Laissons entrer le soleil !

Maintenant qu’il est revenu ce grand absent du mois de juillet ! On va le laisser entrer plutôt deux fois qu’une, pas trop quand même, juste ce qu’il faut pour nous donner la pêche dès potron-minet… Et cette chanson de Julien Clerc, pas jeune certes (comme moi)  me donne la patate ! Parce qu’un coeur en été c’est aussi un état d’esprit, même si nous ne partons pas,  le soleil arrive par la fenêtre « virtuelle » certains jours… comme hier, par exemple (voir billet précédent), ou tout simplement il s’attarde sur le rebord de nos fenêtres intérieures pour mieux nous réchauffer le corps et l’âme ! Bon dimanche à tous…

Publicités

Amy Winehouse ou le syndrome Joplin…

Parce qu’Amy Winehouse est morte hier à 27 ans, comme Janis Joplin,

Parce qu’elle buvait trop, comme Janis,

Qu’elle se droguait trop aussi, comme Janis,

Qu’elle avait une voix exceptionnelle et rauque, comme Janis, une voix de « ghospel » dans les deux cas. Et elles donnaient la même chose, la même énergie à leur public, quand elles étaient en état. Janis ne chantait pas, elle faisait passer sa détresse directement. Amy aussi. Qu’elles étaient aussi excentriques l’une que l’autre et avaient autant de talent. Elles disaient « fuck » à leur public et le public aimait. Elles n’étaient pas vraiment belles mais elles « dégageaient ».

Que c’était « une âme perdue » a dit quelqu’un, comme Janis…

Et le pire, elle sortait de cure, comme Janis quand elle est morte.

Difficile de ne pas faire un parallèle entre ces deux petits bouts de femme à la voix unique et au destin semblable, à 40 ans près…

Ils sont nombreux à filer ces papillons attirés par la lumière pour oublier le vide sidéral qu’était leur vie. Ils sont nombreux que nous n’avons pas oubliés, peu sont devenus des légendes, Amy en sera une, à coup sûr…

Elle aimait qu’on la fasse « voler » :