroit pour voir la famille ! Merci, bonne fin de dimanche à toi aussi, bisous♥ (pour info, je ne suis jamais allée au Puy-du-Fou, c’est te dire^^)…

  6. J’aime beaucoup ce tag qui tourne en ce moment, c’est doux de se replonger dans les souvenirs !
    Ta maîtresse fait peur, les instits se posaient moins de questions avant… Aujourd’hui on a des réflexions de la part des parents quand on dit aux enfants en CP qu’ils découpent mal (c’est arrivé à ma collègue !). Je ne dis pas que c’était mieux en ce temps, bien au contraire !!
    J’ai aussi lu Belle et Sébastien petite, pioché dans la collection des Bibliothèque verte de mon papa. J’aimais leur odeur de vieux livre !!

    • Touloulou, je confirme, les livres prennent une drôle d’odeur avec le temps, il faut les ouvrir régulièrement ! Pour les maîtresses, ancienne génération, elles avaient tous les droits, nous on ne se plaignait pas à nos parents sinon on se prenait une deuxième rouste ! Là j’avais les doigts en sang donc ma mère m’a questionnée…et des parents aimants surtout !!! 🙂

      • Oui je pense que bien des pères auraient répondu à la place que pour ne pas se faire taper sur les doigts, il faut écouter la maîtresse…
        J’ai ri en relisant cette histoire de boîtes !! Tu n’avais pas vu le ventre de ta maman ?

        • Je ne mentais jamais, mes parents le savaient donc quand j’ai voulu cacher mes doigts, il y a eu un malaise… Sinon ma mère et ma tante (qui étaient mes deux « référentes » absolues à cette époque) sont tombées enceintes en même temps et m’ont « embrouillée » avec leur gros ventre, avec une histoire de maladie ou que sais-je, suffisamment crédible ! Je débordais d’imagination, je me suis fait des films sans jamais penser aux bébés ! Quand je suis allée à l’école l’année d’après, tout a changé, ma crédulité s’en est vite allée ! 🙂

    • Coucou Sandrion, merci de ton clin d’oeil vacancier, ça me fait plaisir, j’espère que tu en profites bien, tu vas revenir en pleine forme, gros bisous ma swapounette !♥

    • Merci Anne, je suis ravie de ton passage, je te suis en silence et en papilles dégoulinantes !!! 1000 billets, ça commence à faire et encore depuis un an, j’ai ralenti ma cadence, j’aurais dû les faire depuis longtemps ! Mais bon, il faut que le blog reste un plaisir !

  7. Tu racontes si bien que j’ai l’impression de lire un roman.
    L’antésite ! Je me souviens quand maman le préparer… avec quelques gouttes. Est-ce qu’on en trouve encore ? Il faudrait que je lui en achète en souvenir de ce temps.
    Tu te rends compte de tous tes voyages ! impressionnant.
    Merci et bises

    • Syl, pourtant tu les connais mes histoires depuis le temps !!! Je pense que ça existe encore l’antésite, j’en avais racheté il y a quelques années « nature », elles sont toutes parfumées maintenant ! oui, je me rends compte pour mes voyages, c’est pour ça que je ne veux plus bouger maintenant ! 😉

  8. Quelle vie as-tu menée, enfant ! Et si on dit que les voyages forment la jeunesse, je pense sincèrement que tu as reçu une formation au top. Mais l’Algérie en guerre… est-ce un voyage, ça.
    Maintenant que tu es grande, je vais te dire que les bébés n’arrivent pas dans des boîtes bleues ou roses ; mais dans des choux ou des roses. Enfin quoi !
    Je vais m’employer à répondre à ton tag et tu verras qu’en fait de une vieille carne réac (c’est pas moi qui le dis), j’en ai connu un exemplaire assez remarquable.
    Message perso à Syl… je vis au pays de l’Antésite, alors, les filles, si vous voyez ce que je veux dire… Yes ????? Yes ! 😀
    Bizous Lizou

    • Ma Tine, je ne sais pas si les « voyages forment la jeunesse », ils ne la « déforment » pas en tous cas, ils ne m’ont pas fait de mal, loin de là ! L’Algérie en guerre ? Je m’en suis à peine rendu compte, je n’allais pas à l’école et je jouais du matin au soir dans une immense caserne, un terrain de jeux au soleil… Je ne savais pas non plus ce qu’était un vrai chou ou une vraie rose à 5 ans d’où peut-être l’histoire des boîtes fomentée par ma mère et ma tante ! 😆
      J’ai hâte que tu fasses ce tag !!! Tu peux reprendre le terme de « vieille carne réac », elle était sur le départ, heureusement !
      Tu vis au pays de l’Antésite, en plus du breuvage vert et des Moji-thé ? ??? C’est un pays de Cocagne dis-moi !!! 😆 Yess, vu !!! 😀
      Bisous bisous♥

  9. Un façon de mieux se connaître grâce à ce tag. Oui, pourquoi pas le faire ? Une carte de visite mais bien moins anonyme, bien moins apprêtée. Pas de bristol superflu ! 😀

    • Mijo, on apprend à se deviner avec les tags mais pour se connaître, rien ne remplace la « rencontre » ! Je n’ai jamais eu de cartes de visite !!! 🙂 Sauf depuis que j’ai le blog mais parce que c’est un cadeau Vistaprint, sinon, rien à cirer (et je ne m’en sers pas ou alors comme marque-pages quand je n’en ai pas sous la main !^^)…

  10. Wouahaha! Bon… Je me reprends…
    Des poupées que tu baptises Cosette!
    J’ai trouvé cela adorable, d’autant que le premier cadeau que Madeleine alias Valjean est une magnifique poupée…
    Et la vieille carne reac!
    Ce ne sont pas les seules éléments remarquables de ce billet, bien entendu…Et je ne parle même pas des photos!

    • Emilie, tu m’as fait rire ! Ceci explique peut-être cela pour la Cosette de Hugo que j’ai découverte alors ! Les photos sont dans des vieux albums ou dans des boîtes, il faut aller à la pêche !!! Mais c’est mieux que si elles avaient dormi dans un ordi, on n’aurait plus rien aujourd’hui ! 😉

    • Phili les maîtresses comme ça n’existent plus, je l’espère du moins ! Ce serait plutôt l’inverse d’ailleurs, les élèves martyrisent volontiers leurs profs et les font chanter !

  11. Merci, Copinette, de m’avoir laissée en dehors de ta liste de tagués 😆
    Comme c’est touchant de revivre ainsi quelques morceaux d’enfance.
    Il y a des choses qui marquent. J’ai adoré l’histoire des boîtes bleue et rose 😉
    J’irai lire l’enfance de Syl pour tout savoir d’elle !
    Gros bisous

  12. Oh c’est bien d’avoir exhumé des souvenirs de ton enfance. J’ai vu que tu m’avais tagué je vais essayer de m’y mettre mais il va falloir que je replonge jusqu’à l’enfance, c’est pas gagné.
    Sympa les photos et les souvenirs.. Oh le super papa gendarme !

    • Choupi ça n’a pas été facile de revoir ces photos avec papa, il avait aussi des bons côtés tu sais, il n’était pas que « gendarme » ! 😉 Mais il est bien ce tag, il était temps que tu t’en aperçoives, tsss ! 🙄

  13. Un beau portrait, les souvenirs d’enfance nous restent toujours bons. J’ai des photos comme toi, j’ai en prenant un bain dans une bassine…moi, j’ai joué avec mes poupées, surtout Nancy de Famosa, jusqu’à , je croois, 14 ans, j’aimais aussi d’inventers des histoires et, surtout et lorsque j’était plus agée, de la coiffer et habiller. Ah, que de beaux souvenirs, j’aimerais de faire ce tag, mais quand je travaille, maintenant avec des éxamens, j’ai si peu de temps!

  14. Wow, j’étais passé à côté de ce billet ! J’aime quand on se remémore ses souvenirs… C’est marrant, l’antésite j’en bois encore 🙂
    Je crois que je vais te piquer le tag !

  15. J’adore ce billet, rho la la la j’aime j’aime j’aime.
    Nous aurions pu être copines Aspho, enfants, moi aussi j’étais un sac d’os qui impressionnait ma prof de classique avec mes grands écarts 😉
    J’aime tout tout tout, dans ce que tu écris, et je trouve ça beau que tu ait choisi l’Algérie et le Maroc pour nous parler de ton enfance. Rho et le bébé moche à la naissance, on a tous un souvenir comme ça dans notre enfance.
    C’est un très bel hommage que tu rends à ta famille ( à ton père ce héros mais pas seulement).
    c’est vraiment émouvant.

    • Merci Galéa, contente que tu aimes ce billet qui m’a un peu coûté sous son apparente décontraction !!! 😀 Mais tu sais, le Maroc et l’Algérie représentent 9 ans de mon enfance, ça compte tout de même ! Je reste persuadée que nous aurions pu être copines et je suis même certaine que si j’avais eu une fille elle te ressemblerait comme deux gouttes d’eau !!! 😆 (les mêmes défauts en tout cas !!!^^) (mais certaines qualités indéniables, il faut rendre à Aspho ce qui est à Galinette ou l’inverse). Mon père n’a pas toujours été un héros, il a aussi ses zones d’ombres mais il a eu le mérite d’être un très bon père !

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s