JE PARS À L’ENTRACTE de Nicolas d’Estiennes d’Orves

Ma troisième « lettre » des Editions NIL, après celles d’Annie Ernaux à sa soeur dans « L’autre fille » et Linda Lê « A l’enfant que je n’aurai pas« , LiliGalipette a eu la gentillesse de m’envoyer celle-ci que je lorgnais depuis sa sortie sans jamais la trouver lors de mes passages en librairie. Hé ! Les ruptures de stock…ou que que sais-je ? Bref, je l’ai lue entre 6 et 7 heures ce matin, je vous avoue qu’il y a des réveils plus joyeux mais il eût été dommage de passer à côté… Lire la suite

LE CAMION BLANC de Julie RESA

Décidément George sait toujours me faire découvrir des pépites des Editions Buchet -Chastel et en m’offrant ce court roman de 90 pages (ou plutôt longue nouvelle) (avec le trop classe marque-page du café-restaurant Les Éditeurs), lu en une heure ce matin après mon café, je me suis régalée ! Une lecture pile-poil pour « Un jeudi, un livre » qu’elle anime également ! Son billet, ICI, m’avait diablement tentée et elle m’a fait la jolie surprise de me l’envoyer…(soupir) (de contentement…). Lire la suite

FIN de lecture de Belle du Seigneur pour une moitié de jeudi…

Snif, je viens de terminer les 156 pages sur les 1110 que j’avais à lire de Belle du Seigneur d’Albert Cohen et je suis triiiste d’avoir fini ce livre, triste de la fin également, comme le billet n’est pas pour tout de suite et que, dans ledit billet je ne pourrai pas vous citer trop de passages, je vous laisse avec celui-ci qui est magnifique, et encore que ne me suis-je retenue d’en mettre plus ! C’est toujours triste de finir un livre qui nous accompagne depuis un mois, en parallèle de beaucoup d’autres certes, mais quand il tient la place prépondérante, quand c’est celui que nous avons hâte de retrouver le soir ou à un moment libre de la journée… Je vous en parle dès que possible, quand Ella qui l’a fini avant moi sera disponible pour fixer une date de LC (ou vice-versa !). En attendant… (p.540-541)… Lisez ! Sauf que j’ai « publié » ce billet jeudi dernier, j’ai quitté mon PC et une heure après, je me suis aperçue que le billet était toujours dans « brouillons » ! Looooool…. Et comme je n’aime pas jeter, je vous en fait profiter aujourd’hui (j’aurais très bien pu ne pas le dire !) (non ce n’est pas de la triche, juste un décalage…comme moi en ce moment… jet-laguée…). Lire la suite

SOIE d’Alessandro Baricco

Cette minuscule histoire qui tient en  142 pages pourrait ne pas en être une. C’est un rêve merveilleux au coeur des mots d’Alessandro Baricco, une caresse douce comme la soie qui enveloppe  ce roman d’un voile arachnéen. Une construction qui s’étire comme un long poème ou une chanson avec des refrains qui reviennent sans cesse, itératifs  pour mieux scander la répétition de la vie, sa monotonie implacable mais aussi ses détours assassins quand ils frappent un destin déjà écrit en apparence. Lire la suite