SUKKWAN ISLAND de David Vann

Émotionellement, je me remets juste alors que j’ai fini ce livre vendredi matin, le souffle coupé et une boule dans la gorge. Comment l’aurais-je ressenti si je l’avais lu avant Désolations et sans rien savoir du drame de l’auteur (son père s’est suicidé alors qu’il avait treize ans, le même âge que Roy le héros de Sukkwan, coïncidence ?) ? Je pense que la violence du récit m’aurait atteinte de la même façon… « Il lui manquait trop d’années pour arriver jusqu’à son fils ». Une petite phrase du livre qui en dit long sur le drame qui va se dérouler à huis clos, sous nos yeux entre un père et son fils, partis pour un an sur une île d’Alaska, Sukkwan Island, non habitée, dans une cabane « luxueuse » pour le père mais sans eau et électricité et avec juste des provisions pour deux semaines. Lire la suite

Publicités

JE PARS À L’ENTRACTE de Nicolas d’Estiennes d’Orves

Ma troisième « lettre » des Editions NIL, après celles d’Annie Ernaux à sa soeur dans « L’autre fille » et Linda Lê « A l’enfant que je n’aurai pas« , LiliGalipette a eu la gentillesse de m’envoyer celle-ci que je lorgnais depuis sa sortie sans jamais la trouver lors de mes passages en librairie. Hé ! Les ruptures de stock…ou que que sais-je ? Bref, je l’ai lue entre 6 et 7 heures ce matin, je vous avoue qu’il y a des réveils plus joyeux mais il eût été dommage de passer à côté… Lire la suite

DÉLICIEUSES POURRITURES DE Joyce Carol Oates

Il était temps ! Je découvre cette auteure grâce à ma korrigane préférée, Jeneen qui m’avait tentée,, et me l’a fait voyager. Il vient de chez Liyah, billet ici qui elle-même… Ah ! la vie rêvée d’un livre voyageur.. Mais je m’égare… Lire la suite

Oh, Boy ! de Marie-Aude Murail

Quand j’ai acheté ce livre estampillé « école des loisirs », mon libraire m’a simplement dit : « Un classique ! » .  Arrivée à la maison, j’ai regardé le © et quand j’ai vu 2000, j’ai pensé : »Un peu jeune pour un classique » ! Mais j’ai plongé dedans la tête la première et n’ai pas pu le lâcher avant la fin. Mon premier coup de coeur  de l’année et c’est un livre Jeunesse ! (Médium de la catégorie). En plus, un livre qui offre une citation de Romain Gary en entrée, ne pouvait que me plaire : « L »humour est une déclaration de dignité, une affirmation de la supériorité de l’homme sur ce qui lui arrive ». Lire la suite