MÉTÉO MARINE de Fabienne Rivayran

Météo marine de fabienne rivayran Une courte nouvelle dans un petit fascicule qui peut s’emmener partout. Je remercie Liliba (et m’excuse de mon retard) de l’avoir fait voyager ! Je fais suivre à Natiora cette semaine !

Fabienne Rivayran est une blogueuse connue sous le pseudo de Fabéli, vous pouvez également écouter un extrait de cette nouvelle ICI .

Une lecture parfaite pour l’été et en accord avec l’ambiance marine que connaissent ceux qui ont la chance de vivre en bord de mer, près de l’Atlantique…

Lisa vit seule dans une maison perdue au bout d’un chemin, au bord de l’Océan, pas loin de la frontière espagnole. Pierre, son voisin vit seul également. C’est un lecteur féru de poésie, il est courtois. Ils se parlent mais pas plus que ça, ils n’entrent pas dans les confidences intimes, dans les détails. Un jour la maison de Pierre s’enflamme, le temps de réagir, les pompiers sont là et Pierre emmené à l’hôpital dans un état critique.  Lisa arrive aux Urgences où on lui pose une foule de questions auxquelles elle ne peut pas répondre. Qui est vraiment Pierre ? Que sait-elle de son passé, que cache la bonhommie d’un voisin ordinaire … finalement pas si ordinaire qu’on le pensait?

Lisa est elle-même en miettes depuis qu’elle s’est séparée de son mari, elle s’aperçoit que, penchée sur ses chagrins, elle a regardé Pierre sans le voir, elle est perdue Lisa, écrasée de regrets et de larmes, elle essaie d’oublier… « Je suis au bout. Au bout du quai. Au bout du monde. Un bateau-promenade quitte le canal. Il emporte vers le large sa cargaison de touristes. Marée haute, mer calme, vent modéré. Le voyage sera sans risque. Aucune tempête n’est annoncée. Et les tempêtes humaines, qui s’occupe de les prévoir ? » (p.22).

Des phrases courtes, un style nerveux et percutant. Et une poésie qui sourd de la douleur de Lisa, de sa rage, de son incompréhension. Une auteure que j’aurais plaisir à relire ! Merci Liliba (encore une fois) pour tes goûts très sûrs et tes conseils avisés. Le billet de Liliba ICI, bien sûr, j’avais oublié….

Une participation au challenge de Lystig « Vivent nos régions » pour le Sud-Ouest et une pour celui de l’Irrégulière, le challenge amoureux, catégories, amours blessées…

Logo Lystiglogo challenge amoureux 3