CRUMBCAKE AUX MYRTILLES

logo syl gourmandises 2016Alors je vais vous faire une confidence, j’ai un ami blogueur qui adooore les myrtilles et les cakes en général ! Certaines d’entre vous l’ont déjà reconnu ! Comme il est passé un week-end au début de ce mois (pour une autre surprise dont je vous reparlerai le 24) (ha ha ça c’est du teasing ou je m’y connais pas !), donc je voulais sortir un peu du cake et du crumble (déjà faits) aussi ai-je tenté le « crumbcake » dont je vois des recettes fleurir un peu partout. Mais en gardant la forme du cake parce que…cake pour Mind of courseEt comme j’aime les valeurs sûres, j’ai repris la recette du cake « ultime » au citron de Bernard, ma recette de crumble, j’ai touillé et ça a donné quelque chose de pas mal du tout !IMG_4096Pour le CRUMBLE :

100g de poudre d’amandes, 100g de farine, 80g de beurre mou, 1 c à c. de cannelle : pétrissez le tout du bout des doigts, formez une boule, filmez-la dans du papier alimentaire et oubliez-la au frigo une heure minimum, la veille si vous le pouvez. La ressortir quand vous commencez à préparer le gâteau, une petite demi-heure avant.

Le CAKE (un peu revisité)

  • 200g de myrtilles (ici, surgelées) (à dégeler la veille dans une passoire avec  un peu de sucre pour qu’elles rendent un maximum de jus et d’eau)
  • 200 g de sucre
  • 170 g de beurre fondu
  • 3 oeufs gros (j’ai utilisé 2 oeufs de cane tout frais pondus, 2 car ils sont plus gros)
  • 150g de farine
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 c à c. de jus de citron pressé.

PRÉPARATION  :

Dans une jatte, mélanger le sucre et le beurre, sans trop blanchir, y ajouter les oeufs un à un puis la farine en pluie additionnée de levure, le jus de citron (au goût). Remplir le moule à cake avec la moitié de cette préparation, j’ai pris un moule à cake large en pyrex, parsemer de myrtilles et émiettez du crumble. Rajouter l’autre moitié de la préparation, remettre de la pâte à crumble et le reste des myrtilles. Enfourner à 180° pour environ 3/4 d’heures. C’est cuit quand vous enfoncez la lame d’un couteau et qu’elle ressort sèche.

à la sortie du four...

à la sortie du four…

et...dans l'assiette !

et…dans l’assiette !

Alors oui, il était bon, les oeufs de cane donnent un moelleux incroyable, la texture croquante-fondante est très bien mais personnellement j’aime quand les myrtilles sont mélangées avec des framboises, je trouve ça plus goûtu ! Mon invité a eu l’air d’apprécier, (pas que lui d’ailleurs) mais je pense qu’il aurait aimé une petite chantilly avec, c’est un vrai gourmand !

Je vous souhaite un bon dimanche ! Allons voir chez Syl, ce qu’ont fait les autres marmitonnes :

Louise – Cookies abracarambar !
Sandrion –
Nahe – Cookies extra
Marion – Cookies salés : Olives Noires, Tomates Confites & Pignons de Pin
Estellecalim – Cookies aux cranberries

LASAGNES franco-italo-grecques pour mon dimanche !

logo syl gourmandises 2016Bon, pas de consignes encore de notre Grande Cheffe Syl qui se remet de sa bronchite, alors c’était esprit débridé en cuisine aujourd’hui ! Et le moins que l’on puisse dire est que j’ai pioché dans le meilleur de l’Europe, enfin le meilleur, un bien grand mot pour cette recette. J’avais prévu de faire des lasagnes mais…comme j’aime tester, accommoder des « choses », j’y ai ajouté un pot d’aubergines de cet été que j’avais mis au congélateur après avoir fait une compotée (aubergines, poivrons, tomates aux herbes de Provence, du très classique) d’où le côté « grec » avec un arrière-goût de moussaka; mais de très loin hein !. Ce qui m’a fait un étage supplémentaire ! Du coup, je n’ai pas encore fait le gâteau, pas eu le temps et pour tout vous avouer, plus la force ! J’ai toujours les yeux plus grands que le ventre comme dirait ma mère …et ma quincaillerie ne suit pas ! Lire la suite

Tartiflette ? Euh…gratin de pommes de terre au Reblochon de Savoie

logo syl gourmandises 2016– Vous avez dit tartiflette ?
– Oui j’ai un magnifique Reblochon au lait cru offert par ma cousine de Haute-Savoie, ce serait dommage de le laisser perdre !
– Oui mais nous n’avons plus  ni lardons, ni vin blanc, choses que je mets d’habitude dans ladite tartiflette ! Hé bien tant pis, nous allons improviser ! Quand il fait froid, que la faim nous creuse, on se débrouille avec ce qu’il y a ! Allons-y !

Syl. et sa brigade de marmitonnes m’ont gentiment remis le pied au fourneau et c’est avec plaisir que je participe à nouveau à ces dimanches gourmands et pleins de gaieté : Après une semaine de Plumes c’était pas gagné ! Notez l’effort les filles ! 😀 Nous irons voir chez Syl, Sandrion, Louise, Nahe, Nathalie, EstelleCalim, Lily,  ce qu’elles nous ont concocté…(je mettrai les liens au fur et à mesure des publications dominicales).

Syl : une pizzkeuch (faut qu’elle se fasse remarquer) et une blanquette de dinde, miam !
Louise – des Crozets façon tartiflette et sa petite salade acidulée .
Sandrion – Gâteau de Savoie maginifique au coulis de fraises
Nahe – Tartiflette au reblochon

Asphodèle – Gratin de pommes de terres et oignons au reblochon
Estellecalim –
Cake poire, chocolat et crème de marrons
Nathalie – Velouté de châtaignes au lait de coco
Lily – Tarte amandine aux poires

Lire la suite

Souris d’agneau confites et cake chocolat coeur fondant.

logo Syl PâquesC’était le menu d’hier ! Mais il en reste pour aujourd’hui, ouf ! Parce que je ne ferais pas ça tous les jours ! Il faut dire que ma cocotte en fonte est très lourde, vous comprendrez quand vous verrez la recette… Amis du sucré-salé, de la cannelle bonjour, les autres, passez votre chemin ou allez directement au cake au chocolat !

Je  tiens cette recette d’une amie algérienne qui avait le livre de Z. Zekelli « L’art culinaire à travers l’Algérie – édition de 1924) (qui est mon pays natal même si je n’y ai vécu que jusqu’à l’âge de cinq ans et n’y suis jamais retournée) (non ne sortez pas les kleenex, c’est encore Pâques). Bref, cette recette a été arrangée à ma sauce, donc je vous la donne à ma sauce ! Une recette de la région de Batna qui s’appelle Lham Lahlou ben Ain. Lire la suite

A la demande générale (ou presque), le cake « ultime » au citron de Bernard !

logogourmandises5Les réels de Monsieur Queneau mènent à tout et en parlant de ce cake ICI, je ne pensais pas que la recette intéresserait à ce point, d’autant que Sandrion l’a déjà donnée, Louise aussi. Oui mais voilà, j’ai goûté cette recette sans gluten, sans beurre et avec du faux sucre et…comment dire ? Ça n’a pas grand-chose à voir même si ça reste mangeable ! Charitable que je suis, je vous mettrai les ingrédients (qui tuent) à côté des « originaux »… Une recette prise sur le blog de Bernard, notre nouveau gourou en matière de cuisine, c’est un perfectionniste et il explique pour les nuls, je vous le conseille, sauf si vous êtes : diabétique, allergique au gluten, au fructose, au lactose, etc. Lire la suite

Pour Syl, une entrée et un dessert pour ce dimanche !

Logo Syl gourmandisesJ’ai pris la mauvaise habitude de prendre des photos de ce que je cuisine et de ne pas faire de billet, pas que pour la cuisine auront remarqué les observateurs… Alors avant d’oublier totalement les recettes, allons-y !

En entrée, pour ceux qui aiment, je vous propose une recette d’huîtres chaudes avec un sabayon au Pineau (ou autre alcool goûtu). Une recette que j’ai testée à Noël et refaite depuis car les huîtres ici, c’est comme l’andouille à Vire ou le cassoulet à Castelnaudary (et Toulouse) … on en mange presque toutes les semaines, il faut donc varier les plaisirs ! Pour cette recette, elles ont été faites avec des « spéciales », plus grosses encore que les n°1 mais l’idéal est surtout qu’elles soient très creuses et charnues bien entendu. Pour ceux qui n’aiment pas les huîtres, descendez plus bas et allez directement au crumble ! Allez chez les copines de la brigade pour saliver devant ce qu’elles ont préparé : Syl – Osso buco
Louise : Osso buco – Cake au citron
Sandrion : Macarons rustiques aux noix
Nahe : Banana Bread

L’Irrégulière : Pain perdu

Pour 6 huîtres :

Le sabayon :

3 jaunes d’oeufs, 3 cuillères à soupe de Pineau (ou whisky, Cognac, vinc blanc, champagne), sel (pas trop), poivre, persil, ciboulette, une échalotte coupée très très menue. Le nombre de cuillères à soupe (rases) de liquide doit être égal au nombre de jaunes d’oeuf.

IMG_1842

Au début…

Préparer un bain marie avec un saladier, la température pendant la « montée » du sabayon ne doit pas excéder 40° (vous devez pouvoir toucher le saladier sans vous brûler). Là, je vous conseille patience et un bon coup de main, vif pendant 15 minutes environ : je mélange les jaune d’oeuf, le Pineau et l’échalotte et je commence à fouetter en 8 (très important de faire un 8 avec le fouet paraît-il). De liquide, le mélange va épaissir et quand vous commencez à voir le fond du récipient , que le fouet laisse une marque, c’est bon, les oeufs ne doivent pas coaguler non plus, sinon c’est mort ! On fait comme on veut, moi je rajoute une grosse cuillère à soupe de crème fraîche entière (hors du feu) (ça ne nuit pas).

Après un quart d'heure de fouet, ce n'est pas frappant sur la photo mais le mélange est plus épais, les échalottes se sont amollies et surtout j'ai vu le fond du saladier...en faisant le dernier 8...

Après un quart d’heure de fouet, ce n’est pas frappant sur la photo mais le mélange est plus épais, les échalottes se sont amollies et surtout j’ai vu le fond du saladier…en faisant le dernier 8…

Avant cela, il faut bien sûr ouvrir les huîtres (moi je sais donc pas de souci), si vous ne savez pas, passez votre chemin ou regardez des vidéos sur le Net (ça doit bien exister ! 🙂 )… ou trouvez un(e) amie compétent(e) ! On détache l’huître, on la met à égoutter dans une passoire mais on garde l’eau. L’huître doit avoir recraché l’équivalent de 3 eaux après ouverture. Donc les laisser égoutter une bonne demi-heure.

Nettoyer les coquilles vides, les essuyer et les caler avec du gros sel dans un plat à four.IMG_1839Ensuite, pocher les huîtres dans leur eau, préalablement bouillie, à peine 1 minute, le temps que l’huître se recroqueville un peu (oui je sais, c’est cruel !).IMG_1840Les égoutter et les sécher au sopalin, les mettre dans les coquilles propres et recouvrir avec le sabayon. Là, mes huîtres étaient très charnues mais pas assez creuses, même calées, il en est tombé à côté… IMG_1847J’ai mis mon four sur grill à 250° et j’ai attendu que ça devienne doré, euh…d’ailleurs il était même temps que je les ôtasse ! À peine 10 minutes…IMG_1849A ce moment, j’ajoute persil et ciboulette ciselés. Comme vous le constaterez sur la photo ci-dessous, seules deux huîtres tiennent dans l’assiette, cela fait une petite mise en bouche, avant l’entrée, selon votre appétit et votre gourmandise !IMG_1850À déguster avec un bon vin blanc sec ou au champagne !

LE DESSERTIMG_1914

Samedi dernier, j’avais des invités et j’ai fait un crumble aux pommes mais j’y ai ajouté des myrtilles et des framboises (surgelées en cette saison). Mais aussi et pour la première fois, un fond de pâte feuilletée pour que ce soit plus présentable dans l’assiette.  Tout le monde a aimé (ou alors j’ai des amis très polis) !

La pâte à crumble : 100g de sucre (je prends de la vergeoise brune pour le moelleux), 120g de beurre mou, 100 g de farine, 70 g de poudre d’amandes, cannelle selon les goûts. Mélanger tous les ingrédients (je le fais à la main), puis je fais une boule que je filme et que je laisse au réfrigérateur une heure minimum, la veille quand je m’y prends à l’avance. Je la sors une demi-heure avant de m’en servir.

Je fais revenir à la poêle (et au beurre demi-sel (pas mal) l’équivalent de 6 pommes coupées en 4. Compter deux tours quand il y a plus de quatre pommes.IMG_1913La veille, j’ai mis à décongeler dans une passoire environ 100g de framboises et 100 g de myrtilles, j’y ajoute un sachet de sucre vanillé et je saupoudre légèrement de sucre glace. On va ainsi récupérer un grand verre de jus le lendemain et il n’y aura pas d’eau dans le crumble !IMG_1915Quand mes pommes sont caramélisées (j’ajoute du sucre dans la poêle quand les pommes s’amollissent), je  verse le mélange framboises-myrtilles et je tourne juste une fois (à la cuillère en bois) avant d’éteindre, histoire qu’elles prennent un peu de beurre et de sucre…IMG_1916Avant j’ai foncé un moule à gâteaux avec  la pâte feuilletée seule, piquée à la fourchette, avec des haricots, mise au four 200°,  quand elle est dorée, la retirer. Mettre le mélange de fruits cuits dessus, effriter la pâte à crumble (qui est marron à cause de la vergeoise), remettre au four environ 10/15 minutes, le temps que le crumble change de couleur… je ne regarde jamais l’heure quand je cuisine, et en plus les temps de cuisson variant d’un four à l’autre, il faut surveiller…IMG_1922 Avant d’effriter la pâte à crumble, le mélange sur la pâte feuilletée, pommes en-dessous.IMG_1924Et voilà ! je n’ai pas de photos après car prises (discrètement) de mon iPhone et je ne peux pas m’en servir sur l’ordi, elles vont (sans que je ne leur demande) dans la DropBox inaccessible ensuite, j’ai tout essayé même de supprimer la DropBox  mais rien à faire ! Juste pour dire que le crumble se tient bien et que la pâte feuilletée ne l’alourdit pas ! Merci d’être arrivés au bout de ce billet ! Je vous souhaite un bon dimanche.

Et si on parlait mojito ? Pour un dimanche en gaieté…

Logo Syl gourmandisesC’est bien joli la « boustifaille » en veux-tu en voilà mais avant il y a l’apéro, et pendant les vacances, c’est sacré ! On en profite aussi pour faire des découvertes aux conséquences parfois…euh…comment dire … : ébouriffantes ! Surtout quand on a comme moi, deux cousins espiègles qui en rajoutent (dans le verre) et attendent le résultat (« l’éméchage ») avec une impatience non dissimulée , en profitant pour faire des photos in-mon-tra-bles bien sûr mais qui laissent de bons souvenirs. Avant d’être dans un état loqueteux, après deux (petits) verres, mon cousin JJ-le-clown m’a montré, étape par étape, comment préparer un vrai mojito ! Heureusement que j’avais photographié chaque étape justement, sinon le lendemain…pas sûre que je m’en sois souvenu ! Ce n’est pas difficile, le plus dur est de piler la menthe au départ, après…ça roule ! c’est aussi une occasion d’honorer le Challenge gourmand de Syl. que je n’oublie pas mais il me manque toujours des photos, à un moment ou un autre de la recette, surtout quand les plats arrivent sur la table : dégainer l’appareil devant les amis ou la famille est très gênant (pour tout le monde) ! Mais je me débrouillerai pour les recettes que j’aie en stock !Bournezeau-20140921-04430 Lire la suite

LE MENDIANT !

Etiquette5 du 22.11Faible que je suis ! Ma copinaute Lylou-Anne, celle qui me fait baver rêver avec son ses blog (s) de décoration, recettes, mises en scène accompagnées de photos magnifiques a réussi, accompagnée de ma Syl à me faire danser dans sa Ronde de février. Elle nous demande une recette fétiche. Comme ça entre aussi dans le cadre du Challenge gourmand de Syl, elles s’y sont mise à deux, alors prise en sandwich, je n’ai pu que céder (avec joie je précise)  ! Pas facile de choisir, d’autant que je préfère le salé au sucré… Mais parmi les desserts qui se transmettent de génération en génération dans ma famille, il y a celle-ci qui est destinée au départ à ne pas laisser perdre des fruits, à utiliser le pain rassis, donc une recette économique, facile mais qui demande un peu de temps pour éplucher les fruits… Lire la suite

Des coulis pour les crêpes de février !

Logo Syl gourmandisesJe me suis inscrite au challenge de Syl dans une catégorie démente (j’ai signé sans voir en fait) et il va falloir que j’assure côté recettes, vous n’avez pas fini de saliver…ou pas !

Je ne vous donnerai pas la recette de la pâte à crêpes, c’est ma maman qui la fait et elle garde son secret, ou me donne des proportions intraduisibles (je l’aurais un jour, je l’aurais !). Mais j’adore faire des coulis variés pour accompagner les dites crêpes et je vous en donne deux hyper simples à réaliser et délicieux si vous aimez le chocolat et l’orange ! Lire la suite

Cake aux courgettes (à la demande générale) !

Des courgettes cueillies le matin, c'est le top !

Des courgettes cueillies le matin, c’est le top !

Vous avez été plusieurs à me demander la recette du cake aux courgettes fraîches de mon jardin. Sous la pression, je ne vous fais pas attendre plus longtemps ! Profitons d’un rafraîchissement du fond de l’air pour allumer le four ! Vous pouvez le préparer tôt le matin ou tard le soir (selon votre humeur)… si vous ne voulez pas faire monter la température de votre cuisine ! Lire la suite

Des « rêves » suédois pour Aymeline !

logoSyl.2Ha la la, il faut être partout en ce moment, lire, écrire, bloguer, préparer la maison pour Noël et faire des petits gâteaux pour ceux qui passeront boire un thé, resteront dîner, bref, n’ayant que peu de temps, je vous propose une recette express de sablés à la cannelle (ou autre). Alors pourquoi des « rêves » ? Ce sont les premiers gâteaux que j’ai confectionnés à 14 ans avec une amie, Léna dont la maman était suédoise et elle nous avait dit qu’en français on appelait ça des « rêves » !!! Ma foi ! Alors c’est simple, rapide mais il y a deux trucs à ne pas louper si vous ne voulez pas vous casser une dent ! Pourquoi pour Aymeline ? Elle m’a dit avoir goûté des sablés délicieux en Suède lors de son séjour cet été et je me suis dit : « Et si c’était les mêmes  » ??? Et il vous faudra à peine une demi-heure, cuisson comprise pour les réaliser ! Et ça c’est appréciable ! Lire la suite

Gâteau aux poires à l’heure du thé !

J’ai fait plus de pâtisserie ce mois-ci que tout le reste de l’année, je me suis donc fendue de quelques photos pour ce gâteau aux poires que j’ai trouvé un peu too much pour un dessert (mais je ne suis pas une référence, je ne suis pas « dessert »), je l’ai apprécié à l’heure du thé !  Désooolée Syl., c’est une vieille recette dans mon cahier, notée un jour je ne sais plus quand !!! Lire la suite

FLAN DE COURGETTES A LA MENTHE

Comme certain(e)s le savent, mon amie Somaja est venue passer la journée de mardi en ma compagnie ! Ô douce journée ! Il a fait beau et tiède, nous avons pu déjeuner dehors (sous le parasol quand même). J’avais bien essayé de préparer un repas digne de ce nom, mais je n’ai pas pris de photos des verrines de mousse de crabe-thon-truite fumée, donc je vous donnerai la recette une autre fois, vu que c’est une recette « maison ».  Somaja avait amené le dessert, bien lui en a pris (j’avais raté le mien), nous nous sommes régalées avec une tarte aux brugnons et sa crème d’amandes… J’attends sa recette pour la refaire, nous n’avons pas pensé à prendre des photos évidemment ! Mais qu’est-ce qu’on a causé ! Avec les brochettes de poulet, j’avais préparé un flan de courgettes au chèvre frais et à la menthe. Correct !

Temps de préparation : une heure. Temps de cuisson : 40 mns à 180°)

Ingrédients :

– 4 petites courgettes ou 3 moyennes (comme sur la photo),
– 4 oignons moyens,
-1 chèvre frais, brocciu (dans l’idéal) ou 1 gros Chavroux,
– 3 oeufs,
– 3 à 4 c.à.s de crème fraîche entière épaisse,
– une trentaine de feuilles de menthe… (je fais au pif !)

Nettoyer et essuyer les courgettes. Les débiter en lamelles moyennes, ni trop fines, ni trop épaisses. Prévoir deux (grandes) poêles pour aller plus vite. Dans chaque poêle, faire revenir deux oignons dans un mélange huile d’olive-beurre, y ajouter les courgettes, les faire légèrement dorer, elles doivent rester  fermes, les mettre à égoutter au fur et à mesure sur du sopalin. Quand c’est fini, prendre un moule à tarte creux en porcelaine ou en verre, les disposer en rosace qui se chevauchent légèrement. (photo prise en intérieur qui ne rend pas hommage aux couleurs, mais bon !). L’aspect qu’elles doivent avoir… EDIT DE 19 HEURES : Grâce à Célestine qui a redonné du brillant aux photos, les images sont plus appétissantes ! Merci Célestine !

Ensuite, dans un saladier, battre trois oeufs, y écraser le Chavroux jusqu’à « dissolution », rajouter la crème pour liquéfier un peu mais pas trop, ajouter des feuilles de menthe fraîche ciselées finement. Bien battre le tout au fouet. Verser dans le plat, bien répartir le mélange dessus et autour,  enfournez 40 minutes environ à 180 °. Surveillez quand même la cuisson, plantez un couteau dans le flan, s’il ressort sec, c’est cuit ! La texture » flan ferme » permet de le manger froid le lendemain, le goût de menthe ressort davantage. Avec un Côteaux-du Layon (merci So) bien frais ou un Tavel rosé, ça passe !

Je vous reparle de la visite de So après le 9 août, avant je n’ai pas le droit !

Mais la boîte de chocolats orléannais est déjà bien entamée ! Jeanne d’Arc oblige, ils ont tous des noms ravissants : Les coussins de Jeanne d’Arc,  Les cailloux de Loire, Les soupiots d’Orléans…

 

Une participation au challenge gourmand de Syl. !

Les merveilles de ma grand-mère !

Point de livres de cuisine en nombre chez ma grand-mère, ceci est le seul ouvrage que j’aie retrouvé, et dont un chapitre est dédié à l’art de la Table, un autre pour recevoir, etc. D’ailleurs il se suffisait à lui-même puisque dès 1867, lors de sa parution aux Editions Mazard à Limoges, il portait en sous-titre : « Manuel complet de cuisine à l’usage des personnes qui s’occupent de la tenue d’une maison à la ville et à la campagne » ! Alors, heureusement que mes tantes ont noté les recettes anciennes qui nous régalaient autrefois et après forces échanges de courriers, nous avons remis la main sur la recette des « Merveilles », autrement appelés, bugnes, tourtisseaux ou beignets de Mardi-Gras… Ma maman en a fait hier, je ne peux que surveiller le déroulement des opérations en ce moment mais je peux vous dire que c’est LA recette, nous l’avons enfin retrouvée grâce à une de mes tantes ! C’est une tuerie ! Tous les ingrédients sont pour environ 10 personnes à raison de 5 merveilles par personne, nous avons divisé par deux et il en reste encore… (Et j’en ai mangé…huit, …à savoir que je n’ai pas faim du tout …). Le livre est un rescapé je vous l’accorde… Lire la suite

FILET DE PERCHE AUX OLIVES ET CITRONS CONFITS

Je connais bien la cuisine marocaine et algéroise, me manquait la tunisienne. J’ai acheté ce livre il y a bien longtemps. Il existe encore, je l’ai vu sur A****N… Réalisé par un collectif de grands chefs tunisiens, certaines recettes sont excellentes mais très très piquantes ! Je m’en inspire, mais je les réaménage souvent à ma sauce ! Que diriez-vous, pour changer des daubes et autres pot-au-feu non moins délicieux, de filets de poisson aux saveurs ensoleillées ? Lire la suite