Goat Mountain de David Vann – Matchs de la Rentrée Littéraire 2014 avec Price Minister

Goat Mountain de David VannUn peu plus et j’étais en retard pour rendre ma copie à Price Minister! Il faut dire que, pourtant fan de David Vann, ce livre ne m’a pas emballée du tout, j’ai eu du mal à le terminer tant certaines scènes sont dures, inhumaines. Le style au début est haché, des répétitions à foison ont heurté ma lecture et je n’y suis entrée qu’à reculons. (Tangible et intangible qui reviennent quatre-cinq fois en 20 pages m’ont sérieusement agacée). Et même si de beaux passages relèvent le plat, cette lecture s’est révélée indigeste, ma déception m’est restée sur l’estomac. Lire la suite

LES MATCHS DE LA RENTREE LITTERAIRE PRICE MINISTER 2014 : nouvelle version !

Logo MRL PM2014Comme chaque année, Price Minister renouvelle sa vaste opération des Matchs de la Rentrée Littéraire avec une sélection de 15 livres, choisis par 5 marraines/parrains. Les autres années, nous choisissions, en même temps qu’une marraine, un à deux livres et nous devenions marraines à notre tour. Cette année, c’est fini. Nous choisissons un livre via le formulaire et comme les envois seront limités  aux 800 premiers, il nous est proposé de faire suivre le livre (principe du livre Voyageur) que nous recevrons, lirons et chroniquerons à un/une autre blogueur/blogueuse intéressé par notre choix et qui sera resté à terre sur liste d’attente ! Je fais déjà voyager la plupart de mes livres donc cet aspect là me  convient parfaitement ! Chaque marraine/parrain devait choisir un roman français, un roman étranger et un premier roman.

Vous pourrez voir la sélection des marraines/parrains sur le blog de Liligalipette, ICI ou directement sur le Blog de Price Minister.

Sinon cliquez sur « formulaire » (en rouge ci-dessus) pour vous inscrire directement. Les premiers arrivés seront servis. Vous recevrez un mail d’Oliver Moss dans les 72 heures si vous été sélectionnés.

En ce qui me concerne, après une longue hésitation j’ai opté pour le dernier David Vann : Goat Mountain qui était dans la sélection de Liligalipette (tiens c’est étonnant non ?), nous avons souvent des goûts communs et elle est une de mes « prescriptrices » principales, alors on ne change pas une équipe qui gagne ! Mais ça m’a fait mal au coeur de laisser le Clara Dupont-Monod : Le roi disait que j’étais Diable. Il voyagera bien jusqu’à moi un jour… Quant au Vann que j’ai choisi, si je le reçois, j’aurais jusqu’à fin décembre 2014 pour le lire et le chroniquer et je m’engage à le faire suivre à ceux et celles qui seraient intéressés et qui ne l’auraient pas reçu.

Suite de la procédure, pour ceux et celles qui auront eu la chance de recevoir un livre :

Rédiger une chronique sur notre blog,  transmettez l’URL  de l’article à P.M.  sur ce formulaire . Noter le livre sur 5, selon 3 critères :

  1. Qualité de l’écriture
  2. Plaisir à la lecture
  3. Originalité du livre

Ensuite, bon courages aux marraines (et au parrain) qui devront lire tous les billets des livres de leur sélection et choisir la meilleure chronique pour chaque livre…

Go, go go c’est parti ! Bonne chance à tous ! En cas de problème, n’hésitez pas à contacter Oliver, notre gentil organisateur chez Price Minister, il est rôdé !

LA POÉSIE DU JEUDI avec Guillaume Apollinaire, Babélio, Bulles de savon et Anna Obon !

chromo oiseau couronné ana-rosa(1)Je vais vous proposer un deux en un aujourd’hui puisque lors de la dernière Masse Critique Jeunesse de Babélio, j’avais demandé à recevoir un livre, édité chez Bulles de Savon, une toute jeune maison d’éditions (deux ans à peine) qui axe fortement son catalogue sur la poésie. Découvrons les illustrations de Anna Obon, jeune illustratice catalane qui a misé sur le vert-turquoise ou le noir et blanc pour mettre en valeur les vers du poète,  que voici :

Le Pont Mirabeau

La couverture

La couverture

Sous le pont Mirabeau coule la Seine
Et nos amours
Faut-il qu’il m’en souvienne
La joie venait toujours après la peine.

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure.
IMG-20131121-03599(1)
Les mains dans les mains restons face à face
Tandis que sous
Le pont de nos bras passe
Des éternels regards l’onde si lasse.
IMG-20131121-03596(1)
Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure.

L’amour s’en va comme cette eau courante
L’amour s’en va
Comme la vie est lente
Et comme l’Espérance est violente.

l'image de l'eau est bien mise en exergue...et en valeur !

l’image de l’eau est bien mise en exergue…et en valeur !

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure.

Passent les jours et passent les semaines
Ni temps passé
Ni les amours reviennent
Sous le pont Mirabeau coule la Seine.

Vienne la nuit sonne l’heure
Les jours s’en vont je demeure.

Guillaume Apollinaire, 1912 (Poème tiré du recueil Alcools)

Je ne suis pas fan de la couleur turquoise mais j’ai aimé cette présentation, notamment qu’il y ait  une strophe par page, les mots en ont plus de poids et je pense qu’aborder la poésie de cette façon, pour un enfant à partir de 10-12 ans est une sacrée chance ! J’ai aimé aussi les pages en noir et blanc avec de jolis coups de crayons pour  « Vienne la nuit sonne l’heure »  « Les jours s’en vont, je demeure » » ! Ainsi, seuls sur la page, ils ont une force différente que quand on les lit à la suite…  Ils ont le temps de résonner en nous avec l’appui du dessin  qui en renforce la puissance évocatrice.

Merci à Babélio et à Bulles de savon pour cette belle découverte !

« Sous le pont Mirabeau » de Guillaume Apollinaire, Illustrations de Ana Obon, mini album, éditions Bulles de savon ©août 2013-12€

IMG-20131121-03600

Poétisent avec moi aujourd’hui ! Marie et Anne, Valentyne, Natiora, Béné31, Modrone-Eeguab. Et LilaMango qui a eu envie ce matin ! Claudialucia et Pyrausta en retardataires, mais que cela ne vous empêche pas d’aller les lire, merci pour elles !!! 🙂