Les Tops (et les flops) de mon année 2013, petit retour en arrière…

En reprenant mon carnet où je consigne chaque lecture par mois, j’ai redécouvert certains livres qui ont été des coups de coeur ou du moins de beaux moments de lecture, très peu de flops finalement comparativement à l’an dernier. J’ai lu 61 livres dont une BD et un album (non chroniqué à ce jour). Il faudra que je compare avec mon bilan de l’an dernier mais je dois être dans ma « moyenne » !  En sachant que j’ai eu une panne en juin qui a fait chuter ladite moyenne et que novembre et décembre n’ont pas été très actifs pour d’autres raisons…gif pieds dansent hampshire tumblrAnd the winners are …Voici les dix livres qui ont marqué mon année, me faisant tourbillonner de plaisir,  par ordre de lecture dans le temps, on a tendance à ne se souvenir que des plus récents…

1) Best love Rosie de Nuala O’Faolain, un livre qui m’a profondément touchée et la découverte d’une auteure disparue trop tôt, une belle plume et des réflexions pleines de justesse et d’émotion. Aussi parce que je me suis identifiée à cette cinquantenaire à la fois désenchantée et pleine de vie…

2) La plus que vive de Christian Bobin, un livre qui transforme le deuil en joie, une grâce illuminée propre à Bobin. Une rencontre avec cet auteur hors normes.

3) Elle, par bonheur et toujours nue de Guy Goffette, un auteur d’une infinie délicatesse qui rend un hommage magnifique à Martha, la muse du peintre Bonnard et par ricochet à Bonnard lui-même. Un livre de lumières et de clairs-obscurs sous fond de passion amoureuse.

4) Maine et Les Débutantes de J. Courtney Sullivan, je mets ses deux livres car ce sont deux lectures marquantes par une jeune auteure américaine avec qui il va falloir compter.

5) Nos vies désaccordées de Gaëlle Josse, parce que ce livre m’a redonné goût à la lecture, il a donc compté à sa façon et j’ai apprécié la plume de l’auteure toute en finesse.

6) Les âmes grises de Philippe Claudel parce que Philippe Claudel et que c’est sûrement le meilleur que j’ai lu de lui avec Meuse l’oubli, il fait partie avec Laurent Gaudé et Sylvie Germain de mon top 3 des auteurs français contemporains.

7) Tobie des Marais de Sylvie Germain : MA révélation de l’année surtout quand, comme ici, elle mêle légendes et fantastique, le résultat est fabuleux !

8)La porte des Enfers de Laurent Gaudé, un livre très noir mais d’une construction parfaite et un style là aussi inimitable !

9) Instinct Primaire de Pia Petersen, pour le message qu’il véhicule, pas pour le style mais un livre qu’on n’oublie pas une semaine après…

10) En nous la vie des morts de Lorette Nobécourt, là aussi une découverte si forte qu’elle a provoqué ma panne de lecture !!! Je ne pouvais plus rien lire après ça !

11) Oui je sais je dépasse mais c’est certainement mon plus gros coup de coeur de l’année et tadam, il s’agit du premier livre de Sylvie Germain que je viens de finir et là, je n’irai pas par quatre chemins, pour moi c’est son chef d’oeuvre , j’ai cité Le livre des nuits ! Je m’en remets difficilement, je vous en parle début janvier.

Il serait dommage de laisser de côté les polars car certains m’ont fait passer d’excellents moments même s’ils marquent moins qu’un livre classique, ils jouent un rôle non négligeable dans ma vie de lectrice :

1) tous les Johan Theorin, cet auteur suédois qui situe ses romans (les trois que j’ai lus) sur l’île d’Öland en Suède, faisant de cette île un personnage à part entière qui donne aux romans, en fonction de la saison une atmosphère mystérieuse et enchanteresse.

2) Délivrance de Jussi Adler-Ölsen, un pavé que j’ai dévoré et qui nous en apprend sur la vie contemporaine au Danemark, il conjugue bien le deux en un ! Sans parler de l’humour qui fait mouche !

3) Gros coup de Ken Bruen, un auteur découvert grâce à Sharon qui en a d’ailleurs fait un challenge tellement elle est fan ! Un couple de flics (série des R & B) totalement déjantés et incorrects au possible mais qu’est-ce que ça fait du bien de sortir de l’asepsie qui s’empare des polars après avoir été des endroits où les flics étaient systématiquement alcooliques et dépressifs, là c’est alcool et baston mais ça déménage !

4) et le petit dernier : Les apparences de Gillian Flynn qui m’a scotchée du début à la fin ! Un livre machiavélique !

gif chat tire la langue soènePour les flops : juste  trois dont deux polars :

1) Une chance de trop d’Harlan Coben, que je voulais lire avant d’aller à Quais du Polar à Lyon mais bof bof et bof ! De l’hémoglobine, voire de la cervelle rose toutes les deux pages, c’est un peu facile et quant au style ou à la traduction, c’est pire que moyen.

2) Genesis de Karin Skaughter, et comme l’ai dit à l’époque dans mon billet, une auteure que j’aurais aimé aimer mais non, là quand le glauque se fait vulgaire, je ne peux pas ! J’avais reçu Broken en SP, je n’ai pas pu le finir !

3) Les revenants de Laura Kasischke qui a été vraiment une grosse déception. Un livre trop long qui use et abuse des clichés des campus américains ! Déception d’autant plus forte que j’avais adoré Un oiseau blanc dans le blizzard quelques mois plus tôt, et j’avais vraiment envie de la relire ! Je pense que les formats longs ne lui conviennent pas mais ce n’est que mon avis…

Comme toujours dans ce type de bilan, il faut faire des choix, pas toujours faciles mais je n’ai retenu que ceux qui m’ont marquée et pas forcément les coups de coeur du moment qui ça arrive, passent très vite…

Dans la semaine, je ferai un bilan du blog avec requêtes drôles à gogo, là je vais vous laisser respirer et vous souhaiter un joyeux réveillon ! 🙂gif vieille horloge lettresdanslesmots tumblr