LE JEUDI EN POÉSIE AVEC Blaise Cendrars

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Pour une fois le cahier de poésie est à jour, je vais donc pouvoir vous donner les titres et les noms des poètes choisis par mes camarades d’école buissonnière poétique du jeudi ! Sauf Laurent qui ne m’a pas laissé de noms…

Ont poétisé avec moi, par ordre d’arrivée des liens : (j’ai ajouté d’office Océane qui avait publié le 26 février toute seule et c’eût été dommage de passer à côté de l’interprétation qu’elle a faite du Calligramme d’Apollinaire).

1) Soène : La colombe poignardée et le jet d’eau de Guillaume Apollinaire
2) Jacou33 : Haïku de Kobayashi Issa.
3) Marie et Anne : Je voulais savoir de Pär Lagerkvist.
4) Jean-Charles : If (Si) de Rudyard Kipling.
5) Laurent Fuchs : ?
6) Valentyne : Poèmes ébouillantés de louis Calaferte.
7) Modrone-Eeguab : La goutte de pluie de Jules Supervielle
8) Dans Gazénia : Les séparés de Marceline Desbordes-Valmore, chanté par Julien Clerc.
9) Océane : Calligramme de Guillaume Apollinaire : Enclos vivant et vrai.
10) Natiora : Printemps de Victor Hugo.
11) Claudialucia : Mi-Carême d’Alfred de Musset
12) Lili : Léda et le cygne de W.B. Yeats
13) Lylouanne :
14) Patchcath : L’air en conserve
15) Nilenha : Après l’hiver de Victor Hugo.
16)Dimdamdom59 :

Blaise Cendrars par Modigliani en 1917.

Blaise Cendrars par Modigliani en 1917.

On connaît surtout Blaise Cendrars (1887-1961) pour son roman l’Or, sorti en 1925 puis Moravagine en 1926 certains poèmes datant de ses voyages. Pour moi, c’est un auteur nomade. plus jeune je l’imaginais toujours dans un train ou sur un bateau en partance. Ce court poème que je vous présente aujourd’hui a une force incroyable, davantage par ce qu’il ne dit pas que par ce qu’il affirme. Ce n’est que mon ressenti. Je ne suis pas prof de français et je ne passe pas les poèmes au scalpel. Peut-être me trompé-je d’ailleurs ! Comme je ne sais pas non plus si c’est une volonté du poète de n’avoir pas mis d’accent circonflexe sur le i de  îles…

ILEScage homme oiseaux lettresdanslesmots tumblr

Iles
Iles
lles où l’on ne prendra jamais terre
Iles où l’on ne descendra jamais
Iles couvertes de végétations
Iles tapies comme des jaguars
Iles muettes
Iles immobiles
Iles inoubliables et sans nom
Je lance mes chaussures par-dessus bord car je voudrais
bien aller jusqu’à vous

Blaise Cendrars, Feuilles de route, 1924navire brume hampshire