Les Plumes de l’été 18 – collecte des mots en R !

Et c’est reparti !  Bienvenue en zone sinistrée… Je parlais de la météo (qui d’autre voyons ?). Au vu de la carte, il semblerait que, hormis une petite partie du sud-est (de l’extrême sud en sorte) (et quelques micros-climats), personne ne soit épargné par les pluies incessantes, les orages perturbateurs et le gris indélébile.  Gris qui ferait péter des câbles ? Nous avons besoin, métaboliquement parlant, de nous confronter au changement des saisons, nous avons besoin de nous sentir en été, ne serait-ce que pour savoir que les saisons passent alors que nous, nous restons ! (Quand j’vous dis qu’il y a du plomb dans l’air et dans l’aile…). L’avantage d’être un grand lecteur dans tout cela, c’est que la météo importe peu mais… QUAND MÊME !!! Trop c’est trop ! Lire la suite