Aujourd’hui, je pourrai (s ?) écrire sur ma tête – 27/366 réels –

a écrire sur ma tête 2Votre thème, monsieur Queneau est à double sens aujourd’hui ! Pourrai-je écrire sur le « dessus » de ma tête ou « à propos » de la tête que j’ai ?  Au futur ou au conditionnel ? la frontière est vraiment ténue… Comme je n’ai pas envie de parler de ma sale tête je vous dirais que oui, si je le pouvais, j’écrirais sur ma tête, je laisserais les pensées sorties de mon  crâne s’imprimer directement sur un papier conçu à cet effet, comme ça je ne perdrais pas l’ombre d’une idée. Souvent, je rêve, le temps que je prenne un carnet, la phrase s’est envolée ou il n’en reste que des bribes. Là au moins, rien ne se perdrait ! Par quel tour de magie vais-je y arriver ?

Penseur_Alphabet©Asphodèle – 30 mars 2015Logo réels Queneau2

Nombre de mots : 110 (hum hum)
Sur le vif : oui
éléments du réel : si on veut !
En accord avec le thème : peut-être !

Les explications plus complètes ainsi que la liste non exhaustive des participants, ICI.

Aujourd’hui, ça change tout le temps – 26/366 réels à prise rapide.

IMG_1712Les personnalités d’humeur égale, invariablement gaies (ou tristes) me laissent perplexe. Elles me font penser aux tableaux accrochés aux cimaises depuis si longtemps qu’on ne les voit plus. La palette des couleurs s’est fanée, pire s’est figée. Je suis née sous un ciel bleu et clair mais avec (certainement) une étoile orageuse et chahuteuse au-dessus de ma tête. Aujourd’hui je ressemble à ces ciels d’Atlantique, venteux et changeants , qui passent du bleu au gris en un instant et laissent des reflets mouvants sur les vitres comme dans nos coeurs chavirés par la griserie du vent. Soleil à l’aube, pluie tempétueuse ce soir, je me fonds avec bonheur dans  les humeurs du ciel…

©Asphodèle – 29 mars 2015Logo réels Queneau2

Nombre de mots : 109 – Hum !
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui (nous sommes en pré-tempête)
En accord avec le thème : oui

Pour plus de renseignements sur cet exercice et la liste non exhaustive des participants, c’est PAR ICI

Aujourd’hui, action éclair – 25/366 réels –

Aujourd’hui comme hier et encore comme avant-hier, le mot « éclair » s’est éteint de mon vocabulaire. Alors une « action éclair » relèverait d’un dysfonctionnement encore plus inquiétant que mes insomnies ! J’aurais pu faire des éclairs au chocolat mais c’est long, j’aurais pu admirer un ciel zébré de faisceaux lumineux irradier un paysage incandescent mais pas d’orages pour le moment… Dur dur aujourd’hui ! Me reste juste, peut-être, un dernier éclair de lucidité pour me préparer une nuit sereine en sachant qu’en un éclair nous allons perdre une heure de sommeil. Ça me rend malade !gif horloge sans heures nature-and-culture

©Asphodèle – 28 mars 2015

Nombre de mots : 89
Sur le vif : oui
éléments de la journée : oui
En accord avec le thème : oui, en sens inverse…

Pour en savoir plus sur cet exercice et avoir une liste non exhaustive des participants, c’est ICI.

24/366 Réels à prise rapide – Aujourd’hui, une personne nerveuse.

Logo réels Queneau2Dites, Monsieur Queneau le mot stress existait-il quand vous avez créé ces réels ? Parce que maintenant on parle de bon et de mauvais stress, alors que je ne l’ai jamais entendu concernant la nervosité ! Et puis pourquoi aussi une voiture nerveuse renvoie-t-elle une image positive contrairement à une personne affublée du même adjectif ? Plein de questions défilent dans ma tête depuis que les moutons de Marlaguette envahissent mes nuits et me privent de sommeil réparateur. Mes journées ressemblent à des couloirs de brume où je me cogne entre deux crises de narcose imprévue ! La seule personne nerveuse aujourd’hui c’est moi, j’aimerais bien ressembler à l’image ci-dessous…

©Asphodèle – 27 mars 2015a personne nerveuse yogaNombre de mots 100
Éléments du réel : oui
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui

Pour des explications plus complètes et une liste (non exhaustive) des participants, c’est ICI.

23/366 réels à prise rapide – Aujourd’hui, j’éviterai de dire que

Logo réels Queneau2 Soyons honnêtes. Il y a tant de mots que nous évitons de prononcer pour ne pas blesser les susceptibilités des uns des autres. Il se produit tant de situations où nous gardons le silence plutôt que de dire une bêtise ou d’asséner une vérité bien sentie. Pudeur ou hypocrisie ?
Aujourd’hui, justement, un cas de conscience terre à terre, certes… mais j’éviterai de dire à une amie, quand elle viendra récupérer son plat, que son morceau de cake (fait selon l’une de mes recettes, en plus), n’était pas terrible du tout. D’ailleurs qui blâmer ? Elle ou ma recette ? Si certains mots ne sont jamais définitifs, ils peuvent être mal interprétés.

 "Mon" cake "ultime" au citron sans zestes de citron et sans BEURRE !!! Un truc sans gluten en plus...

« Mon » cake « ultime » au citron sans zestes de citron et sans BEURRE !!! Un truc sans gluten en plus…

Nombre de mots : 111 (oups)
Sur le vif : oui
éléments du réel : oui
en accord avec le thème : oui

Des explications sur le règlement complet et la liste  non exhaustive des participants,  ICI.

22/366 réels à prise rapide : Aujourd’hui un air en tête.

Se lever le matin avec le soleil qui rougit le ciel ou la pluie qui le grise de tristesse. Écouter les roucoulades, les piaillements et autres stridulations des oiseaux qui brisent le silence, à fleur de rosée. Le calme de la maison s’arrête quand s’ouvrent les fenêtres. Ne pas écouter la radio et les « scies » qui passent, ressassées, hors de propos mais avoir aussitôt un air en tête, mettre quelques notes sur ce tableau matinal, chaque jour différent. Avec le risque de le fredonner toute la journée ! Aujourd’hui, c’était une petite fugue printanière…

©Asphodèle – 25 mars 2015

Nombre de mots : 92
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le sujet : ouiLogo réels Queneau2Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (la liste n’est donc pas exhaustive) :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille)Martine (Littér’auteurs),  Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices) . . Nadael, trop occupée, a arrêté.

Croc (Des mots et des images  ,   Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),   Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53. Passion Culture.

Aujourd’hui, super héros – 21/366 réels à prise rapide, d’après un exercice de style de Raymond Queneau.

Contes, légendes, science-fiction, supers-productions hollywoodiennes surtout où grouillent les super héros. Je n’en ai pas, type Superman ou autre. Pas crédible pour moi et surtout aucune affinité avec le genre. Un super héros doit me faire rêver, et/ou susciter de l’admiration, et/ou faire vibrer une corde sensible. Alors c’est souvent le héros du livre que je lis (pas tous). Aujourd’hui il s’appelle Charlie, a au moins quatre-vingts ans et se déplace dans une forêt perdue entre  les pages de « Il pleuvait des oiseaux » de Jocelyne Saucier. Je préfère les anti-héros…

©Asphodèle – 24 mars 2015

a il pleuvait des oiseaux

Nombre de mots : 92
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème : oui.

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (il y en a sûrement d’autres sur la Toile) :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille)Martine (Littér’auteurs),  Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices) . . Nadael, trop occupée, a arrêté.

Croc (Des mots et des images  ,   Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),   Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53. Passion Culture.

Aujourd’hui toucher, 20/366 réels à prise rapide.

a toucher 3Toucher à tout. Toucher quelque chose, quelqu’un pour éprouver une sensation, un sentiment, conforter la pensée,  en aplomb, en prolongement. Être touché-coulé par un mot gentil, une phrase dans un livre qui retourne les tripes. Aujourd’hui, toucher le bobo de mon petit voisin en faisant des incantations mystérieuses, le voir sourire et dire « plus mal » ! Toucher du bois en le regardant. Toucher…Cet autre nom pour aimer…

©Asphodèle – 23 mars 2015

Nombre de mots : 65
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le thème : ouiLogo réels Queneau2

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (il y en a sûrement d’autres sur la Toile) :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille)Martine (Littér’auteurs),  Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices) . Nadael (Les mots de la fin).

Croc (Des mots et des images  ,   Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),   Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53. Passion Culture.

Aujourd’hui le bien le mal – 19/366 réels à prise rapide, selon un exercice de style de Raymond Queneau.

Logo réels Queneau2Il y a un un siècle dans mon département, une journée comme aujourd’hui, c’est-à-dire un dimanche « électoral », aurait fait couler le sang entre deux camps farouchement opposés : les calotins et les autres. Ceux qui vont à la messe, ceux qui n’y vont pas ! Pour beaucoup, le bien et le mal se résument à ce que l’on nous en dit, avant que le mal en personne ne vienne nous dire ce qu’il en pense. Là,  tout s’écroule, les pires certitudes avec. Quelques décades plus tard, aller voter fait de moi une bonne citoyenne. Certains de mes ancêtres doivent se retourner dans leurs tombes ! Comme quoi…

©Asphodèle – 22 mars 2015a chouans

Nombre de mots : 104, hum.
Éléments du réel : oui
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (il y en a sûrement d’autres surla Toile) :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille)Martine (Littér’auteurs),  Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images  ,   Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53. Passion Culture.

18/366 : Aujourd’hui, ce qu’il en restera dans un an.

Logo réels Queneau2Des chants d’oiseaux, les portes des cages qui cèdent sous la pression du printemps chahuteur. La mer qui s’horizonne les yeux de bleu. Dans un an, le calendrier reviendra, avec ses naissances, ses morts, ses heures à venir et celles qui seront perdues à jamais. Resteront dans les arcanes du temps, un éphéméride cruel et imperturbable regardant s’envoler quelques feuillets. « Ho des réels ! » dira le vent à Mr Queneau qui passait par là…

©Asphodèle : 21 mars 2015.

caroussel n&b dans la brume vanishingintoclouds tumblr

Nombre de mots : 73
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En rapport avec le sujet : oui

Je voulais mettre les choses au clair ce soir, suite à des commentaires vus ici et là : ce n’est pas moi qui organise ce jeu, ces « réels », je n’y suis absolument pour rien. J’ai suivi les liens de mes amis qui participaient, j’ai attendu deux mois avant de me lancer. Oui j’ai fait un logo et je note les liens de ceux que je lis tous les jours (comme le font certains autres participants) mais ça n’engage que moi et ceux qui en ont envie. Pour le reste, mystère et boule gomme. Merci d’en prendre note !

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (il y en a sûrement d’autres de par la Toile) :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53. Passion Culture.

Participent à cette étrange aventure : (ne sont notés que ceux que je suis) (il y en a sûrement d’autres de par la Toile) :

Aujourd’hui « au pied du lit » : 17/366

Logo réels Queneau2Quelle curiosité Monsieur Queneau d’entrer ainsi dans notre intimité ! On montre volontiers la tête de lit mais les pieds ? Vous avez raison, c’est là que les lectrices (blogueuses) cachent leurs secrets. En l’occurrence, huit à neuf livres en  attente d’être chroniqués, deux en cours de lecture, des carnets pour tout noter, les livres lus, ceux à lire, notés dans un (plus) grand carnet. Un endroit pratique car ce n’est pas du « définitivement classé » mais ça ne traîne pas non plus au milieu de la pièce. Au fait ? La consigne parlait bien du pied du lit ? Ouf…au pied de mon lit1IMG_2449 (2)Nombre de mots : 96
Sur le vif : oui là tout de suite !
Éléments réels de la journée : oui (tous les jours)
En accord avec le thème : oui.

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Ghislaine53.

Aujourd’hui « en toc » : 16/366 .

Logo réels Queneau2Allez, zou, après les avoir écrits pendant 6 jours sur un carnet (à la Queneau finalement), je reprends mes réels ici. C’est plus facile finalement sur un carnet, vite fait bien fait… Je les retaperai à la suite sur la Page des « 366 réels à prise rapide » pour ne pas vous infliger un billet de 600 mots ! Je suis gentille non ? Mais bon, je ne les taperai pas aujourd’hui…

Aujourd’hui, en toc ! J’aurais pu décliner ce mot ou cette onomatopée dans divers registres ! Je m’en tiens au sens « vrai-faux ». Je suis donc allée faire un tour dans mes boîtes à bijoux (j’en ai un peu partout, comme les livres) et me suis aperçue qu’il y avait davantage de toc que d’or. Mais qu’importe ? Je porte les bijoux qui ont une signification sentimentale. J’ai hérité d’un « vrai » collier de perles d’une de mes tantes, je l’aime bien, mais je préfère porter celui en toc. Comme Coco Chanel qui a rendu célèbre le toc en perles !a coco perles pour toc réelNombre de mots : 100 (pile)
Sur le vif : oui
Elément réel de la journée : oui
En accord avec le thème : oui.

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne  ,   Jean-Charles-Fred Mili Marlaguette ,   Jacou Dominique  , Martine27    Croc  Martine (Littér’auteurs),  Rebecca Zartarian-Arabian ,  Nadael, Prudence Petitpas ,  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars). Asphodèle, Ghislaine53 qui a rejoint l’équipe en mars. Et d’autres, qui, s’ils le souhaitent, je me ferais un plaisir de les ajouter.

Aujourd’hui facile facile : 9/366

Voilà ce que j’ai tapé à 16 h, ci-dessous. Prémonitoire ? Depuis, mon ordinateur a planté (j’ai tout essayé pour le réanimer) ; il part demain matin chez son mécano préféré. En attendant, je suis sur le portable de secours qui charge quand bon lui semble (je suis sur une charge ancienne et miraculeuse). Pas facile aujourd’hui, on n’est pas vraiment dans le thème… Je vous tiens au courant 😦Logo réels Queneau2

Ça ne vous énerve pas  vous ces créatures surnaturelles à qui tout semble facile ? Du bac avec mention sans avoir gratté et sué, au corps parfait, en passant par un travail de fou sans une auréole de transpiration sur le chemisier bien repassé ? L’apparent « facile facile » des uns nécessite des efforts surhumains à d’autres pour obtenir cette décontraction  ! Ce matin encore mon iPhone (que je voue aux Gémonies) s’est bloqué et il m’a fallu deux heures pour ré-initialiser l’engin ! Qu’on ne vienne pas me dire que ça facilite la vie, que c’est  « tout con » la technologie, intuitif (mes fesses pour l’intuition) (et je reste polie) ! Ce n’est pas inné le facile, ça se travaille !

©Asphodèle – 12 mars 2015

Mots : 112 (zut)
Sur le vif : oui deux fois !
Eléments réels de la journée : oui deux fois !
En accord avec le thème : oui et non !

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. Eva  (Randonnez-vous dans ce blog) depuis le 1er mars).

Aujourd’hui blanc : 8/366

Logo réels Queneau2Aujourd’hui je voulais parler des draps blancs en lin de ma maman, brodés à ses initiales, pour son « trousseau ». Je voulais parler des vieilles dentelles blanches des armoires, amoureusement protégées, des jupons qui volent l’été sous la brise des soirées qui s’éternisent.  Le blanc comme une idée perdue du virginal, relique abandonnée au coin des âtres éteints. La symbolique de l’ange, de la princesse,  de la mariée, de ce qui commence comme une promesse… Et puis j’ai passé une nuit blanche, clin d’oeil ? L’écran n’était pas noir, les idées non plus.  Aujourd’hui, la journée est blanche elle aussi, je flotte dans une bulle de coton entre vertige et sommeil.

©Asphodèle – 11 mars 2015a drap brodé maman trousseau initiales jeune fille Mad Guyonnet(1)

Mots : 122 (Oups)
Eléments du réel : oui
Sur le vif : oui
En accord avec le thème : oui

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64. .

Aujourd’hui, sentiment de déjà vécu : 8/366

Logo réels Queneau2Aujourd’hui, hormis la terrible et récurrente actualité aérienne, rien ne m’a rappelé un sentiment de déjà vécu alors que c’est une sensation bizarre qui m’arrive fréquemment. En sortant une vieille assiette du vaisselier, en passant devant l’allée d’une maison inconnue, au cours d’une conversation banale, en ayant l’impression d’avoir déjà prononcé les mêmes  mots ailleurs, avec quelqu’un d’autre…. Quel est ce mécanisme enfoui dans notre subconscient qui fait ainsi remonter, se flouter passé et présent au point de nous perturber ? Les vies antérieures existeraient-elles ou la réponse est-elle plus …pragmatique, scientifique ? Je n’ai jamais vraiment fouillé le sujet, préférant la douce hébétude interrogative dans laquelle me mettent ces sentiments…

©Asphodèle – 10 mars 2015

Mots : 107 (+ 7)
Avec le réel : oui mais pas celui de la journée…
Sur le vif : oui
Thématique : oui

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne (la Jument Verte) ,   Jean-Charles-Fred Mili (Histoires et Nouvelles)Marlaguette (Destinée de pacotille),   Jacou (Les mots autographes)Dominique (Un esprit sain dans un corps sage) , Martine27 (Mon carnet à malices)  Croc (Des mots et des images Martine (Littér’auteurs), Rebecca Zartarian-Arabian (éponyme),  Nadael (Les mots de la fin), Prudence Petitpas (éponyme),  MarieJo64.

Aujourd’hui, debout dans : 7/366

Logo réels Queneau2Debout dans ma vie ou pas. Le vertical et l’horizontal. Ceux qui se lèvent, courent, galopent, ceux qui se couchent, ceux qui ont trop mal pour… En essayant de désherber mes fraisiers ce matin pour profiter du soleil sur mon dos, paf ! En plus du fait que me pencher, me relever me demande des efforts souvent conséquents, il a fallu qu’une écharde venue de je ne sais où, se plante dans mon index : debout dans ma chair ! Pendant qu’un minuscule escargot rampait à l’horizontale sur le même index…sa bave faisant cicatriser le feu laissé par l’écharde ! Ne jamais sous-estimer un escargot !IMG_1167Nombre de mots : 98
Éléments du réel : OK
Sur le (très) vif : OK

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64.

Aujourd’hui féminité : 5/366

Logo réels Queneau2Sujet téléphoné avec la « Journée de la femme » dont j’éviterais de dire ce que j’en pense. Féminité ou ? Intimité de la femme, mystères, hormones, glamour, coquetterie parfois jusqu’à la futilité…dans l’imaginaire collectif ? Opposition à masculinité. Une femme « masculine » n’est pas bien vue dans notre société, certains la regarde de travers alors que, paradoxe, on loue le « côté féminin » de certains hommes, comme un plus ! Comme Pia Petersen, cette écrivaine formidable (ICI j’en ai parlé), je persiste à croire que la femme doit d’abord se « définir en tant qu’être humain ». Après, peut-être pourrons-nous parler sereinement de ce qui se fait ou pas en matière de féminitude…

©Asphodèle – 8 mars 2015

Mots : 105
Sur le vif : oui
Éléments du réel : oui
En accord avec le sujet : oui.

Demain 9 mars : « debout dans ».

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64 (lien du 7 mars laissé ce matin dimanche 8 mars).Logo pour 366 réels queneau

Aujourd’hui apprendre par coeur : 4/366

Logo réels Queneau2On passe toute son enfance à apprendre par coeur : poèmes, tables de multiplications, théorèmes fumeux sans parfois saisir le pourquoi de ces obligations ! Apprendre en comprenant me semble plus digeste aujourd’hui. Apprendre sans « par coeur » mais en retenant l’essentiel, en l’appliquant aussi à son quotidien, ne pas se truffer le cerveau de choses qui ne serviront pas (ou plus). Enfants, apprenez par coeur pour imprimer les fondamentaux de la culture dite « générale » mais apprenez aussi pour vous divertir, vous enrichir, vous sentir plus grands à chaque apprentissage.  Parce que, de toute façon, l’oubli viendra bien assez vite pour détricoter ce que vous aurez appris si vous ne l’avez pas compris…

©Asphodèle, 7 mars 2015

Mots : 105 (presque !) Sur le vif : OK Réel : Moui… mon avis du jour sur le sujet !

Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent à cette folle aventure :

Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« , Asphodèle, sur « Les lectures d’Asphodèle, les humeurs et l’écriture »Martine, sur « Mon carnet à Malices » Croc, sur « Des mots et des images » . Martine sur le blog Littér’auteurs. Rebecca Zartarian-Arabian, ICI. Nadael sur « Les mots de la fin« . Prudence Petitpas, ICI. MarieJo64 (lien laissé ce matin dimanche 8 mars).

Et comme je trouve que c’est triste sans logo, j’en ai fait deux, celui en haut à gauche, celui ci-dessous, je ne sais pas si j’ai le droit … si ça vous dit, servez-vous !Logo pour 366 réels queneau

Aujourd’hui il faudrait réparer : 3/366

Cézanne

Cézanne

Aujourd’hui et depuis hier, avant-hier même, il faudrait réparer la toiture pour que cessent les infiltrations dans les murs. Tant qu’il n’y a pas de gouttière, on repousse… Il faut dire que ça coûte un bras ces choses là ! Ha ! Comme quoi un bras a de la valeur ! Et un dos alors ? Il faudrait réparer aussi ce qui s’effrite, se délite. Ha mais non, personne ne veut prendre le risque, on turn around the pot, n’allez pas comparer un chirurgien à un maçon ! Dans ce cas je vais me concentrer sur le toit qui coûte un bras… On ne dira jamais assez la valeur d’une bonne colonne vertébrale, la charpente, y’a que ça de vrai !

©Asphodèle – 6 mars 2015

Mots : 104 (presque !)
Eléments réels : OK.

Les 366 réels à prise rapide correspondent à un exercice d’écriture de Raymond Queneau tiré des Exercices de Style. Il s’agit d’écrire chaque jour un texte sur un thème proposé sous la forme “Aujourd’hui [quelque chose]“.
Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent : Martine sur le blog Littér’auteurs,  Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« . Martine27 sur Carnet à malices . Prudence Petitpas (qui va essayer de le faire tous les jours).

Aujourd’hui « pensée parasite » : 2/366

Dans le cadre des « réels à prise rapide » de Raymond Queneau…

Qu’il est moche ce mot ! Maladie « parasitaire », « parasites » sur la ligne…et j’en passe. Il a beau rimer avec antésite, je ne l’aime pas ! On dirait une incrustation de mauvais goût, un niellage incongru dans une marqueterie délicate. Et pourtant ! La pensée parasite de mes journées devrait être celle qui s’insinue dans ma tête malgré moi, me faisant redouter le pire, voir se dégrader ma santé, perdre ceux que j’aime et que sais-je encore ? Non, ce qui me hante, m’obsède depuis un an, c’est ce bazar, je n’en dors plus, je ne sais plus où sont mes livres, il faudrait que j’investisse dans une nouvelle bibliothèque et surtout que je puisse la ranger !  Entendons par là, que mon état le permette, sinon vous pensez bien que ce serait fait régulièrement… Je vous laisse juger, le rouge de la honte au front…

Une des trois étagères où une chatte n'y retrouverait pas ses petits ! Lus et non-lus s'y mélangent et me parasitent le cerveau !

Une des trois étagères où une chatte n’y retrouverait pas ses petits ! Lus et non-lus s’y mélangent et me parasitent le cerveau !

IMG_2220

Ça, au départ c’était une console où alternaient objets et livres récents à lire, boîte à carnets (qui ne ferme plus)… Un parasitage de première vous dis-je !

Nombre de mots : 91 de trop (aïe aïe ça commence mal)
Éléments réels de la journée : VRAI.

Demain 6 mars : « Aujourd’hui il faudrait réparer ».

Les 366 réels à prise rapide correspondent à un exercice d’écriture de Raymond Queneau tiré des Exercices de Style. Il s’agit d’écrire chaque jour un texte sur un thème proposé sous la forme “Aujourd’hui [quelque chose]“.
Les règles sont les suivantes : écrire sur le vif, ne pas écrire plus de 100 mots, rapporter des éléments réels de sa journée sans en inventer et sans se référer à un jour antérieur, suivre la thématique de la date correspondante. La liste des thèmes et le règlement sont ici

Participent : Valentyne, sur son blog « La jument verte« , Fred Mili, sur « Histoire et Nouvelles« , Marlaguette, sur « Destinée de pacotille« , Jacou, sur « Les mots autographes« , Dominique, sur « Un esprit sain dans un corsage« . Martine27 sur Carnet à malices (je l’ai appris ce matin par Jacou)