UNE JUMELLE BIEN CACHOTTIÈRE de Francine Pascal

Bibliothèque Rose – Hachette Jeunesse 1992, traduit de l’américain.

Oh My God ! Le premier mot qui me vient à la bouche après avoir lu ces 158 pages en une heure de temps ! Est-ce possible que ce livre m’appartenasse ? Que faisait-il dans ma bibliothèque ? Des zébus sont-ils venus me la chambouler ? Non, sans rigoler, relire un Fantômette pour me remettre dans le bain ou les Malheurs de Sophie, peut-être, mais LÀ, non ce n’est pas possible  De la sous-sous-chick-lit pour ados pubères ou pas, mais c’est insupportable, écoutez un peu :

Une petite fille de 12 ans patinant avec sa meilleure amie se fait remarquer par Josh, un Grand de 17 ans, elle décide alors de mentir de dire qu’elle a 14 ans et demi, « parce qu’à quatorze ans et demi, on n’a plus peur de rien. »

Elle vit bien sûr dans une famille proprette de la middle class dans une banlieue ensoleillée (Sun valley), a quelques principes mais le jeu du mensonge, la tentation est la plus forte ! Passer pour une héroïne, même si à la fin, le pot-aux-roses étant découvert, elle doit se repentir, subir la punition parentale de rigueur, elle trouve le moyen de s’en sortir avec les honneurs…de ses copines de collège. On y retrouve tous les clichés style « Gossip Girlette » : les Triades de filles qui arrivent en massent et jasent, le beau mec qui conduit à 17 ans, héros malgré lui, et même pas un baiser, une petite histoire d’amour, nada ! Qu’au moins ce soit un peu plus retors tant qu’on y est…

Si encore, c’était bien écrit, avec une dose d’humour, nooon, rien, de la narration plate comme la Beauce ! Juste, les chicaneries cachottières d’enfant qui grandit, bof ! Oui, nous avons certainement toutes menti à un moment de cette période , mais c’est raconté de façon stupide et on devine la conclusion de l’histoire à la moitié ! Je n’oserais même pas le proposer à ma nièce de 12 ans, encore moins à celle de 15, je ferais insulte à leur intelligence ! Bon George, pour le Challenge Club des Cinq (je n’ai pas de Club des Cinq !!!), c’est mal parti !

Après réflexion sur des livres de cette collection chez moi, je devais être abonnée à Hachette Jeunesse quand mon fils était plus petit et je recevais systématiquement la sélection du mois. et je ne l’ai jamais lu avant, je m’en souviendrais !