La balade du mercredi avec du thé, de la lecture et beaucoup de macarons !

balade du mercrediMon amie Syl. a bon goût, ceux qui la connaissent un peu ne diront pas le contraire ! Je fais honneur au titre de son blog avec des images glanées de ci de là, et je lui dédie ce billet, ça va sans dire… Mais aussi à Sharon qui aime particulièrement ces trois ingrédients et qui en a bien besoin en ce moment …

Du thé, en tasse ou en vrac, des livres et bien sûr ces petits macarons multicolores que l’on dévore à toute heure quand on est une vraie gourmande !

macarons couleursD’ailleurs, je vous invite à en prendre un avant de commencer cette promenade !thés en cuillères mermaidteaparty tumblrOn peut jouer à présenter les différentes sortes de thé dans des cuillères anciennes, nous humons avant de nous décider…thé fleurs feuilles ana-rosaCelui-ci est à la rose, c’est évident, il mérite d’infuser un peu plus que les autres pour libérer son goût subtil.thé service vanishingintoclouds tumblrNous sortons un service désuet et délicieusement british pour l’accorder à notre humeur de rose (c’est mieux qu’une humeur de dogue non ?)macarons boutons de rose lylouanneLes macarons ayant la bonne idée de se manger très vite, je vais repasser les assiettes plus souvent, encore à la rose, vu la délicatesse des petits bourgeons…livres anciens pastel lamaisongray tumblrNous longeons une ancienne bibliothèque, en anglais celle-ci, mais je suis sûre que ces romans peuvent nous stupéfier ou à défaut nous faire sourire…théière et tasse comtesse-du-chocolat tumblrHa ! Le thé est servi, j’amène des macarons sublimement présentés… comme un cadeau à mes invitées !macarons noeuds pour syl lylouannelilas & thé tinkerbell2477 tumblrEn ce janvier morose, comme souvent le sont les janviers, nous rêverons au temps du lilas qui embaumera les thés de printemps sur la terrasse du jardin…gif livre coeurs vanishingintocloudsEt les roses du thé nous feront rêver à des livres d’où s’échappent des coeurs et des rêves…livres mots papillons lylouanne tumblrOu des papillons pour celles à l’humeur bucolique… mais non moins friandes de sensations fortes !roses anciennes et plateau lylouanneSans oublier le plateau fleuri qui nous suit partout pour  charmer notre regard autant que nos papilles !livres anciens en table sofa anglais ana-rosaRt pourquoi pas un sofa anglais pour s’installer avec une table basse faite de gigantesques livres anciens ?livres arche myfotolog tumbEt passer dans une pièce, sous une arche croulant sous les livres, ne plus savoir où donner de la tête !macarons tasse umlaHé hé ! Pendant ce temps, une petite étourdie a rempli sa tasse de macarons ! Étourderie ou gloutonnerie à peine déguisée ? 😉

clic pour la source de la photo

clic pour la source de la photo

Ce qui n’a pas échappé à une liseuse attentive et un tantinet…shocking !jane eyre et tasse themurmuringcottage tumbMais Syl. qui relit Jane Eyre tous les ans n’en a cure !!!thé in the morning ana-rosaIl faut songer au thé que nous prendrons le matin et qui sera plus corsé, les idées ne manquent pas !macarons rose & tulipes ana-rosaMais il était grand-temps de reprendre quelques douceurs nimbées de rose au coeur en chocolat…gourmandises chocolat liégeois lylouD’ailleurs je ne résiste pas non plus à un bon chocolat liégeois dans une tasse aussi belle !OLYMPUS DIGITAL CAMERATout comme à ces livres précieux reliés d’or et refermés sur leurs secrets de bronze…macarons pièce-montée blanche nature-and-cultureJ’admire aussi le pâtissier qui est parvenu à faire cette pièce-montée en macarons immaculés ! Pour un mariage sans doute ?tour eiffel en macarons  tinkerbell2477 tumblrTout comme celui qui a imaginé cette tour Eiffel macaronée, dédicace spéciale pour la Dame de So’N, fan des tours Eiffel ! Quand je dis « macaronée » (néologisme pour le dico de Cériat ? ), je trouve qu’ils ont l’air de bulles, et si c’était des Chamallows ? Le mystère reste entier, Où est donc passé le Sherlock de la Belette ?café et macarons ana-rosa tumblrMais pour moi qui aime autant le bon café torréfié que le thé (voire davantage), les macarons et…un livre de Barjavel pour me ramener 20 ans en arrière !livre home chromo ana-rosaUn joli livre ancien à la couverture superbe, qui visiblement a dû être la Bible de la femme au foyer dans la première moitié du siècle dernier… un livre bien ficelé qui a résisté à l’usure du temps.gourmandises macarons fiançailles ana-rosaEt pourquoi pas des macarons acidulés pour demander la main de sa belle ?tasse de thé et fontaine superbe lylou tumblrEncore une tasse avant de clore la balade venant de cette superbe fontaine à thé…macarons airelles lylouanne tumblrDe saison, des macarons chocolatés sur un lits d’airelles appétissantes !macarons vitrine ladurée lylouanneEt pour finir, la dernière vitrine d’un des maîtres du macaron, Ladurée pour ne pas le citer, pour ceux qui ont les moyens, ce rouge framboise me met de bonne humeur !

J’espère que cette balade vous a plu, les images proviennent en majorité de chez mon amie Lylou-Anne, de chez Ana-rosa et d’autres, ICI, LÀ ou encore ICI ! A bientôt pour une nouvelle promenade !

La citation du jeudi avec Laurent Gaudé et LA PORTE DES ENFERS !

un cauchemar impalpable...

un cauchemar impalpable…

Voilà ça me reprend ma « Gaudémania » ! Il faut dire que ça faisait longtemps. Aussi, dès que j’ai eu tourné la dernière page de mon SP en cours, j’ai filé vers l’étagère Very Important Books de ma non-bibliothèque (oui c’est le bazar total) et comme par hasard, c’est La Porte des Enfers  qui m’a ouvert les bras. Commencé à 22 h hier soir, donc fin de journée, j’ai quand même lu jusqu’à minuit tant cet auteur sait s’y prendre avec moi (pas que moi, je sais) (c’est pour dire). Je ne peux résister à partager un petit paragraphe de la page 10 (quand je vous dis qu’un bon auteur doit savoir nous retenir dès le départ)…

« Je n’ai pas peur. Je reviens des Enfers.  Qu’y a-t-il à craindre de plus que cela ? La seule chose qui puisse venir à bout de moi, ce sont mes propres cauchemars. La nuit, tout se peuple à nouveau de cris de goules et de bruissements d’agonie. Je sens l’odeur nauséeuse du soufre. La forêt des âmes m’encercle. La nuit, je redeviens un enfant et je supplie le monde de ne pas m’avaler. La nuit, je tremble de tout mon corps et j’en appelle à mon père. Je crie, je renifle, je pleure. Les autres appellent cela cauchemar, mais je sais, moi, qu’il n’en est rien. Je n’aurais rien à craindre de rêves ou de visions. Je sais que tout cela est vrai. Je viens de là. Il n’y a pas de peur autre que celle-là en moi. Tant que je ne dors pas, je ne redoute rien. »

Inquiétant, fascinant et addictif…

La citation du jeudi c’est sur une idée de Chiffonnettelogo citation du jeudi

L’EXTRAIT DU JEUDI avec Romain Gary (et Jean Seberg)

garyJ’aime à me replonger dans les livres que j’ai aimés et je parcours les post-it que j’y ai laissés. Dans Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable, chroniqué ICI, j’ai retrouvé un passage que j’avais beaucoup aimé. Je vous en fais profiter et surtout n’oubliez pas de lire Romain Gary, c’était vraiment un grand écrivain et un homme au coeur trop fragile … Et un extrait, plus long qu’une citation est un bon compromis.

jean seberg » Elle me prend dans ses bras. La nuit semble soudain différente, comme s’il existait une autre nuit, celle qui vient calmer les coeurs trop jeunes dans les corps trop vieux. Je ferme les yeux pour que tu puisses poser les doigts sur mes paupières. Je sens des larmes couler dans ma gorge, car il y a une limite au déclin glandulaire. Laura, il y a quarante-cinq ans que je rêve d’épouser mon premier amour. Une église de campagne, M. le Maire, mesdames, messieurs, la bague au doigt, un « oui » tout vierge : mon Dieu que j’ai donc besoin de me refaire ! Je serai maladroit, je te promets, ce sera la première fois, quelque part en Bretagne, pour qu’il pleuve et qu’on n’ait pas à sortir, et partout le printemps, le printemps qui te va si bien, cette patrie perdue dont murmurent entre elles les nuits d’automne. Je lutte contre le sommeil, car je suis dans cet état de demi-veille où la sensibilité s’atténue et où l’on peut presque être heureux. » p.73

romaingary0Et même si je l’ai déjà lu et chroniqué, je relis Romain Gary ! Avec Delphine !

La citation du jeudi avec Edith Wharton

Je lis actuellement Le Temps de l’Innocence d’Edith Wharton et comme je ne vais pas le chroniquer de suite,  dans le cadre du challenge de George, il faut en effet mettre en exergue les personnages féminins principaux  ce qui s’avère une excellente idée tant Edith Wharton s’est permis à l’époque une satire sociale sans complaisance de la société et du rôle souvent peu glorieux qu’y tenaient les femmes !

« L’aventure, en somme, ressemblait à celles que tous les jeunes gens de son âge avaient  tous traversées et dont ils étaient sortis la conscience calme, convaincus qu’il y a un abîme entre les femmes qu’on aime d’un amour respectable et les autres. Ils étaient encouragés dans cette manière par leurs mères, leurs tantes et autres parentes : toutes pensaient comme Mrs Archer que, dans ces affaires-là, les hommes apportent sans doute de la légèreté, mais  qu’en somme la vraie faute vient toujours de la femme. »

Sur une idée de Chiffonnette

RESURRECTION ROW de Anne Perry

Voici un billet que je viens de retrouver dans ma « corbeille » et qui a été publié  le 7 mai dernier ! Je le cherchais partout pour l’ajouter à a liste d’auteurs lus, quelle surprise !  Je le remets en ligne ! Ha les mystères de l’informatique…

Et voilà le quatrième de la série, lu pendant le STAR de Liyah (semaine 3). Patacaisse l’a lu en même temps et nous avons décidé d’en faire une LC ! Je suis juste un peu en retard, mais avec les émotions des derniers jours, vous ne m’en voudrez pas ! De plus ce livre m’a été offert par Sharon, qui comme vous le savez connaît bien Anne Perry… Lire la suite

LA CITATION DU JEUDI avec Belle du Seigneur…

Vous allez commencer à le savoir… que je suis plongée (par à-coups disons-le) dans la lecture de Belle du Seigneur d’Albert Cohen et comme il me reste encore 700 pages environ, je ne ferai pas de billet rapidement, je tourne au ralenti en ce moment, je m’en excuse ! Ce livre est hors norme, inclassable, il y a des passages avec des envolées lyriques tout simplement incroyables, on peut je pense à la fois le détester et l’adorer ! Sans oublier le grain de folie qui sublime l’histoire… grain de folie que j’adore ! Lisez plutôt… Lire la suite