Une asphodèle chez le marabout !

curieuses ana-rosa tumblrOu l’art d’avoir tout essayé ! A bout de souffle depuis janvier , après avoir consulté quatre fois deux ophtalmologistes différents, et après avoir épuisé la pharmacopée existante sur le marché, me voilà décidée à « essayer » le guérisseur du village qui paraît-il « soigne tout » ! A défaut de pouvoir m’offrir des vacances sur une goélette XIXème dans une rade ensoleillée… Je précise que le presbytère dudit village a fermé cet été, les exorcismes se pratiquent donc…ailleurs !

Il n’est pas remboursé par la Sécu mais on laisse ce que « l’on veut » ; Je me rassure en me disant que je n’ai pas affaire à un individu louche, son nom  m’est  venu aux oreilles, je ne mets pas les pieds dans l’antre du diable. J’avais rendez-vous lundi dernier à 16 heures.

Il m’accueille chaleureusement, m’observe du coin de l’oeil (moi aussi) et me fait entrer, non pas dans un salon douillet mais… au fond de son garage, en sous-sol où il s’est aménagé un « bureau » aveugle qui m’oppresse immédiatement : quand je ne vois pas de fenêtre je panique. Il me fait asseoir sur une chaise au milieu de la pièce et me prie, gentiment mais fermement de dé-croi-ser les jambes, pour ne pas empêcher les énergies de circuler. C’est un réflexe mais chaque fois que je vais recroiser les jambes pendant la séance, il me donnera un petit coup de pied dans le mollet (oui oui, comme aux chiens pas sages). Il est assis face à moi sur un tabouret et pendant que son pendule tourne à tout berzingue (un peu aidé par sa main qui tremblote), il commence à débiter la liste de mes maux, à savoir le premier : « Tu es envoûtée » !!!! Waouh ! Je me retiens d’éclater de rire et je lui dis que je ne crois PAS à la sorcellerie et autres con*** de ce genre. Il continue à me scanner et, à l’écouter je suis pratiquement en état de mort clinique ! Je retiens mon fou-rire et le laisse continuer. Je me sens coincée.

Les choses sérieuses commencent : il se lève et s’agite autour de moi comme un hélicoptère patrouillant une zone de combat. Il murmure des borborygmes dans sa barbe ponctués de grands signes de croix (diable, c’est si grave ?), implorant je ne sais quels dieux de chasser LE MAL de mon corps martyrisé ! Baissant les yeux pour qu’il ne voie pas mon fou-rire retenu,  j’avoue qu’à ce stade, j’ai fait mine de me lever pour prendre congé et rire un bon coup mais tss tsss !, CE N’EST PAS FINI, IL FAUT CE QUI FAUT (sic). C’est bon, je ne suis pas sourde ! Le haussement de voix me fait me rasseoir. Je suis une fleur coupée, j’ai besoin d’eau (sic bis) ! Plus précisement, il entreprend de me « recharger » le plexus solaire ( pourquoi ai-je l’impression d’être une batterie morte ?) complètement « à plat »…et… comme par hasard sa main droite vient se caler sous mon sein gauche (hé ho c’est l’oeil qui est malade). Je toussote et je lui explique que, dans mon souvenir, le plexus solaire se trouve ENTRE LES SEINS. Il soupire, remet sa main au bon endroit et continue de souffler comme un cheval en bout de course. Il décide de me masser le dos qui ne lui semble pas très « droit » (tu m’étonnes ! Imaginez un double S). Le problème est qu’il m’astique (style avec la raclette sur son pare-brise gelé un matin d’hiver). Ho ho ! Je calme sa joie, faudrait pas qu’il me re-casse quelque chose. Bien. Il arrive à la tête, me fait des tours de passe-passe devant l’oeil, dignes d’une danseuse indienne et, rebelote, il se met à m’astiquer le cuir chevelu ! Woo Woo, doucement je lui dis… Il ajoute qu’il n’a pas qu’un seul tour dans sa manche (clin d’oeil appuyé) et me demande si je me sens mieux ? Gloups ! J’essaie de me relever sans tanguer, je sens bien que j’ai la queue de cheval de travers et la frange dans tous les sens mais je fais face, digne, oui tout va bien !! Sourire, je vais rentrer, hein, allez, on va en rester là tous les deux…

Mais que nenni ! Mon marabout est un homme prévenant, il se propose de me raccompagner devant ma porte ! Ce doit être ça cette histoire de chevalier des temps modernes ! Sauf que ça n’a pas marché et je ne complèterai pas cette séance par une autre comme il me l’a suggéré !!! Ciao Marabouto ! Que vais-je devenir ?

P.S. : cherche ophtalmologue compétent, si  vous en connaissez un, laissez-moi ses coordonnées ! Merci !

plumedesmotsunehistoire2J’en ai profité pour participer à « Des Mots, une Histoire » N° 92″ d’Olivia. Les mots imposés étaient : pendant, oreilles, congé, salon, baissant, coupés, presbytère, compléter, goélette, fleur, précisément, implorer, manche, sourds, individu, patrouiller, comme, devenir.