Je dis poésie et on essaie d’en écrire…ou pas !

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Nous transpirons dans nos tee-shirts aujourd’hui ! Nous vous présentons des pointures un jeudi sur deux et pour ce jeudi, j’avais suggéré que nous écrivions nous-mêmes une poésie, en prose ou en vers. Peu importait, l’essentiel étant de nous faire plaisir ! Mais certain(e)s d’entre vous n’aiment pas écrire, n’osent pas et je ne les en blâme pas, on pouvait aussi présenter un poème d’un auteur,  comme d’habitude ! Vous me direz si vous avez aimé l’exercice, pour que nous le refassions à l’occasion ! Non ? Bon …on verra ! Moi j’ai eu tellement de mal que ça a failli tourner à la prose, comme Claudia (esprit de contradiction quand tu nous tiens !^^). Je réclame votre indulgence, pour moi et pour ceux qui auront tenté l’aventure ! Régalez-vous chez ceux qui nous présentent (les veinards) un poème…plus classique ! 😉

Nous présentent un poète (un vrai) :

1) Les Sorcières « nocturnent » avec : C’est choses du soir de Victor Hugo.
2) Sandrion a choisi Apollinaire.
3)  LylouAnne nous emmène à la mer (chic) avec  : La mer est amour de Jacqueline Dedeyan-Beaulieu.
4) DimDamDom59  (trèèèès en retaaaard) : L’attente du soleil de Michel Luneau

Ont eu le courage d’écrire un poème :

1) Soène se tient « Dos à dos, des mots ».
2)Carnets Paresseux nous envoie « Au ciel seuls vont les nuages »
3) Valentyne nous emmène  » Derrière la porte ».
4) Marina Chili (ex Violette Dame Mauve) nous parle de mariage longue durée avec « Toi et moi ».
5) Monesille nous sonne « La Cloche » à l’heure des vêpres !
6) Nadège qui nous dit : « J’aurais tellement aimé »..
7).EmilieBerd (notre Premier Prix de poésie) a écrit  « Le départ ». Reste, hein  !
8) Claudialucia (Premier Prix ex-aequo), en prose cette fois, nous parle de  » Venise, instants parfaits ».
9) Modrone-Eeguab nous propose deux textes sur la guerre 14-18, magnifiques :  Autour de Péronne et Le Poilu.
10) Célestine  qui comme moi a fait son : Je dis  en poésie.
11) Gwenaelle Peron avec Saccage.
12) PatchCath que j’avais oublié ( 😦 ) alors qu’elle m’écrit un acrostiche dans « Aux âmes soeurs et jumelles » !

L’AUTOMNE DES JOURSautomne débauche de couleurs et refletsAutomne que j’aime, qui craque
Avec la chute  des feuilles en bourrasques ;
Reflets et crissements
D’or abandonné
Dans les cheveux du vent.
Coulées pourpres des vignes vierges
Sur les murs d’octobre qui gambergent.

Parfums de mousse
qui entourbent
mon âme.

Fumée âcre des premiers feux
Se mêlant aux brumes
des forêts ; en mon coeur rallument
Un désir de jeux dangereux…

Pommes  et châtaignes en nature morte
Sur un compotier
Nostalgique.IMG_1766Vasques des fontaines muettes
Où flottent des feuilles
craquées comme des allumettes.

Se fait alors plus lent le pas
du marcheur solitaire,
mains dans les poches
visage offert
à la pluie qui claque et bat,
Comme un reproche.homme vieil sous la pluieIl s’en va rejoindre la maison irréelle
où flotte encore une odeur d’enfance,
de pommes au four et de cannelle,
saupoudrée par les mains d’une mère
affairée à pétrir sa tendresse.
Comme si en retrouvant son innocence

Il sentait sur son front la main qui caresse.

Et il écoute dans le grenier
Les noix rouler sur le plancher,
Imagine les étoles en dentelles
s’accrocher au cou d’anciennes belles
invisibles.femme à l'éventail refermé lylouanneMais il entend surtout
le pas menu des souvenirs
qui vont, viennent et soupirent
Dans leurs boîtes d’été

Refermées…

©Asphodèle – 12 novembre 2015.

n&b aug 2015

Asphodèle, chez elle en août 2015, (échappée du Goulag où elle était internée), pour son anniversaire.

 SUR L’AUTEUR : Surtout connue pour sa frange en escaliers et ses chapeaux, elle ne nous a pas laissé grand-chose. Née il y a très longtemps à Perpétuum, elle a commencé sa carrière très jeune mais ne l’a jamais finie. Elle était membre du Mouvement des Poètes Disparus avant d’avoir été. Et pour cause. On n’a jamais su vraiment comment elle avait terminé sa vie (mal sûrement), le dossier n’est donc pas refermé ! Mouhaha….(je rigolais) !!!