Aujourd’hui facile facile : 9/366

Voilà ce que j’ai tapé à 16 h, ci-dessous. Prémonitoire ? Depuis, mon ordinateur a planté (j’ai tout essayé pour le réanimer) ; il part demain matin chez son mécano préféré. En attendant, je suis sur le portable de secours qui charge quand bon lui semble (je suis sur une charge ancienne et miraculeuse). Pas facile aujourd’hui, on n’est pas vraiment dans le thème… Je vous tiens au courant 😦Logo réels Queneau2

Ça ne vous énerve pas  vous ces créatures surnaturelles à qui tout semble facile ? Du bac avec mention sans avoir gratté et sué, au corps parfait, en passant par un travail de fou sans une auréole de transpiration sur le chemisier bien repassé ? L’apparent « facile facile » des uns nécessite des efforts surhumains à d’autres pour obtenir cette décontraction  ! Ce matin encore mon iPhone (que je voue aux Gémonies) s’est bloqué et il m’a fallu deux heures pour ré-initialiser l’engin ! Qu’on ne vienne pas me dire que ça facilite la vie, que c’est  « tout con » la technologie, intuitif (mes fesses pour l’intuition) (et je reste polie) ! Ce n’est pas inné le facile, ça se travaille !

©Asphodèle – 12 mars 2015

Mots : 112 (zut)
Sur le vif : oui deux fois !
Eléments réels de la journée : oui deux fois !
En accord avec le thème : oui et non !

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars).

Aujourd’hui, sentiment de déjà vécu : 8/366

Logo réels Queneau2Aujourd’hui, hormis la terrible et récurrente actualité aérienne, rien ne m’a rappelé un sentiment de déjà vécu alors que c’est une sensation bizarre qui m’arrive fréquemment. En sortant une vieille assiette du vaisselier, en passant devant l’allée d’une maison inconnue, au cours d’une conversation banale, en ayant l’impression d’avoir déjà prononcé les mêmes  mots ailleurs, avec quelqu’un d’autre…. Quel est ce mécanisme enfoui dans notre subconscient qui fait ainsi remonter, se flouter passé et présent au point de nous perturber ? Les vies antérieures existeraient-elles ou la réponse est-elle plus …pragmatique, scientifique ? Je n’ai jamais vraiment fouillé le sujet, préférant la douce hébétude interrogative dans laquelle me mettent ces sentiments…

©Asphodèle – 10 mars 2015

Mots : 107 (+ 7)
Avec le réel : oui mais pas celui de la journée…
Sur le vif : oui
Thématique : oui

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64.

Aujourd’hui, debout dans : 7/366

Logo réels Queneau2Debout dans ma vie ou pas. Le vertical et l’horizontal. Ceux qui se lèvent, courent, galopent, ceux qui se couchent, ceux qui ont trop mal pour… En essayant de désherber mes fraisiers ce matin pour profiter du soleil sur mon dos, paf ! En plus du fait que me pencher, me relever me demande des efforts souvent conséquents, il a fallu qu’une écharde venue de je ne sais où, se plante dans mon index : debout dans ma chair ! Pendant qu’un minuscule escargot rampait à l’horizontale sur le même index…sa bave faisant cicatriser le feu laissé par l’écharde ! Ne jamais sous-estimer un escargot !IMG_1167Nombre de mots : 98
Éléments du réel : OK
Sur le (très) vif : OK

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64.

Aujourd’hui féminité : 5/366

Logo réels Queneau2Sujet téléphoné avec la « Journée de la femme » dont j’éviterais de dire ce que j’en pense. Féminité ou ? Intimité de la femme, mystères, hormones, glamour, coquetterie parfois jusqu’à la futilité…dans l’imaginaire collectif ? Opposition à masculinité. Une femme « masculine » n’est pas bien vue dans notre société, certains la regarde de travers alors que, paradoxe, on loue le « côté féminin » de certains hommes, comme un plus ! Comme Pia Petersen, cette écrivaine formidable (ICI j’en ai parlé), je persiste à croire que la femme doit d’abord se « définir en tant qu’être humain ». Après, peut-être pourrons-nous parler sereinement de ce qui se fait ou pas en matière de féminitude…

©Asphodèle – 8 mars 2015

Mots : 105
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le sujet : oui.

Demain 9 mars : « debout dans ».

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64 (lien du 7 mars laissé ce matin dimanche 8 mars).Logo pour 366 réels queneau

Aujourd’hui apprendre par coeur : 4/366

Logo réels Queneau2On passe toute son enfance à apprendre par coeur : poèmes, tables de multiplications, théorèmes fumeux sans parfois saisir le pourquoi de ces obligations ! Apprendre en comprenant me semble plus digeste aujourd’hui. Apprendre sans « par coeur » mais en retenant l’essentiel, en l’appliquant aussi à son quotidien, ne pas se truffer le cerveau de choses qui ne serviront pas (ou plus). Enfants, apprenez par coeur pour imprimer les fondamentaux de la culture dite « générale » mais apprenez aussi pour vous divertir, vous enrichir, vous sentir plus grands à chaque apprentissage.  Parce que, de toute façon, l’oubli viendra bien assez vite pour détricoter ce que vous aurez appris si vous ne l’avez pas compris…

©Asphodèle, 7 mars 2015

Mots : 105 (presque !) Sur le vif : OK Réel : Moui… mon avis du jour sur le sujet !

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64 (lien laissé ce matin dimanche 8 mars).

Et comme je trouve que c’est triste sans logo, j’en ai fait deux, celui en haut à gauche, celui ci-dessous, je ne sais pas si j’ai le droit … si ça vous dit, servez-vous !Logo pour 366 réels queneau