DESCENTE A L’HYPER U !! Et Bilan d’avril au passage…

 

Comme certaines le savent déjà, nous avons tous quelque chose de notre marraine ou de notre parrain !! J’ai la chance d’en avoir trois (la vraie, et deux virtuelles mais non moins réelles : George et Delphine).

Et qu’est-ce que j’ai en commun avec la première citée, George ?? Mes envies boulimiques de livres alors que ma PAL n’attend que mon bon vouloir pour se délester des grammes superflus… Donc comme chaque début de mois, je vais faire un plein de victuailles au supermarché du canton, mais, même si je me suis déjà fait avoir, je ne peux résister à laisser dériver mon caddie vers le rayon livres, pourtant maigrichon… J’y suis allée, déterminée, avec mon carnet à LAL et…pas un Murakami en vue, ce qui était le but initial pour commencer ma participation au challenge de Martial ! Ni Haruki, ni Ryu !! La lettre A? Comme Austen, Atkinson, culmine à 1m95, donc sans escabeau, impossible de savoir ce qui se passe dans les hautes sphères de cette étagère !! Et bien sûr pas de vendeur disponible à cette place !! Je me suis donc rabattue sur ce qui était à ma hauteur, je ne suis pas naine mais pas haute (1m63, ça limite, surtout sans talons !!). Sauf pour les « récents » comme Milena Agus qui elle était au milieu de n’importe quoi..Il y en a au moins trois qui devraient me plaire, un que j’ai déjà presque fini… Mais, bon je vous les présente :  Les Chaussures italiennes de Mankell (vu sur plusieurs blogs dont celui de Sophie57), Le voisin de Tatiana de Rosnay pour savoir comment écrit cette dame, Mal de pierre de Milena Agus (déjà bien entamé et il me plaît), J’étais derrière toi de Nicolas Fargues (vu chez Carmadou comme auteur à suivre) et Boule de Suif, suivi de Mademoiselle Fifi, parce que c’est Maupassant et que j’ai loupé l’adaptation télévisée de mardi dernier et que c’était pas cher (et je n’ai pas à me justifier, là !!). Voilà, mais il va me falloir quand même trouver Un sang d’aquarelle de Sagan et La ballade de l’impossible de Haruki Murakami, je pense que les sites en ligne où j’ai aussi mes habitudes me combleront. Rien ne vaut cependant le plaisir que l’on trouve dans les vraies librairies (la mienne est un peu loin) et même si ce n’est que l’Hyper U et son rayon anorexique et débraillé, j’y prends toujours autant de plaisir…

Maintenant, MON BILAN d’avril : Quelle idée, quand on est aussi organisée que moi !! Je retourne dans mes archives voir ce que j’ai lu !!

Cargo vie de Pascal de Duve : 192 pages, L’Autre fille d’Annie Ernaux, 78 pages, Les grand-mères de Doris Lessing, 95 pages, Le lit défait de Françoise Sagan, 300 pages, Jours Ordinaires d’Yves Simon, 74 pages, La Ferme des musiciens, 30 pages environ (Folio jeunesse), Le Chant Général de Pablo Néruda 210 pages sur 569 (relues), Le monde de Mafalda (BD), 46 pages, L’étrange histoire de Benjamin Button, nouvelle de 56 pages et enfin Les déferlantes de Claudie Gallay, 539 pages, ce qui fait 9 livres (BD, jeunesse inclus) et la moitié du Chant Général relu, soit un total de 1428 pages, si je ne me suis pas trompée. Bof bof !! Je lisais le double avant de tenir ce blog !! Pas de quoi pavaner… En même temps, je ne veux pas lire plus vite et passer à côté de mes lectures.