LE PETIT ASSASSIN de Ray Bradbury (nouvelle)

Comme je vous l’ai dit ICI, je voulais commenter cette longue nouvelle à part, tant elle est criante de vérité mais aussi de surnaturel. Pas de SF ici, du fantastique mêlé de réel qui fait froid dans le dos. Je ne la conseille pas aux jeunes parturientes ni aux futures mamans…

L’histoire débute pendant l’accouchement de Alice Leiber qui a failli mourir de sa césarienne et qui flotte encore dans les vapeurs de l’anesthésie. Malgré cela, elle est persuadée que le bébé a voulu la tuer et veut encore la tuer. Au début, devant le désamour viscéral qu’elle éprouve pour le nouveau-né qui va rester sans prénom d’ailleurs, on pense au baby-blues, à un délire dû à l’anesthésie (quand on sait les anesthésies des années 1950-60). Mais pas du tout. « On m’assassine sous leurs yeux. Ces médecins, ces infirmières ne se rendent pas compte de la chose cachée qui m’est arrivée. David ne le sait pas. Sauf moi et le tueur, le petit meurtrier, le minuscule assassin. » Lire la suite

A L’ENFANT QUE JE N’AURAI PAS de Linda Lê

Les Affranchis, Collection Nil, 2011. 65 p. 7€.

J’avais beaucoup aimé dans cette collection, L’autre Fille d’Annie Ernaux et pour le fond et pour la forme épistolaire. Linda Lê nous parle ici de la maternité, des a priori qui s’y rattachent et des clichés tenaces autant pour celles qui décident de pouponner que celles qui ne le souhaitent pas. Lire la suite