Aujourd’hui, mains touchées – 47/366 réels


a mains touchées ou pas !Mains touchées par la maladresse depuis leur plus jeune âge. Mains qui n’ont jamais pu effectuer un travail manuel correctement sans casser quelque chose ou se retourner un doigt. Mains dispensées de vaisselle (et d’essuyage) à huit ans, depuis qu’elles ont lâché un verre du précieux service de la tante Angèle. Mains privées de couture à force de piquer de travers ou à côté. Mains déliées par l’emploi abusif du stylo pour compenser leur inactivité, spécialisées dans le tournage de pages ! Aujourd’hui, mains touchées par la grâce car elle n’ont rien fait de travers et on peut marquer les jours d’une pierre blanche quand ça arrive…

©Asphodèle – 19 AVRIL 2015.

Moins de 100 mots : 95
Sur le vif : oui
Éléments réels de la journée : oui
En accord avec le sujet : oui

DEMAIN 20 avril 2015 : « rouge ».

Pour plus d’explications sur cet exercice et connaître une partie des participants, clic sur le logo ci-dessous.Logo réels Queneau2

Advertisements

41 réflexions au sujet de « Aujourd’hui, mains touchées – 47/366 réels »

  1. ah ah ah.. tu es une maladroite !! Rassure toi ! Pas pire que mon Domy mais lui c’est pas les mains !! C’est la tête !! Si ya une porte ou autre chose à se prendre ben c’est pour lui sur le front,
    la tête, etc !! toujours la face !! le pauvre !!!!!!!!!!!

  2. Mains

    Ce ne sont pas des mains d’altesse,
    De beau prélat quelque peu saint,
    Pourtant une délicatesse
    Y laisse son galbe succinct.

    Ce ne sont pas des mains d’artiste,
    De poète proprement dit,
    Mais quelque chose comme triste
    En fait comme un groupe en petit ;

    Car les mains ont leur caractère,
    C’est tout un monde en mouvement
    Où le pouce et l’auriculaire
    Donnent les pôles de l’aimant.

    Les météores de la tête
    Comme les tempêtes du coeur,
    Tout s’y répète et s’y reflète
    Par un don logique et vainqueur.

    Ce ne sont pas non plus les palmes
    D’un rural ou d’un faubourien ;
    Encor leurs grandes lignes calmes
    Disent :  » Travail qui ne doit rien.  »

    Elles sont maigres, longues, grises,
    Phalange large, ongle carré.
    Tels en ont aux vitraux d’églises
    Les saints sous le rinceau doré,

    Ou tels quelques vieux militaires
    Déshabitués des combats
    Se rappellent leurs longues guerres
    Qu’ils narrent entre haut et bas.

    Ce soir elles ont, ces mains sèches,
    Sous leurs rares poils hérissés,
    Des airs spécialement rêches,
    Comme en proie à d’âpres pensers.

    Le noir souci qui les agace,
    Leur quasi-songe aigre les font
    Faire une sinistre grimace
    A leur façon, mains qu’elles sont.

    J’ai peur à les voir sur la table
    Préméditer là, sous mes yeux,
    Quelque chose de redoutable,
    D’inflexible et de furieux.

    La main droite est bien à ma droite,
    L’autre à ma gauche, je suis seul.
    Les linges dans la chambre étroite
    Prennent des aspects de linceul,

    Dehors le vent hurle sans trêve,
    Le soir descend insidieux…
    Ah ! si ce sont des mains de rêve,
    Tant mieux, – ou tant pis, – ou tant mieux !

    Paul Verlaine

  3. je te trouve bien optimiste ! La journée n’est pas finie ! 😀 Allez, concentre-toi ou ne touche à rien ! Enfin…rien d’incassable, n’en profite pas pour « buller » ! 😀 Bises

    • Marie-Jo, je ne bulle pas, je tourne les pages (quand je prends le temps, sinon je n’aurais pas le temps) ! C’est toujours mieux que de regarder un programme insipide et décérébrant à la télé ou je cuisine (j’ai des plats incassables, tu penses bien 😆 )… Bisous…

    • merci Emilie, je ne suis pas sûre que ceux chez qui j’ai cassé des choses aient trouvé ça « touchant » à l’époque !!! 😆 La photo n’est pas de moi, je suis incapable de me servir de mon appareil photo d’une seule main !!!^^

    • Je les aime Marla, j’en prends soin malgré tout, je sais à quel point c’est précieux, surtout quand on a eu les deux poignets cassés, on se sent revivre après… 😀

  4. Tu as des mains pleines de bonté et de gentillesse qui savent faire des gâteaux, c’est dire si elles sont habiles. J’ai toujours eu du goût pour les activités manuelles. En ce moment, c’est couture et crochet, dans quelques années, ce sera autre chose.

    • Ho que c’est gentil ça Nath !!! Je fais mes gâteaux avec attention et amour, je me demande comment je fais pour les réussir mais la couture c’est plus complexe avec mon cerveau gauche !!! 😉 J’ai aimé tricoté il y a longtemps (aux aiguilles) mais mon inhabileté a eu raison de mes tentatives !

  5. Je compatis, vivant les mêmes mésaventures quand j’ai un marteau ou un autre outil dans les mains. Ceci dit, cela cloue le bec à mes détracteurs qui ne cessent de dire que je ne casse rien 😉 .

    • Je n’ai jamais fait exprès de casser quoi que ce soit, hélas, j’étais même mortifiée à chaque fois que ça arrivait !!! 😆 Et même si je suis plus vigilante, je casse encore, je laisse beaucoup tomber surtout (mes poignets 😉 )…

  6. Ha les mains maladroites, je connais ça aussi 🙂 Pour l’écriture, la mienne n’a jamais été belle et elle l’est de moins en moins 🙂
    J’aime beaucoup la façon du tu parles des mains 🙂 Finalement, je suis arrivée à une petite ébauche hier soir à 23 h 🙂

    • Isa, c’est bien de s’accrocher jusqu’à ce que quelque chose vienne, c’est aussi un des buts de l’exercice, de nous faire écrire quoiqu’il arrive ! Je te remercie ! Je vais le faire mais vite car j’ai les Plumes et encore un billet de récap pour 20 heures, je vais être claquée ce soir, je ferai mon tour des réels demain ! 😉

N'hésitez pas à me laisser un commentaire, il sera toujours bienvenu !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s