Aujourd’hui, rouge – 48/366 réels.

IMG_2757Rouges, les fruits du printemps, fraise cerise et puis framboise en dernier. Rouge, la symbolique de la passion amoureuse, la rose de même couleur en boutonnière. Rouges les tulipes déjà fanées au jardin. Rouge, le flacon de mon lait parfumé d’un nom envoûtant de la route des Indes. Comme un éclat lointain, ensoleillant mon quotidien d’une fragrance capiteuse mais pas entêtante. Indispensable et addictive, comme les livres. Tous les jours après la douche…

©Asphodèle – 20 avril 2015.

Moins de 100 mots : 73
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème.

Pour en savoir plus : comment ? Quoi ? Qui ? Clic sur le logo ci-dessousLogo réels Queneau2

Aujourd’hui, mains touchées – 47/366 réels

a mains touchées ou pas !Mains touchées par la maladresse depuis leur plus jeune âge. Mains qui n’ont jamais pu effectuer un travail manuel correctement sans casser quelque chose ou se retourner un doigt. Mains dispensées de vaisselle (et d’essuyage) à huit ans, depuis qu’elles ont lâché un verre du précieux service de la tante Angèle. Mains privées de couture à force de piquer de travers ou à côté. Mains déliées par l’emploi abusif du stylo pour compenser leur inactivité, spécialisées dans le tournage de pages ! Aujourd’hui, mains touchées par la grâce car elle n’ont rien fait de travers et on peut marquer les jours d’une pierre blanche quand ça arrive…

©Asphodèle – 19 AVRIL 2015.

Moins de 100 mots : 95
Sur le vif : oui
Éléments réels de la journée : oui
En accord avec le sujet : oui

DEMAIN 20 avril 2015 : « rouge ».

Pour plus d’explications sur cet exercice et connaître une partie des participants, clic sur le logo ci-dessous.Logo réels Queneau2

Aujourd’hui, chaleur de – 44/366.

pensée mauve sous la pluie

Pensée après l’ondée…

La chaleur subite (et vite disparue) de ces derniers jours  me fait penser aux promesses électorales non tenues. N’en reste que l’avant-goût. En nous rendant à la fraîcheur  d’avril, le ciel nous renvoie à l’intérieur de nos maisons, le temps que la pluie cesse. Non pas chaud devant mais chaud dedans aujourd’hui. Une petite main qui se glisse dans la mienne, confiante parce que la maman est occupée ailleurs. Chauds les mots qui terminent la pensée de l’autre. Chaud le regard pétillant. Une douceur qui vaut bien toutes les canicules…

©Asphodèle – 17 avril 2015

Moins de 100 mots : 90
Sur le vif : oui.
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème : oui.

Pour plus d’explications sur l’exercice, clic sur le logo ci-dessous.Logo réels Queneau2

Aujourd’hui, ils vont bien ensemble – 40/366.

Je pourrais parler de la poésie et du curcuma (Martine sait pourquoi), du rose et du vert que j’aime associer, du Muscadet avec les huîtres et tant d’autres choses qui vont bien ensemble. Mais aujourd’hui, une amie m’a envoyé la photo de son plus jeune fils embrassant sa jeune chérie. Ou l’inverse. On revient toujours à l’amour. L’amour et la littérature forment certainement le plus vieux jeune couple du monde, immortel, éternel, sans cesse recommencé . Dans le meilleur comme dans le pire. Force est de constater qu’ils vont bien ensemble. Comme la poésie, le curcuma…et l’amitié.

©Asphodèle – 12 avril 2015.IMG_2708

Moins de 100 mots : 98
Sur le vif  : oui
Éléments du réel : oui !
En accord avec le thème : oui.

Pour en savoir plus sur l’exercice et une liste, non exhaustive, des participants, cliquez sur le logo.Logo réels Queneau2

Aujourd’hui, contre le mur – 37/366 réels –

Maison abandonnée du côté de l'Aiguillon-sur-mer...

Maison abandonnée du côté de l’Aiguillon-sur-mer…

La nature part vite à l’assaut des murs abandonnés. On se cogne la tête et les poings contre les murs d’une prison ou ce qui y ressemble. Dans le vaste monde, des murs érigés par la haine sont tombés. Un autre continue de recevoir des messages, des prières ou encore, plus loin, une grande muraille millénaire attire les touristes. Je ne vis pas la tête contre un mur en particulier, l’idée même m’angoisse…alors aujourd’hui contre le mur, il ne s’est rien passé ! Juste une mouche de printemps, nouvelle, s’est posée, par lassitude sûrement…

©Asphodèle – 9 avril 2015 –

Moins de 100 mots : 93
Éléments du réel : oui, la mouche !
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui.

Logo réels Queneau2Pour les consignes de cet exercice et une liste, non exhaustive, des participants, clic sur le logo.