LA MÉMOIRE ET LA MER POUR MON DIMANCHE AUTOMNAL….

mer vague coeur maya tumblrIl est des chansons douces ou légères qui nous effleurent, nous suivent, nous les fredonnons le coeur et le pied légers, le temps d’une saison, peut-être plus mais elles restent en surface, nous atteignent à peine.

Et il en est d’autres dont le texte résonne profondément en nous. Ces chansons viennent de si loin qu’on ne sait plus quand ça a commencé. Leurs mots nous passent partout et ajoutent des frissons à l’automne venu se déposer sur les rivages abandonnés de l’été.

Si. Si je perdais totalement la mémoire (n’y pensons pas), je crois bien que la mémoire de la mer serait la dernière à me coller à la peau, à faire remonter les parfums des ivresses enfuies avec juste un peu d’écume mêlée aux nuages. Une chanson que je reconnaitrais même six pieds sous terre, ou quand on aura jeté mes cendres au milieu de l’Océan, là d’où je viens. Là où tout naît et où tout s’en va dans le déhanchement insolent d’une vague…

Et puis c’est Léo Ferré, un poète si vous ne le saviez pas encore ! 🙂

Bon dimanche à tous ! Et un bon anniversaire à ma maman !

LES HUMEURS DU DIMANCHE…à la mer et dans mon panier !

Parce que la mer est ancrée au plus profond de moi, qu’elle fait partie de ma mémoire et de mon présent, j’aime beaucoup cette chanson de Léo Ferré (entre autres), je vous laisse apprécier…

Dans ma BAL, cette semaine, des SP et deux livres voyageurs dont je vous reparle plus tard mais je veux inaugurer une nouvelle rubrique : mes achats du mois, quand il y en aura et comme ils s’agit souvent (pas le choix non plus) d’emplettes sur Internet, nous y avons un panier ! Dans mon panier ce mois-ci, devinez ? Du Anne Perry…mais pas que !!!

A Le…rc cette semaine, pour continuer ma connaissance des soeurs Brontë, j’ai trouvé Agnès Gray de la petite dernière, Anne ! Après Jane Eyre de Charlotte, je fais une pause avec Denis Westhoff, le fils de Sagan et le livre qu’il vient d’écrire. Je suis dedans et un peu déçue, je vous dirai pourquoi très vite !

Ensuite : L’empreinte des amants de John Connolly (cadeau, je ne connais pas), Ecrire de Marguerite Duras, parce que j’ai envie de me réconcilier avec elle et Fareinheit 451 de Ray Bradbury, parce que… Bradbury et que toujours pas lu !

Emballée que j’ai été par Un deuil dangereux d’Anne Perry et tome 2 de la série Monk, j’ai profité d’une belle occasion pour acquérir les tomes 3 et 4 ci-dessus… 

Et enfin, l’occasion de la vente par quatre était trop belle, je n’ai pas pu résister à commander les tomes 9, 10, 11, 12 de la série Pitt, quitte à faire un doublon avec le 10 mais j’avais preneuse pour le doublon… Certes, ils n’ont pas tous la jolie couverture « médaillon » mais ils sont quasi-neufs ! J’en ai pour l’hiver !!! C’est pas tout mais j’ai un retard énooorme de mise à jour de PAL, dans ma liste d’auteurs aussi, bref, j’ai du boulot !!!

Bon dimanche à vous !