LES PLUMES 41 – Les textes de février !

écritoire vanishingintoclouds(3)Nous allons savoir ce que vous ont inspiré les mots de février, après la collecte « difficile » ! Les 20 mots à placer étaient :  question, inattendu, merci, gâteau, méditer, souplesse, culot, surprise, hasard, décision, inspiration, trouver, hypocrite, goéland, bataille, réflexion, objectif, tourbillonner, turban, tison.

 Ont participé, par ordre d’arrivée des liens 24 courageux (moi comprise) : Eva, Martine Littér’auteurs, Ghislaine, Jacou, Valentyne, PatchCath, Monesille, EmilieBerd, Cériat, Nunzi, Sharon, Soène, Janick, Martine27, Val (grenouille^^), Modrone-Eeguab, Carnets Paresseux, Adrienne, Célestine, Mariejo64. Et Choupi-Jean-Charles-Fred Mili que j’avais OUBLIÉ (trop forte ! 😦 )… La Plume et la Page (ce matin 28.02). Pascal Bléval (samedi matin, également)

Une fois n’est pas coutume, j’ai écrit sous forme de poème, la rime n’y est pas toujours. Je demande votre indulgence…

 LES ESSEULÉESfemme a sa fenetre comtesseduchocolat - CopieDans les bras trop grands de l’attente
Glisse l’ inspiration des hasards ;
Ils consolent les absentes éplorées,
Les abandonnées,
Celles qui chantaient
Dans une autre vie
Les yeux étoilés de surprise.

Elles avancent aujourd’hui
Les cheveux de neige blanchis
Sous un turban de cendre grise.
Les mal-aimées,
Comme on dit
Amères ne pas avoir trouvé chaussure
À leur démesure.

Les lignes de fuite et les failles
Ont remplacé les batailles
Au lit de leurs amours
Où dansaient des flammes

Et s’entretenaient les tisons
Fichés dans leur coeur,
 Leurs corps ondulant de souplesse,
de tendresse,
 d’un bonheur
Donné en gage d’éternité.

Elles ne disent pas merci à l’inattendu
Venu briser la pendule qui égrène
leurs heures raisonnables.

Il ressemble au vide infini
Lourd d’inacceptable,
Quand les enfants sont partis,
Les maris enterrés
avec les dernières années
d’une retraite hypocrite
Passée à se sourire en biais
pour éviter la solitude,
Sans objectif à réaliser.
Sans rêve pour avancer.horloge & rail maya47000 tumblrSe souviennent des longs déjeuners
Passés en silence,
Remâchant lentement
Le gâteau rance
Du dimanche d’avant.

Elles éteignent leurs réflexions,
Hésitent à prendre des décisions
,
La mémoire en bulle de savon,
Ne posent plus de questions
Auxquelles seul le vent répond.

Elles méditent pour ne plus penser.

Elles finiront par trouver un compromis
Où accrocher
leurs jolis souvenirs
Ce qu’il en reste…
Un éclair passera,
Un rire ancien fuseraIMG_0456
Venu d’un passé
Où s’envolaient les goélands,
Les soirs d’été
dans les nuages

Quand elles tourbillonnaient
Sur les plages
Face aux vagues impétueuses

Le culot à marée haute,
Le baiser à fleur de lèvres
Dans les bras salés et impatients
D’un amour

Qui ne se rejouera plus…

©Asphodèle – 27 février 2015

 

LES PLUMES 41 – La collecte de Février !

écritoire vanishingintoclouds(3)Bonjour à toutes et à tous, je suis heureuse de vous retrouver après ce long mois , ma plume me chatouille  ! Voici la phrase que j’ai choisie ce mois-ci, sur l’insolite, le hasard de nos vies…mais pas que ! Comme il n’est pas facile de trouver une phrase d’où se dégage une idée thématique unique, je ne voulais pas retomber dans le « drame » de la première, laissée pour les Plumes 40, il me fallait trouver quelque chose qui induise une réflexion multiple ! Alors lâchez-vous !!! 😆

« Sur le plan intellectuel, c’est en me laissant aller au fond de l’ennui qu’il m’est arrivé de rencontrer des solutions insolites, tout à fait hors de recherche à pareil moment et dont certaines m’ont valu des raisons de vivre.« Arcane 17, André Breton, éd. Le Livre de Poche, 2001 (ISBN 978-2253050667), p. 69 .
Merci de me laisser un mot en commentaires pour me dire ce que ça vous inspire ! Vous avez jusqu’à 20 h !
Les nouveaux qui seraient tentés de participer, oui il y a un règlement, c’est PAR ICI !
Je vous souhaite un bon lundi  ensoleillé et de bonnes vacances à ceux qui en profitent encore!
En revanche, je ne suis pas du tout en forme sur un plan physique, de vilaines côtes me jouent à nouveau des tours et me coupent le souffle et m’épuisent, je ne vous garantis pas le « 20 heures » de ce soir…
Ça ne vous aura pas échappé qu’il y avait de grandes marées (118 de coeff) ce week-end et j’ai choisi quelques photos d’un petit port station balnéaire très sympa, voire le plus attractif car vivant toute l’année et particulièrement joli, il s’agit de Saint-Gilles-Croix-de-Vie en Vendée et d’un autre, moins axé sur l’ancienne cité c’est Saint-Hilaire-de -Riez qui offre de grandes plages solitaires hors saison…

clic sur la photo pour la source - Saint-Gilles-Croix-de-Vie à l'étale au petit matin alors que la mer ne vas pas tarder à remonter...

clic sur la photo pour la source – Saint-Gilles-Croix-de-Vie à l’étale au petit matin alors que la mer ne vas pas tarder à remonter…

Alliée à la dépression venteuse qui a sévi, de hautes vagues on tenté de franchirir les endroits sécurisés, faisant le bonheur de ceux qui aiment ce spectacle déchaîné... clic sur l'image pour la Source !

Alliée à la dépression venteuse qui a sévi, de hautes vagues on tenté de franchir les endroits sécurisés, faisant le bonheur de ceux qui aiment ce spectacle déchaîné…
clic sur l’image pour la Source !

©

a grandes marées st hilaire de riez au lieu-dit les 5 Pineaux

Et enfin la plage de Saint-Hilaire-de-Riez, magnifique dans son crépuscule flamboyant !