MY DESPERATE FREEDOM / Jonathan Franzen

Desperate car tel a été mon sentiment à la lecture de ce pavé où je me suis cassée un ongle.  desperate car le mot revient souvent et desperate car pour une fois, j’ai capitulé à la page 427  (sur 717) mais je tiens à donner à Price Minister les raisons de cet abandon. Lire la suite