« Les amants  » d’Henri Bauchau pour le jeudi en poésie !

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Je mets des guillemets car je n’ai pas le titre de ce poème, je ne sais même pas s’il en a un ! J’ai trouvé ce poème plusieurs fois sur le net, et toujours sans le titre ni le recueil d’où il est extrait. Cependant, je le trouve magnifique, je voulais vraiment le partager avec vous…tel que je l’ai trouvé avec la ponctuation (ou son absence) et les retours à la ligne avec ou sans majuscules.

Henri Bauchau aurait eu 101 ans le 22 janvier dernier. C’est un auteur belge qui a été publié essentiellement chez Actes Sud.

M’accompagnent aujourd’hui en ce jeudi, les poètes suivants : Marie et Anne, Soène, Lili, Pyrausta, Jean-Charles, Claudialucia, Natiora, Modrone-Eeguab. Fransoaz , Luocine, et  Dame Mauve. Et Laurent Fuchs, un nouveau participant à qui je souhaite la bienvenue !

automne amoureux mer wanderlustywriter

Vivant ne vivant plus
Les amants séparés
ne peuvent pas dormir
Redisant le nom de l’amour
Et de la source inconsolable
Criant ne criant plus
La bouche enfoncée dans la nuit
ils roulent sur l’oreiller impossible du temps
et c’est le temps qui les nourrit.

Leurs deux noms enlacés dans la matière noire
les amants séparés ne peuvent pas dormir
priant que le temps passe
priant et suppliant
que le temps de l’amour ne passe jamais
vivant ne vivant plus
vivant l’inexorable.

Henry Bauchau