C’est quand même… pas de ma faute !

flacons vintage www proantic comEt voilà, je me disais que ça allait trop bien depuis mai dernier, il fallait bien qu’il me tombe quelque chose sur la tête ! En l’occurrence sur le coin de l’oeil, en plein dedans même ! Je suis obligée de mettre ce blog en pause une dizaine de jours, n’ayant qu’un oeil valide, l’autre a subi une attaque foudroyante d’un célèbre virus dans la nuit du 1er au 2 janvier.   En me brûlant jusqu’à me réveiller (tant qu’à faire) (et je ne peux même pas accuser les Mayas).

Les Urgences m’ont relâchée (trop remuante pour une malade) mais avec une coquille (cherchez l’erreur) sur le neuneuil atteint et six fois trois collyres à mettre dans la même journée (que les doués en maths me disent comment faire, pour l’instant, j’ai un flacon à la main toutes les demi-heures) (et pendant ce temps là ben…pas de coquille, youpi). Certes, quand j’enlève la compresse, j’y vois à peu près mais disons que ce n’est pas recommandé… C’est l’avenir de ma cornée qui est en jeu. Chacun son truc ! Et dire que c’est hier seulement qu’on m’a souhaité  » bonne santé surtout » ? Je vais devenir superstitieuse, à force !

J’assure les Plumes de samedi (une petite entorse vendredi ne devrait pas me tuer) mais vous ne me verrez pas beaucoup jusqu’au 7 (je retourne voir le Monsieur qui s’occupe de mes beaux yeux) et j’en suis désolée autant que vous… 😦 So sorry…  D’ailleurs, je remets l’horreur, à bientôt. Et dire que c’était mon 600ème billet !!!