LA VALISE DES VACANCES !! Avec Martial…

Il y a quelques temps, Martial, notre Vagabond des Etoiles, nous demandait sur le modèle initié par la dernière émission de  La Grande Librairie quels étaient les deux livres (deux SEULEMENT, que nous mettrions dans notre valise de vacancier ?? Impossible pour moi, je t’en donnerais deux pour jouer le jeu mais j’en rajouterais quelques autres, car comme la crème solaire, le paréo, le chapeau, il me faut avant tout mes in-dis-pen-sa-bles, après je vois ! ! Bah oui, imagine que ça ne me plaise pas, que ça ne soit pas celui-là le bon du bon moment, que Cupidon me lance une flèche assassine, qu’une méduse me rende méconnaissable, bref, autant d’impondérables qui peuvent changer du tout au tout mon programme initial, voyons !!  Et plus que deux jours pour te dire cela, donc je m’y colle !!

Tout d’abord, dans les indispensables, il y a Les oeuvres complètes de Rimbaud et celles de Baudelaire, désolée,  des vacances sans poésie, c’est inconcevable ! Plus un autre qui me plaît beaucoup, dont je vous parle samedi et qui risque d’en faire partie : Quelques mots à la colle pour l’envol de Nareva.

Ensuite LE pavé (et classique) : pas énorme non plus mais suffisammet haletant pour me faire oublier les moustiques qui adorent ma peau : ce sera  Les Histoires Extraordinaires d’Edgar Allan Poe, avant ma LC du 19 octobre où je lirai Les Nouvelles Histoires extraordinaires de ce même Monsieur ! (ça c’est fait). Ou, ou, Les Malavita de Tonino Benacquista ! Je crois déjà savoir de quel côté va pencher la balance…

Depuis que je connais Romain Gary un peu mieux, grâce à Delphine, j’entamerai mon quatrième opus de cet auteur avec Lady L. (ou Chien Blanc, ou Pseudo, pas encore décidée) . Ca c’est presque un coup de coeur assuré et je ne résiste pas aux coups de coeur.

Et pour finir, un petit Sagan qui me tente depuis des mois  : Avec mon meilleur souvenir.

Non, ce n’était pas fini en fait, j’ai le livre de Zelda Fitzgerald « Accordez-moi cette valse » à terminer, hors de question de ne pas le mettre et s’il reste un peu de place, je mettrais son époux à côté avec les 27 nouvelles d’Un diamant gros comme le Ritz, en espérant qu’ils ne se tapent pas dessus le temps du voyage ou pire, vomissent dans ma valise  leurs excès de gin et de champagne !

Oh bah sept ou huit, c’est raisonnable non ? Mais au fait, je ne t’ai pas dit, je ne pars pas !!! Donc je garde ce que je veux et je lis ce que je veux (avec mes cheveux !). Bon, allez entre deux LC obligatoires, j’essaierais de me tenir à ce programme plus un petit Bibliothèque Rose ou Verte pour le Challenge de George et l’histoire d’un Croque-mort que Syl. m’a gentiment prêté ! Détente assurée sur ma chaise longue pendant les longues soirées d’été…au calme pendant que vous vous serrerez comme des sardines sur des plages surchauffées…ou pas !

Désolée Martial pour l’excédent de bagages mais, euh…je suis sûûûûre que tu vas faire pareil, ou pire, te ruer dans la première librairie qui se trouvera sur ton chemin, alors hein ?! Tu me pardonneras…