HOMMAGE à Georges Moustaki

Georges Moustaki nous a quitté aujourd’hui au bel âge de 79 ans, et c’est toujours trop tôt  quand il s’agit de quelqu’un que nous aimons. Il a marqué de son empreinte ma prime adolescence avec ses chansons sur la liberté, la solitude. Parce qu’il avait cette douceur dans la voix et le regard  lointain des exilés, il a su me toucher très vite. Parce que naissaient sous les cordes de sa guitare des mélodies emplies d’émotions. Parce que ses chansons pour la plupart font partie de notre mémoire collective. C’était un discret, il préférait les crépuscules des plages retirées aux sunlights artificiels.

Parce que c’était un Grand et parce qu’il me manque déjà… « Il est trop tard » désormais comme il l’a si bien chanté, pas pour ceux qui ont encore la chance de l’écouter. Adieu Georges… j’ai la gorge serrée, c’est bien, il pleut aujourd’hui !

DIMANCHE AVEC MOUSTAKI ET LA LIBERTÉ

 

Je ne sais pas si c’est le fait d’avoir revu Cria Cuervos hier qui me donne envie de réécouter cette chanson de Georges Moustaki (reprise dignement par Serge Reggiani) ou le printemps qui fourmille mais Ma Liberté, bien que ce soit plus au final une chanson d’amour, nous remet en tête que nous devons la protéger cette liberté, d’écrire, d’être, de penser, d’aller ou de prier, dans le respect et la dignité de l’autre…