Un mois après… 33 blogueurs sont Charlie.

Une vidéo faite à l’initiative de  Galéa qui y a travaillé pendant un mois. Qui a su fédérer sur Facebook 33 blogueurs. Une vidéo qui se passera de commentaires. Vous le comprendrez…

Les liens et les pseudos des  copains-copines qui ont participé : Anne, Anne-Véronique, Aspho, Céline, Cécile, Enna, Féli, Fleur, Gaëlle, Jérôme, Kathel, Laurie, MTG, Marilyne, Martine de Littér’auteurs, Martine des lectures, Maxi Vav’, Miss Léo, Mrs B, Mo’, Pasc, Petit Carré Jaune, Phili, Tiphanie, Titine, Sandrine, Sido, Sharon, Syl, Sylire et Valou.

a charlie bis style Ben

Love Me Do, I’m beatlemaniaque !

Non, je ne me suis pas trompée de jour, nous ne sommes pas dimanche, je sais, mais un petit billet musical s’imposait car la chanson Love me Do est sortie le 5 octobre 1962 et fête donc son demi-siècle aujourd’hui, fraîche comme une bergère ! L’occasion de vous parler des « quatre garçons de Liverpool », juste un peu, et admettre qu’ils ont quand même révolutionné la société en proposant cette musique pop-rock différente de celle qui circulait à l’époque. Quelques anecdotes après la chanson ! Lire la suite

DEEP PURPLE – Hommage. Et dans ma BAL cette semaine !

Certains l’ont peut-être lu mardi dernier , Jon Lord, le claviériste et co-fondateur du groupe rock Deep Purple s’est éteint à 71 ans des suites d’un cancer du pancréas. La pochette « Deep Purple in rock » a longtemps fait partie de mes vyniles (avant qu’ils ne se perdent entre deux déménagements), et Smoke on the water est leur chanson la plus connue. Amateurs de rock psychédélique, je vous mets une vidéo avec un morceau de guitare en préambule qui va jusqu’à 3’08, du grand art ! Vous pouvez allez directement à 3’09 si vous ne voulez écouter QUE Smoke on the water… A préciser que cette chanson est ultérieure à l’album In Rock, dont la pochette est, vousle constatez est une parodie du Mont Rushmore. Lire la suite

Amy Winehouse ou le syndrome Joplin…

Parce qu’Amy Winehouse est morte hier à 27 ans, comme Janis Joplin,

Parce qu’elle buvait trop, comme Janis,

Qu’elle se droguait trop aussi, comme Janis,

Qu’elle avait une voix exceptionnelle et rauque, comme Janis, une voix de « ghospel » dans les deux cas. Et elles donnaient la même chose, la même énergie à leur public, quand elles étaient en état. Janis ne chantait pas, elle faisait passer sa détresse directement. Amy aussi. Qu’elles étaient aussi excentriques l’une que l’autre et avaient autant de talent. Elles disaient « fuck » à leur public et le public aimait. Elles n’étaient pas vraiment belles mais elles « dégageaient ».

Que c’était « une âme perdue » a dit quelqu’un, comme Janis…

Et le pire, elle sortait de cure, comme Janis quand elle est morte.

Difficile de ne pas faire un parallèle entre ces deux petits bouts de femme à la voix unique et au destin semblable, à 40 ans près…

Ils sont nombreux à filer ces papillons attirés par la lumière pour oublier le vide sidéral qu’était leur vie. Ils sont nombreux que nous n’avons pas oubliés, peu sont devenus des légendes, Amy en sera une, à coup sûr…

Elle aimait qu’on la fasse « voler » :