Demain dès l’aube… la poésie du jeudi

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Je fais dans le très classique aujourd’hui ! Tout le monde sait que Victor Hugo ne s’est jamais remis de la mort de sa fille Léopoldine et que c’est à elle que ces vers sont adressés. Je pense que beaucoup d’entre nous les ont appris à l’école ou les ont lus au moins une fois, si ce n’est pas le cas, ces trois quatrains d’alexandrins croisés devraient pallier ce manque ! A noter que ce poème n’a jamais eu de titre mais l’incipit du poème suffit pour que nous nous en rappelions… Lire la suite