POTIN : L’AFFAIRE DU « MYSTÈRE » MODIANO ?

J’ai vaguement entendu parler de cette « affaire » il y a quelques temps et je viens de lire un article dans Le Magazine Littéraire qui me laisse perplexe. Bien qu’ayant beaucoup aimé Modiano à une époque (beaucoup moins l’homme), cette « affaire » me conforte dans l’idée (et la sensation bizarre) un peu mitigée que j’avais de lui.

Le pitch de « l’ affaire » : une jeune romancière, Marie Lebey a publié un roman « Oublier Modiano » où elle a voulu honorer son auteur fétiche. Elle a donc traqué Modiano dans son oeuvre, est revenue surtout, appareil photo à la main, sur les lieux cités dans cette même oeuvre. Bien « qu’autofictionnel », ce roman parle aussi des figures de l’enfance et du passé de Modiano (Rudy, son frère cadet décédé à dix ans). C’est là que le bât blesse semble-t-il ! D’après Modiano et les voix de ses avocats (qui veulent ni plus ni moins faire retirer ce livre), « elle l’accablerait de faux souvenirs » alors qu’elle se serait (je reste au conditionnel) appuyée sur des fait relatés notamment dans « Pedigree ». Bref, à l’heure actuelle ce qui fait polémique c’est oui ou non, les Editions Léo Scheer ne cèdent pas, soit l’affaire va jusqu’au procès, surprenant ainsi les habitués de la discrétion « mystérieuse » de Modiano qui deviendrait alors un banni de toute citation ou référence pour d’autres auteurs souhaitant inclure quelque chose de lui dans leurs romans, comme il est fait pour Proust, Flaubert ou d’autres. Pour ceux que ça intéresse, un article de l’Express intitulé « Les huit secrets de Patrick Modiano » à lire, ici ou encore celui-ci qui revient sur l’actualité générale de l’auteur, . Pas simple le personnage, visiblement et, dans la vidéo ci-dessous, vous noterez le nombre de fois où il emploie le mot « mystère » ou encore « mystérieux » ! Pas sûr que ça donne envie de le connaître mieux, ce mystère… D’ailleurs impossible d’importer une photo du web sur les cinq que j’avais choisies sur la page d’accueil de Google !! A ce point ce n’est plus de la discrétion, c’est de l’effacement ! Même dans Wikipédia, il n’y a pas de photos, alors j’ai copié-collé, en espérant que le mystère ne s’envole pas à la parution… Et que je n’aurais pas de procès pour ce modeste billet…