SOIE d’Alessandro Baricco

Cette minuscule histoire qui tient en  142 pages pourrait ne pas en être une. C’est un rêve merveilleux au coeur des mots d’Alessandro Baricco, une caresse douce comme la soie qui enveloppe  ce roman d’un voile arachnéen. Une construction qui s’étire comme un long poème ou une chanson avec des refrains qui reviennent sans cesse, itératifs  pour mieux scander la répétition de la vie, sa monotonie implacable mais aussi ses détours assassins quand ils frappent un destin déjà écrit en apparence. Lire la suite